Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lame des anges (PV Castiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: La lame des anges (PV Castiel)   Mer 1 Avr - 17:46

La nuit venait d’envelopper Arméria de son manteau, la Hunter avait une mission de la guilde en solo, comme souvent. Mais cette fois l’enjeu était pour elle bien plus important que les autres jours, où les autres soirs plutôt. Sa cible était impliquée dans une affaire d’enlèvement d’enfants, elle avait déjà vu des cas semblables et ne le supportait pas. Il lui fallait questionner sa cible avant de l’éliminer pour savoir s’il y avait des otages à récupérer.

Vêtue d’un pantalon noir près du corps, de bottes hautes et d’un chemisier blanc, la jeune femme aurait pu ressembler à n’importe quelle autre. Si l’on oubliait les couteaux cachés sous ses vêtements, son katana passé à sa ceinture et la longue écharpe blanche qui pendait dans son dos et cachait son visage jusqu’aux yeux.

Evoluant dans l’obscurité l’ange suivi le vampire qui l’intéressait depuis les toits des habitations, il venait de s’engager dans une ruelle. Il semblait ravi en s’approchant d’une minuscule créature tremblante de peur. Se mordant la lèvre Alice tenta de se calmer, l’interroger, ne pas le tuer de suite même si elle en mourrait d’envie. Enlever des enfants justes pour le plaisir de les voir souffrir, comment pouvait-on être si abject ?!  

N’y tenant plus, la chasseuse se laissa tomber au sol, le batiment n’étant pas très haut, et profitant de l’effet de surprise elle saisit le vampire par le col. Planquant le monstre au mur d’une main, l’autre plaquant la lame d’argent d’un couteau sous sa gorge elle prit un ton menaçant.

- Combien d’enfants as-tu enlevés ?

Ayant depuis longtemps abandonnée toute humanité, il répondit avec un large sourire.

- Trop pour les compter.

Même s’il ne distinguait que les yeux de son ennemie, il pouvait clairement y voir la colère.

- Tu vas me dire où sont les gosses sinon je peux te promettre une longue agonie !

Pour prouver ses dires elle appuya davantage sa lame sur sa gorge jusqu’à entamer un peu sa chair. Mais il se mit à rire.

- Parce que tu crois que je laisse des restes du diner ?

C’en était trop, la chasseuse le repoussa et profita de son déséquilibre pour sortir son sabre à la lame noire. La créature n’avait plus d’instincts humains et ne semblait vivre que par l’appel du sang. La lame fila et la tête du vampire roula à terre. Puis, tranchant à vide elle débarrassa la lame du sang et la rangea.

Un petit sanglot étouffé se faisait entendre derrière, un peu plus tôt c’était un hoquet de terreur. Se retournant lentement, Alice vit la fillette recroquevillée contre le mur, terrorisée par le spectacle qui venait de se dérouler sous ses yeux. Avec des gestes lents l’ange découvrit son visage en abaissant l’écharpe et s’approcha de l’enfant choquée.

- Allons, je ne te ferais rien, c’est fini.

Mais l’enfant ne semblait pas rassurée du tout. Le visage de la chasseuse était peinée, mais c’était logique, elle venait de tuer sous ses yeux et devait donc paraitre aussi monstrueuse que sa cible. Mais la demoiselle s’approcha quand même, s’accroupissant devant la gamine. Il lui semblait qu’on les observait, mais ce n’était pas le moment de s’en soucier. Elle posa les doigts sur la tempe de l’enfant qui frémit. Se concentrant elle libéra ses pouvoirs en partie, juste assez pour les utiliser sans déployer ses ailes.
Cette enfant en avait assez vu et ce genre de souvenirs n’était pas vraiment bon ou utile. Sentant ses poumons s’encombrer et un petit goût ferreux envahir sa bouche, elle posa son autre main sur les yeux de l’enfant. Une violente quinte de toux la secoua, laissant sur le sol des tâches de sang. La douleur irradiait dans son dos et son corps subissait déjà des dégâts. Sélectionnant les souvenirs de l’enfant concernant la soirée, elle les absorba dans son esprit. La libérant ainsi de ces pensées remplies de sang et de peur. L’insouciance des enfants est une chose qu’il faut préserver. Le dernier souvenir que la Hunter vola fût l’enlèvement dans le jardin d’une maison aux volets bleus. C’était donc là qu’il faudrait la ramener.

La fillette avait sombré dans un profond sommeil, fréquent lorsque l’on subissait ce sort. Un filet de sang partant de la commissure de ses lèvres, Alice se redressa en prenant l’enfant dans ses bras. Se tournant vers la silhouette qui se dessinait au début de la ruelle et qui semblait n’avoir rien manqué de la scène, elle parla d’une voix forte pour se faire entendre.

- Hey ! Tu veux quoi ? C'est pas joli à voir, passe ton chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Dim 3 Mai - 3:12




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice

Cela va faire quelques jours à présent que je suis arrivé sur cette étrange île dans le but de retrouver et tuer le démon Jarvis Stone qui sème colère et chaos dans son entourage. Ma première rencontre n’a pas été des plus commodes mais au final ça me donne une petite idée de mon entourage et ça me rend qu’un peu plus méfiant. Et il y avait de quoi, sur cette île j’avais l’impression qu’un problème y règne et j’ai dû chasser depuis mon arrivé un nombre de démon un peu plus important que sur terre. Ce que j’ai trouvé plutôt étrange. Pourquoi sont-ils majoritairement ici ? Le plus troublant c’est que cette sorte d’île ressemble étrangement à la description d’une partie du jardin d’Eden que mon tuteur ma décrit au mieux.

