Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Léo Hamiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Léo Hamiel   Jeu 9 Avr - 11:23

Léo Hamiel
FREE RESERVED TAKEN

feat : Usui Takumi
CARACTÈRE
Léo est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal au premier abord. Sociable et avenant, il n’hésite pas à aller vers les autres pour faire connaissance, même si la personne a l’air froide et austère. Il est d’un naturel optimiste et voit donc toujours la vie du bon côté et ce dans les moments difficiles, tout fini toujours par s’arranger. L’humain est un éternel boute-en-train, il tente toujours de détendre l’ambiance, un éternel sourire aux lèvres et riant facilement. Etant d’un naturel serviable, il n’hésite pas à rendre service et on peut même le qualifier de généreux. Il est curieux et n’hésite pas à s’immiscer dans la vie des gens sans y avoir été invité. C’est aussi probablement un garçon un peu naïf car il n’a jamais trop connu de coup dur. Pourtant Léo est un chasseur de vampire. Ce n’est pas franchement la profession qu’on lui attribuerait en le rencontrant, il fait même un peu tâche par rapport à certains. Mais même si au début devenir Hunter n’était pas pour lui une envie mais un devoir, il a appris et est finalement devenu bon dans ce domaine. Comme tous il a appris le maniement rudimentaire de diverses armes avant de ses spécialiser dans les petites armes à feu. Celle qui a en partie fait de lui un Hunter lui a aussi appris sans le vouloir vraiment pourquoi il fallait des gens comme eux. Depuis sa tendre enfance on lui répète que les vampires sont mauvais, forcément il a fini par l’assimiler. La seule chose qui le tracasse, c’est ces morceaux manquant de sa mémoire. Léo sait qu’il avait un maitre d’armes, qu’elle est morte en mission bien qu’il ne l’ait jamais accepté sans savoir pourquoi… Mais impossible de mettre un nom ou un visage dessus, ni même de se souvenir de son comportement. Le jeune homme sait bien que ces pièces manquantes ne sont pas normales aussi cherche-t-il à comprendre.

HISTOIRE
Léo est né d’un couple de Hunters, aussi a-t-il très tôt fait partie des humains « initiés ». Son enfance a été heureuse et plutôt normale, enfin aussi normale que celle d’un enfant de chasseur, souvent seul le soir alors que ses parents partaient en mission. Mais il reçut tout l’amour qu’un enfant peut avoir, même si la pression grandissait au fil des ans. Ses géniteurs souhaitant qu’il perpétue la tradition familiale : la chasse aux vampires. Or le jeune garçon aspirait à une vie paisible et normale. Enfant il était assez craintif, aussi l’idée de se frotter à des immortels buveurs de sang le terrifiait au plus haut point.
A ses quinze ans on le fit entrer à la guilde pour entamer sa formation. A contre cœur il écouta les cours théoriques, mais les discours ne sont pas vraiment fait pour les chasseurs aussi on lui attribua rapidement un tuteur pour passer à la pratique. Et quelle ne fût pas sa surprise en découvrant une jeune femme et non un vieux chasseur plein de balafres. Elle était plutôt jolie et semblait trop jeune pour avoir atteint un niveau suffisant pour assumer la formation d’une recrue. Mais Léo se ravisa en voyant les yeux violets se poser sur lui et au ton de sa voix il comprit qu’il avait fait fausse route.
- Ce gosse n’est pas fait pour être chasseur ! Regardez-le, il est fait pour vivre parmi les humains, pas dans les bains de sang.
