Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Mar 2 Juin - 11:53




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



J'entrouvrais les yeux à son murmure et le regardais du coin de l’œil avant de laisser un léger sourire étirer mes lèvres. Il est vrai qu'avec les réponses cinglantes auxquelles j'avais déjà eu le droit, j'aurais très bien pu laisser tomber et le détester simplement. Mais ma première rencontre avec lui m'avait fait comprendre certaines choses à son propos, et je savais... Je savais qu'il n'était pas ce monstre qu'il pensait être, je savais qu'il était loin d'être aussi méchant qu'il voulait le laisser penser. Le regard qu'il avait à ce moment là, quand il s'était tourné vers moi, m'avait profondément marqué. Ce souvenir là restait ancré en moi, et me rappelait à quel point il était différent de l'image qu'il donnait de lui.

Silencieux, je l'écoutais parler, et fermais lentement les yeux, cherchant alors à me l'imaginer tenter tout un tas de choses pour arrêter cette soif si instable. Je me doutais bien qu'il devait avoir essayer plusieurs choses, et bien évidemment... Ça n'avait pas marché. Si les vampires pouvaient ne pas se nourrir du sang de autres, cela se saurait. Je soupirais discrètement et me redressais un peu avant d'ouvrir à nouveau les yeux. Cette fois, ses paroles avaient réussis à attirer mon attention. Son organisme...? Déjà...? Je pensais bien que cela arriverait, mais pas aussi rapidement...! Était-ce du à la nature et à la puissance de mon sang?

J'écoutais attentivement ses explications, fronçant légèrement les sourcils. Je comprenais que c'était un problème, et un sacré même, surtout à ses yeux. Aux miens également... Si jamais je continuais à lui offrir mon sang, son corps s'y habituerait plus encore, et qui sait...? Peut-être que ses soifs seraient de plus en plus proche, peut-être qu'il lui en réclamerait un peu plus, chaque jour. Ce n'était pas que ça me dérangeait particulièrement, mais... Avec une contrepartie pareille, comment pourrais-je le convaincre de se nourrir exclusivement de mon sang?

Réfléchissant à tous ceux, je n'avais pas véritablement fait attention au fait que nous étions enfin arrivé à la pension. Un silence assez pesant s'était installé, un silence que mon colocataire rompit bientôt, me déclarant qu'il n'avait pas besoin de quoique se soit pour me défendre. Laissant alors une petite moue se dessiner sur mon visage, je détournais légèrement les yeux. Rien en échange, hein...? Sa générosité ne m'aidait franchement pas. Il était clair qu'il voulait à tout prix éviter de me mordre à nouveau, même si cela paraissait être la meilleure solution. Enfin, à mes yeux... Je déverrouillais la porte de ma chambre, et baissais les yeux sur Samuel.


«Ben... Oui.»

En effet... Ça allait plutôt être gênant. Je grimaçais, puis soupirais et descendais du dos de mon voisin tandis qu'une petite moue se dessinait sur mes lèvres. Tout en prenant appuie contre le mur pour éviter de poser mon pied au sol, j'allumais la lumière de la pièce et grommelais un peu.

«Si t'as si peur que le mec pas dégourdis que je suis tombe, tu n'as qu'à passer la nuit ici...»

En prenant conscience de ce que je venais de marmonner, je ne pu m'empêcher de rougir légèrement. Ce n'était pas dis directement, mais «ici», ça signifiait aussi «avec moi». Ce qui aurait pu paraître assez osé... Me rapprochant du lit en sautillant pour m'y appuyer, je faisais signe à Samuel d'aller s'asseoir sur le canapé.

«Vas-y, installe toi.»

Puis voyant son regard se lever, je haussais un sourcils avant de faire de même. En voyant ce qu'il était en train de regarder, j'écarquillais brutalement les yeux. Zmeï, qui avait probablement passé la soirée à dormir, se retrouvait à moitié enroulé dans la chemise que mon colocataire m'avait malencontreusement donné l'autre jour, et que je ne lui avais toujours pas rendu. Je rougissais brutalement et me hissais sur la pointe du pied pour tendre le bras et récupérais la fameuse chemise que je m'empressais de faire disparaître entre mes bras. Laissant alors échapper un petit rire nerveux, je passais mes doigts sur ma nuque.

«Sacré Zmeï, hein...! Hm, bon, tu... Tu passe la nuit ici alors, ou...?»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Sam 6 Juin - 21:27

Arrêté sur le pas de la porte Sam laissa descendre Isei quand celui-ci le voulut. Ce dernier prit appui au mur pour allumer la lumière sans poser le pied au sol. Ses mots surprirent le vampire. Rester ? Cela impliquait de passer toute la nuit dans la même pièce qu’un vampire, le réalisait-il ? Il resta interdit un moment, jusqu’à ce qu’Isei lui désigne le canapé et l’invite à s’y installer. Durant une longue minute il hésita, regardant le couloir puis la chambre. Rester ou partir ? S’il devait filer c’était maintenant. Puis il se souvint des paroles d’Isei et de cette solitude qui semblait être si lourde à porter pour lui.

Il fit donc un pas, puis un autre, et un petit quelque chose qui pendait du lit attira son attention. Un tissus blanc, avec de vieilles tâches de sang, et qui lui était étrangement familier. Et pour cause, c’était la chemise qu’il portait le jour où Isei l’avait trouvé. Haussant un sourcil il réfléchit à la raison de sa présence ici. Sûrement qu’il l’avait accidentellement donné au gérant en lui rendant ses affaires et en le mettant à la porte.

Le blondinet s’empourpra en la voyant. Réaction qui n’échappa pas à Sam. Pas plus que sa piètre tentative de la faire disparaitre. Lentement il s’approcha puis usa de sa rapidité pour subtiliser le vêtement et s’éloigner de quelques pas. La portant à son visage il ferma les yeux et en huma le parfum. L’odeur de Sam y était à peine reconnaissable, en revanche celle de l’ange imprégnait chaque fibre du tissu. Relevant ses yeux bleus vers l’intéressé, il plongea son regard dans le sien.

- Tu t’en sers de doudou ?

La question pouvait paraitre déplacée. Mais quand on découvre que son voisin possède l’une de vos chemises depuis plusieurs semaines, qu’elle traine dans son lit et est imprégné de son odeur, ça fait un peu bizarre. De plus pour qu’elle sente Isei à ce point, il avait dû la porter ou la garder tout contre lui régulièrement. Donc soir il s’en servait de pyjama soit il s’en servait de doudou… Dans les deux cas c’était assez étrange.

- Tu fais ça avec tous les locataires ?

Peut-être que ce type si gentil était un maniaque ? C’était peu probable mais il fallait avouer que cette situation était assez troublante. Puis relevant les yeux vers lui, Sam réalisa qu’il avait l’air affreusement gêné. Ce n’était qu’une chemise après tout, aucun intérêt d’en faire toute une histoire. Mais la lui rendre signifierait renoncer à une explication. Le vampire prit donc la direction du canapé ou il s’assit, pour finalement se laisser tomber en arrière et s’allonger. La chemise toujours à la main, pour voir si son voisin comptait la récupérer ou non.

- Le canapé est pas mal je pense pouvoir y dormir si tu tiens tant à ce que je reste.