Ne trouvant pas le démon je commençais à perdre patience, l’île n’était pourtant pas si grande, alors pourquoi est-ce que mon familier est persuadé qu’il se cache ici ? D’un côté il ne fallait pas oublier que c’était le démon de la colère, et donc un démon de haut niveau. Il ne sera pas facile de le trouver mais il ne sera surtout pas facile à l’éliminer. Gabriel lui-même doute que ma détermination et ma force actuelle sera suffisante pour le vaincre. Il serait du coup plus sage que je m’entraine encore et encore avant que le destin décide de faire croiser nos chemins respectif. C’était là la meilleure solution que je trouve pour parvenir à mes fins. Ce sont pour ces simples raison que je me présente au villageois pour chasseur de démons, exorciste en quelque sorte.

Etrangement dans les débuts pas grands monde, voir personne, ne venait à moi pour me signaler ou me demander de chasser un démon. Généralement j’ai dû les tuer moi-même, les trouver moi-même. Je ne finissais pas me faire un nom malgré mes multiples tentatives d’être discret, trouver des démons devenaient de plus en plus difficile et mon espérance de trouver les démons de la colère commence à se dissipé peu à peu. Marchant dans les rue vêtue de ma veste marron clair tel qu’un simple civil, j’aperçois rapidement une femme en panique en pleure, avant que je puisse aller de moi-même à son secours, elle se jette sur moi sans gêne comme elle a fait aux autres s’accrochant au revers de ma veste en pleure et supplie de sa voix tremblante.

« Par pitié retrouvez mon enfant je vous en supplie ! C’est la seule chose qui me reste ! »

Mon regard froid ne parvient pas à réellement s’adoucir, mais je saisie doucement la jeune femme par ses épaules pour ma pousser en arrière le plus délicatement possible. J’inspire un coup et lui parle d’une voie posé calme et la plus rassurante possible malgré mes maladresses pour ce genre de sentiment.  

« Calmez-vous… Respirez lentement et dites-moi ou est-ce que vous l’avez vu pour la dernière fois. J’aurais aussi besoin d’une photo pour la retrouver. »

La mère tente de se calmer avec difficulté et me dit tout ce qu’elle sait, la dernière fois qu’elle a vu mon apparence une photo, mais aussi ses craintes qu’elle soit victime d’un enlèvement d’enfant probablement fait par un démon celons elle. Une fois que j’ai ramené la pauvre mère chez elle je commence mes recherches. L’avantage que l’île soit petite c’est que j’ai rapidement pu trouver des informations,  et j’entendais rapidement parler d’un démon qui aurait déjà tenté et réussis à enlever des enfants en prenant l’apparence de leur mère ou père. Un démon qui aurait la capacité de changer d’apparence à sa guise. Une honte, une action bien digne d’un démon. Il y avait de grande chance que ce soit celons mon enquête, que ce soit lui qui ait enlevé la petite Sophie.

Gardant mes vêtements civil pour ne pas perdre de temps armé comme toujours de mon sabre je me lance à la poursuite de ce démon que je finis par le trouver. Un vrai coriace. Mais étrangement pas de petite fille en vue. L’aurait-il caché ? Pour ensuite sortir en prendre une autre ? Mais que peu bien-t-il faire de ces enfants ? Le démon fini par prendre mon apparence pour je ne sais quel raison. Une copie parfaite, la seule différence était nos tenues respectives. Tout vêtue de noir, ma cible s’enfuit et tente de me semer par sa vitesse bien plus grande que la mienne. Je le perd de vue bien évidement mais par force d’habitude je vais sur les toits pour tenter de le retrouver de loin. Pendant ce temps le démon s’engage dans une ruelle ou se trouve une ange qui porte la petite fille que je cherche mais que le démon apparemment cherchait peut-être aussi. Il s’approche d’elles se faisant passer pour moi pendant que je le cherche sans relâche.

- Hey ! Tu veux quoi ? C'est pas joli à voir, passe ton chemin.

Le démon fait un petit sourire et lui adresse la parole avec un lege sourire.

« Je vois ça… Je suis venue récupérer l’enfant… ça mère est morte d’inquiétude je l’ai surprise en détresse prêt de la grande place. Et j’aimerais la ramener auprès d’elle. »

Parcourant de toit en toit avec mon air concentré et dur je repère enfin le démon parlé à une jeune femme, sous mon apparence…oh ! Elle a Sophie ! Elle est inconsciente… Laissant la jeune femme répondre analysant la situation ma cible n’a pas l’air de remarquer ma présence. Je saute du toit droit sur le démon sabre sortie de son étrier je profite de mon saut pour décapiter mon double et ramasse la tête en soupirant et lève la tête vers la jeune femme en regardant la petite.

« Bonsoir. Pardon pour ce spectacle dérangeant… »

Je soupire et range le sabre.

« Après ce genre de scène je me doute bien que vous aurez aucune confiance en moi. Mais il y a belle et bien une mère  qui s’inquiète beaucoup pour l’enfant que vous tenez dans vos bras. Et j’aimerais abréger sa souffre en la lui ramenant sauve. »

Cette inconnue ne voulait pas de mal à l’enfant, je le voyais très facilement dans ses yeux.

