Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une intruse à bord (PV Vlad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 7 Avr - 11:36

Convoquée dans le bureau du chef de la guilde, Alice frappa à la porte. La nuit était déjà bien avancée. On lui répondit et elle entra.

- J’ai une mission pour toi.

Jusque-là rien d’étonnant, mais pour que le chef la convoque directement pour lui donner sa mission lui-même, c’est que ce ne devait pas être n’importe laquelle.

- Un de nos hommes était à bord d’un navire qui a été victime d’un vaisseau pirate. Parmi tout ce qu’ils ont volé il y a un carnet dans lequel il conservait nombre d’informations sur la société vampirique. Je n’ai pas besoin de te dire à quel point ces infos nous sont utiles. Et aussi à quel point il serait risqué qu’elles tombent entre les mains de n’importe qui…

Les bras croisés Alice le regardait sans expressions particulières.

- En somme je dois récupérer ce cahier.

- C’est cela ! Il est à bord de la Vierge des Ressacs, je doute qu’ils se soient intéressés à son contenu mais nous devons le récupérer avant qu’il soit vendu avec le reste de leurs rapines.

- Bien, population vampirique à bord ?

- Un seul, et encore… on n’est même pas sûr…

Haussant un sourcil la jeune femme soupira.

- C’est maigre comme informations…

Embarrassé l’homme l’observa.

- C’est pour cela que je t’envoie toi. Il faut infiltrer le navire et récupérer ça sans se faire repérer. Ce serait trop risqué de se faire prendre. Tu es donc la seule sur qui je peux compter…

Un sourire ironique se dessina sur ses traits.

- Parce que tu sais que je suis la seule qui acceptera cette mission ?

Le maitre des Hunters détourna les yeux. En effet, de tous les hunters de son niveau, elle était la seule qui savait endormir son instinct de survie, la seule aussi dont il savait si peu de choses.

- Il te faut dormir avant la mission… Tu as enchainé les contrats et quand tu ne travaillais pas tu étais en salle des archives… Je veux que tu sois en pleine possession de tes moyens.

Il ouvrit un tiroir et lui lança une boite. Des somnifères.

- Le navire sera au port demain soir.

En rentrant chez elle l’ange soupira. Ses insomnies l’avaient rattrapés ces dernières semaines, son esprit confus ne trouvait pas le sommeil. Pour se changer les idées elle s’était abrutie de travail, comme d’habitude. Avalant un comprimé elle attendit. Tournant comme un lion en cage incapable de se calmer. Au bout de deux heures elle avala deux comprimés de plus. Cette fois le sommeil vint enfin.

Dans l’ombre de la nuit suivante, qui venait d’envelopper l’île depuis peu, la chasseuse reprenait du service. Portant comme toujours un pantalon noir près du corps et des bottes, elle avait cependant troqué son chemisier blanc contre son haut d’entrainement. Ce dernier datait de l’époque où son maître lui apprenait le maniement du sabre. Noir, le haut d’inspiration nippone était croisé sur la poitrine et maintenu par une large ceinture de tissus nouée dans le dos. Vêtement noir et ceinture rouge sombre. Des couleurs mieux adaptés que son chemisier blanc à la nuit et l’invisibilité. Ses cheveux noirs étaient remontés dans un chignon vague par une délicate barrette en argent, quelques mèches retombant sur son front et autour de son visage. Comme souvent une longue écharpe, rouge sombre cette fois, cachait son visage en partie et retombait dans son dos.

L’accès au navire était gardé par deux hommes. Plus loin sur le pont un bruit se fit entendre, ils se retournèrent et virent un petit dragon aux écailles rouges. Ce dernier grondait et crachait de petites flammes, à son échelle elles étaient tout à fait honorables. Ils se mirent à rire, mais stoppèrent vite en voyant la créature continuer son manège près de barils de poudre.

- Cet imbécile va tout faire sauter !

Sans réfléchir ils partirent à la poursuite de Natsu. Alice en profita pour monter à bord. Une pensée l’effleura, et si elle tombait sur lui ? Secouant la tête elle chassa cette idée, elle ne le croiserait pas, ni lui ni personne d’autre, elle serait une ombre à bord. D’ailleurs à cette heure il devait encore dormir ou être déjà en train de choisir son diner parmi les jeunes alcoolisés en ville. Se glissant dans le bâtiment en silence la hunter senti son dragon se poser sur son épaule, diversion réussie. Il gronda fier de lui. Les couloirs étaient déserts, l’équipage probablement sorti se divertir ou en train de dormir ou se sustenter. Le trajet vers le fond de la cale se fit sans encombre. Dans la salle où les trésors s’entreposaient, elle chercha un moment l’objet de sa quête. Puis enfin la chasseuse posa la main dessus, le glissant dans la poche de son pantalon elle sortit, non sans avoir jeté un œil dans le couloir.

Ses pas légers entamaient le retour, sans bruit. Mais soudain la jeune femme se figea, des pas, des voix. Visiblement deux hommes approchaient. Se mordillant la lèvre elle chercha où se cacher et ouvrit une porte au hasard et entra dans la pièce où régnait l’obscurité. Ne refermant pas la porte elle la poussa au maximum. Plaquée au mur Alice écoutait.

- Parles moins fort ! Si on le réveille ça va barder !

Aussitôt leurs discussions devinrent murmure. Dans ce couloir il devait y avoir la cabine d’un membre d’équipage qu’il ne valait mieux pas réveiller… Les dents de la jeune femme mordillait toujours sa lèvre qui s’ornait d’une marque rouge, signe que ces derniers temps cette habitude était très marquée et que bientôt elle se ferait saigner. Sur son épaule le dragon de feu souffla contre son oreille, au même moment elle entendit un froissement de tissus. Et merde elle n’était pas seule. Sans bruit, espérant toujours ne pas avoir été repérée, sa main se posa sur son katana, prête à le dégainer et à affronter ce qui semblait l’observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mer 8 Avr - 6:19

« Et merde… »

Ce n’était pas joli à voir, en effet. Des débris fumants se propageaient une odeur gutturale de cendre et de chair calcinée. L’attaque avait fusé juste après leur départ, maigre lot de consolation que s’était octroyé le vaisseau qu’ils avaient dépouillé. Le flanc de la vierge était salement crevé, et déversait dans le ciel le contenu de la cale mise à nue. Des vivres précieux, des butins, quelques mousses descendus là pour ranger l’inventaire de leur dernier rapt. Vlad observait la scène avec un sourire aigre. Ils n’avaient fait aucun prisonnier, pensant tout l’équipage mort, mais quelqu’un devait bien avoir tiré ce canon, et même s’il avait loupé la salle de contrôle, le tir avait tout de même causé suffisamment de dégâts pour les contraindre à s’amarrer au port le plus proche.
Le vampire leva les yeux au ciel. Un voile de nuage gris le protégeait des rayons tueurs, et une fine bruine écrasait ses gouttes le long du dôme de protection du pond. Il s’accouda à la balustrade pour observer les mécanos qui descendaient le long de la coque, retenus par des harnais de sécurités, et commençaient à effectuer les premières et rustiques réparations.


« Au moins, on ne perd plus d’altitude. On sera à Arméria dans un peu plus de cinq heures. »

Il acquiesça silencieusement, puis quitta l’extérieur pour rejoindre le pond inférieur. Les manettes de commandes l’attendaient dans la salle d’armement. Les mégaphones rugirent dans tous les couloirs. « Paré au tir dans 5… 4… 3… 2… 1… »
Un long laser rouge fusa de la bouche des canons avant du navire. La seconde d’après, l’épave pillée explosait en un million de brindilles.

La Vierge vibra sous ses mains, et le tireur sourit. Il était toujours plaisant de se trouver de ce côté-là du canon.
Doigt après doigt, il ôta les gants blancs et les posa à côté des commandes, puis hocha la tête en direction de sa comparse.
« Que ça nous serve de leçon pour la prochaine fois. » Mais le temps qu’elle finisse sa phrase, l’homme avait déserté la pièce.

En fin de soirée, les hautes voiles du navire couvrirent de leur noirceur le parvis du port. Les pirates s’éparpillèrent rapidement en quête de matériau de réparation. Les ventes attendraient, ils n’avaient pas eu le temps de finir l’inventaire de ce qu’ils avaient récupérés.
Les mécaniciens s’affairaient toujours auprès du trou béant de la cale, et les mousses vivants avaient repris leur travail de listage des biens. Le temps s’était calmé, et en cette nuit paisible, rien n’annonçait la venue insidieuse de la pie voleuse


« Devons-nous lancer l’alerte ? » Siffla silencieusement un gabier entre ses dents. « Pas encore. » Murmura sèchement la corsaire qui se trouvait à ses côtés. Les deux pirates observaient la jeune fille depuis la salle de contrôle. Bien que discrète et sombrement vêtue, elle s’était reflétée sur plusieurs écrans de surveillance et les caméras la suivaient avec attention depuis le raffut provoqué par son animal ailé.
Lorsqu’ils la virent pénétrer dans le couloir, ils sourirent.

« Elle est faite comme un rat. »

Apprêtant ses armes, la jeune femme fit signe à son collègue de la suivre et tous deux descendirent sur les traces de la chasseuse. Silencieusement, ils allaient pour la confronter dans le couloir, parlant à voix basse pour élaborer leur plan d’attaque. Ils auraient voulu régler ça sans avoir à réveiller leur supérieure… Mais soudain, un bruit lourd leur parvint de sa chambre.
Tous deux y entrèrent sans frapper, et furent estomaqués de ce qu’ils virent.


« Emmenez-la en bas. » Leur intima la voix ensommeillée de leur capitaine.
Une Sansa échevelée, vêtue de son plus simple appareil, tenait entre ses bras le corps inerte de la traqueuse. Aucun des deux corsaires n’eut l’absence d’esprit de lui demander le pourquoi du comment, et ils s’exécutèrent.

Le sol vibrait sous l’action des machines. Un bourdonnement constant indiquait que leurs bras mécaniques étaient en mouvement non loin. Ici bas, il faisait chaud, et sombre. La seule source de lumière provenait des néons froids qui éclairaient le sol de l’unique cellule allumée, car aucun hublot ne donnait sur l’extérieur. Enfermée derrière la paroi de plexiglas, la silhouette de la traqueuse contrastait superbement avec le sol parfaitement blanc. Assis noblement sur une chaise, l’unique spectateur contemplait silencieusement son sommeil. Accoudé sur l’un des bras du siège, son poing supportait nonchalamment sa tête tandis que les doigts de son autre main dansaient sur un petit couteau. Celui-ci avait été récupéré sur la chasseuse, comme tout ce qu’elle avait sur elle et qui avait été emporté en lieu sûr. Un discret rictus étirait ses lèvres fines, les mèches indisciplinées de ses longs cheveux noirs relevaient la blancheur d’albâtre de son derme. Vêtu d’un pantalon de toile sombre, d’une paire de bottes de cuir usé, et d’une chemise bordeaux ouverte sur son torse, le vampire était telle une statue d’ivoire, immobile, les traits jeunes et inaltérés de son visage moulés dans une énigmatique sérénité.  Un œil unique et parme, piqué de pourpre fixait la prisonnière.

Soudain, celle-ci bougea, et Vlad perçut le bruit de son cœur qui s’accélérait. Avec le coup qu’elle avait reçu à la tête la veille, le réveil n’allait pas être sans douleur. Après quelques minutes, il se décida enfin à attirer son attention.


« Bonjour, petite souris… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Jeu 9 Avr - 9:52

Dans l’ombre de sa cachette, la chasseuse ne vit pas venir le coup. La douleur irradia dans son crâne, sa vue se troubla et elle se senti partir, d’écroulant lourdement au sol.