Le jeune homme se souvenait des tentatives désespérées d’Isei pour entamer la conversation. Puis de sa maladresse maladive. Le laisser seul avec une cheville dans cet état revenait à le condamner à se casser l’autre jambe. Croisant les bras sous sa tête Sam ferma les yeux.

- J’ai pas envie de t’entendre tomber depuis ma chambre, doué comme tu es tu te casserais quelque chose et il faudrait t’emmener à l’hôpital. Autant que je reste là au moins je serais sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Lun 8 Juin - 18:37




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Voyant Samuel faire un pas dans ma direction, je resserrais légèrement mon étreinte sur la chemise et déglutissais faiblement. Mon regard plongé dans le sien, je murmurais son prénom dans un faible appel. Mais c'était trop tard. Un léger courant d'air me fit comprendre qu'il venait déjà de récupérer son bien avant de s'éloigner un peu de moi. Je rouvrais alors les yeux et le regardais renifler la chemise qu'il tenait entre ses doigt, légèrement inquiet de la situation. Le tissus avait beau ne plus vraiment porter son odeur, un vampire comme mon colocataire ne manquerait pas de se rendre compte qu'il s'agissait bel et bien de l'un de ses vêtements. Et retrouver l'une de ses fringues chez son voisin, qui plus est avec son odeur partout dessous, ce ne devait pas être... courant.

Sa première question marqua mon visage d'une jolie teinte rouge qui s'accentua encore plus alors qu'il formulait sa seconde demande. Je ne faisais évidemment pas cela avec tous les locataires, et pour tout dire, ce n'était franchement pas dans mon habitude de faire de telles choses, mais... Le lui dire, ce serait pleinement avouer qu'il n'y avait que lui qui m'intéressait, et personne d'autre.

Je balbutiais quelques mots parfaitement incompréhensibles et baissais misérablement les yeux sur le sol tandis qu'il s'asseyait sur le bord du canapé pour bientôt se laisser tomber en arrière, et ainsi s'y allonger. La situation était devenu tellement embarrassante que je ne savais plus ce que je devais dire, ou faire. Tant et si bien que les deux dernières remarques de Sam m'avaient presque complètement échappés. Je ne savais plus comment je devais faire... Comment étais-je censé réagir dans une telle situation? Est ce que je devais ignorer tout ça? Impossible. Je me voyais mal changer brutalement de sujet et faire comme si rien de tout cela n'était arrivé.

Alors je relevais timidement les yeux vers lui tandis que les siens étaient fermés, remontant peu à peu le long de son corps jusqu'à la chemise qu'il tenait entre ses doigts. Une petite moue se dessina bientôt sur mes lèvres alors que je détournais finalement le regard du corps élancé qui s'était étalé sur le canapé. Il fallait que je tente de rattraper les choses, si je ne voulais pas passer pour le plus grand des imbéciles.


«C'est que tu me crois incapable de passer la nuit sans rien ne me casser d'autre, alors...»

Presque bougon, je me rendais compte du ton presque râleur que je venais d'adopter.

«Autant que tu reste.»

Laissant un nouveau silence s'installer entre nous, je continuais de fixer un point au loin, sur ma gauche. Comment aurait réagit une personne normale dans une position pareille? Quel comportement devais-je adopter...? Quelqu'un de parfaitement calme le laisserait probablement récupérer son bien, en lui donnant une brève explication plausible. Mais en même temps... Je m'étais habitué à sentir les effluves qui se dégageait de cette chemise, et je n'avais pas véritablement envie de le laisser la récupérer.

Tentant tant bien que mal de faire comme si de rien n'était, je me rapprochais du sofa mine de rien et venais m'asseoir sur le sol, adossé contre le canapé. Je relevais le menton, prenant un air faussement fier, et fermais les yeux.


«Tu sais...! Je ne fais ce genre de trucs que tu pense que je puisse faire...! C'est juste... Juste que quand tu m'as mis à la porte, l'autre jour, t'as du me la donner par erreur, et moi, sans faire attention, je l'ai posé là, et elle y restait depuis...!»

J'acquiesçais légèrement, comme pour me convaincre moi-même.

«Hm, oui, ça doit être ça. J'vois pas d'autres explications possibles!»

Puis, sans prévenir, je tendais le bras et attrapais la chemise entre mes doigts, tirant dessus pour la récupérer.

«Tu ferais mieux de me la donner, j'vais la nettoyer...!»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Dim 14 Juin - 16:42

Les joues de l’ange prirent une jolie teinte rouge aux mots de Sam. Chose qui ne lui échappa pas et lui arracha un petit sourire en coin. C’était assez… mignon comme réaction, et cette teinte lui allait bien.

Allongé sur le canapé il l’écouta parler, on aurait dit un enfant qui boudait parce qu’on l’avait pris la main dans le sac. Il vint pourtant s’asseoir contre le sofa pour tenter de se justifier avec un air qui le rendait comique. Pensant avoir détourné l’attention il tenta de récupérer la chemise. Geste vain car le vampire la tenait fermement. Vouloir la nettoyer hein ? S’il avait voulu le faire ce serait déjà fait, et rare était les personnes qui oubliaient des choses sur leur lit si longtemps, à moins de vivre dans un endroit en éternel désordre, ce qui ne semblait pas être le cas ici.

Ouvrant un œil le vampire tourna la tête vers son haute, se trouvant ainsi très proche de ce dernier.

- Je suis un grand garçon, je sais faire ma lessive tout seul. Mais si tu y tiens tant tu veux que je te donne mon petit linge aussi ?

A coup sûr cette petite taquinerie faite avec un sourire en coin ferait à nouveau rougir les joues du blondinet. Ce dernier voulant juste une excuse pour récupérer cette chemise. Mais c’était assez amusant de le voir se démener et chercher des excuses en rougissant. Croisant les bras sous la tête, la chemise toujours entre les doigts, le jeune homme continua à observer Isei.

- Pourquoi vouloir la récupérer ? Il n’y a même plus mon odeur dessus…

Car à part la conserver pour cette raison, il n’y avait pas d’autres possibilités. Et pour avoir imprégné le tissu de son odeur à ce point il fallait que le vêtement traine dans son lit depuis tout ce temps. Or il était impossible qu’il l’y ai laissé sans s’en rendre compte aussi longtemps. Il dormait donc bel et bien avec. Cette découverte laissait le vampire plutôt perplexe… D’un autre côté c’était plutôt logique, apprendre que votre voisin dort avec une de vos chemises… Alors qu’il n’a discuté avec vous qu’une fois.

Les yeux du vampire glissèrent le long de la gorge blanche du gérant. Sous sa peau on devinait les battements de son cœur, le petit bruit régulier lui parvenait vaguement aux oreilles dans le silence qui s’était installé. Toute la chambre embaumait son odeur si douce et appétissante. Avalant sa salive en se remémorant le goût sucré de son sang il détourna les yeux pour fixer le plafond. A bien y réfléchir rester n’était peut-être pas une bonne idée… Bien qu’il se soit nourrit, il était attiré par son sang plus que de raison… Et puis après tout ils ne se connaissaient pas plus que ça.

- Et sinon tu invites souvent des inconnus à dormir chez toi ?