« Dans le meilleur des cas vous pouvez garder Sophie et je vous conduit jusqu’à chez elle pour la ramener à sa mère. »

[HORS RPG]

© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Jeu 28 Mai - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mar 5 Mai - 21:00

La silhouette s’approcha pour lui répondre, ses propos lui arrachèrent un rire.

- Navrée mais cela fait bien longtemps que je ne crois plus en la générosité gratuite. Surtout venant d’un démon, n’y vois aucune animosité…

Si reconnaitre les vampires résultait d’un entrainement long et rigoureux, reconnaitre ses semblables et leurs ennemis naturels était visiblement inné. Peut-être une sorte d’instinct…
L’homme n’eut pas le temps de réagir qu’une ombre sautait et le décapitant. Charmante soirée… Le nouvel arrivant avait le même visage mais l’aura d’un ange, de mieux en mieux… Agacée de ce contretemps, Alice l’écouta néanmoins parler. Désignant d’un geste de la tête le cadavre du vampire derrière elle, la demoiselle sourit vaguement.

- J’ai l’habitude…

Tenant la fillette d’un bras, l’ange vint poser l’autre main sur sa bouche quand une nouvelle quinte de toux la secoua. Retirant sa main à présent pleine de sang elle essuya ses lèvres rougies d’un revers de la main. Puis remontant son écharpe sur son visage pour en cacher une partie elle s’avança.

- Tes propos sont plus crédibles que ceux de ton double… Mène moi donc à la maison aux volets bleus.

Suivant cet inconnu, un œil toujours posé dessus au cas où, la chasseuse le laissa ouvrir la marche. Arrivés devant ladite maison une femme se précipita vers lui, s’y accrochant comme une noyée à une bouée, avant de voir l’enfant dans les bras de la jeune femme. Celle qui devait être la mère de la gamine l’observa avec un air étrange, en effet si l’homme semblait lui être familier, la chasseuse qui cachait son visage et dont les mains étaient couvertes de sang devait lui paraitre bien moins rassurante. Soulagée de pouvoir s’en débarrasser Alice déposa l’enfant dans les bras de sa mère.

- Dieu soit loué elle est sauve ! Comment vous remercier ? Et… Pourquoi est-elle inconsciente ?

Avant qu’elle ne continue sa tirade l’ange la stoppa.

- Pas besoin de me remercier, je suis payé pour tuer les buveurs de sang. Je ne fais que mon travail. Elle se réveillera d’ici quelques heures, je lui ai volé les souvenirs de cette soirée, j’estime que pour son âge c’est mieux.

Tournant les talons la jeune femme fit quelques pas avant de se retourner, pour plonger ses yeux bleus dans ceux de la femme.

- Et vous pouvez prier les cieux tant que vous voulez, moi ils ne m’ont jamais aidé.

Après quelque pas dans l’obscurité elle entendit la porte se refermer, s’adossant au muret bordant la maison d’en face la chasseuse abaissa son écharpe, après tout l’autre l’avait déjà vu. L’observant un moment elle le détailla, il avait lui aussi les cheveux bruns, il était grand et possédait une certaine prestance. Il avait la droiture de ceux qui ont vécu là-haut. La Hunter, elle, était bien plus détendue, ce monde était le siens, pas les cieux. Avec un sourire en coin elle s’adressa à l’être divin.

- Dis-moi un peu, chasseur de démons, t’es le larbin de quel archange ?

Cette pique le ferait peut être enrager, parler ainsi des anges ne leur plaisait guère. Mais Alice se moquait bien des conséquences, cela faisait bien longtemps que sa seule existence était un affront envers les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mer 3 Juin - 21:30




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice


Par le plus grand des soulagements, celle qui semble être une de mes confrères me croit sur parole. Je n’ai pas la possibilité de cerner les races aussi bien que les autres par ma part humaine. Notant qu’elle avait un excellent instinct et surtout une bonne capacité de voir les races je constate que la chance est de mon côté par le fait qu’elle a jeté le démon et accepté mon aide alors que je l’ai tué sous ses yeux. Et c’est en quelque sorte grâce à elle que je vais pouvoir ramener Sophie chez elle saine et sauve devinant que l’inconscience de celle-ci a dû être nécessaire quand on voit le cadavre juste derrière mon interlocutrice. C’est une ange après tout, je ne peux que lui faire entièrement confiance.

Sans un mot de plus je la guide alors vers la maison de celle que j’ai voulu aider, une fois arriver je constate avec stupéfaction la réaction de ma camarade. A l’entendre et à la voir il est facile de deviner pour moi que quelque chose ne va pas. Donner autant de précision et dire à cette pauvre mère de ne plus croire aux cieux. Est-ce réellement une ange ? Ou alors aurait-elle déchu ? Sa réaction envers l’humaine m’a laissé bouche bée, mais je finis de rejoindre l’ange après avoir rassuré la jeune mère lui promettant de l’aider en cas d’autre problème. Une fois éloigné de la maison nous allons de surprise en surprise, sa manière de parler et de me nommer me donne de plus en plus de doute sur ce qu’elle pourrait être vraiment. Mais il y a bien une chose que j’ai compris, elle en a après les cieux. Pour quel raison je l’ignore, mais elle a eu besoin de leur aide et pense n’avoir rien eu de leur part, et il fallait que je l’aide. Mais comment, et surtout est-il déjà réellement trop tard ? Plongé dans la réflexion ça ne m’a pas empêché de l’écouter, et ses derniers dire me fait doucement froncé les sourcils.