La reprise de conscience fût bien désagréable, la sensation qu’un orchestre jouait dans son crâne avec des instruments mal accordés ne la mit pas de bonne humeur. Son corps était terriblement lourd et courbatu. Sans ouvrir les yeux, dans un mouvement imperceptible elle chercha un couteau à son poignet. Rien. A l’autre non plus. Glissant sa main vers sa ceinture elle constata avec horreur qu’elle était complètement désarmée. Dans un murmure elle appela son dragon. Le soulagement l’envahis en l’entendant gronder contre son oreille et frotter sa tête écailleuse sur sa joue. Ouvrant enfin les yeux elle observa les lieux. Une salle vide, le sol blanc, les murs de la même couleur, sauf un qui lui renvoyait son reflet lamentablement étalé sur le sol. Le tout éclairé par la lumière morne et triste des néons au plafond. Se redressant péniblement sur un coude la jeune femme reprit lentement ses esprits. Un clac se fit entendre et sa barrette tomba au sol, laissant sa longue chevelure brune se dérouler sur son épaule.

Une voix attira son attention. Une intonation qui lui était étrangement familière. Se tournant vers son reflet derrière lequel elle distinguait une silhouette elle prit la parole, froide.

- De tout le personnel de ce rafiot il faut que je tombe sur toi…

Reprenant l’objet qu’elle avait fait tomber, l’ange se releva avec peine et se dirigea vers le mur face à la paroi de plexiglas. Posant le dos contre le mur elle se laissa glisser jusqu’à s’asseoir. Une jambe tendue, l’autre pliée pour poser nonchalamment son bras sur son genou. Face à elle son reflet lui jetait un regard sombre, l’écharpe toujours sur le visage et l’attitude d’une chasseuse.
Alice remonta ses cheveux en un chignon vague avec la barrette d’argent. Des mèches trop courtes s’en échappant pour encadrer son visage.

La Hunter était en mission et ne comptait pas jouer avec le vampire. Observant son environnement elle analysa la situation. Repérée, désarmée, enfermée entre quatre murs et surveillée par Vlad. Ça commençait mal… De plus la sensation d’être prisonnière faisait monter la colère en elle, et elle ne s’en cachait pas. Toisant son gardien comme un fauve en cage prêt à sauter sur ce qui passerait à sa portée. Rien à voir avec la jeune femme qu’il avait laissé la dernière fois. Alice était elle-même, et chasseuse avant tout, mission oblige. D’un ton sans appel, froid et autoritaire elle s’adressa au vampire.

- Mon katana, rend le moi, tu peux garder le reste si ça te chante.

Perdre ses petits couteaux n’était pas un problème, ils étaient remplaçables. Mais la lame héritée par son maitre avait une valeur inestimable à ses yeux. Mais la demoiselle se doutait bien qu’il ne le lui rendrait pas si facilement, mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ?

La situation était épineuse, il lui fallait mener à bien sa mission mais dans l’état actuel des choses c’était impossible. Si ça continuait, elle serait obligée de se servir de ses capacités scellées. Un cas d’urgence disait Raphael… Si elle ne sortait pas c’en serait une. Mais il fallait encore attendre un peu, l’idée d’avoir recours à sa forme angélique ne lui plaisait pas trop… Ce ne serait pas sans douleur et ce n’était pas non plus certain que ça lui donne la possibilité de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Jeu 9 Avr - 12:28

La prisonnière semblait sortir d’un long coma. Ses gestes lourds et lents luttaient contre l’ensommeillement et la gravité. Il était d’ailleurs pénible pour ceux qui n’y étaient pas habitués de ressentir le poids de leur corps décuplé par l’artificielle pesanteur qui régnait sur le vaisseau. A leur vitesse actuelle, ils pesaient tous entre 2 et 5 kg de plus que sur terre, une surprenante sensation à laquelle, fort heureusement, on s’accoutumait.
Le sol resta immaculé alors qu’elle se levait, elle ne semblait pas blessée, mais aucune émotion ne vint troubler le visage marmoréen du vampire. Il la fixait paisiblement, comme le prédateur confiant qui laisse patiemment sa proie s’habituer à sa présence, et devait admettre que la voir ainsi à sa merci n’était pas sans lui déplaire. A ces mots, son sourire se creusa un peu plus, mais il tarda à répondre, préférant aux paroles la contemplation minutieuse de ce que la jeune fille entreprenait avec ses magnifiques cheveux. Cela lui rappelait leur filandreuse sensation sous ses doigts, le parfum délicat de la chute blanche de son épaule, le goût suave de sa peau....

Son éternel rictus s’anima calmement après quelques minutes, et il joignit ses doigts les uns aux autres avant de répondre.
« De tout le personnel de ce… ‘rafiot’, je suis peut-être le seul qui ne te veuille aucun mal. Si j’étais à ta place, je veillerais à ce qu’il en reste ainsi. » Doux, son timbre grave et rassurant ne s’était en rien fait violence, mais la succincte menace ne se laisserait pas ignorer.
Il était aisé de deviner qu’Alice n’appréciait pas du tout de s’être fait piéger, mais n’était-ce pas de sa propre erreur ? La Hunter avait commis l’impair de sous-estimer les pirates. Penser qu’une diversion aussi saugrenue aurait pu les détourner de leur garde, qu’elle pouvait se permettre de tranquillement s’aventurer par la grande porte jusqu’au cœur de leur habitat, l’affront avait des limites. Il y avait certaines chances à ne pas trop tenter, et l’expression ‘plus c’est gros, plus ça passe’ n’était pas toujours vérifié, comme la présente situation l’illustrait à merveille.

A la requête insolente de l’acculée, un léger rire se délogea de la gorge du vampire. Décroisant ses jambes, il se leva pour s’approcher de la paroi, afin qu’elle le perçoive mieux à travers le matériau réflecteur.


« Ca sera tout, Madame la Comtesse ?… » Plaisanta-t-il en inclinant noblement la tête, mais son sourire s’affaissa aussitôt. Il n’était pas vraiment là par courtoisie, bien que cela le peine. Ses bras se croisèrent sur son torse puissant, et un soupir résigné ponctua le silence. Ce fut un regard froid dont il la darda lorsqu’il se redressa. « Tes effets sont notre propriété à présent, comme tout ce qui franchit les portes du navire, et tu n’es pas en position de négocier quoi que ce soit pour l’instant. »

D’un pas tranquille, il se mit à faire les cent pas devant la bais vitrée, lançant par le biais de quelques instants d’inattention un regard dans sa direction.
«Tu me fais de la peine, mon Ange. La guilde n’est pas sans savoir que la Vierge est sous ma protection, n’est-ce pas ? En tout cas, au vu de tes recherches, toi tu ne pouvais l’ignorer… »
Après un temps, il lui refit face. C’était une impression étrange que de se retrouver dans cette situation, après qu’ils avaient partagé ensemble le privilège d’une délicieuse intimité tout juste quelques semaines de cela, mais Vlad n’était pas un sentimental… Tout autant qu’il chérissait sa compagnie, elle était aujourd’hui sa captive, et serait traitée comme telle. « Alors je t’écoute, quelle est la raison de ta présence, et comment comptes-tu me convaincre de te laisser repartir en vie ? » Cette fois, ce fut d’un léger grognement que son timbre s’accompagna.

Sous ses airs tranquilles, le chasseur était à l’affût. Même s’il n’avait pu constater qu’une infime bribe de ses pouvoirs, Vlad ne se laisserait pas aller à la sous-estimer, malgré les épaisses parois qui les séparaient. Après tout, c’était bien pour cela qu’on l’avait chargé lui de la surveiller, car elle non plus n’avait proprement aucune idée de sa puissance, et de ce dont il était capable… Mais même si elle réussissait à lui échapper, jamais elle ne pourrait sortir en dehors du champ de protection de la Vierge sans être démembrée par leur vitesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Jeu 9 Avr - 17:20

A mesure qu’il parlait la colère montait en elle. L’adrénaline commençait à courir dans ses veines et stimulait tout sur son passage. Elle était prisonnière et lui se régalait de l’observer comme on observe un animal en cage. Il la narguait et ça la rendait folle.

Lui jetant un regard noir, lui qui s’était approché de la vitre et dont elle distinguait mieux les traits, elle lui répondit sans amabilité.

- Le seul qui ne me veuille pas de mal ?! Laisse-moi rire, tu ne me veux aucun bien non plus. Tu me regarderais mourir sans bouger le petit doigt, ou alors tu me donnerais la mort de tes mains. Je ne vois pas ce qui te distingue des autres !

Un rire mauvais lui échappa. La colère était intense et elle en oubliait de se maitriser.

- La guilde savait bien que cette mission avait un faible taux de réussite, c’est pour cela que je suis là. Je suis une des seules à ne pas avoir de vie à côté de la guilde.

Ses derniers propos contredisaient une phrase qu’il avait dite plus tôt. Mais à son tour elle le fit attendre, se murant dans le silence. Un sentiment d’étouffement l’oppressait, aussi la jeune femme abaissa son écharpe et fini même par l’enlever entièrement. Dévoilant sa gorge parfaitement dégagée de sa chevelure et de ses vêtements. La tête basculée en arrière elle remplit ses poumons. La douleur commençait à se diffuser dans son dos, mais pourquoi le retenir dans une situation pareille ?

- Je suis là pour un objet qui ne présente aucun intérêt pour vous, il est crypté avec un code connu seulement des Hunters.

Baissant les yeux vers lui, son regard ayant commencé à changer de couleur pour prendre sa teinte divine elle ajouta avec un sourire ironique. La douleur avait commencé à la faire pâlir.

- Je croyais que je n’avais pas le droit à la négociation ? Je ne suis pas du genre à supplier mes bourreaux de me laisser vivre. Tu n’obtiendras rien de moi.

Dans ses veines la puissance des anges commençait à circuler. Bientôt elle bascula en avant, les deux genoux au sol et les poings serrés. Cette sensation que son dos se déchirait et que tout son corps brûlait lui arracha une plainte qu’elle contint tant bien que mal par fierté. Etre ainsi enfermé lui rappelait avec amertume que toute sa vie durant on avait tenté de lui voler sa liberté. Or pas cette fois, non, elle se battrait jusqu’au bout, cette fois non plus elle ne se laisserait pas emprisonner.

Le goût familier du sang emplit sa bouche, dans une quinte de toux le sol se tâcha de rouge. Les yeux plein de haine d’en être réduite à ça elle releva la tête vers son gardien.

- Tu restes caché derrière ta vitre par bravoure ?

Mais une douleur plus violente encore la força à se recroqueviller au sol. La sensation que deux lames traversaient sa chair accompagna le déploiement de ses ailes. S’étirant, les ailes immaculées vinrent ensuite cacher le corps de l’ange sous leur enveloppe de pureté. Il lui fallut une longue minute pour reprendre son souffle. Cela faisait si longtemps, depuis le sceau elle ne les avait plus vues.

Lentement Alice se redressa, pour finir sur ses jambes, un peu chancelante. Mais elle se redressa, toisant avec colère l’homme derrière la vitre. Ses émotions étaient si intenses que les néons grésillèrent. Puis elle s’élança. Son corps était douloureux mais infiniment plus léger, la force et la vitesse des anges étaient un avantage considérable. Il lui avait d’ailleurs fallu s’entrainer dur après la pose du sceau car privée de ces facultés son corps était gauche et lent.

Le poing de l’ange s’abatis sur la vitre, si le coup ne la fit pas voler en éclats, le choc avait fait un bel impact d’où partait de jolies fissures.

L’ange toisait le vampire à travers la paroi, elle était furieuse mais ses traits étaient toujours beaux et ses ailes lui donnaient une allure toute autre. Comme si les sentiments intenses étaient faits pour elle. Ses yeux violets, perçants, plongés dans l’œil unique à travers le plexiglas elle gronda entre ses dents.

- Je ne suis pas un oiseau que l’on peut enfermer dans une cage !

La peau de sa main avait aussi accusé le coup et du sang coulait le long de la vitre à partir de l’impact. Ses lèvres avaient laissé échapper du sang depuis un moment déjà. Mais ne freinant plus rien un picotement sous son œil droit ne tarda pas à se faire ressentir. Bientôt les larmes de sang rouleraient sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 10 Avr - 6:14

L’ire de la belle était palpable derrière le renforcement de plastique solide qui la maintenait enfermée. Vlad eut une moue peinée à ces funestes accusations, et finit par dire d’une voix quelque peu mélancolique.