Etrangement il était assez curieux de savoir comment vivait son voisin. Comment un type maladroit et trop gentil pouvait-il faire pour ne pas s’attirer plus d’ennuis encore ? A quoi passait-il son temps ? Mais il ne demanda rien, moins ils en sauraient l’un sur l’autre plus ce serait facile de ne pas tisser de lien. S’il avait encore été humain il aurait volontiers trompé sa solitude en lui offrant son amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Jeu 18 Juin - 20:05




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Si j'avais utilisé cette méthode d'approche, c'était bel et bien pour tenter de le prendre par surprise. Je devinais qu'étant vampire, sa force était considérable, et par conséquent... Si je voulais récupérer cette chemise, j'avais plutôt intérêt à avoir d'autres atouts dans ma poche. Les doigts toujours refermés sur le tissus, j'écarquillais un peu les yeux en me rendant compte qu'il n'était pas prêt de la lâcher et laissais peu à peu une légère moue étirer mes lèvres. Si lui n'avait pas l'intention de me la redonner, moi je n'avais pas l'intention de le laisser la récupérer. J'avais... Besoin de cette chemise. C'était idiot, certes, mais c'était comme ça. Cela faisait maintenant plus d'une semaine que je dormais avec, la tête empêtré dans le tissus, et c'était devenu une habitude. Je ne me voyais pas la laisser sur le côté, ne serais ce que pour une nuit. A moins... A moins qu'autre chose... Ou que quelqu'un ne la remplace.

Alors que cette réflexion me traversait l'esprit, je détournais les yeux et les dirigeais vers mon voisin, allongé sur le canapé, qui presque en même temps se tourna vers moi. Résultat, nous nous retrouvions si proche que je me figeais aussitôt. Le regard fixé dans le sien, je clignais un peu des yeux alors que mes joues prenaient sans doute une teinte rouge facilement reconnaissable entre toute. Et il faut dire... Que sa remarque n'arrangea pas les choses. Plus que légèrement rouge, mon visage s'empourpra bien plus encore. Son petit linge...? Je n'osais même pas imaginer...! En même temps, je n'étais pas non plus une femme de ménage, et j'avais déjà bien assez à faire avec mon emploi du temps.

Je détournais finalement les yeux, sans avoir répliqué quoi que se soit, et relâchais lentement la chemise pour venir glisser mes mains entre mes jambes alors que je m'asseyais en tailleur sur le sol. Tête basse, je ne répondis pas non plus à son autre provocation, préférant rester silencieux sur les raisons qui me poussaient à garder ce bout de tissus si près de moi. Ce n'était pas pour autant que j'abandonnais, cependant...! J'avais bel et bien la ferme intention de la récupérer, mais comme pour l'instant il restait assez proche de moi, je n'avais pas trop de soucis à me faire. Par contre... Si il venait à se lever et à faire mine de sortir, j'avais toute les raisons de m'inquiéter. Ça signifierait probablement que je ne reverrais plus cette chemise.

Cherchant à mettre au point un nouveau moyen pour arriver à mes fins, je laissais lentement le silence s'installer jusqu'à entendre une nouvelle fois la voix de Samuel s'élever. Est ce que j'invitais souvent des inconnus à venir dormir chez moi...? Non, pas vraiment. C'était évidemment la première fois que je le faisais. Néanmoins... Bougonnant un peu, la tête basse, je lui répondais:


«C'est vrai qu'on ne se connaît pas vraiment, mais...»

Je relevais alors la tête et me tournais un peu sur le côté pour venir appuyer mon coude sur le bord du canapé, le visage tourné vers lui. Je ne pu m'empêcher de sourire un peu.

«Enfin, moi je sais plus de choses sur toi, que toi sur moi. Par exemple... Je sais que tu t'appelles Samuel Altair, que tu es un vampire récemment transformé, et que ton anniversaire est le 5 octobre. Et en plus, j'ai aussi eu le droit à une vision de ton passé, la dernière fois.»

Mon sourire s'élargit peu à peu, au fur et à mesure que je parlais.

«Donc tu vois, tu ne m'es pas aussi inconnu que ça...»

Venant appuyer ma tête sur mon poing, je continuais de le fixer un moment avant de finalement détourner le regard.

«Pour ce qui est de la chemise... Ça fait un moment qu'elle est tâché, maintenant... Je ne pense pas que ce soit récupérable, alors... Alors tu n'en as plus besoin, non...?»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Lun 22 Juin - 16:12

Isei s’empourpra, comme prévu, un petit sourire en coin étira les lèvres du vampire. Il l’écouta en haussant un sourcil, ce type avait récupéré toutes les informations qu’il pouvait dans les papiers que Sam avait faits à son arrivée à la pension.

- Hum… tu connais mon nom et mon anniversaire, vaguement un bout de mon histoire… Tu t’es un peu renseigné, mais peux-tu dire que tu me connais pour autant ? Je pourrais bien être un parfait enfoiré que tu ne le saurais pas, quoi que te dise ton « intuition angélique ».

Le vampire posa ses yeux sur le plafond et ses lèvres s’animèrent à nouveau.

- Isei Ishin, gérant de la pension, propriétaire d’un restaurant, gardien de l’île, oui je me suis renseigné sur cette marque. Tu pars le matin vers 9h pour ouvrir le restaurant à 10h, le soir tu reviens vers 23h sauf un soir par semaine ou tu fermes à minuit. Tu fais l’ouverture et la fermeture pour éviter de contraindre tes employés.

Pourquoi lui dire tout ça ? Pourquoi admettre qu’au fond il s’y était intéressé plus que de raison ? Car sans vraiment y faire attention il avait assimilé ces quelques renseignements. Il se sentait le besoin de veiller sur le blondinet, comme pour apaiser sa culpabilité, comme par nécessité d’avoir quelqu’un à protéger. Mais révéler ces quelques informations n’était probablement la meilleure solution pour qu’il laisse tomber l’idée de devenir l’amie du buveur de sang. Ce dernier soupira.

- J’ai aussi cru comprendre que tu es trop gentil et généreux, tenace, voire carrément entêté quand tu décides de quelque chose. Je sais aussi que tu attires les gens comme un aimant, ce vampire tout à l’heure n’a pas cherché une autre proie, c’était toi. De même plusieurs clients viennent tous les jours pour tes beaux yeux.

Posant ses yeux dont la couleur rappelait un océan calme. Il pointa son index sur la joue de l’ange, pour finalement la toucher du bout du doigt.

- Je sais aussi que tu dors avec ma chemise et que tu cherches un moyen de la récupérer… Ah et que tu rougis très vite aussi.

La réaction ne se fit pas attendre et sa peau prit une teinte d’un rouge adorable. Sam reposa sa main sous sa tête avec un sourire en coin. Ses réactions étaient si vives que s’était assez amusant et touchant à voir. Mais pourquoi tenir à ce bout de tissu à ce point ? Basculant la tête en arrière, le brun posa les yeux sur la fenêtre, la lune était là depuis longtemps. Reposant les yeux sur son hôte il tendit la main vers lui et stoppa son geste. Ses sourcils se froncèrent puis finalement un petit soupir lui échappa et cette main se posa sur le sommet du crâne d’Isei.

- Tu devrais aller te coucher, il est tard…

Sa main s’agita doucement dans les mèches blondes pour les ébouriffer gentiment. Un timide sourire étirait les lèvres de celui qui avait été humain.