« Larbin ? »

Je la regarde droit dans les yeux pour tenter de savoir à quoi elle pense exactement.

« J’ai l’a certitude d’être chasseur de démon oui, mais larbin… Pas les moindres. »

Je plisse les yeux la fixant toujours septiques.

« Et toi depuis quand tu ne crois plus au tiens ? »

Je commence à croiser les bras et ne la quitte pas des yeux cherchant une réponse dans le seul but de l’aider malgré l’air froid que porte constamment mon visage.

« Tu n’es pas obligé d’y répondre je tiens juste à t’informer que cette question et dans l’unique but de t’aider. J’ai beau ne pas être un ange pur souche, je connais mes devoirs envers tous. »

Comment allait-elle réagir ? Je n’en savait trop rien, mais je me préparait à toute éventualité.


[HORS RPG]

Pardon pour l'attente et la longeur misérable j'espère malgré tout que ça va te convenir, la maintenant niveau temps ça devrais aller mieux.
© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Jeu 30 Juil - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Dim 7 Juin - 19:23

Le semi-ange rassura la mère, visiblement le franc parlé d’Alice le gênait. C’était idiot, quel intérêt de laisser croire à cette femme que les cieux veillaient sur eux alors qu’ils se contentaient de les regarder de leur tour d’ivoire sans rien faire. Une fois seuls, contrairement à ce qu’elle pensait la réaction du chasseur de démon fut calme et posée. Ah oui c’est vrai, la colère c’est interdit aussi. Sa dernière phrase la fit sourire, puis n’y tenant plus elle éclata de rire, comme s’il venait de dire la pire des conneries. Puis reprenant son calme et avec un sourire en coin elle posa un pied sur le muret et s’adossa au mur adjacent.

- Tu ne peux rien pour moi. Ni toi ni personne.

Il croyait encore en eux, c’était touchant tellement c’était naïf. Comment lui expliquer ?

- Oui larbin, tu es aux ordres d’un archange. Je n’y ai peut-être pas passé beaucoup de temps mais je sais comment ça fonctionne. J’ai moi-même Raphael comme tuteur, le pauvre doit s’en mordre les doigts.

Dans un soupir elle sortit un petit couteau d’argent de sa manche et se mit à jouer avec, le faisant habilement tourner entre ses doigts.

- Je vois qu’on t’a bien enseigné les lois divines que tu suis sans te poser de questions.

Puis levant les yeux au ciel elle répondit à l’une de ses questions.

- Depuis quand je n’y crois plus ? Un siècle je dirais. Depuis qu’un vampire a massacré les miens sous mes yeux et qu’ils ont laissé l’enfant que j’étais au milieu des cadavres couverte de sang. Ils ont laissé ce monstre briser mon enfance et recommencer quelques années plus tard. Et qu’ont-ils fait ? La morale comme quoi la haine c’est mal.

Serrant les dents à l’évocation de ce passé douloureux elle lança avec force le couteau qui se ficha dans le tronc d’un arbre à quelques mètres. Comme si ce geste répété des milliers de fois pouvait apaiser sa douleur.

- J’ai été élevée par les humains, mon cœurs est trop humain pour ces êtres qui pensent détenir toutes les vérités.

L’ange se leva et avança vers son soit disant confrère. Se plaçant bien plus près que les bonnes manières divines l’y autorisaient. Plongeant son regard droit dans celui de l’homme à qui elle faisait face sans crainte.

- N’as-tu donc jamais été attiré par quelqu’un ? N’as-tu jamais apprécié une personne ? Jamais de jalousie ou de colère dans ton cœur ? Aucune haine envers quelqu’un au point de souhaiter sa mort ? Si c’est le cas je te plains car tu serais exactement ce qu’ils veulent, un être au cœur mort qu’ils peuvent priver de liberté.

Soupirant  en se disant que son discours était sûrement inutile la Hunter fit demi-tour pour récupérer son couteau. Relevant son chemisier elle découvrit quelques centimètres de peau et sa ceinture contenant ses petites armes de lancer où elle replaça le couteau en question. Recouvrant son arsenal elle refit face au brun.

- Personnellement j’ai choisis la liberté. Mais un jour tu comprendras toi aussi. Tu réaliseras qu’ils n’ont pas raison sur tout et qu’on les idéalise beaucoup. Tu apprendras sûrement des vérités qu’ils t’ont cachées. Crois-moi la désillusion est difficile à encaisser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Dim 21 Juin - 18:03




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice


La situation commençait doucement à devenir gênante. Une ange qui a besoin d’aide, que personne en s’est daigner à l’aider, pas même dieu. Deux possibilités s’ouvraient alors à moi. Soit elle a fait quelque chose de mal qui ont fait qu’elle n’a pas mériter d’aide de ces confrères sans être déchue pour autant. Soit les anges l’ont aidé par des signes qu’elle n’a malheureusement pas vu ou daigner de voir. En tout cas ça doit être une situation bien difficile pour déclarer que personne ne peut l’aider. Elle se met enfin à me raconter la raison de son non croyance après avoir dévié le sujet me montrant qu’elle confond maitre et tuteur. Et j’avais en effet un tuteur. Celui qui m’a éduqué comme un fils malgré le fait que je sois le fruit d’un inion interdit manipulé par les démons. Malgré la situation il a su faire part des choses et à retenue ma partie divine pour me laisse une seconde chance. Et je lui en suis encore reconnaissant aujourd’hui, et je me suis promis de ne pas le décevoir de sa décision. C’est pour cette raison que j’ai une aveugle confiance en lui, par de la simple reconnaissance.