« C’est vrai. Je ne les empêcherais pas de riposter si tu menaçais leur vie. Tu es venue ici de ton plein gré après tout. Notre navire, nos lois, et il serait bien normal qu’ils se défendent si tu les attaques, non ? » Se penchant légèrement en avant, l’ombre d’un sourire doux passa sur son élogieuse beauté. « Mais que je sache, tu n’es pas encore morte… » Et il n’était pas étranger à cet état de fait.

Le vampire se redressa alors, quelque peu interpelé par l’extatique vue qui s’offrait soudain à son regard. Sur le bout de ses lèvres, le souvenir de la jugulaire chaude et battante lui revint. Dire qu’il lui aurait été si facile de s’en saisir… Sa langue timide vint effacer cette sensation fossile de désagréable regret. Que comble ! Il ne devait pas se laisser déstabiliser ainsi. Lorsqu’il perçut le changement de nuance du regard de l’ange cependant, son attention se prit, et il observa intensément la moindre réaction de son corps frêle, captivé par la transformation qui s’y opérait.
Bien qu’elle lui dise qu’il n’obtiendrait rien d’elle, Vlad fut satisfait de la réponse que lui donna la jeune fille. L’un des objets qu’ils avaient récupérés sur elle était assez atypique pour une partie de chasse. Il jeta un rapide coup d’œil à la caméra de surveillance braquée sur eux dans un coin sombre du plafond. Ce carnet devait être ce qu’elle était venue chercher… L’infant inclina la tête sur le côté, sceptique. Bien sûr qu’elle n’allait pas le leur dire si cet objet avait de la valeur, elle était alors sûre de ne pas le retrouver, mais il fallait se méfier des objets dont on cherchait à nous détourner de l’intérêt, surtout lorsque l’avertissement venait d’une ennemie présumée.

Pâle fut le visage qu’elle tourna alors vers lui, et le vampire en frémit subrepticement. Encore un peu et elle rivalisait avec son derme de Sang Froid. A son tour, il s’agenouilla à sa hauteur, et fronça les sourcils.


« Non, tu ne me supplierais pas de t’épargner. Je le sais bien, et ta guilde aussi. C’est bien pour cela qu’ils t’ont envoyée... » L’odeur familière de son essence lui parvint même à travers le plexiglas. Un goût qu’il n’oublierait jamais, qui réveillait ses sens. Où qu’elle soit, ses instincts le pousseraient toujours à se soumettre à cette étourdissante fragrance, mais il ne la laissa pas le submerger. Il devait rester maître de lui-même s’il voulait raisonner.
En même temps qu’elle se releva, il en fit de même. Les immenses ailes blanches heurtaient sa vision de cristaux purs insupportables, et pourtant, il aurait voulu les toucher, se lover dans ces plumes d'apparence si douce. Cela l'aurait peut-être tué, mais la forme angélique aboutie de la chasseuse dégageait un parfum tel, son sang ne devait en être que purifié, il en était certain...
Vlad s’efforçait de rester impassible, mais intérieurement, il était aussi fasciné que terrifié. Comment ne pas l’être ? Jamais il n’avait vu de créature semblable. La prestance imposante qu’Alice dégageait soudain n’avait plus rien à voir avec ce qu’il connaissait d’elle. C’était un spectacle privilégié dont il ne se serait privé pour rien au monde, dût-ce être la dernière chose qu’il verrait…

Lorsqu’elle abattit sa force contre la vitre, il ne frémit qu’à peine. Se murant dans l’immobilité, il fixa le point de départ des fissures avec nonchalance.
Lentement, il porta ses doigts sur la vitre là où le poing s’était fiché. Seule la paroi interne était touchée, mais la seconde ne tarderait pas à la rejoindre si un autre coup devait partir. Du bout des doigts, il caressa la main de l’ange à travers la vitre, ne ressentant que la froideur du plastique, puis un sourire ondula ses lippes pâles.


« Tu es… magnifique. »

Le murmure enfiévré mourut comme sa mâchoire se serrait soudain. Le vampire avait déjà pu constater la puissance dévorante du sceau qui ceignait l’ange, mais aujourd’hui, elle semblait au bord de sa limite. Son visage si beau se métamorphosait, déformé par la rage et la douleur. Vlad en frémissait. Sa puissance était grande, mais à quel prix, il n’avait jamais vu un corps se vider volontairement de son sang par tous ses pores.

« Alice, calme-toi… ton sang… » Tenta-t-il en peinant à garder son calme.

Soudain, son regard se fit colère et il fixa le mur derrière l’ange. Ils n’allaient pas… et si. La réaction violente de la captive devait en avoir fait trembler plus d’un là-haut. Ils avaient déclenché le mécanisme de relâchement du gaz mortel. Dans la cellule, une brume blanche, à peine visible et inodore commença à emplir tout l’espace. Soporifique d’abord, la fumée était à terme létale pour quiconque l’aspirait, bouchant les poumons et empoisonnant le sang de ses victimes.

Vlad se recula un peu. Ca ne le concernait plus à présent. La chasseuse mourrait seule, perdue au fond d’une cale d’un vaisseau pirate lors de l’échec de sa mission. Une histoire comme il devait tant en arriver. Ils avaient eu ce qu’ils voulaient, et négocieraient sans doute le carnet directement avec la guilde. Le corsaire s’apprêta à se détourner pour rejoindre la porte blindée qui menait vers les étages, mais s’attarda quelques secondes à observer la colombe perdre progressivement conscience sur le sol froid de sa cage…


~

Pourquoi avait-il fait ça ? Son œil unique fixé sur le plafond sombre, il tournait et retournait la question dans tous les sens depuis plusieurs heures. La salle des cellules étaient à présent plongée dans la pénombre. Les néons qui l’éclairaient avaient éclaté, et la seule source de lumière provenait de la diode rouge du digipad près de la porte, indiquant qu’il avait été mis hors service et que la porte resterait scellée. Affalé contre le mur le plus éloigné de la cellule, Vlad soupira, lascif. Ses jambes étaient étendues face à lui, un genou à moitié relevé. Calée entre ses cuisses, l’ange inconsciente étalait ses charmes contre son torse ferme. Il la parcourait du regard. Ses traits avaient retrouvé la sérénité du sommeil, elle faisait plus ‘ange’ que chasseuse ainsi. D’une main, il jouait distraitement avec ses mèches noires, les dégageant de son visage maladif pour en constater l’irréelle beauté.
Son iris piqué d'écarlate s’affina sur son propre corps. Ses vêtements, son torse étaient couverts de sang angélique… Une affriolante torture pour ses sens, mais à laquelle il résistait plutôt bien. Il faut dire que la situation avait de quoi lui couper l’appétit.

Sitôt que la jeune fille avait touché terre, la paroi de verre avait volé en éclats sous l’impact du coude de Vlad. Ignorant le fait que le reste de l’équipage l’observait depuis la caméra, il avait alors emportée la captive au plus loin de la cellule pour que le gaz ne l’atteigne plus. Le blindage de la porte avait alors aussitôt été enclenché, et le code changé de sorte que lui aussi, s’était dès lors retrouvé prisonnier des entrailles de la Vierge.
Nouveau soupir… Il porta sa main à son visage et fut pris d’un rire nerveux. Il allait se faire salement engueuler lorsqu’il reparaîtrait à la surface… La raison qui l’avait poussé à défier les siens pour le salue de leur ennemie lui échappait complètement.
Il n’eut pas le temps d’y réfléchir alors qu’entre ses bras puissants, la divine s’animait lentement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 10 Avr - 13:12

Les mots et les expressions de Vlad déstabilisèrent l’ange. Il ne ressemblait plus au bourreau qui la narguait depuis l’extérieur. Il posa sa main sur son poing à travers la paroi, visiblement charmé par le spectacle de ses ailes. Il est vrai que lorsqu’on n’y était pas habitué en détacher le regard pouvait être compliqué. Mais le compliment qu’il fit la troubla, jamais on ne lui avait dit des mots comme cela, surtout dans cette situation, et surtout venant de lui. Lui qui ne semblait pouvoir complimenter que sa personne et sortir des propos désagréables aux autres. La suite la laissa perplexe, ne sachant si il était inquiet où juste trop tenté. La deuxième hypothèse lui paraissait plus plausible.

Le regard plein de colère qu’il lança la surprit, elle se tourna et constata avec horreur la brume blanche. Sa deuxième main se plaqua contre la paroi dans l’espoir qu’il la libèrerait. Mais il détourna le dos et sur le coup elle se sentit stupide, depuis quand attendait-elle de la pitié de l’ennemi ? Sa vue se troublait et malgré ses efforts elle se laissa glisser au sol, laissant une longue trainée rouge à la suite de son poing blessé. Au sol dans son écharpe le dragon se cachait. Avant même de songer à se protéger du gaz toxique, l’ange attrapa l’écharpe et son familier pour le blottir contre elle et ainsi lui donner une chance de survie. Toussant la jeune femme se sentait partir et fini par s’abandonner aux bras de Morphée. Il lui sembla néanmoins entendre un bruit sourd mais elle n’y prêta pas attention.

~

Revenant à la conscience lentement la jeune femme se sentait lourde et l’esprit brumeux. Ne sachant pas trop où elle était, elle n’osa bouger et quand son support fût secoué et qu’un rire retenti elle se posa sérieusement des questions. Ce rire elle le connaissait, pourtant il détonnait avec la situation. En effet elle était étrangement bien, si on oubliait la douleur dans son corps elle était confortablement installée.

- Même dans l’autre monde il faut que tu sois là pour te rire de moi ?

Sa voix était ensommeillée. Puis ouvrant un œil elle le vit, et réalisa qu’elle était dans ses bras et détourna les yeux un peu gênée. Voyant sa cellule brisée elle comprit, il venait de la sauver ! Un trouble l’envahis à nouveau. La pièce était sombre et visiblement ils étaient coincés. Pourquoi avait-il prit tant de risques pour elle ?

Avant de se perdre dans ces réflexions elle appela doucement Natsu. Le petit dragon sorti de sous son aile où il avait trouvé refuge et vint frotter son museau contre sa main blessée. L’ange était soulagé, il était sauf. Puis bougeant sa main elle se rendit compte que si sa chair était abimée elle n’avait pas brisé ses os, c’était déjà ça.

Tentant de se redresser Alice se rendit compte que ses muscles ne répondait pas, ou en tout cas trop peu. Ses ailes vinrent se replier lentement dans une position plus confortable, la recouvrant comme une enveloppe protectrice et le vampire avec. Sans le regarder elle lui fit part de son questionnement.

- Pourquoi ne pas m’avoir laissé mourir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 10 Avr - 17:47

Tourmenté par son inconsciente initiative, l’arrogante engeance ne réagit pas aux propos de l’ensommeillée. Il pensait intensément à ce qu’il venait de faire… Ce n’était pas tant les retombées qu’il redoutait, car il savait que la capitaine serait clémente – parce qu’il était ce qu’il était… mais il faudrait l’expliquer aux autres sans dévoiler son secret, et surtout… trouver un moyen de garder la captive en vie parmi une cohorte d’assassins qui n’avait visiblement pas d’état d’âme à s’en débarrasser…

Alors qu’elle bougeait, le grand vampire consentit enfin à lui céder son attention. Il vit le soyeux cocon de plumes se refermer sur eux, et les ailes lui communiquer leur chaleur sur sa peau. C’était une touchante sensation, comme la protection d’une mère autour de son enfant. Il se demanda vaguement pourquoi le sceau ne s’était pas réactivé, mais la question de la jeune fille l’arracha dans ses pensées. Un haussement de sourcil la questionna à son tour et il baissa son œil sur elle. L’agitation du sauvetage l’avait un peu échevelée, et sans son écharpe, son vêtement cache-cœur laissait voir un franc décolleté, dont Vlad ne se priva pas de la délicieuse vue… bien au contraire.
D’un ton doucereux, il répondit en laissant son regard vagabonder à la lisière de ses charmes.


« J’ai horreur du gâchis. »

Un sourire carnassier s’endormit. Lascivement, il coucha sa tête contre le mur, sa tempe folâtrant avec l’articulation d’une des ailes immaculées. Il soupira, et reprit avec plus de sérieux.