- Tu peux te passer de ton doudou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Mar 23 Juin - 19:21




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Je relevais légèrement les yeux et les posais sur mon colocataire alors qu'il prenait la parole. Je haussais un léger sourcil au départ, puis finissais par les froncer en entendant la fin de ses mots. Un enfoiré...? Mon visage se déforma brièvement alors qu'une grimace étirait mes traits, juste avant qu'une moue se dessine sur mes lèvres. J'allais lui répondre quand son propre regard se mit à détailler le plafond. Je me taisais aussitôt, l'écoutant attentivement, et peu à peu mon visage se détendit. Au fur et à mesure de ses paroles, je me redressais un peu, mon regard toujours planté dans le sien alors qu'il énumérait toutes ces informations sur ma vie. Qu'est ce que...? Enfin, pourquoi? Pourquoi est ce qu'il en savait autant sur moi? Comment est ce qu'il avait pu assimilé tout ça? Est ce qu'il... Bon, c'est vrai... La cloison qui séparait nos deux chambres n'était pas bien épaisse, mais... De là à connaître précisément mes horaires, et à se renseigner sur le tatouage de mon épaule... C'était comme si... Comme si il avait délibérément cherché à en savoir plus sur moi.

Je le dévisageais un moment, cherchant une explication, quand il reprit de nouveau la parole. Cette fois, je détournais les yeux, et laissais un sourire désabusé étirer mes lèvres. Ah... Merci de me rappeler a quel point j'étais désespérant, merci de me rappeler mes plus gros défauts. Ah, et merci aussi de me faire comprendre que ce n'était bel et bien pas pour ma cuisine que certaines personnes revenaient. Bon... Dans un sens, ça pouvait paraître flatteur, c'est vrai, mais... Ça ne m'intéressait pas. Si j'avais ouvert ce restaurant, ce n'était pas pour que l'on vienne me stalker tous les jours.

Écarquillant les yeux en sentant le doigt de Sam sur ma joue, je finissais par faire une petite moue sans pour autant le repousser. Je ne pu m'empêcher néanmoins de rougir brutalement en l'entendant. Il savait... Il savait que je dormais avec sa chemise, et ça devait lui paraître vraiment très étrange... Quant à moi... Je me sentais affreusement gêné. Je ne savais pas trop ce que j'étais censé dire ou faire, mais j'étais certain d'une chose. Je voulais récupérer ce bout de tissus.

Silencieux, je continuais de faire la moue jusqu'à ce que je sente brusquement la main de mon voisin se poser sur ma tête. J'écarquillais alors les yeux, et me laissais sagement faire, le regard un peu dans le vide alors que ma tête était légèrement penché vers le bas. Je n'osais pas bouger d'un poil...Parce que je ne voulais pas rompre ce contact. Il était différent des autres. Rougissant violemment, je baissais un peu plus encore la tête, me mordillant un peu la lèvre inférieur tandis que je sentais ses doigts glisser entre mes mèches blondes. Ça pouvait paraître bien idiot... Mais je ne voulais absolument pas bouger. J'avais peur qu'à la moindre de mes réactions, il éloignerait à nouveau sa main, et me priverait de ce contact qui pouvait lui sembler si futile.

Néanmoins... Il était certain que ça ne s'éterniserait pas. Je devais saisir ma chance si je ne voulais pas être déçu plus tard. Et si il me rembarrait, alors tant pis. J'aurais au moins essayé. Venant attraper sa main entre mes doigts, je la ramenais un peu contre moi et relevais lentement les yeux sur mon colocataire. Mon visage était barré de violentes rougeurs qui s'accentuèrent encore alors que je plantais mon regard dans le sien.


«Samuel...»

Je n'en avais peut-être pas totalement conscience, mais à ce moment là, mon cœur s'était brusquement mis à battre plus fort, et plus rapidement dans ma poitrine.

«Tu...»

Mes doigts se resserrèrent légèrement sur la main de Samuel que je tenais toujours, et que j'avais amené sans vraiment le vouloir jusqu'à mon torse. Je portais encore mon t-shirt, mais il fallait bien préciser que si ce n'était pas le cas, le vampire n'aurait eu qu'à tendre le petit doigt pour effleurer ma peau.

«Tu veux bien... Dormir avec moi... S'il te plaît...?»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Dim 28 Juin - 21:42

Les doigts glissés entre les mèches blondes de l’ange, Sam observait ce dernier. Son comportement, ces rougeurs sur le visage. Il était adorable. Le genre de personne dont on peut voir défiler les émotions sur le visage avec une clarté déconcertante. Et puis il était tellement attachant qu’il était de plus en plus dur de l’envoyer promener à mesure que le temps passait. Face à n’importe quelle autre personne, le vampire serait probablement parti avec sa chemise en se demandant quel genre de pervers bizarre vivait à côté. Mais cette façon que le blondinet avait de vouloir ce bout de tissus ressemblait plus à un enfant incapable de se séparer de son doudou. Certes, le fait que le doudou en question soit une de ses chemises était plus que bizarre. Il ne comprenait pas bien pourquoi sa chemise et pas autre chose.

Lorsqu’Isei attrapa sa main, le brun le laissa faire, haussant un sourcil. Qu’allait-il encore sortir comme excuse ? Il ramena la main prisonnière près de son torse, plongeant son regard dans celui de son voisin. Ce dernier perçu les rougeurs qui s’accentuèrent sur les joues de l’ange, de même qu’il entendit parfaitement son cœur accélérer un peu quand il avait prononcé son prénom. C’était quoi ça ? On aurait dit une collégienne sur le point de faire sa déclaration. C’était assez drôle en y pensant, Isei avait des réactions si vives pour tout qu’il l’imaginait très bien faire une déclaration dans ce style un jour. Dans ce cas précis il allait sûrement lui demander la chemise.

Mais non. Et la demande surprit tellement Samuel qu’il se redressa sur un coude pour dévisager Isei avec des yeux ronds. Dormir avec lui ? C’est-à-dire dans son lit au lieu du canapé ?

- Hein ?! Tu demandes souvent au premier venu de dormir avec toi ?

Il avait parlé sans réfléchir et regretta ses mots aussitôt. Pas que ce soit bien méchant, juste que ça pouvait être blessant venant de lui. Il observa Isei à nouveau, ce dernier semblait avoir pris son courage à deux mains pour lui demander ça. Entre son expression et son cœur qui chantait une mélodie affreusement tentante, ce vœu ne pouvait que lui tenir à cœur.

- Enfin je veux dire… Tu me connais à peine et tu m’invite chez toi puis me demande de dormir avec toi…

Puis son regard se posa sur la chemise-doudou.

- Quoi que tu dors bien avec ma chemise depuis des jours…

Comment dire non à quelqu’un qui vous regarde avec ces yeux là. C’était un coup à culpabiliser de suite. Soupirant le vampire se redressa et ôta ses chaussures, puis ses chaussettes qu’il posa sur les premières. Debout pieds nus, il posa les yeux sur le blondinet. Ce dernier semblait vraiment très seul. Il ne l’avait jamais vu ramener des amis et ses horaires étaient trop fixes pour qu’il les voie dehors. En somme il devait chercher désespérément un moyen de tromper sa solitude. Pour avoir très mal vécu la sienne pendant un moment, Sam comprenait bien ce qu’il ressentait. Il déboutonna sa chemise pour la poser sur le dossier du canapé avant de se diriger vers le lit.

- Viens là que je t’aide à monter sans te casser l’autre patte…

Il attendit quelques secondes avant d’ajouter.