En fait si, elle avait tout d’une Hunter, froide, franche et inexpressive. Sur le coup il se sentit vexé, mais elle avait raison, ce n’était pas sa place. Pourtant elle le forma, d’abord au combat à main nues, elle ne retenait pas ses coups et le poussait jusqu’à la limite. On peut dire que ce ne fût pas une partie de plaisir, mais le bleu s’accrocha. Il développa même une certaine admiration pour sa maitresse d’arme. Elle était forte, fiable, jolie aussi même s’il ne le lui aurait pas dit sans craindre de se retrouver avec un couteau sous la gorge. Ce sentiment se mua en sympathie, au fil des mois Léo apprit à la connaitre, sous son masque implacable se cachait un cœur, quand il tombait elle lui tendait la main, quand il n’en pouvait plus elle le congédiait et derrière ses remarques il savait voir le sourire en coin qui voulait dire « t’as progressé ».
Mais l’apprenti chasseur avait du mal à se faire accepter, aussi un soir il surprit une conversation. Des Hunters autour d’une table parlaient de lui.
« - Ce gosse, ils en feront rien, c’est un trouillard et un maladroit. C’est pour ça qu’ils l’ont collés à Alice, pour le dégouter.
- En parlant d’elle, vous la trouvez pas bizarre ? Moi elle me fait presque autant flipper que certains vampires…
- C’est vrai… elle a un grain c’est sûr… Le gosse ne fera pas long feu. »
Si les critiques le vexèrent, les propos sur la chasseuse le révoltèrent. Mais il n’eut pas le temps d’intervenir qu’un couteau se ficha dans la table des hommes. Alice avait visiblement tout entendu.
« Ce gosse vaut mieux que vous trois réunis ! Mais si vous en doutez venez donc on va en discuter. »
Ils se turent immédiatement. Léo lui était bien surprit, c’était la première fois qu’elle prenait sa défense ou le complimentait. En l’absence de réaction et ne daignant pas répliquer sur les propos à son égard la jeune femme s’en alla.
Par la suite l’apprenti Hunter, ou le Bleu comme tout le monde l’appelait, redoubla d’efforts dans son entrainement car il était enfin reconnu par quelqu’un. Il se moquait bien des autres Hunters, sa maitresse d’armes elle, n’était pas n’importe qui, ni pour lui ni pour la guilde. Ses efforts portèrent leurs fruits, après le combat de base on lui enseigna les rudiments de différentes armes. Mais ses aptitudes pour le tir firent qu’il changea de professeur.
Cette discipline lui plaisant et ayant gagné confiance en lui durant ces mois de formation, il progressa vite. Ses capacités de visée étaient assez surprenantes. Le jeune homme préférant les armes légères, discrètes et utilisable à une main, il apprit aussi à se servir de fusils et autres armes de plus longue distance. Pour un humain que l’on pensait peureux et sans compétences, il se révéla tout autre.
Sa formation achevée on commença à l’envoyer en mission avec d’autres Hunter pour l’habituer au terrain. Finalement on l’envoya un jour sur un contrat avec son ancienne maitresse d’arme. Léo en était content, il avait souvent voulu voir ce qu’elle donnait sur le terrain et pas juste dans les salles d’entrainement. Et puis elle au moins il l’appréciait et la connaissait. Mais la soirée de fût pas exactement ce qu’il attendait et devint même l’une des pires de sa vie. Après la mission, ils rencontrèrent un vampire qui lui fit froid dans le dos. Sentiment accentué lorsqu’il apprit qu’il avait devant lui celui qu’Alice n’avait eu de cesse de chasser. L’humain était encore jeune et n’imaginait pas que celle qui l’avait formé puisse échouer, comme un enfant idéalise certains adultes. Or il existait un monstre qui l’avait détruite. Ce soir-là, pour la première fois, il eut peur de la chasseuse.
En effet, cette dernière dégageait une aura meurtrière et le menaça. La sachant sérieuse le nouveau lui laissa ce combat. Mais la jeune femme avait trouvé un ennemi puissant et lorsqu’il sacrifia une innocente, il signa sa victoire. Le jeune homme était si choqué qu’il ne pût bouger. Une fille perdait la vie, sa maitresse d’arme était visiblement un ange, au vue des ailes qu’elle venait de déployer, et lui était bien plus faible qu’il n’aurait cru.