« Je ne veux pas avoir affaire avec les Hunters, et ta capture est déjà bien assez embarrassante comme cela. Te tuer signifierait plus de problèmes que nous n’avons besoin. Par ailleurs… »
Le vampire se voûta légèrement au-dessus de la belle, capturant son oreille de son souffle suave. « Je te l'ai dit, je ne te veux pas de mal. Quelle valeur aurait eu ma parole si je t'avais laissée t'éteindre ? » Peut-être d’autres raisons moins avouables signaient cet acte inhabituel pour son palmarès, mais il était certain que sa fierté l’empêchait même d’y songer.

Le petit dragon qui venait de sortir des ailes de sa maîtresse détourna alors suffisamment son attention. Vlad n’avait pas vu la petite bête jusque là, et sans doute que les autres non plus sinon, elle aurait fini dans les écuries en attente d’être vendue, comme le reste du bétail qu’ils amassaient au cours de leurs rapts.
Il observa le manège de la mythique bestiole, songeur.


Soudain, les doigts meurtris de la belle croisèrent sa vision. Le vampire se redressa, légèrement tendu. Il avala silencieusement sa salive comme si cela pouvait l’apaiser. Son œil s’intéressa à la diode rouge au fond de la salle, et sa voix se fit comme un murmure enraillé
. « Tu veux bien… bander tes blessures s’il te plaît ? C’est un petit peu trop stimulant pour mon odorat... »
Il détourna à son tour le regard, sans afficher la moindre gêne mais plutôt une sorte de… dégoût. Il était inutile de chercher à se débarrasser totalement de son odeur, ses vêtements et le derme marmoréen de son torse en étaient couverts, mais il fallait arrêter le saignement de la plaie, autant pour lui que pour elle. Pour l'instant, l'ange ne semblait pas encore en état de bouger, aussi ne l'invita-t-il pas à s'éloigner. Il se contenta de lui tendre son écharpe, seul surplus de tissu qu'ils avaient ici pour qu'elle apaise son mal... et le sien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 10 Avr - 23:08

Du gâchis ? Relevant les yeux vers lui elle vit son regard posé sur son décolleté, plus plongeant qu’elle ne l’aurait cru. Prenant un air plus sérieux il lui donna des explications plus correctes. Pourtant à ses yeux c’était bien peu comparé au risque qu’il venait de prendre. Pesant le pour et le contre elle laissa ses pensées se réorganiser. Mais la demande du vampire la rappela à la réalité. Elle l’observa tentant de comprendre. Sans prendre la peine de bander sa plaie elle le dévisagea sans vergogne.

- Vu que tu ne cèdes pas à la faim j’en déduis que les autres ne savent pas ce que tu es… Et que nous sommes observés.

Tournant un peu la tête elle tenta de distinguer les caméras de surveillance. Une semblait en sale état et tournée vers ce qui restait de la cellule. Une autre donnait vers la porte et ne devait pas transmettre une image très précise d’eux. La troisième les fixait. Toutes les détruire leur vaudrait de gros ennuis et rapidement. Une en revanche c’était négociable. Se redressant lentement sur sa main valide elle désigna la troisième caméra du menton.

- Natsu, montre-nous ce que tu sais faire.

Le petit dragon se redressa fièrement en grondant doucement. Puis de ses ailes puissantes il battit l’air pour s’élever vers la cible désignée. Puis il relâcha une flamme sur l’objectif. Si c’était trop peu pour la mettre hors service, c’était bien assez pour que l’objectif soit obstrué par un dépôt noir. Une de moins. L’animal de légende redescendit vers sa maitresse qui le caressa pour le féliciter.

L’ange reporta son attention sur le vampire qui semblait mal à cause de l’odeur du sang. Rapprochant son visage du sien elle bougea ses ailes pour qu’il soit impossible à leurs observateurs de savoir ce qu’ils faisaient ou se disaient. Semant ainsi le doute sur ce qu’elle allait faire.
Mais ce n’est pas un baiser qu’elle lui donna. Son regard était plus calme, la jeune femme n’était plus en état de s’énerver, pour l’instant en tout cas.

- Tu m’as épargné pour quoi ? Mon sang ? Parce que je doute que les désagréments causés par ma mort soient comparables à ceux qui te pendent au nez maintenant. De plus ma survie est loin d’être assuré.

Alice soupira.

- Je crois que je ne saurais jamais si tu es un parfait enfoiré ou si au fond tu es quelqu’un de bien. A certains moments tu es détestable et l’instant d’après étrangement attentionné…

La chasseuse venait de dévoiler le trouble qui l’habitait depuis des semaines. Etrangement c’était révéler une faiblesse mais elle se sentit soulagée. Finalement elle approcha sa main meurtrie des lèvres de l’immortel, le regardant droit dans les yeux.

- J’ai horreur du gâchis..

Reprenant mot pour mot ses propos elle lui offrait son sang. Il venait de lui sauver la vie, enfin… De retarder l’échéance plutôt. Mais elle avait une dette envers lui et détestait devoir quoi que ce soit à qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Lun 13 Avr - 5:18

Bercé par la mélopée dubitative de l’ange, Vlad ne fit que sourire mystérieusement pour toute réponse. Il jubilait de la troubler ainsi. Maître-bourreau, il ne lui laissait aucun indice sur ses attentes, ses intentions. Elle était perdue au milieu de l’océan de ses assauts, le maigre radeau sur lequel elle reposait menaçant à tout moment de sombrer. Et tout cela fut confirmé par l’aveu las de la jeune fille. Les lèvres du strige s’élargirent un peu plus, mais toujours sans mot dire il se contenta de la regarder s’empêtrer dans ses filets.

Sa pupille orpheline s’affina soudain. Son sourire s’affaissa, ses narines se retroussèrent sur le fumet tentant. Le vampire fixa intensément les doigts balafrés, comme la panthère guette son gibier derrière les fourrées.
La situation se retournait. L’ailée était entre lui et la liberté. Adossé au mur, tenté au supplice par sa beauté divine, il ne pouvait que subir son offrande sans pouvoir s’y refuser. La peau fraîche goûta ses lèvres, sur la pulpe desquelles se déposa une goutte d’hémoglobine… Froide, au bord de la coagulation, et gangrénée par le soufre qui avait ravagé l’air plus tôt. Répugnante… Le corsaire détourna vivement la tête, échappant au met tari… mais le mal était fait.
Sa grande main s’encocha doucement contre la nuque de la belle, et lentement, l’invita à s’approcher. Vlad sentit la tiédeur du visage de l’ange caresser la froideur du sien. Dans une ultime tentative de se retenir, il flatta la gorge battante d’un chaste baisé, mais sa langue y mêla rapidement une caresse envieuse. Tandis que son bras libre enlaçait la jeune fille, juste sous la naissance de ses ailes, pour la soutenir si l’anémie la prenait, il montra les crocs, amoureux déjà d’une proie qu’ils n’avaient que trop attendu de combler…

Soudain, une assourdissante détonation retentit juste derrière eux.

Vlad avait aussitôt bondi, emportant une Alice épargnée par le gong contre lui. Une large plaie béante s’était ouverte sur le mur qui les soutenait la seconde d’avant, à peine visible derrière la fumée et les retombées de débris. Tout l’habitacle tremblait violemment, et il n’y avait pas besoin de formuler la situation pour la comprendre : la Vierge était attaquée !


« Tu n’as rien ? » S’enquit le corsaire auprès de la captive, mais un tir fusa juste à ce moment-là, les manquant de peu.

Le vampire se recula à l’abri avec l’ange, grognant entre ses crocs. Des ennemis avaient pénétré l’enceinte du vaisseau. Ils étaient sans arme, et ignorants de la situation... la fumée et la surprise confondaient les sens du vampire qui n’arrivaient pas à savoir combien d’individus s’étaient invités chez lui, mais bientôt, dans la lumière opaque de la fumée, ils virent soudain une forme se détacher. Le canon d’une arme précédait le corps d’une femme à la carrure imposante, marchant prudemment dans la pièce où ils étaient cachés. D’un index posé sur ses lèvres, Vlad fit signe à la jeune fille de se taire.

L’ennemie ne semblait pas suivie, et avec prudence à son tour, il se glissa face à elle. A peine put-elle distinguer son iris pourpre qu’elle… s’immobilisa. Le vampire avança jusqu’à elle. Ses doigts coururent sur le canon de son automatique, puis il empoigna sans douceur le visage hypnotisé entre ses mains. Dans un crac éloquent, la nuque fut brisée, le corps de la sniper tomba silencieusement contre lui, démuni du fusil qu’il récupéra et désarma… les armes de tir n’étaient pas sa spécialité. Une demi-seconde plus tard, ils entendirent une voix.


« Générale, quelle est la situation là-dedans ? »

Vlad fronça les sourcils en voyant d’autres silhouettes approcher. Il croisa le regard de l’ange, un premier combat s’annonçait… Des bruits de pas venant du plafond lui indiquèrent que le reste de la flotte intruse avait déjà commencé à envahir les dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 14 Avr - 0:56

Il se détourna de sa main l’air dégoutté, voilà qu’il faisait encore la fine bouche. Mais alors que la jeune femme allait laisser tomber et se reculer sa main sur sa nuque l’attira à lui. Se crispant un peu elle ferma les yeux. En sentant le vampire y déposer un baiser elle se détendit, pensant qu’il se moquait juste. Mais la suite la fit frémir. Avant qu’il n’ait le temps de mordre une détonation le fit bondir, l’ange dans ses bras. Il s’enquit même de son état, mais elle n’était pas dupe et se doutait qu’il s’en fichait pas mal. Un coup de feu l’empêcha de répliquer. Vlad venait de la mettre à l’abri et de lui intimer de se taire. Une silhouette se découpa dans la poussière mais déjà le vampire l’abordait en silence. La suite fût rapide et la pauvre femme n’oppose aucune résistance avant qu’il ne lui brise la nuque. Le bruit dégouta un peu la chasseuse qui pourtant avait déjà fait bien pire.

Les alliés de l’intruse ne tardèrent pas à se faire entendre. Annoncer ainsi son arrivée sans savoir ce que l’éclaireur avait trouvé était une erreur de débutant. L’ange s’avança, ses ailes imposantes sagement repliés dans son dos, dépassant au-dessus de ses épaules et leur pointe se croisant derrière ses jambes. La silhouette de celui qui avait parlé se figea en la voyant, il ne devait voir qu’une ombre. La Hunter l’entendit charger son arme et le vit la mettre en joue. La voix de l’ange douce et suppliante se fit entendre.

- Attendez !

Il se figea de suite. La poussière se dissipa et l’homme, qui semblait bien jeune, la regarda avec surprise. Devant lui une jeune femme aux ailes immaculées, du sang séché partant de ses lèvres vers son menton, le poing blessé. Ajoutant à cela la coiffure et la tenue qui donnait l’impression qu’elle avait lutté. Le tableau parfait de l’ange innocente prise en otage. Qui tirerait ? Pas lui en tout cas, il devait débuter et le visage d’Alice, innocent comme jamais, ne devait pas lui en donner l’envie. Elle jouait parfaitement le jeu et il baissa son arme en s’approchant. Un autre arriva.

- Une ange ? Ça doit pouvoir se vendre on l’embarque.

Le jeune le regarda puis l’ange et vint pour obéir. Remarquant enfin la présence du vampire après avoir trouvé le corps de leur chef le plus âgé leva son arme vers lui. La jeune femme quant à elle attendit que l’autre soit proche et utilisant la vitesse des anges, nettement supérieure à celle des humains, elle asséna un coup de poing dans le plexus du garçon. Puis elle l’assomma d’un coup sur la nuque. Vlad s’était débarrassé de l’autre entre temps.

La demoiselle se pencha et récupéra son écharpe dont elle déchira une bande pour l’enrouler autour de sa main blessée, camouflant la paume et le poignet mais ne pouvant s’occuper des doigts. Elle verrait cela plus tard. Natsu grimpa sur son épaule tandis qu’elle posait à nouveau les yeux sur Vlad, son visage ayant repris le masque de chasseuse, abandonnant celui de la demoiselle en détresse.