- Et laisse ces chemises là où elles sont !

Après avoir aidé le blessé il grimpa à son tour pour s’allonger au bord du matelas.

- Tu sais Isei, je sais ce que c’est d’être seul. Mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi. On n’invite pas n’importe qui juste pour avoir de la compagnie… Tu devrais être plus prudent et te trouver des fréquentations plus… normales…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Mar 4 Aoû - 11:49




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Je l'avais dis. J'avais pris mon courage à deux mains, et... Et je lui avais demandé. Est ce qu'il accepterait, est ce qu'il refuserait? Probablement allait-il me prendre pour un idiot triplé d'un pervers...! La baffe n'allait plus tarder à venir cogner contre ma joue. Si ce n'était pas un poing que je me prenais...!

Mais non. Si il s'était redressé aussitôt, et qu'il m'avait dardé de son regard bleu, ce n'était ni pour me gifler ni pour me frapper, mais bel et bien pour me demander, d'une façon détourné, ce qui ne tournait pas rond chez moi. Me crispant en le voyant réagir, je venais de baisser les yeux, presque par automatisme, et de serrer les paupières aussi fort que possible. A sa question, je rouvrais lentement les yeux sans pour autant les lever vers lui, laissant simplement une petite moue étirer mes lèvres. Sa question avait du sens, il n'avait pas tout à fait tord... Ce n'était pas vraiment mon genre d'inviter le premier venu à partager mes draps, ne serais ce que pour dormir. En fait, c'était même la première fois que je le faisais.

Lorsque Sam reprit la parole, je relevais un peu les yeux sur lui, et osais à peine le regarder. Je savais qu'il avait raison, mais en même temps... J'avais vraiment envie qu'il accepte. Même si, pour l'instant, c'était très mal partie. Sa voix s'éleva de plus bel, et quand il évoqua la chemise que je lui avais subtilement emprunté et avec laquelle je dormais depuis des jours maintenant, je ne pu m'empêcher de rougir violemment.

Un instant immobile, je levais un peu les yeux vers lui, puis les baissais de nouveau, cherchant à deviner ce qu'il allait faire tout en essayant d'éviter de croiser un maximum son regard. Ce qui était loin d'être facile, en soit. Lui jetant un coup d’œil alors qu'il soupirait et se levait, je resserrais légèrement mes doigts autour de mes chevilles, mes mains étant venus les agripper sans vraiment trop que je ne m'en rende compte. Si il retirait ses chaussures, ses chaussettes... C'est qu'il comptait rester, non? Mais... Dans le canapé? Ou a côté de moi, sous les draps? Déglutissant un peu, je tentais de garder les yeux rivés au sol, mon regard dérivant inévitablement vers Samuel qui désormais retirait sa chemise. Mes yeux s'écarquillant brièvement, je me pinçais ensuite les lèvres tout en continuant de fixer implacablement la moquette.

Avec cette tenue... Il allait au moins se mettre au chaud, non? Le voyant se diriger vers le lit, tout en me demandant de le suivre pour qu'il m'aide à grimper, je me relevais tant bien que mal et jetais un discret coup d'oeil sur les deux chemises qui reposaient désormais sur le dossier du canapé. A peine l'avais-je fait que le vampire me fit une remarque sur ces dernières, comme si, quelque part, il avait remarqué mon regard. Je me crispais un peu, et retenais un rire nerveux avant de me diriger vers l'échelle qui menait au lit.

Une fois grimpé sur ce dernier, je vis Samuel faire de même et s'allonger tout au bord du matelas. Je haussais un sourcil, prêt à lui demander pourquoi il se mettait si proche du vide, quand il prit de nouveau la parole. A sa réplique, je laissais une moue étirer mes lèvres.


«J'vois pas ce qu'il y a de mal. C'pas comme si j'avais invité n'importe qui. T'es le premier qui vient à la maison.»

Me redressant un peu, je tentais d'ignorer le regard du vampire et attrapais les pans de mon t-shirt pour le retirer et le déposer sur les rambardes du lit.

«Puis ca veut dire quoi, «normale», d'abord? Moi-même, je ne le suis pas...! J'te rappelle que les humains ne représentent qu'un très faible pourcentage du peuple d'Arméria...!»

Je baissais alors les yeux sur les draps, rougissant un peu.

«Et puis... C'est toi que je voulais inviter, pas les autres.»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Dim 16 Aoû - 22:10

L’ange ne s’était pas fait prier pour qu’il l’aide à monter sur le lit. Quelle idée d’en avoir un en hauteur lorsqu’on est aussi maladroit… Le vampire s’était allongé au bord sans prendre la peine de se glisser sous les draps, bras croisés sous la tête il écouta Isei se justifier, encore. Il semblait troublé par le regard du vampire alors qu’il enlevait simplement son haut, les anges sont si pudiques ? Sam lui n’était pas gêné le moins du monde, après tout entre garçons…

Mais les mots du blondinet lui firent hausser un sourcil.

- Moi ? Et qu’est-ce que j’ai de si particulier pour que tu t’intéresses autant à ma personne ? D’abord ma chemise, puis tu me cours après pour me parler, maintenant tu m’invite à rester… C’est le fait que j’ai l’air encore plus seul qui te pousse à venir vers moi ?

Fermant les yeux le brun soupira doucement. Il était vraiment bizarre ce type, touchant mais bizarre.

- J’ai rien d’intéressant, je suis juste un idiot qui n’est pas fichu d’accepter ce qu’il est et qui ressasse le passé sans vivre dans le présent.

Au moins il était réaliste, pas qu’il voulait se dénigrer, mais il détestait ce qu’il était et n’avait jamais songé à l’avenir. Comme s’il était incapable de tourner la page sur le Sam humain. Mais il ne souhaitait pas que l’on s’apitoie sur son sort, aussi rouvrit-il les yeux pour changer de sujet. Son regard bleu se posa sur le torse d’Isei alors qu’une moue un peu surprise se dessinait sur son visage. Le bougre était bien fait, probablement mieux que lui. Etonnant venant d’une catastrophe ambulante.

- Dis-moi, comment ça se fait que tu te fasse agresser comme une jeune fille sans défense alors que tu es mieux bâti que moi ?

Sam n’était pas maigre mais très mince tout de même, et s’il n’était pas gras on ne pouvait pas non plus dire que sa musculature crevait les yeux. Tout juste si on pouvait deviner le dessin de ses abdos. Humain il n’avait jamais été un grands sportif, un peu mais sans plus, et ça ne s’était pas arrangé avec sa nouvelle condition. Il avait gagné en force sans gagner de muscles.

- Vu comme tu es dégourdi je ne m’attendais pas à ce que tu sois du genre sportif… T’as même pas songé à lui en coller une pour qu’il te lâche ?

Pourtant n’importe qui dans cette situation aurait tenté de repousser ce type, et aurait fini par lui en coller une. A moins de ne pas vouloir qu’il s’en aille…

- A moins que tu n’aies voulu qu’il te morde…

Un sourire en coin étira ses lèvres alors qu’il refermait les yeux.

- Mais si ce n’est pas le cas alors t’as eu de la chance que j’arrive au bon moment.