Léo fini par se reprendre et récupéra Alice, pour la première fois il la prit dans ses bras et se rendit compte que comme tous, elle avait sa vulnérabilité. Des jours durant il veilla sur elle. Puis tous deux reprirent le travail, et là il dût bien remarquer qu’elle abattait mission sur mission. Puis elle disparut, personne ne sût où. Le jeune homme avait alors 18 ans.
Durant les deux ans qui suivirent le Hunter progressa encore, devenant un très bon tireur et un chasseur redoutable. Les autres durent bien admettre qu’en effet, il y avait du potentiel. La guilde fit de plus en plus souvent appel à lui. Jusqu’au jour où on lui donna une mission en binôme. Pourtant il travaillait seul depuis un moment. Et quelle ne fût pas sa surprise de retrouver Alice, un peu changée certes mais de retour. C’est durant cette période que le chasseur réalisa l’attachement qu’il avait pour elle. Il n’était plus le gamin maladroit qu’elle avait formé mais un Hunter accompli, et il voulait le lui montrer. Deux ans s’écoulèrent, deux années agréables pour lui, les missions se passaient bien, il faisait équipe avec celle qu’il aimait. Car oui, il avait bien fini par reconnaitre que ses sentiments étaient bien plus forts.
Mais l’ange semblait avoir du mal avec la guilde. Et un soir il la surprit sur le départ. Il ne fallait pas qu’elle parte. Prenant son courage à deux mains il se déclara, osant même lui voler un baiser. Certes il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui réponde positivement, mais elle le prit bien, ce qui était assez étonnant.  Léo tenta de la retenir sans succès. Puis elle s’approcha et posa ses mains sur ses tempes. Il sentit ses souvenirs d’elle refaire surface et disparaitre un à un. Comprenant ce qu’il se passait, le jeune homme tenta de lutter, la suppliant de ne pas lui voler ces si précieux souvenirs. Tout, elle lui volait tout. Les rares fois où un sourire avait éclairé son visage angélique, toutes ces fois où elle lui avait tendu la main, où elle l’avait aidé. Le bleu de ses yeux dans lesquels il se perdait, l’ombre de sa chevelure, la pureté de ses ailes, sa silhouette qu’il avait appris par cœur. La douceur de ses lèvres, le son de sa voix et ces sentiments si puissants que les perdre laissait un vide dans sa poitrine. Il voulut essuyer une larme sur le visage de la jeune femme, mais le sommeil l’emporta, et l’ange disparu avec ses souvenirs.
Léo avait 22 ans, il apprit la mort de son maitre d’arme en mission. Etrangement il ne se souvenait pas d’elle. Impossible de mettre un nom ou un visage dessus. Pourtant dès l’annonce il la nia. Non, elle ne pouvait pas perdre la vie comme ça en mission. Sans se l’expliquer il en était persuadé. La guilde lui confia plus de travail, trop probablement. Mais le jeune homme n’était pas dupe, ils tentaient de l’utiliser et le faisait faucher nombre de vies. Il manquait quelque chose dans cet univers. Ses morceaux de mémoire manquants le troublaient énormément.
[ Définir le familier, sa découverte et le départ pour Arméria]
Alice Eden
L’ange lui est probablement une des personnes qui a fait de lui le Hunter qu’il est aujourd’hui. Son premier maitre d’arme et surtout la seule qu’il estime digne de ce titre. Il a appris à l’apprécier et s’y est attaché bien plus que prévu, développant même un sentiment bien plus fort. Malheureusement cet amour comme tout le reste des souvenirs d’elle… Il n’en a plus rien si ce n’est le vide qu’ils ont laissé. Impossible de se souvenir et ce n’est pas faute d’essayer !

Codes par Arrogant Mischief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Léo Hamiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Vos Personnages :: Prédéfinis-