- C’est dommage, moi qui pensais que je pourrais bénéficier de tes capacités de régénération…

Elle ferma les doigts de sa main blessée. Certes elle avait une dette envers lui, mais s’il pouvait se monter calculateur elle aussi. Lui tendre sa main blessée lui aurait coûté un peu de sang mais lui aurait rapporté une guérison accélérée. Des pas retentissaient au-dessus, des voix dans les couloirs plus loin.

- Je sais bien que je suis la prisonnière qui n’a pas le droit de négocier, mais dans la situation actuelle je pense qu’il est dans notre intérêt à tous que je récupère mes armes. Le combat à main nues à ses limites, où sont mes affaires ?

Puis un détail la frappa, où étaient-ils ? Elle était venue depuis le port mais maintenant ?

- Dis-moi… Je suis restée dans cette cellule combien de temps ? Sommes-nous toujours amarrés au port ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 14 Avr - 7:02

Vlad attendait, immobile, n’osant bouger pour ne pas trahir sa présence. Dans la pénombre, il voyait mieux que quiconque, mieux pensait-il que leurs ennemis… mais soudain, un relent parvint à son odorat. Un parfum qui ne lui plut pas du tout. Ses traits s’étirèrent immuablement sur la colère, sa prunelle se fit rouge grenat. Un grondement retentit au fond de sa cage thoracique, rapidement reprit en écho par l’un des ennemis.

L’homme était beau, plus grand que le vampire d’une quinzaine de centimètres, des yeux jaunes à en faire pâlir le soleil. Son teint chaud sous ses cheveux coupés courts poivre et sel lui donnaient un air jeune et jovial, mais à cet instant, le regard qu’il posait sur le corsaire n’avait rien de chaleureux. Son habit de cuir sombre révélait ses intentions guerrières, mais il n’était pas armé. Sur le dos de ses mains, deux mitaines noires boursoufflées semblaient dissimuler des lames, ou autre outils visant à blesser. Les lourdes bottes de l’homme s’avancèrent dans la pièce, dépassant son cadet aux prises avec l’ange dans une lenteur insolente, presque trop confiante. Il souriait. Le même genre de rictus que Vlad offrait à ses ennemis, déstabilisant, inquiétant dans sa nonchalance.

Les deux ennemis naturels se toisèrent longuement. Le loup-garou dégageait une odeur canine particulièrement forte et désagréable pour l’odorat fin du vampire, mais Vlad se doutait que l’autre ressentait la même chose à son égard. Il était statique, mais néanmoins prêt à bondir. Brusquement, le loup éclata d’un grand rire dément, et s’ensuivit alors la transformation. Des poils sombres lui sortirent de tous les pores, ses oreilles, ses griffes et ses jarrets s’allongèrent. Son dos se courba et ses mains devenues pattes se rattrapèrent violemment au sol, griffant et rugissant avec ardeur. Du coin de l’œil, le vampire vit le jeune bleu tomber, et l’ange se révéler derrière sa silhouette inerte, mais au même moment, l’homme-loup, contre toute attente, se jetait par le trou dans le mur et s’enfuyait à travers le navire….
Vlad ressentit le désir incommensurable de le suivre. La fougue de la chasse tenaillait ses instincts de prédateur, il voulait sa proie.

Le vampire sourit, puis finit à son tour par se faire emporter par le rire. La folie du sang, sûrement…
« Ah… les loups. » Grogna-t-il quand il se fut repris. Une lueur démentielle brillait dans son iris vermeil, et quand il répondit, ce fut d’une voix étrangement rauque et mauvaise, qui ne ressemblait plus au galant homme dont il faisait figure.

« Je vais te conduire à ton précieux katana… » Brusquement, il attrapa sa main bandée… « Mais ne compte pas sur cette opportunité pour t’enfuir. » Il porta les doigts meurtris à ses lèvres, n’en regardant pas la substance, trop focalisé sur la belle. « Nous sommes quelque part dans la mer de nuages, entre Orion et la constellation du Centaure. » Un à un, il suça les appendices avec délice, laissant le contact brûlant de sa salive sur la chair à vif… « Ca fait trois jours que nous avons quitté Arméria… et que tu dormais paisiblement… droguée par mes soins. » Puis il relâcha la main, ponctuant d’un sourire satisfait ses bienfaits.

Se retournant, il lui indiqua d’un geste de le suivre, tout en restant très silencieux lui-même. Après un enchaînement de couloirs et d’escaliers, il arriva à une salle blindée. Le digipad de celle-ci n’avait pas été condamné, aussi put-il l’ouvrir sans avoir besoin d’en défoncer la porte qui en fermait l’accès.


« Il devrait y avoir ton sabre et tes couteaux quelque part, le reste est ailleurs… Hey. » Avant qu’elle ne puisse s’avancer plus loin, il l’interrompit en l'attrapant par le menton et la fixa intensément, toute trace d’hilarité ayant déserté ses traits. « Que ce soit bien clair. Je n’ai absolument pas besoin de ton aide pour nous maintenir en vie tous les deux. Je te rends tes armes, uniquement afin que tu te protèges de ceux qui te voudront du mal… mais ton cas est loin d’être réglé. »

Soudain, un fracas retentit dans la calanque, le faisant sursauter. Vlad se retint à l’embrasure de la porte pour éviter d’être projeté, mais un rugissement lointain lui indiqua la présence de la bête. Il attendit à peine que la jeune fille se fut armée pour s’y ruer. Au détour d’un coude cependant, le monstre les attendait…

D’un agile saut, le corsaire parvint de justesse à éviter de se faire écraser, espérant qu’il en était de même pour sa compagne… mais un hurlement déchira soudain l’atmosphère. Les lambeaux de sa chemise tâchée tombèrent au sol. Une marque de griffe immense balafrait son dos. Les trois griffures commençaient à pleurer leur sang le long de ses hanches. Vlad se retourna aussitôt, la douleur devrait attendre, car son assaillant revenait. Armé seulement de couteaux de lancer, le vampire n’avait pas d’autre possibilité que d’utiliser ses armes naturelles… Il jaillit face à la bête, gagnant en vitesse par la surprise ce qu’il perdait en force face au loup. En une demi-seconde il fut sur le dos animal qui glapit de rage. Il n’attendit pas de se faire désarçonner. D’un coup de croc dans la jugulaire, il asséna l’ennemi à l’immobilité. Un sang monstrueux jaillit à son palais, lui provoquant un dégoût sans nom, mais il ne lâcha pas. Sa mâchoire implacable s’enfonça plus encore et d’un violent coup de croc, il arracha tout ce qu’il put.
Un geyser noirâtre fusa hors du corps de l’animal. Vlad en descendit tandis que la bête reprenait forme humaine, tressautant sous les à-coups de la mort en marche…

Le danger immédiat passé, le vampire s’appuya d’un bras contre le mur. Ses mains le débarrassèrent furieusement des restes de sa chemise… Il sentait les balafres défigurer son dos, mais déjà, son corps s’attardait à précipiter sa régénérescence. Cela écourterait probablement le délai de son prochain repas cependant, mais il n’était pas temps de songer à de telles futilités. Le reste de la flotte n’était pas loin…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 14 Avr - 23:34

L’ennemi qui devait s’occuper de Vlad était visiblement un garou. Ça ou autre chose pour l’ange ça ne changeait rien, pour le vampire en revanche… Il semblait comme prit de folie, elle se doutait qu’il n’était pas sain d’esprit mais là… Il débordait de haine. Une fois seuls le vampire accepta, une bonne avancée ça ! Mais il saisit sa main blessée, geste qui arracha une grimace à la demoiselle, il approcha les doigts blessés de ses lèvres. La suite la glaça, trois jours ?! Elle avait dormi pendant trois satanés jours ?! Elle siffla entre ses dents en guise de réponse.

- M’enfuir ? Et pour aller où ?!

En effet, même si elle parvenait à sortir que ferait-elle ? L’ange n’avait pas d’autre choix que d’attendre le retour au port, et pour cela il fallait qu’elle survive. La Hunter avait cru qu’en dévoilant son idée de guérison accélérée elle venait de perdre toute chance qu’il le fasse, avec au passage une petite crise de sang pur prétentieux. Pourtant un par un il avait goûté ses doigts, y déposant sa salive qui stimulait sa régénération. La jeune femme était perplexe encore une fois, mais à quoi bon ? Elle ne saurait jamais ce qu’il se passait dans sa tête, et au fond elle n’était pas certaine de vouloir savoir.

Tous deux se dirigèrent vers la salle où étaient les effets de la demoiselle, mais au moment où elle allait entrer il saisit son menton pour qu’elle le regarde. Regard qu’elle soutint sans faillir, la détermination pour seule émotion.

- Je n’ai jamais compté sur autrui pour veiller sur ma vie. Et je sais bien que je ne suis pas libre, seulement tu te trompes si tu penses que vous avez droit de vie ou de mort sur moi.

Un sourire et un regard défiant sur le visage elle ajouta.

- Si je dois mourir ici ce sera de ma lame, pas de la vôtre.

Sans un mot de plus elle entra et chercha ses effets. Elle était sérieuse, et s’ôter la vie elle-même était toujours une fin plus noble que de finir lamentablement aux mains de l’ennemi. Et la chasseuse était à peu près certaine que Vlad n’apprécierait pas l’idée du tout. Pour un prédateur voir sa victime se suicider était affreusement frustrant, elle en savait quelque chose. Mettant enfin la main sur la lame de son maitre elle l’observa un instant un sourire aux lèvres. Le sortant un peu de son fourreau elle admira le dragon sur la lame noire, la lame du dragon comme disait le vieil homme. Natsu gronda sur son épaule comme pour acquiescer et la rappeler à l’urgence de la situation. Glissant le katana dans la ceinture de tissus de son haut elle resserra ce dernier pour atténuer le décolleté plongeant qu’il avait dévoilé. Sa ceinture de couteaux retrouva sa place autour de sa taille sous son vêtement, de même que les bracelets portant les fines lames d’argent. Détachant ses cheveux la jeune femme les ramena sur son épaule droite pour replacer la barrette juste sous l’oreille, ainsi ils ne la gêneraient pas et retomberaient simplement sur sa poitrine.

Ainsi prête l’ange ressortit, aussitôt le vampire s’élança, visiblement plus que pressé d’affronter son ennemi naturel. Au détour du couloir elle eût juste le temps d’éviter la bête. Un hurlement retentit et la vision du dos du vampire salement amochée, le sang coulant abondamment, s’offrit à ses yeux. C’était étrange de le voir ainsi blessé, lui qui semblait toujours avoir le contrôle de ce qui l’entourait. Alice observa le combat sans intervenir. Elle avait horreur qu’on se mêle des siens alors elle ne se mêlait pas de celui des autres. Mais la demoiselle n’eût pas le loisir d’observer très longtemps, un petit groupe s’avançait. Sortant son katana elle s’élança, foncer dans le tas n’était pas très fin comme tactique, mais coincé dans un couloir entre vampire et loup qui se battent d’un côté et ennemis de l’autre elle n’avait pas vraiment d’autres possibilités.

L’ange puisait au maximum dans ses capacités divines, vitesse et force décuplées, sa lame se mouvait dans une dance meurtrière. Mais si le désordre de départ lui permit d’abattre un certain nombre d’ennemis, ils finirent par mieux s’organiser. Il en restait deux, l’un d’eux fixa son attention pour parer les coups alors que l’autre en profitait pour passer derrière l’ange et l’immobiliser.
Odieux stratagème que le siens, il l’avait attrapé par les ailes. Ces attributs angéliques étaient extrêmement sensibles, si la moindre caresse était largement plus appréciable, la moindre douleur était horrible. Et là en l’occurrence il venait d’empoigner ses plumes sans aucune délicatesse. Mais il en fallait plus pour stopper l’ange qui se retourna vivement pour enfoncer un petit couteau dans le torse de l’imbécile. Il arracha au passage quelques plumes qui laissèrent un filet de sang souiller les autres. La douleur était semblable à celle d’une lame dans son aile mais ce n’était pas le moment. Se tournant vers le dernier elle remarqua qu’il avait filé. Et visiblement s’apprêtait à frapper Vlad en plein dans les griffures sanglantes qui ornaient son dos. Il n’en eût pas le temps qu’un couteau en argent se fichait entre ses omoplates, endommageant mortellement le système nerveux.