Lors de l’évocation de son passé je l’ai regardé attentivement. Ça a l’air de lui faire mal, et ça pouvait se comprendre. Mais pour moi c’est déjà une divine chose qu’elle soit encore en vie. Et ça elle n’a pas l’air d’en avoir conscience, elle aussi aurait très bien pu se faire tuer, surtout si elle n’était qu’une simple enfant. Mais je n’écartais pas la possibilité que l’agresseur l’ai volontairement laissé en vie pour qu’elle éprouve ce que je ressens moi aussi en ce moment : la haine. Je ne sursaute pas lorsqu’elle lance son couteau avec lequel elle jouait, parce qu’il était facile à savoir que je n’étais pas sa cible. Et il n’y avait pour le moment aucune raison que je le sois, je garde quand même une fine parcelle de confiance en mon interlocutrice. Et cette fine confiance était suffisance pour que je ne bouge pas d’un pouce lorsqu’elle se colle presque à moi. Un simple mouvement vers le haut pour elle et vers le bas pour moi et on pourrait connaitre une situation gênante. Je ne la quittais pas du regard, mon regard lui sans le vouloir été neutre mais froid. Les bras croisé la fixant droit dans les yeux je ne lui tire pas un mot. Je la laisse parler considérant que son attention et le temps qu’elle prend pour me parler d’elle est une preuve de confiance que je ne veux pas briser aussitôt.  

Quand elle eut enfin fini, récupérant son couteau pour le mettre à sa ceinture je soupire longuement lorsqu’elle parle de liberté. Je prends alors enfin la parole.

« La liberté est un sujet qui est en général complexe. Je m’y suis déjà aventurer et on peut y voir plusieurs libertés, et la vraie liberté pour moi c’est d’obéir aux règles, pour que les choses que l’on souhaite fonctionnent. Il n’y a qu’à voir les humains apprendre à faire du surf par exemple, contre la vague ils tombent et se noie souvent, alors que quand il obéisse à la mer ils ont la liberté de s’y balader avec leur planche. »

C’était le meilleur exemple que je pouvais lui trouver elle qui a grandi chez les humains au lieu des anges.

« Pour ma part c’est cette liberté là que j’ai choisie. Ils peuvent me mentir parce que je sais que s’ils le font se sera pour mon bien. J’ai confiance en eux et en mon tuteur Gabriel. »

Je fixe toujours mon regard vers mon interlocutrice qui elle est dos à moi pour le moment.

« Je n’ai pas eu la chance d’être entièrement un ange, je suis comme tu as pu le sentir un hybride. Mi-ange mais aussi mi-humain. Et par le fait que j’ai obéie aux règles inculquées aux cieux je pourrais avoir la chance de devenir entièrement l’un des vôtres en accomplissant une mission dans le monde des humains. »

Je dégage mes bras de l’un sur l’autre pour les mettre dans les poches de ma veste.

« J’éprouve des sentiments contrairement à ce que je tu penses. Pour tout te dire j’éprouve même de la haine, envers les démons. Surtout d’un démon en particulier. J’ai juste appris à les cachés, et il en est de même pour les anges, ils ne sont pas sans sentiments, ils parviennent juste à les… Cacher. »

Je finis par m’appuyer contre un arbre.

« On a tous un chemin différent, ils ne doivent pas automatiquement se lier. Ils ne peuvent que se croiser. »

[HORS RPG]

Non c'est niquel!
© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Ven 10 Juil - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mer 1 Juil - 14:18

La liberté avait de multiples facettes mais la vision qu’il en avait était plutôt étrange. Habituellement tout le monde voit les règles comme des entraves à la liberté. Son exemple aussi était assez saugrenu et fit apparaitre un léger sourire sur les lèvres de l’ange. Elle ne le coupa pas néanmoins et l’écouta attentivement. Mi-ange mi-humain et il voulait devenir ange… quel triste choix. Sa vision du monde était assez déprimante tant sa vie devait être fade.

- C’est drôle… moi j’aurais préféré être humaine… Libre de rire et de pleurer, d’aimer et de détester, une vie trop courte pour les regrets et qui m’aurait poussé à la vivre à fond. Tu sembles croire qu’une paire d’ailes va tout changer, mais tu n’as pas besoin d’elles pour faire le bien. Personnellement elles ont plus étés une source de souffrance qu’une aide…

Tendant sa main à la vue du chasseur de démon elle le laissa voir le sang qui la maculait. Vestige des quintes de toux qui l’avaient secoué lors de l’utilisation de ses pouvoirs.

- Je n’ai pas envie de cacher mes sentiments, je suis ce que je suis avec des qualités et des défauts et je n’ai pas à rougir d’avoir un cœur. A mes yeux exprimer ce que l’on ressent n’est pas signe de déchéance mais d’honnêteté envers les autres en envers soi-même.