Le vampire se tût brusquement, peut être en avait-il trop dit. Car s’il avait eu un si bon timing ce n’était pas le fruit du hasard… mais bel est bien du fait qu’il surveillait le blondinet. Et il ne tenait pas franchement à ce que ce dernier ou qui que ce soit d’autre l’apprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Lun 19 Oct - 18:57




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



J'avais beau rougir, me dévoiler, fuir son regard et le dévorer des yeux dès que l'occasion se présentait, il ne semblait pas comprendre qu'un simple mot de sa part pouvait bouleverser mon cœur et provoquer un énorme bug dans mon esprit. Et au final, je ne savais pas si je devais en pleurer, ou en être soulagé. La dernière proposition était probablement la meilleure, puisque apparemment, il avait déjà l'air de me prendre pour un type vraiment bizarre. Rien d'étonnant en soit, puisque tout ce qu'il disait était vrai. Comment lui en vouloir? Moi-même, dis de cette façon, j'avais l'impression d'être le plus grand et le plus détraqué des pervers.

«Non, ça n'a rien à voir...»

Les yeux toujours baissés, je ne pu empêcher une petite moue d'étirer mes lèvres. Le soupire qu'il venait de pousser me laissait perplexe. Est ce que je l'ennuyais...? C'était certainement ça. Je ne voyais pas vraiment ce que ça pouvait être d'autre. Ça me faisait légèrement mal de le savoir, mais en même temps, je le comprenais. Moi aussi je me demanderais ce que j'aurais fais de mal pour qu'un type avec l'âge sentimental d'un gosse me tombe dessus et me colle sans arrêt, piquant mes chemises au passage. Sérieusement... C'était évident. Je soupirais finalement, presque imperceptiblement, jusqu'à ce que le vampire reprenne la parole. Je haussais donc les sourcils, relevant les yeux sur lui, et suivais brièvement son regard jusqu'à me rendre compte que le sien fixait implacablement mon torse. Un «hein?» inaudible m'échappa, juste avant que je n'écarquille les yeux en comprenant.

Mon regard se détourna aussitôt tandis que je faisais une autre moue, un peu plus boudeuse celle-ci.

«Non, j'ai pas songé à lui en coller une...! Si ça se trouve, ce type allait me lâcher d'une seconde à l'autre. Puis j'te signale que j'ai plus aucun souvenir d'avant ces deux dernières années, alors si j'avais commencé à développer ma musculature, je ne m'en souviens absolument pas.»

Le regardant ensuite du coin de l’œil, je faisais des yeux ronds et laissais un «ah?!» presque outré m'échapper juste avant qu'il ne ferme les yeux. J'entrouvrais les lèvres, prêt à lui répliquer, quand sa dernière remarque me fit tiquer. Ce silence soudain, cette façon qu'il avait eu de prononcer les mots, et cet étrange sourire qui avait étiré ses lèvres... Tout indiquait ou presque qu'il avait dit quelque chose qu'il aurait préféré taire. Comme si...

Non... Je me faisais des idées... Et pourtant... Et si...?

Je déglutissais un peu, me rapprochant et me tournant un peu vers lui pour le fixer.

«Tu ne m'as pas dis... Qu'est ce que tu faisais la, au juste...?»

Sam aurait-il pu ne pas être la par hasard, ce soir...? Pourquoi alors? Certainement pas pour me voir! Il m'évitait depuis des jours alors pourquoi aurait-il changé d'avis depuis? L'espoir suffisait-il à me faire perdre pieds avec la réalité? Il était temps que je me réveille. Que j'arrête de me dire que peut-être, Samuel était là depuis un petit moment quand il était finalement intervenu. Que peut-être, il était venu jusqu'au restaurant pour me voir, ou que sais-je encore, en toute connaissance de causes. C'était idiot. Tellement. J'étais le seul à avoir des pensées aussi impures à son égard. Je ne devais pas projeter mes désirs sur lui.



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Mar 10 Nov - 14:28

La moue boudeuse du blondinet attira le regard du vampire, on aurait dit un enfant, ça lui donnait un air adorable. Et ses mots… Il y croyait vraiment ? Le vampire se mordit les joues pour ne pas rire mais ne résista pas longtemps alors qu’un bref rire lui échappa.

- Tu crois vraiment qu’un vampire qui te saute dessus de cette manière t’aurait relâché ? Tu idéalise les sangsues Isei, il était visiblement assoiffé…

Son ton se fit moins jovial, plus sérieux.

- La soif est douloureuse, c’est un peu comme si on avait bu un verre d’acide, ou comme si on avait des charbons ardents dans la gorge. Seul le sang peut apaiser ça. Crois-tu vraiment qu’il t’aurait relâché ?

L’atmosphère était plus lourde, les mots de Sam avaient plombé l’ambiance. Mais il fallait que l’ange comprenne qu’il était attirant de par son sang, et que perdre le contrôle était bien plus facile que se maitriser.

Les yeux clos, Sam s’enfermait dans son mutisme. Un froissement de drap lui indiqua qu’Isei s’était approché. Ses derniers mots avaient dû l’interpeler, si seulement il l’avait bouclé… La question ne tarda pas. Evidemment qu’il se posait des questions, c’était justifié… Mais le silence se prolongea encore, jusqu’à ce que le brun ouvre les yeux, fixant le plafond d’un air distant.

- Tu te souviens des souvenirs que tu as vus ? Quand je veillais sur Lucie… C’est la seule chose qui me faisait me sentir vivant. Moi qui ne suis plus humain, la seule chose que je pouvais faire c’était protéger ceux qui m’étaient si cher… L’empêcher de se détruire à cause de la tristesse… alors que la cause de sa souffrance c’était moi…

La voix du jeune homme était triste, comme ses yeux, on lisait sans difficulté la douleur encore vive de ses souvenirs. Ses paupières éteignirent ce regard peiné alors qu’il prenait quelques secondes avant de reprendre.

- Tout ça pour te dire que quand je suis arrivé ici, je n’avais plus vraiment de raison de vivre, rien à quoi me raccrocher… Puis t’as débarqué… Avec ta gentillesse et ta générosité débordante… Une lumière aveuglante pour mes yeux habitués aux ténèbres… Et je me suis dit que tu devais avoir un don pour t’attirer des ennuis. De plus j’avais une dette envers toi, alors j’ai voulu te « protéger ».

Un soupir lui échappa encore, c’était assez ridicule comme discours. Ça faisait chevalier servant, ou pervers détraqué, alors qu’en réalité un avait juste besoin d’un objectif, d’une raison d’être autre que lui. De se sentir utile au fond, que quelqu’un ait besoin de lui.

Bras croisé sous la tête le vampire rouvrit les yeux pour plonger son regard dans celui du blondinet.

- Donc quand tu rentrais tard je veillais, dans l’ombre de la rue à côté ou sur le toit d’en face… J’aime bien l’ambiance chaleureuse qui se dégage de cet endroit, ça me rappelle l’époque où j’étais humain. Et ce type avait l’air bizarre mais je ne pouvais pas l’empêcher d’entrer sans connaitre ses intentions… Tu accueilles pas mal de buveurs de sang là-bas. Voilà tu sais tout, maintenant dors.