Alice s’avança vers le vampire, ils étaient venus à bout de leur ennemi respectif. Lui le dos lacéré, elle une aile blessée et du sang perlant à nouveau à la commissure de ses lèvres. Puiser ainsi dans ses pouvoirs était à double tranchant. Mais si elle laissait le sceau refaire effet maintenant le contre coup serait sévère et il n’était pas question qu’elle soit à nouveau hors course. Plutôt souffrir et pouvoir bouger que souffrir et retourner au pays des songes, même si elle retardait juste l’échéance…

Un instant elle songea à offrir son sang d’immortelle pour qu’il soigne ses plaies, mais ce genre d’actes généreux ne l’aiderait pas à ne pas se faire avoir par le manipulateur qu’il était. Aussi le laissa-t-elle comme ça, après tout elle ne savait pas sur quel pied danser alors autant ne pas prendre de risques inconsidérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Lun 11 Mai - 5:26

Accoudé au mur, Vlad ne sentit que trop bien la menace arriver dans son dos maltraité, mais au moment où il allait se retourner pour accueillir l’imprudent comme il se devait, il entendit le sifflement du couteau et le tendre son d’une lame qui s’enfonce dans la chair. L’homme s’effondra dans sa vision périphérique. Le vampire n’eut pas besoin de se retourner pour s’aviser de l’auteure du méfait. Bien que préoccupé par sa propre pitance, il n’avait pu qu’admirer la ferveur au combat de sa compagne ailée. Ce n’était pas du vent, elle était douée.
Vlad ferma une seconde les yeux, las. Quelle n’avait été son erreur de sous-estimer ce cabot puant néanmoins. Il n’aimait pas les chiens ! De manière générale, mais encore moins lorsque ceux-ci prenaient forme humaine. Reliquats d’une haine ancestrale certainement, car lui-même n’en avait croisé que peu. L’animal avait des griffes comme des lames de rasoir, sa peau de nacre tranchée dans trois profondes entailles en pleurait la vigueur, mais pour l’heure, il ne ferait plus souffrir grand-chose. Une dernière gerbe de sang fusa des lèvres de l’hybride avant que celui-ci ne rende son dernier soupir, et cela apaisa quelque peu la rancune du vampire dont l’intérêt se portait déjà sur l’alléchant fumet qui s’approchait.

Il sourit, sans que la jeune fille ne puisse le voir. Elle était si tentante… S’était-elle simplement rendu compte que le monstre en lui aurait sans hésiter succombé à son nectar si l’intrusion ennemie ne l’avait interrompu ? Reprenant son sérieux, il se redressa pour lui faire face et ôter à son regard les griffures dont elle semblait un peu trop apprécier le spectacle. Au moment où les plumes de la belle dansèrent sous ses yeux, un ébouriffement inquiétant attira son attention.


« Attends… » Murmura-t-il en s’approchant. « Tu es blessée. » Voir les malheureux sillons de sang souiller le blanc si pur des ailes de l’ange avait quelque chose de blasphématoire. C’était à la fois triste et terriblement beau. Le vampire scruta avec curiosité, et une pointe d’envie, l’essence fuyante, nonobstant son propre état, que la jeune fille n’avait certainement pas à lui envier. Mais l’Albâtre n’eut pas le loisir de s’en repaître plus longtemps.
Une explosion retentit, faisant vibrer la carlingue comme jamais, et projetant les deux êtres contre les murs froids du couloir. Des bruits de pas martelant le sol rappelèrent ses pensées à l’orée de sa conscience, et son nom, hurlé comme un chant d’espoir, par la voie d’un de ses camarades.


« Vlad ! »  

L’interpelé fixa l’individu, l’air méfiant, ne sachant pas s’il convenait d’être soulagé ou inquiété, mais l’autre sourit faiblement.
« C’était le vaisseau attaquant. Ils ne devraient plus en rester beaucoup. » « Que cherchaient-ils ? » S’enquit alors le vampire en se redressant, jetant un regard en direction de l’ange. Son compagnon en fit de même, et Vlad put lire la convoitise du pirate fourrager dans le plumage de la belle. « La même chose qu’elle, apparemment. » Dit celui-ci distraitement. « Alors, c’est pour ça que tu l’as protégée ? Tu devrais l’expliquer à la capitaine… Elle est furieuse. J'ai pour ordre de terminer le massacre et... de te ramener, mais... on s'est pas vus, ok ? »

Le noctambule hocha la tête doucement, s'amusant à moitié de voir l'homme reculer loin de lui. Les mortels réagissaient toujours avec une certaine angoisse en sa présence, sans trop savoir pourquoi... Il ne pouvait que se douter de la véracité des paroles du reître qui se pressait déjà dans la direction opposée à sa venue.
Il s’approcha de l’ange pour s’assurer qu’elle était consciente, et prête à partir à la rencontre de la cheffe de ses geôliers…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Sam 16 Mai - 12:10

Même dans l’urgence de la situation, le vampire observait avec envie le sang angélique qui coulait. Cela n’échappa pas à la jeune femme, mais avec ses blessures il devait être affamé, aussi l’ignora-t-elle. Sans lui elle serait déjà morte, ce n’était donc pas le moment de se le mettre à dos. Il sembla s’inquiéter de sa blessure, bien qu’en vérité c’était probablement ce qui s’en échappait qui l’intéressait. Il n’eût pas le temps d’en profiter qu’une explosion retentis qui les envoya contre le mur. Sonnée la jeune femme ne fit pas attention à la conversation qui s’en suivit. Son corps était meurtri, pas une partie qui ne fût pas douloureuse, elle-même ne savait plus ce qui était dû au choc et ce qui avait un lien avec cette forme.

Lorsque Vlad s’approcha, l’ange le dévisagea comme si elle ne le reconnaissait pas. Se reprenant elle s’aida du mur pour se relever tant bien que mal, et sans un regard pour son allié d’un jour elle se mit en marche.

- Avances je te suis…

Au vu du calme c’était terminé, mais si cet intrusion avait fait du pirate un allié, ce n’était probablement que temporaire. Les intrus vaincus elle était à nouveau la prisonnière du navire. Avançant avec peine, sans lâcher le mur, l’ange avait vaguement la tête qui tournait. Au détour d’un couloir Alice s’arrêta, une main venant lui entourer les côtes, l’autre se plaquant contre ses lèvres. Une violente quinte de toux la secoua, laissant un filet de sang se glisser entre ses doigts. Le goût ferreux de l’hémoglobine l’écœurait.

- Je ne sais pas comment vous supportez ce goût…

Même si la chasseuse ne leva pas les yeux vers son chaperon, elle savait qu’il l’avait entendue.
Si elle continuait à conserver cette forme, elle finirait anémiée sans avoir de blessure externe importante. Visiblement son organisme avait atteint sa limite. Cessant de lutter elle laissa le sceau faire son effet. Se recroquevillant l’ange se laissa glisser le long du mur.  La douleur était la même que la première fois, à la différence qu’il n’y avait pas la main chaude et rassurante de Raphael sur son dos. La douleur irradia dans tout son corps, rendant tout mouvement impossible. Rapidement, sa respiration devint haletante et irrégulière. Ses ailes disparurent, Alice se mordit la lèvre pour étouffer une plainte, la première étape était passé. En suivant la douleur quitta ses membres et se concentra au niveau de ses omoplates. Les poings serrés jusqu’à ce que ses jointures soient blanchies, la jeune femme serra les dents, pas question de paraitre plus lamentable qu’elle ne l’était déjà. Comme ce jour-là elle ne pût retenir quelques larmes qui roulèrent sur ses joues, comme pour extérioriser la souffrance qui l’enserrait. Un picotement se fit sentir sous son œil droit au moment où le sceau terminait de renfermer ses pouvoirs. Sans la voir, Alice devina que la larme qui suivit laissait une trainée rouge sur sa joue.

Reprenant lentement son souffle, la jeune femme ne se redressa pas de suite. Lorsqu’elle le fit ce fut à nouveau avec l’aide du mur. Evitant le regard de Vlad, les yeux à nouveau bleus fixèrent un point plus loin.

- Le spectacle est terminé on peut repartir.

La chasseuse devinait aisément que le vampire n’avait rien manqué de cette lamentable scène. Etaler ainsi ses faiblesses l’énervait. Mais qu’y pouvait-elle ? En évitant de le regarder elle cachait son visage aux larmes trop visibles, bien qu’il les ait probablement déjà vues. S’avançant doucement, elle tenta de se recomposer un visage neutre. Dans son dos, son haut était troué aux endroits où ses ailes naissaient. Sur sa peau immaculée on pouvait voir les lignes du sceau qui disparaissaient lentement. Le trajet fut à son goût bien trop long et éprouvant, elle était épuisée. Enfin ils s’arrêtèrent devant une porte dont on devinait aisément que derrière se trouverait la personne en charge de ce navire.

Alice savait bien que sa nature et sa profession serait connues, mais il lui tardait que cet entretient se termine, bien qu’il n’ait pas encore commencé. Elle tentait de sauvegarder les apparences, mais sa vue se brouillait par moments, ses jambes tremblaient bien qu’elle fasse de son mieux pour le contenir. Toute son énergie semblait envolée avec ses ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 22 Mai - 15:03



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Lun 25 Mai - 20:32

Le vampire semblait jubiler de la voir souffrir ainsi, ce devait être un espèce de sadique tordu. Pourtant lors du trajet, quand ils étaient dans le couloir de ce qui ressemblait à la caverne d’Ali Baba, il la rattrapa lorsqu’elle trébucha. Et il ne la lâcha plus. Ce qui agaçait la demoiselle la soulageait en même temps, quand la pièce semblait tourner l’appui de Vlad était le seul point fixe auquel elle se raccrochait pour ne pas vaciller. Le capitaine du bateau, une femme de poigne, échangea avec son subordonné, échange que la demoiselle n’écouta que d’une oreille distraite.
Lorsque la femme vint lui attraper le menton, la chasseuse la plongea ses yeux bleus dans les siens, la défiant du regard à défaut d’avoir la force de lui répondre. Même dans un sale état Alice ne se laissait pas impressionner, elle se retint à plusieurs reprises de répondre par des remarques acides. Notamment lorsque ses plumes furent évoqués, si elle les voulait encore faudrait-il qu’elle vienne les chercher. Et à part des anges supérieurs, nuls ne pouvaient la forcer à déployer ses ailes.

Le carnet était là, visiblement elle ne savait rien de sa signification et comptait sur elle pour éclairer sa lanterne. L’espoir fait vivre songea l’ange. Mais au moins elle savait le carnet toujours à bord et avait une idée de sa localisation. Elle apprit que visiblement Vlad craignait la guilde, se faisait-il des soucis pour sa vie ? En tout cas il se berçait lui aussi d’illusions s’il pensait pouvoir négocier avec eux.

Finalement, lasse de cette nuit, la capitaine leur passa à chacun un bracelet qui ressemblait davantage à des menottes et les congédia. Le trajet du retour fut pénible, à plusieurs reprises la jeune femme se retint à son geôlier pour ne pas chuter. A chaque fois son amour propre en prenait un coup, mais ces derniers temps il était rudement mis à mal.

Le vampire l’emmena dans ses quartiers, génial, à bien y réfléchir la Hunter se demanda si elle ne préférait pas sa cellule. Sans plus rien ajouter le jeune homme se mit au lit et le sommeil sembla le gagner à une vitesse affolante. Profitant de la situation, elle explora la pièce du regard, on voyait qu’il n’était pas n’importe qui ici. Mais une porte attira son attention, l’ouvrant elle découvrit la salle de bain. Qu’est-ce qu’elle aurait donné pour être chez elle et prendre un bon bain chaud. Ce genre de luxe attendrait, l’ange s’approcha du lavabo et ouvrit le robinet d’eau froide. Le bracelet lui lançait des picotements désagréables. Prenant soin de ne pas le mouiller, elle enleva le bandage de sa main droite et débarrassa ses mains du sang qui les souillait. Elle fit de même avec son visage et retourna dans la première pièce.