La chasseuse releva les yeux vers le ciel qui offrait une vue dégagée sur la voute étoilée. Cette vision donnait un sentiment de liberté.

- Pour moi la liberté c’est d’obéir aux règles que l’on s’est fixé. Certaines lois, qu’elles soient humaine ou angéliques, sont faites pour être transgressées et d’autres doivent être appliqués.

Baissant les yeux vers le semi ange, le regard d’Alice se fit plus dur.

- Des sentiments ? Certains d’entre eux ne savent pas ce que c’est crois-moi. Par exemple à mes yeux, seuls ceux qui ont porté de l’amour et de l’attention à un enfant peuvent prétendre au statut de parents. Chose que les anges n’ont jamais compris en considérant les humains qui m’avaient élevés comme de simples mortels sans intérêt. Parce que mes géniteurs sont des anges je dois les considérer comme mes parents alors qu’ils n’ont rien fait pour moi ? Tu dois le comprendre toi qui a grandis avec eux, ne considère tu pas ces êtres qui ne sont pas de ton sang comme ta famille ?

Fronçant les sourcils la jeune femme plaqua à nouveau sa main sur ses lèvres en toussant, du sang glissa à nouveau entre ses doigts. Pourtant elle n’avait pas forcé plus que ça avec ses pouvoirs… La fatigue peut être jouait aussi un rôle là-dedans. Il fallait avouer qu’elle dormait généralement uniquement sous somnifères et quand il le fallait vraiment. Enchainant les nuits blanches le reste du temps.

- Je pense que tu te trompes. Certaines personnes sont destinés à voir leurs chemins se rejoindre, d’autres sont faites pour une éternité de solitude.

Elle essuya le sang qui maculait ses lèvres. Leur vision du monde était radicalement différente. Pourtant le résultat se ressemblait, ils avaient tous deux pris les armes et chassaient ceux qu’ils jugeaient indignes de vivre. Et le jeune homme ne semblait pas beaucoup plus heureux et épanouis qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Ven 10 Juil - 16:08




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice


Je ne fuyais pas et ne fuirais pas la conversation contrairement à ce que nous pouvons penser. Parce que mon interlocutrice avait beau avoir l’air de renier les anges, elle en reste pas moins supérieur à moi par ses paires d’ailes. Bien que la situation du simple fait qu’elle renit ces origines par un passé douloureux soit gênante. Après réflexion elle reste un être pur, à première vue elle n’avait pas l’air prête à déchue, et elle avait l’air de se battre pour une bonne chose similaire à la mienne. Elle chassait les vampires méprisables, je chassais les démons. Nous avions étrangement une façon de penser bien différente mais similaire à la fois. Néanmoins je ne parviens toujours pas à comprendre son envie d’être un faible humain plutôt qu’un ange. Ne pas avoir à cacher ses sentiments peut-être un bon argument de taille oui. Mais avec tous les dangers qui nous entourent nous ne pouvons pas nous permettre d’être vulnérable. Oui certes je n’avais pas besoin d’une paire d’ailes pour faire le bien, mais j’en ai besoin pour devenir plus fort plus pur pour pouvoir aider. Alors qu’au départ mon but était de la raisonné, le sang que je vois sur ma main me fait vite changer d’objectif, celui de soigner ma confrère qui tousse et crache du sang.

Mais malgré ce spectacle désolant je continuais à l’écouter, et étrangement sa vision de la famille me fait serrer les dents. Et je pestais à l’intérieur de moi lorsqu’elle me rappelle que je ne suis pas complètement du même sang qu’eux. Toucher un point sensible comme celui-là, après lui avoir dit que je souhaite être un ange. Ce serait un sorte de sous entendue, ou un signe pour se débarrasser de moi ? Je ne partirais pourtant pas tant que je ne l’aurais pas soigner. Et ce n’est pas mon devoir angélique qui me pousse à ça mais aussi l’envie. Ces sentiments que je suis censé cacher, cette attachement par nos but malgré tout différent mais similaire à la fois. C’était ça qui me pousse à l’aider malgré sa colère envers les cieux.

« Tu te contredis dans une seul et même phrase pour moi… »

Je me détache de l’arbre et m’approche d’elle avec mon air froid habituel que j’adopte toujours sans trop le savoir. Et pourtant ma voie elle reste calme et posé.

« Tu le sais que je ne suis pas complètement un ange, mon père a été mort en écoutant ces sentiments, qu’on le veuille ou non ressentir en temps qu’ange est un danger, et pourtant, tous les cieux, je dis bien tous les cieux, m’ont accepté malgré ma différence et l’erreur que j’ai pu leur représenter en tuant involontairement un ange qui n’a pas survécu à son déchu. Et qu’on le veuille ou non ça, c’est un sentiment. Gabriel m’a éduqué comme son fils, il m’aime tout comme je l’aime comme le père que je n’ai jamais eu. »

Je continue à marcher vers sa direction sans la quitter du regard.

« Tous les anges ont des sentiments j’aimerais au moins que tu comprennes ça. »

Je me remémore ses dires et continue d’avancer.