Ses yeux se refermèrent, signe qu’il n’en dirait pas plus. Mais même sans le voir Sam devinait sans difficultés que des rougeurs apparaitraient probablement sur les joues du gérant de la pension, si ce n’était pas déjà fait. Sans oublier les questions qui allaient probablement fuser, car c’était impossible qu’il se contente de ça et s’endorme bien sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Jeu 26 Nov - 16:24




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Évidemment que je me faisais des idées...! J'étais le seul ici à autant penser à lui, le seul à me faire des films à son propos...! Et le silence qui suivit le prouvait à mes yeux. Il ne disait rien, il avait les yeux clos, et probablement était-il en train de se demander pourquoi il avait accepté mon invitation à rester dormir ici-même, dans le même lit que moi. Je l'avais définitivement agacé. C'était ce que je pensais, tandis que je me redressais pour m'asseoir correctement, sans pour autant m'éloigner de lui. Mais alors que j'allais détourner les yeux, les siens s'ouvrirent, et se mirent à fixer inlassablement le plafond. A ce moment là, son regard était tellement vague, qu'il semblait loin... Loin de tout.

Je haussais les sourcils en l'écoutant parler, interrogateur d'abord, puis finalement compatissant alors qu'il évoquait sa sœur qu'il ne pouvait, qu'il se refusait de voir depuis sa transformation. Il disait être la cause de tant de malheur, et à vrai dire, je ne pouvais pas vraiment le contredire. Je n'avais jamais perdu un proche, du moins, du peu que je m'en souvenais, hors donc, je ne pouvais pas vraiment comprendre la profondeur des sentiments qui l'animaient, mais j'en avais tellement vu... Des gens pleurer, ou rester silencieux, leur cœur, ou l'expression de leur visage parlant pour eux. Je n'avais pu que ressentir à mon tour la douleur de perdre un être, et même si ce n'était qu'à moitié, je m'étais promis ce jour là que je ferais tout pour que ça ne m'arrive pas si un jour, moi aussi j'avais des proches.

Tête baissé, je laissais un silence presque religieux planer, sa voix et uniquement la sienne flottant dans l'air. Je ne pu néanmoins que relever les yeux quand il se mit à parler de moi. Voila qu'il évoquait à nouveau cette «dette», que je n'avais par ailleurs jamais prise en compte! Fronçant les sourcils, je plantais mon regard dans le sien, sentant peu à peu mes joues s'embraser à son discours, alors qu'il parlait simplement de me «surveiller», de me «protéger». Moi qui pensais que depuis le début, j'étais le seul à lui porter de l'intérêt, que ce n'était pas réciproque, je m'étais visiblement trompé. Même si ces sentiments n'étaient probablement pas les mêmes que les miens, au moins, il s'intéressait un minimum à ma personne.

Baissant de nouveau les yeux en rougissant davantage encore, je réfléchissais un peu. Je ne pouvais simplement pas me coucher après ça. Pas après une telle déclaration. Si pour certains ça pouvait paraître ridicule, ça ne l'était certainement pas pour moi qui éprouvait de forts sentiments pour lui.


«Je... Et ben... Euh... M-merci... Quand même. Je veux dire... C'est sympa de ta part d'avoir veiller sur moi comme ça. Même si c'est parce que tu dis avoir besoin d'une raison de vivre, c'est... C'est moi que tu as choisis pour ça, alors... Ça vaut bien un remerciement...»

D'abord hésitant, je finissais par me pencher davantage vers lui pour venir poser mes lèvres brièvement sur sa joue avant de me redresser pour reprendre ma place initial tout en détournant le regard pour éviter de croiser celui du vampire. Quand j'y repensais, ce que je venais de faire ressemblait à proprement parler aux actes d'une collégienne amoureuse, qui papillonnait des cils pour attirer l'attention de son prince. Et plus cette idée s'ancrait en moi, plus j'en rougissais...!

«Mais euh, tu sais... Deux jours en semaine, j'ouvre jusque tard dans la soirée, pour les éventuels vampires qui voudraient sortir, et venir faire un tour, alors... Alors peut-être que la prochaine fois... Tu pourrais entrer, et venir discuter avec moi... Si tu ne veux pas côtoyer les autres... Ça serait... Sympa.»

Sans plus réfléchir, j’enchaînais sur un autre sujet.

«Et puis, si t'as besoin de... De sang, ben... Ben je pense que je pourrais t'en donner. Ne serais-ce qu'un peu. Je sais qu'y a cette histoire d'assimilation, de puissance, et je ne sais trop quoi, mais... Mais si un jour tu change d'avis, et que tu as... Que tu as envie de boire à nouveau mon sang... Ben... Je serais pas loin. Puisqu'on vit dans des chambres voisines.»



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Lun 7 Déc - 22:20

What do you wish for at night?

Bien sûr qu’il n’allait pas dormir, ce serait trop simple. La voix du blondinet se fit entendre à nouveau. Des remerciements ? Le vampire ouvrit un œil, puis l’autre en haussant un sourcil à son discours. La plupart des gens auraient surtout trouvé ça bizarre d’être ainsi observé, mais pas lui. Evidemment, il ne semblait rien faire comme les autres.

Un baiser déposé sur sa joue fit écarquiller les yeux à Sam. C’était quoi ça ? Sans trop qu’il s’en rende compte, les joues du bruns se colorèrent un peu. Mais celles de l’ange étaient bien plus colorées et ça n’allait pas en s’arrangeant. Ce qui n’échappa pas à Sam qui se mit à sourire légèrement. La suite l’amusa un peu, c’était touchant cette invitation détournée. Il tenait visiblement à ce qu’ils se voient davantage, la raison lui échappait mais c’était plutôt mignon. La suite le fit grimacer un peu. Se redressant sur un coude il répondit d’une voix calme et posée.

- C’est très généreux de ta part Isei, vraiment. Mais je me nourri depuis… l’incident… de la dernière fois. J’ai bien compris que me priver ainsi est dangereux pour mon entourage. Je ne veux pas non plus dépendre des autres et habituer mon corps trop bien. Aussi je me contenterais de ce que j’ai. Ton sang est de loin la meilleur chose que j’ai goûté, bien que j’ai peu d’expérience, mais je ne veux pas m’habituer à une alimentation de trop bonne qualité et trop puissante…

Puis avec un large sourire il tendit une main pour la glisser entre les mèches blondes et ébouriffer les cheveux de l’ange.

- Et c’est pas permis de rougir comme ça à ton âge ! On dirait une collégienne qui va faire sa déclaration !

Un rire lui échappa devant la tête de son voisin. Un vrai rire, comme ça n’était pas arrivé depuis longtemps. Oui, depuis sa transformation il n’avait pas été détendu avec une autre personne à ce point. L’espace d’un instant il oubliait cette haine envers sa nature et la peur de blesser tout ce qui l’approche. Une idée lui traversa l’esprit quand enfin son rire se calma.
L’air soudain sérieux avec un sourire en coin il se redressa davantage sur son coude, s’approchant du blondinet.

- A moins que ce soit ça… Puisque tu te sers de ma chemise comme doudou… que tu cherches à tout prix à me voir… Tu m’attire dans ta chambre puis dans ton lit…

Leurs visages étaient à présent si proches que leurs souffles se mêlaient. Le vampire laissa un silence quelques secondes avant de sourire davantage et se reculer avec un rire bref.

- Désolé je suis allé un peu loin dans la plaisanterie. Mais avec ton air troublé j’ai pas pu m’en empêcher…

Le pauvre Isei semblait affreusement mal à l’aise. Le sourire de Sam n’avait pas disparu devant cet air adorable.

- Je ne voulais pas te mettre mal à l’aise.