A mesure qu’elle s’approchait du vampire endormi les décharges diminuaient. Mais il fallut qu’elle soit au bord du lit pour que l’engin s’arrête enfin. Elle l’observa un moment, il était bien moins impressionnant quand Morphée le tenait dans ses bras. Limite la Hunter aurait pu mettre fin à ses jours sans le réveiller. Mais ce n’était pas son genre…

Dans un soupir l’ange se laissa glisser contre le mur, assise au pied du lit, la jambe de ce côté-là tendue l’autre pliée. Le bras sur son genoux, calée le dos contre le mur et l’épaule contre le montant du lit elle entreprit de passer la nuit. Pas question de partager son lit, de toute façon elle n’y avait pas été invitée, et quand bien même il pouvait toujours aller se brosser. Contrainte de rester proche, elle l’observa à nouveau.  Il était vrai que comme tous ses semblables il était agréable à regarder, et comme tous les sangs purs son aura attirait inexorablement. Mais la chasseuse était assez lucide pour savoir faire la part des choses. Bien que le comportement de Vlad la troublait, elle ne savait pas sur quel pied danser, chose qui l’agaçait au plus haut point.
Ces questionnements étaient signes habituellement d’une nuit d’insomnies. Pourtant, les évènements de la journée eurent raison de la demoiselle dont le front vint se poser sur son bras en équilibre sur son genou. Son sommeil était léger car méfiant, mais réparateur tout de même. Cela faisait bien longtemps qu’elle se contentait de peu de ce côté-là. Le petit dragon quant à lui veillait sa maitresse endormie et semblait prêt à la réveiller au moindre mouvement de l’endormi d’à côté.

~ ~ ~

Lorsqu’elle rouvrit les yeux, la pièce était baignée de la lumière douce qui filtrait avec peine à travers les rideaux qui devaient cacher un petit hublot. L’ange redressa la tête, sa nuque était raide, chose logique lorsque l’on dort dans cette position. Mais cette nuit était loin dans le classement de ses pires nuits. L’esprit encore embrumé, les questionnements de la veille lui revinrent. Tournant la tête vers le vampire elle constata qu’il était réveillé, depuis combien de temps elle n’en savait rien.

- Pourquoi me protéger ?

Pas de bonjour, pas de politesses en excès mais pas d’agressivité non plus. La jeune femme en venait simplement au fait, n’étant pas du genre à tourner autour du pot. Vlad en revanche éluderait surement la question ou lui en fournirait une évasive voire complètement fausse. La chasseuse se doutait que ce n’était pas par charité, ni par affection, il avait quelque chose derrière la tête et elle voulait savoir quoi.

- Et pas de réponse éludée, évasive, aberrante ou une autre de tes spécialités. Pour une fois sois honnête.

Bien sûr elle n’avait aucun moyen de vérifier, et il n’aimait visiblement pas qu’on lui dise quoi faire. Avec un sourire en coin et l’air amusé elle ajouta tout de même.

- Après tout tu sais comme moi que les chances que j’arrive vivante sur Arméria sont minces, alors tu peux bien répondre avec honnêteté à une de mes questions non ?

La capitaine ne semblait pas vouloir la relâcher, mais la retenir captive ici n’était pas une solution durable. De plus la Hunter, comme l’avait souligné le pirate, mettrait fin à ses jours s’il le fallait. Et la guilde n’était pas du genre à négocier, ils avaient une réputation à tenir et tous savaient qu’Alice n’avait plus personne pour s’inquiéter de son retour.

Bien que peu inquiète de son sort, l’ange souhaitait tout de même éclaircir certains points avant de passer l’arme à gauche. Notamment sur ce type qui semblait prendre un malin plaisir dans ce jeu du chat et de la souris. Le détestait-elle ou au contraire l’appréciait-elle ? Il était un ennemi de valeur, il stimulait son instinct chasseur et promettait une traque intéressante. Mais depuis peu il semblait être un allié non négligeable. Certes ce dernier point était peu fiable, il était de son côté que parce qu’il avait un bénéfice personnel à en tirer. Mais lequel ? Il se brouillait avec son capitaine, une femme qui ne devait pas lui offrir que son sang, supportait de se retrouver dans cette situation… Non décidément Alice ne comprenait pas ce qu’il pouvait y gagner. Son sang ? Il avait failli la mordre la veille et avait refusé le poignet de sa maitresse. L’hémoglobine angélique le tentait à ce point ? Dans ce cas il était simplement esclave de ses instincts…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 26 Mai - 5:02

Succomber. L’état proche de la mort qui étreignait tout vampire dès lors que le glas de la nuit sonnait avait rendu Vlad amorphe, éteint, incapable du moindre mouvement. Même lorsqu’un picotement semblable à mille lames qui s’enfoncent dans la chair de son bras mit à rude épreuve sa léthargie, il fut à peine capable de glisser un regard sous la lisère de sa paupière et d’y percher une larme, brouillant la silhouette noire de l’intruse qui s’approchait. La vue lui fut aussitôt arrachée. Il commençait à sentir sur lui le feu du jour, malgré les rideaux tirés. Délassement.

La couche ardue, bien que croulante sous les draps, n’avait rien d’un lit bien confortable. C’était sans doute une composante sine qua non des bâtiments militaires, ça endurcissait les troupes. Vlad s’était fait à la dureté du bois, au grattement incessant de la literie de bas étage sur sa peau. Lointaines étaient ses années d’aristocrate où son séant s’enfonçait avec délice dans un matelas de plume d’oie, avec pour seul poids la délicatesse d’une couverture de soie… C’était en ressentant l’âpre morsure des échardes dans son bras, l’inconfort des lattes tordues dans son dos qu’il se sentait ‘vivant’, autant que pouvait l’être un amant des nuits. Pourquoi fallait-il qu’il rêve à son passé révolu aujourd’hui ? La paupière close, il percevait que le jour était encore haut. Le vampire s’était habitué à se réveiller de jour. Il supportait plus ou moins les après-midis tant qu’il restait à l’abri, mais le passage du réveil était toujours une épreuve pour ses instincts qui s’accrochaient désespérément au sommeil. Enfin au moins, le soleil devrait être vite parti si les géologues ne s’étaient pas trompés.
Étalé de tout son long sur la paillasse, Vlad ouvrit les yeux, ébloui par l’aveuglante clarté que laissait filtrer le mince tissu pourpre face au hublot. Un gémissement à sa gauche attira soudain son regard. Celui-ci tomba sur une longue chevelure noire, qui ne lui appartenait visiblement pas, et les événements de la veille lui revinrent en mémoire. Le bracelet… Légèrement agacé par la sensation d’emprisonnement qui se pressait autour de son poignet, l’infant serra le poing. Cela n’eut pour effet que d’enfoncer son tendon dans l’encolure de la menotte et lui déclencher une vive douleur. L’engin était trop bien conçu pour que même un vampire ne pût s’en détacher seul. Par ailleurs, l’ôter sans la bonne clef exposait au risque d’une décharge colossale… pour tous ceux qui portaient une menotte réglée sur la même fréquence. Il doutait que cela ne le tue lui, mais…

D’un vif mouvement en avant, il se leva avec grâce et quitta le lit silencieusement pour s’accaparer la salle de bain. De maigres vibrations caressèrent son pelage au niveau du poignet à mesure qu’il s’éloignait d’Alice, mais il s’en désintéressa. C’était trop faible pour l’inquiéter ou pour réveiller qui que ce soit, songea-t-il. Comme il put le constater, la demoiselle ne s’était pas gênée pour visiter.  Attrapant à son tour une serviette, il entreprit de débarrasser son visage et son corps du sang séché de la veille. Le grand miroir refléta son dos large et puissant, débarrassé des griffures de la bête immonde. Un sourire satisfait navigua sur ses lèvres. Il termina de rendre à sa peau son apparence d’ivoire, puis retourna dans la chambre où deux grands iris céruléens magnétisèrent son regard, lui interdisant toute esquive.

La question fusa. Droite et claire. Impatiente. L’œil unique de Vlad s’affina sur la chasseuse. Elle avait raison. Il jouait avec ses nerfs, depuis le début. Il prenait un malin plaisir à lui faire perdre pieds, elle n’avait plus aucun récif où s’accrocher. Et dans sa situation, le vampire ne pouvait que comprendre sa détresse, entourée d’inconnus qui ne lui voulaient pas forcément que du bien, privée de sa liberté de mouvement, on l’avait enchaînée à lui, dont elle connaissait la nature sans pouvoir décider s’il lui fallait le craindre ou en être soulagée. Le vampire posa la serviette sur le bureau, puis s’avança lentement vers Alice. A chaque pas, les chatouillements magnétiques des menottes s’amenuisaient, jusqu’à complètement disparaître une fois qu’ils ne furent plus qu’à un mètre l’un de l’autre.
Le vampire avait l’air sérieux, pour la première fois depuis longtemps. Le regard légèrement durci par la lumière, qui même tamisée réduisait sa pupille à une fente reptilienne cherchant à capter le moins de rayonnement possible, il n’en demeurait pas moins compréhensif. L’homme s’agenouilla auprès de la captive, dont le faible sourire trahissait la résignation. Oui, sa situation n’était pas des plus favorables à une fin glorieuse. Finir ici ses jours dans un suicide rapidement oublié, ou vendue comme monnaie d’échange, ses options étaient au désespoir ce que l’épitaphe est aux obsèques. Ses doigts se portèrent jusqu’à la tempe de la belle et avec douceur, écartèrent une mèche du chemin de ses lèvres. Son timbre grave et rassurant la caressa alors, abusant à peine le silence des lieux.


« Si je te disais, avec honnêteté, que je n’en sais rien. Si je n’avais agi que par spontanéité, ne connaissant pas moi-même les raisons qui m’y ont poussé… Si j’étais aussi prisonnier que toi, de mes propres désirs. Cette réponse te satisferait-elle ? »

Orphelin de toute malice, son œil améthyste parcourut les derniers centimètres jusqu’à la bouche de l’ange, avant que la pulpe de son index se joigne à son regard pour en effleurer la courbe fraîche.
Une légère sensation d’oppression, saupoudrée de délicieux souvenirs, étreignit le fond de sa gorge. Sans le laisser voir à la jeune fille, le vampire se redressa un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Mar 26 Mai - 13:20

Vlad s’approcha puis se mis à sa hauteur, bonne idée car elle ne comptait pas se lever. Il semblait sérieux, c’était assez étrange de le voir ainsi. Encore une fois il se permit de l’effleurer avec douceur. Ses mots semblaient sincères mais laissaient un sentiment de frustration chez la jeune femme. Avec un sourire en coin elle lui répondit.

- Je suppose que je devrais m’en contenter…

L’espace d’une seconde l’ange cru voir le regard du vampire posé sur ses lèvres, son geste le lui confirma. Etait-ce là un aveu, signe qu’il ne s’intéressait pas qu’au contenu de son système sanguin ? La demoiselle s’approcha, prenant appui sur le sol et déposa ses lèvres douces sur celles fraiches du brun. Un baiser doux et chaste, comme on pouvait s’y attendre d’un être divin, néanmoins il n’avait rien de timide. C’était loin d’être son premier. Se reculant, elle s’adossa à nouveau au mur.

- Pour ton honnêteté…

Jaugeant sa réaction, la chasseuse repensa aux trop nombreuses questions qui tournaient dans sa tête. Elle l’appréciait. Contrainte de l’admettre cette idée lui fit froncer les sourcils et mordiller sa lèvre inférieure comme elle en avait l’habitude. Qu’il soit allié ou ennemi il fallait avouer qu’il rendait les choses intéressantes, brisant la morose répétition dans laquelle s’enchainaient les journées de l’immortelle. Restait à savoir s’il était digne de confiance, ce point-là était le moins aisé. Mais au vue de la situation elle n’avait pas vraiment le choix… Caressant doucement les écailles râpeuses du petit dragon elle réfléchit au sort réservé à son précieux familier.