« Mais je comprends mieux ton envie d’être une humaine. Tu as été éduqué par eux, tu as donc vu leur valeur et la beauté de ce qu’ils sont. Je sais bien que la race humaine n’est pas toujours bien vue, mais nous les anges contrairement à ce que tu penses nous les protégeons comme nous le pouvons. Et ils s’en sont peut-être voulu d’avoir laissé une famille éduquer un être divin, ce qui n’est pas une chose aisé. Nous ne voulons pas leur imposer ce lourd fardeau. Nous voulons seulement qu’ils vivent en paix. Mais les démons leur en empêchent. »

Et il en va de même pour l’autre sens, j’ai grandis avec les anges et vu la beauté de leur race, ce qui me donne aujourd’hui cette envie d’être des leurs. Mais je le sais assez intelligente pour comprendre que cette phrase pouvait très bien aller dans les deux sens.

« En ce qui concerne les chemins tu as sans doute raison… j’ai beau être vieux contrairement à ce que l’apparence laisse croire je ne suis pas un grand expert dans les vies à deux. Il est donc possible que je prends mon cas pour une généralité. »

J’attrape ma fiole de soins dans le revers de ma veste marron. Une fois assez près d’elle j’approche mon visage du sien d’un air sur de moi. De vu extérieur on pourrait croire que j’allais lui offrir un baisé, mais il en était rien, mon but était de la surprendre pour qu’elle recule et prenne de nouveau la parole choqué. Je profite que l’ange ouvre de nouveau la bouche pour laisser échapper une goutte de ma fiole qui par mon agilité atterrie au fond de sa gorge. A moins qu’elle soit autant ou plus agile que moi pour esquiver au dernier moment. Peu importe la situation j’ajoute.

«Dans tous les cas tu craches trop de sang et je ne peux pas et ne veux pas te laisser dans cette état.»

[HORS RPG]

© Kibara sur LibreGraph'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mar 21 Juil - 18:57

Ah ce discours… Il disait comprendre et elle ne doutait pas du fait que c’était globalement le cas. Mais il lui ressortait le même genre de paroles que ce qu’on lui avait répété durant son séjour parmi les siens. Autant dire qu’il pouvait toujours causer, les autres avaient échoué avant lui, elle ne serait jamais comme eux. Certes il y avait beaucoup de vrai dans ce qu’il disait, mais c’était trop naïf. Trop idéaliste. Les démons sont les méchants, les humains les victimes et les anges les gentils sauveurs de l’humanité. La bonne blague, les choses sont bien plus complexes et il y avait probablement des enfoirés ailés et des démons fréquentables. Au même titre que les humains. Cet homme portait les œillères de l’éducation angélique. Il pensait comme eux, il rentrait dans le moule pour en devenir et n’avait probablement jamais essayé de penser par lui-même. Peut-être était-il plus vieux qu’elle, mais elle semblait avoir plus d’expérience dans ce qui est de l’ordre de la compréhension du monde.

Il s’était rapproché, trop pour ne pas préparer quelque chose. Il ne semblait pas du genre à être accoutumé à ce genre de proximité, son raisonnement concordait trop avec les dogmes divins. Elle en revanche avait grandi parmi les humains et le temps où avoir un visage si prêt du sien la choquait était bien loin. De plus un geste avait attiré son attention. Il avait récupéré quelque chose dans sa veste. Il cherchait donc à la déstabiliser, probablement à la faire reculer et reprendre la parole offensée. Ses derniers mots lui arrachèrent un sourire amer. Mais l’ange n’était pas du genre à reculer ou à fuir, non elle restait toujours sur ses positions.

La suite fut improvisée, aussi le chasseur de démon ne devait probablement pas s’attendre à ça. La jeune femme rompit cette infime distance entre eux. Une main se posa rapidement sur la nuque de l’hybride pour lui couper toute fuite tandis que les lèvres d’Alice se déposaient sur les siennes. Et tandis qu’elle lui volait un baiser, ses yeux bleus ne quittèrent pas ceux du semi-ange. Il n’avait probablement pas envisagé ça ni souvent été dans ce genre de situation.

On aurait pu croire qu’elle allait se contenter de le déstabiliser avant de lui répondre. Mais ne le connaissant pas elle ne savait pas combien de temps il lui faudrait pour se reprendre et utiliser ce qu’il avait récupéré dans sa veste. Poison ou médecine qu’importe, il pouvait se le garder ! Lorsque les lèvres de l’ange se détachèrent de celles de l’homme qui lui faisait face, il se retrouva avec la lame noire du sabre d’argent sous la gorge. Il n’avait fallu que quelques secondes à la chasseuse pour dégainer la lame dont seul le dragon gravé renvoyait les reflets de la lune. Un sourire amer étirait toujours les traits de la jeune femme. Il pouvait toujours reculer pour échapper à cette menace mais pas s’avancer pour agir sous peine de finir amoché.

- Je ne veux pas de ta pitié ni de celle des tiens. Cet état je l’ai choisi et je le dois à nos supérieurs.

Son regard était dur. Il faisait preuve de charité parce qu’elle souffrait, mais si elle n’était pas ange peut être qu’il l’aurait laissé. Et s’il savait qu’elle avait déjà failli perdre ses ailes, à coup sûr il l’aurait jugée indigne de ses soins.

- Tu dis comprendre mais la théorie ne fait pas tout. Tu appliques leurs lois et récite leurs discours sans réfléchir ! As-tu seulement un jour pris assez de recul pour remettre en cause leur idéologie ? T’es-tu seulement demandé s’ils avaient vraiment raison ?

Un soupir las s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle reculait en baissant son arme. Elle fit quelques pas avant de poser à nouveau ses yeux sur lui dans une expression lasse et résignée.