A nouveau il ébouriffa les cheveux déjà en bataille de son hôte en souriant, comme si ce geste pouvait effacer l’instant troublant qui venait d’avoir lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isei Ishin

avatar
Messages : 698
Date d'inscription : 01/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Patron d'un restaurant
Place dans la hiérarchie de sa Race: Ange Gardien
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Mar 12 Jan - 21:03




What do you wish for at night?

Laisse moi t'aider...!



Tout cela avait l'air de l'amuser. Du moins jusqu'à ce que je lui parle de lui offrir à nouveau mon sang. Se redressant davantage, ses traits se déformèrent brièvement alors qu'il grimaçait. Dès le début de ses mots, je comprenais que ce qui s'était passé la dernière fois n'aurait plus jamais lieu. A moins de lui forcer la main. Ce que je ne voulais faire pour rien au monde. Le forcer pourrait aussi bien le braquer, et puisqu'il m'avait déjà ignoré pendant aussi longtemps, je ne doutais pas un seul instant du fait qu'il pourrait parfaitement prendre la décision de déménager brusquement si à nouveau il venait à boire mon sang. Même si il disait tenir assez à moi pour veiller sur ma personne...? Et bien, même si ca me faisait plaisir de me l'imaginer, il était évident que nos sentiments respectifs étaient différents. Et donc je préférais ne pas tenter le diable.

Les yeux baissés sur les couvertures, je grimaçais un peu en sentant les doigts du vampire se glisser dans mes cheveux, entre quelques mèches blondes. Ce contact avait beau avoir un effet apaisant, à ce moment là, je ne pu m'empêcher de rougir violemment en l'entendant. Une collégienne qui allait faire sa déclaration? C'était exactement ce à quoi j'avais pensé un peu plus tôt...! Comme si... Comme si... N'importe quoi...!

Tellement préoccupé par cette pensée, je ne faisais pas vraiment attention à son rire, et relevais un peu la tête en l'entendant de nouveau. Je haussais les sourcils au départ, faisant des yeux ronds au fur et mesure de ce qu'il disait. Probablement pensait-il que mon expression était du à la surprise, c'était vrai... Mais ca l'était, parce que toutes ces paroles l'étaient également...! Oui, je me servais de sa chemise pour dormir, parce que je voulais sentir son odeur, oui je voulais voir, parce que j'avais besoin de graver son visage dans mon esprit, parce que j'avais besoin de sa présence, oui, en l'attirant jusque là, l'idée qu'il puisse se passer autre chose qu'une simple discussion m'avait traversé l'esprit. Oui, oui, oui et oui...! Il avait raison sur toute la ligne!

Je ne pu empêcher mon visage de s'embraser aussi violemment que si je venais de me révéler à lui. Non, c'était pire encore. Si le corps pouvait supporter un certain afflux de sang dans un membre ou dans un organe, je n'étais pas certain que mon cœur puisse supporter celui la. Son regard, ses lèvres... Il était tellement proche de moi désormais que je me sentais sur le point de m'évanouir.

Le silence qui planait autour de nous après cette révélation dura l'espace de quelques secondes qui me parurent pourtant durer une éternité. Déglutissant et me reprenant alors qu'il reculait enfin en riant, je grimaçais et baissais le regard sur les draps, mes doigts s'étant refermés sur eux par automatisme. En sentant ses doigts se glisser de nouveau dans mes cheveux, j'eus la brève pensée que si je voulais saisir ma chance, c'était maintenant. Mais en même temps, je craignais terriblement sa réaction, et je ne voulais absolument pas le voir s'en aller, là maintenant, avec l'idée que je ne le verrais peut-être plus jamais.

Bafouillant un peu, je redressais légèrement la tête pour accrocher son regard, baissant malgré tout les yeux ensuite.


«C'est rien...! Je... Je veux dire... C'est pas grave, parce que... Enfin, parce que... Et ben, je...»

Parce que quoi...? Qu'est ce que je m'apprêtais à faire? Est ce que j'allais vraiment le lui dire? Est ce que j'étais sûr de vouloir le faire? Et si il me rejetait complètement? Qu'est ce que je ferais? Mais en même temps, j'avais comme le pressentiment que c'était le moment, qu'il fallait que je le fasse là, maintenant. Prenant mon courage à deux mains, serrant les paupières, je me lançais.

«Je suis en train de tomber amoureux de toi...!» laissant un bref silence planer avant de rajouter un «Je crois...» comme si cela pouvait tout changer.

Le cœur battant à tout rompre dans la poitrine, je n'osais plus lever les yeux sur lui. J'avais l'étrange impression d'avoir commis une grosse erreur...



 

Isei Ishin





Samuel Altair




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Altair

avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 10/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur aux violons accordés
Place dans la hiérarchie de sa Race: Autrefois humain
MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   Jeu 26 Mai - 21:36

What do you wish for at night?

Visiblement la petite plaisanterie du vampire n’avait pas été mal prise mais avait plutôt chamboulé le blondinet. Ce dernier semblait affreusement gêné, et ses balbutiements le confirmèrent. Mais un son particulier, une mélodie qui raisonnait dans la tête de Sam, se fit plus intense. Les battements du cœur de l’ange étaient plus puissants, plus rapides, rappelant au damné à chaque pulsation combien son sang était délicieux. Le jeune homme repris ses esprits, se concentrant pour ne pas faire attention à ce battement tentant.

Au vu de l’expression d’Isei, ce dernier avait quelque chose à dire. Patient Sam attendit, l’observant en silence. Mais la révélation de l’ange n’avait rien à voir avec tout ce à quoi il s’attendait. Les yeux ronds il fixait le gérant de la pension sans trop comprendre. Avait-il bien entendu ? Un « je crois » le tira de ses réflexions. Il avait déjà reçu des confessions, mais jamais d’un homme, si bien qu’il n’avait même jamais réfléchi à ce qu’il devrait y répondre. Sans qu’il s’en rende compte ses joues rougirent un peu, rougeurs discrètes mais visibles car contrastant avec son teint pâle.

Sortant de son hébétement Samuel inspira, c’était très touchant et flatteur, mais ce genre de choses était tout bonnement impossible avec sa nouvelle nature. Surtout lorsque l’on a un sang pareil ! De plus ses derniers mots confirmaient une chose : ce n’était pas sûr. Il se trompait sûrement, ça ne pouvait qu’être ça.

- Ecoute, tu as eu pas mal d’émotions aujourd’hui avec ce type au restaurant, ta cheville, une journée de travail… Tu es fatigué, il faut que tu te reposes.

Se redressant un peu en lui indiquant le matelas à côté de lui. Toutes ces émotions le faisaient divaguer.

- Ça ira mieux avec une bonne nuit de sommeil.

Puis avec un sourire doux le vampire ajouta.

- Toi-même tu n’es pas sûr de ce que tu dis, dors ça va passer.

Voilà, demain au réveil ces idées auraient quittés sa tête et ce serait très bien ainsi ! Il n’y avait pas de raisons de prendre cette déclaration au sérieux, il était perturbé par tout ça voilà tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair   

Revenir en haut Aller en bas
 
What do you wish for at night? | Feat Samuel Altair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» you took my hand through the night (feat Siwiwi)
» Autour d'un billard ( Feat Samuel )
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: La Pension :: Les Chambres :: Chambre n°1 : Isei Ishin-