- Je voudrais te demander une faveur, tu es libre de refuser mais si tu acceptes tiens parole. Si je ne reviens pas vivante, je voudrais que tu relâche Natsu sur Arméria, je refuse qu’il soit vendu ou troqué. C’est le seul être auquel je tiens encore.

Dans un soupir la Hunter prit appui sur son genou pour se relever, toujours adossée au mur, son air se fit plus sérieux.

- Je ne compte pas coopérer avec ta… maitresse. Et la guilde ne négociera probablement pas.

Ces faits ne l’inquiétaient pas plus que ça car elle avait pris une décision à laquelle elle comptait se tenir.

- Mais je ne vais pas mourir si facilement, le jeu serait bien moins drôle.

Un sourire amusé étirait ses lèvres à ses mots. Quitte à jouer, autant le faire jusqu’au bout ! Survivre était un art qu’elle avait appris à maitriser. En revanche se soumettre jamais. Ni aux êtres divins supérieurs, ni aux buveurs de sang, pas même aux Hunters. Bien que sa liberté soit limité, elle la défendrait jusqu’au bout.

Délicatement l’ange remonta ses cheveux en un chignon vague, quelques mèches s’en échappèrent. Sa gorge dégagée s’exposait aux rayons tamisés du soleil.

- Désireux de retrouver le souvenir que je t’ai volé ?

Il avait failli la veille mais l’attaque l’avait interrompu. Son regard était déterminé, sachant la portée de ses mots et ce qui l'attendais plus tard. Mais la peur était absente de ses émotions actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Jeu 28 Mai - 11:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Jeu 28 Mai - 14:43

Le vampire semblait s’impatienter de la météo, s’éloignant il la rassura un peu quant au sort réservé au reptile. A la proposition de l’ange il revint, s’approchant et barrant ainsi toute fuite. A ses mots on devinait ses intentions. Sur un ton amusé la demoiselle lui répondit avant qu’il n’emprisonne ses lèvres des siennes.

- Il est vrai qu’en un siècle de service chez les Hunters j’ai rarement eu l’occasion de pratiquer…

Les lèvres de Vlad étaient bien plus assurées que celles de l’ange, plus pressantes aussi. Rapidement les lèvres de la demoiselle cédèrent sous l’assaut de leur homologue. Se laissant ainsi aller à la découverte d’un baiser franc. Bientôt elle se retrouva totalement dépassée, sa maigre expérience étant totalement inutile face à quelqu’un qui avait dû prendre du bon temps toute sa vie. Lorsqu’il relâcha ses lèvres et l’observa, elle soutint son regard. Le cœur de l’ange battant légèrement plus vite et ses joues discrètement halée de rose. Ce rire… il se moquait encore…
Il finit par la relâcher pour aller s’étaler sur le lit. A ses mots un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la chasseuse.

- Inquiet d’avoir des soucis avec la guilde ? Sache que tu es déjà fiché. Ils savent que la Vierge héberge un sang pur. Mais rassure toi, vos actes de piraterie ils s’en moquent, c’est toi qui les intéresse.

Laissant l’information faire son chemin elle attendit pour continuer.

- Mais tu seras peut être voudrais tu savoir que j’ai déjà négocié. Tout contrat sur ta tête est pour moi.

Il était un ennemi trop intéressant pour qu’elle laisse n’importe qui s’en occuper. Et puis s’il s’avérait être un allié plus qu’un ennemi, elle pourrait toujours intervenir pour le laisser filer. Ce qui serait de bonne guerre si elle sortait d’ici vivante.

S’approchant de lui elle posa un genou sur le lit et se pencha vers lui.

- Et non, je ne mourrais pas. En revanche tu fais erreur si tu penses pouvoir me soumettre. Même mes supérieurs divins n’y sont pas parvenus. Certes j’ai parié ma vie mais j’ai gagné ma liberté.

Se rapprochant encore, sans crainte aucune elle ajouta un ton plus bas.

- Je suis sûre que tu jubilerais de savoir que je ne survivrais pas à la perte de mes ailes.

Chose vrai, pour accepter le sceau il lui avait fallu 2 ans. S’il était levé, la probabilité de survie au moment de la perte de ses ailes frôlait le zéro. Et il fallait obligatoirement qu’il soit levé pour lui arracher les ailes.

Malgré le ton détestable qu’il employa, Alice soutint son regard et parla avec calme et assurance.

- Sache que je n’ai qu’une parole.

Elle avait failli ajouter « contrairement à toi » mais s’était retenu. Ce genre de pique serait inutile. Mais au vue de son comportement, il n’était pas certain que le vampire reprenne ce qu’elle lui avait volé. Premièrement parce qu’elle lui avait tenu tête en sachant pertinemment qu’il avait du mal avec le fait que l’on ne se soumette pas à lui. Et deuxièmement parce que c’était un sang pur prétentieux et capricieux qui était capable de changer d’avis comme de chemise et de s’emporter pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 29 Mai - 6:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 29 Mai - 12:47

Le vampire sembla agacé à l’idée d’être fiché à la guilde. Lui dire qu’elle était chargée de son dossier avait peut-être été une erreur… Lorsqu’il lui dit vouloir lui montrer quelque chose elle se méfia, mais trop tard. Elle sentit un vertige en plongeant ses yeux dans ceux de Vlad et ce fut comme si sa conscience s’envolait. Elle lutta de toutes ses forces mais lorsqu’il parla à nouveau son corps agit tout seul. L’ange avait beau rager et lutter rien n’y fit. Ses mains défirent la ceinture dans son dos qui se déroula en tombant doucement au sol. Puis du bout des doigts elle écarta les pans de son haut qui finit par glisser sur ses épaules et atterrir à ses pieds. Dévoilant ainsi sa peau pâle et ses formes délicates. Seul le sous vêtement bleu nuit orné de dentelle tranchait, probablement que peu d’ange choisissait leurs dessous avec soin.

L’ordre suivant ne se fit pas attendre. La jeune femme tenta de ne pas bouger mais son contrôle sur son corps était trop faible. Posant l’autre genou sur le lit elle s’avança en posant une main tout près du vampire. Ce dernier la saisit pour la coucher sur les draps. Alice était furieuse de se retrouver encore une fois à la merci de cet homme. Ce dernier savourant cette petite victoire. Ses paroles la firent bouillir davantage. Comme prévu il se régalerait de la voir déchue, voire même de la déchoir… La main du vampire effleura la peau douce de la demoiselle, ravivant des sensations et des souvenirs de leur dernière rencontre. Pestant contre ce corps trop sensible, la hunter ne put néanmoins pas l’empêcher de frémir. Un frisson violent la parcourut lorsqu’il murmura au creux de son oreille.

Enfin il rompit son hypnose, elle le gratifia d’un regard mauvais.

- Tu me vois comme une ennemie ou un garde-manger. Je ne suis ni l’un ni l’autre. Sauf si tu donnais une réelle raison à la guilde… Et tu te régale du malheur des autres, tu n’es pas de ceux à qui je manquerais !

Sa main remonta jusqu’à son visage pour s’offrir un accès à la gorge de la jeune femme. Il s’en approcha et elle ne broncha pas. Frémissant à peine en sentant ses crocs dans sa gorge. C’était bien moins douloureux que ce à quoi elle s’était attendue. Le laissant se sustenter elle se questionna. Pourquoi avoir accepté ? Elle qui chassait les vampires depuis si longtemps, ces monstres qui lui avaient tout pris. Les paroles de son maitre lui revinrent en mémoire et elle ferma les yeux. La paix intérieure hein ? Pardonner et renoncer à la vengeance ? Le tout en s’attachant à ce type insupportable, apprendre qu’ils ne sont pas tous des bêtes à éliminer. Un léger soupir lui échappa, ce retournement de situation était ridicule. Il la relâcha enfin mais elle ne lui accorda pas un regard. Trop occupée à démêler ses pensées.

- Puisque mes plumes vous plaisent tant à tous, je vous les enverrais quand ils viendront me les arracher !

Son ton aurait dû être amer, mais il fût plus doux que prévu. Les paroles de son mentor tournant et retournant dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Himei

avatar
Messages : 561
Date d'inscription : 16/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: La Vierge des Ressacs
Rang dans la Guilde: Gabier
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang pur
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Ven 29 Mai - 18:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org/t42-le-saigneur-des-nuage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   Sam 30 Mai - 1:10

Vlad semblait apprécier de voir ainsi la marque de sa possession sur la gorge immaculée de l’ange. Elle apprécia le geste qu’il eut pour couvrir son corps en partie dénudé. La jeune femme le regarda surprise à ses mots et plongea ses yeux bleus dans l’œil unique du vampire lorsqu’il lui releva le menton.

- Arrêter quoi ? De jouer avec moi comme un chat avec une souris ? D’arrêter de me faire tourner en bourrique ?

Un mince sourire étira ses traits.

- Arrête juste cette comédie, je vais finir par croire que tu es sincère…

Ces mots attentionnés sonnaient cruellement à l’oreille de la chasseuse qui savait pertinemment qu’y croire était précurseur d’une violente désillusion. Elle ferma les yeux et laissa le silence durer un moment, interrompu seulement par les éléments déchainés dehors.

- Mais si ça t’intéresse vraiment, je vais bien, étrangement bien même…

Bien sûr il devait davantage s’inquiéter pour l’entretient avec la capitaine, et sa capacité à y participer, que de son état réel. Doucement elle tourna la tête, toujours les yeux fermés, pour poser sa joue contre la main de Vlad qui avait fini par lâcher son menton.

- Pour répondre à ta question, la charité n’est pas le problème…

Repensant au conseil qui avait précédé la pose du sceau, les accusations lui revinrent en mémoire.

- J’ai failli être déchue pour avoir haï ton peuple et n’avoir vécu que pour la vengeance durant des années… Quand l’assassin de mes proches a été tué par d’autres Hunters j’ai chassé les vampires sans scrupules… Chose que les cieux n’ont pas toléré.

La jeune femme marqua une nouvelle pause. Son mentor avait prononcé ses derniers mots des années auparavant, mais jamais leur sens n’était apparu clairement à l’ange. A présent c’était le cas. Cette paix qu’il lui avait souhaitée semblait commencer à se faire dans le champ de ruine qu’était le cœur de la chasseuse.

- Mon mentor disait qu’il fallait que je trouve la paix, je croyais que ce genre de chose ne se trouvait que dans la mort…

Les doigts de la demoiselle se posèrent sur son cou, là où les crocs du vampire avaient laissé leur trace.

- Mais il semblerait que le pardon soit aussi un bon moyen…

Elle avait appris à apprécier plus ou moins un représentant de ceux qu’elle avait détesté toute sa vie. Lui offrant même son sang ! On faisait difficilement mieux en matière de changement d’état d’esprit. Bien que ce ne soit qu’un début : elle pouvait tolérer un vampire parmi tous ceux existants.  Mais c’était déjà ça.

- Mon cœur est humain, il l’a toujours été. A ce titre je ressens la haine et la colère, la peine et la joie, l’amour à une époque… Mais ce dernier n’est pas permis chez nous. Je ne pense pas comme les miens et tôt ou tard ils trouveront une raison valable…

Rouvrant enfin les yeux, l’ange se redressa.

- En effet la condition d’ange est une sorte de cage dorée…

S’asseyant au bord du lit la chasseuse eu un petit rire et posa la paume de sa main sur son visage.

- Cette conversation est d’un ridicule !

Ça tournait dans un mélange de discours niais et ridiculement sentimental qui ne lui ressemblait pas. Se penchant pour récupérer son haut, elle l’enfila avant de renouer la ceinture qui le retenait.

- Dommage pour toi tu ne pourras pas compter sur mon sang bien longtemps !

Elle avait bien vu à quel point il l’appréciait, c’est probablement la seule chose qui faisait qu’il ne souhaitait pas la voir déchue. Conserver à portée un sang pur et puissant. Se tournant vers lui elle termina avec un sourire en coin.

- Néanmoins le jour où tu recevras mes plumes, car je n’ai qu’une parole, tache d’en tirer un bon prix, il n’y aura pas de deuxième livraison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une intruse à bord (PV Vlad)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une intruse à bord (PV Vlad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: Les environs du Village :: La mer de nuages :: La Vierge des Ressacs-