- Non bien sûr que non… Tu les idéalise trop pour ça et te moque bien au fond de savoir s’ils ont raison du moment qu’ils t’acceptent. Un vrai petit soldat bien obéissant…

Elle n’avait pas rangé son sabre, ne sachant pas s’il comptait laver l’affront qu’elle lui avait fait de cette manière.

- Tout n’est pas blanc ou noir. Les anges sont plus enclins à faire le bien mais n’y sont pas contraint, sinon il n’y aurait jamais eu de déchus. De même les démons tendent à faire le mal sans pour autant que ce soit inévitable. Personne n’est parfait et au même titre que les humains nous n’échappons pas à la règle, on a tous une part sombre en soi… Il faut simplement trouver le juste équilibre.

Le goût de sang persistait dans sa bouche lui rappelant désagréablement que l’utilisation de ses pouvoirs était à double tranchant. Pourtant le sceau la tiraillait comme si ses ailes voulaient se libérer, ce n’était franchement pas le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Lun 3 Aoû - 19:07




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice


Je l’ai sous-estimé. J’ai été aveuglé par sa race et pureté que j’ai jugée grande par le fait qu’elle ne soit pas déchue. J’ai été pris au dépourvu et me retrouve dans une situation tellement contradictoire à ce que j’aimerais devenir que j’en avais la rage mais aussi la nausée. J’ai été pris au piège par mon propre jeu et je n’aimais pas ça. Elle avait beau être une ange, porter la divinité aujourd’hui enfouie très profondément en elle, ce baisé me dérangeais. Ce n’étais pas un baisé divin, ni porté d’une juste intention ou d’un sentiment. C’était un baisé qui avait pour seul but de me déstabiliser, et ça a fonctionné à merveille. Reculant d’un pas crispé et les yeux écarquillé avec la bouche entre ouverte encore sous le choc de ce qui vient de ce passé je reprends vite mes esprits quand je sens une lame toucher mon coup. Tirant ma tête en arrière sans la quitter du regard, mon visage froid et neutre je la laisse parler pestant en l’entendant dire qu’elle prend mon geste pour de la pitié.

Je l’écoutais pester sur les anges, en temps normal j’aurais éprouvé de la haine, mais au lieu de ça j’étais triste, triste pour elle. Mais mon visage lui ne laisse paraitre que froideur et neutralité, une expression que je ne suis étrangement jamais parvenue à me débarrassé, même dans les moments heureux de ma vie quand on m’a annoncé que je devrais pouvoir avoir la possibilité de devenir un ange. Je la laissais m’insulter, cracher limite à ma façon de penser et à mes choix me demandant encore comme une fille telle qu’elle pourrait encore avec des ailes blanches immaculés avec de tel propos. Je serre les dents quand elle démontre l’imperfection des anges en me rappelant que certain on déchu. Je suis tout a fait conscient de la situation je sais que la perfection d’existait pas, mais j’ai la sainte horreur de me le rappeler. Et comparé à eux, par ma part humaine, je suis encore plus imparfait qu’eux.

« C’est bon ? Tu as fini ? »

Ma tête de nouveau droite par le fait qu’elle a enfin baissé sa lame me permet de ne pas la quitter du regard.

« Cette goutte était censé arrêter tes saignements et enlever la douleur qu’a du causer l’utilisation de tes pouvoirs. »

Je range la fiole et continue à parler de mon ton calme avec malgré moi une froideur continue.

« Si tu ne veux pas en bénéficier tanpis pour toi. En temps normal pour n’importe quelle personne et créature appart les démons j’aurais insisté. Mais tes paroles me montrent que je perds mon temps. Reste donc dans ton sort mais ne soit pas surprise ensuite de ne pas réussir à te sortir de la misère si tu jettes toute les mains qui se tende vers toi pour t’aider à te relever. »

Je la regarde de haut en bas constatant que la douleur avait l’air de ce faire plus intense. Encore perturbé dans le bon par ce baisé je touche mes lèvres doucement et regarde le bout de mes doigts qui me montre quelque trace de goute de sans qu’elle a dut involontairement me donner lors de son baisé.

« Alors je te laisse choisir. Veut tu continuer à gigoter par la douleur en plein milieu de la rue ou veux-tu que sa cesse afin que tu puisses repartir tranquille dans tes occupations. Je suis venue sur terre pour aider tout en monde tout en chassant les démons. Je ne fais donc pas ça par pitié, c’est juste mon envie et mon dehors qui m’a poussé à agir de la sorte. Donc choisie. »

Je reste encore crispé à l’idée qu’elle ait réussis à me voler un baiser, mon premier baisé en plus de ça. J’essaye de voir le bon côté des choses en me disant que c’est une ange, mais les intentions de ce baisé restais non louable pour une ange.

[HORS RPG]

© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Mar 15 Sep - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Dim 16 Aoû - 21:35

Le semi ange était bien entrainé et ne broncha presque pas sous la menace silencieuse, son sang-froid était louable. Mais ses mots arrachèrent un sourire amer à l’ange, encore… On aurait dit qu’il était triste pour elle, donnait-elle une image si misérable ? Sa fierté en prenait un coup. Mais la suite la surprit, il avait voulu la soigner ? Cette nouvelle lui arracha un rire bref.

- Tu voulais me soigner ? Tu ne t’es jamais dit que ta méthode ressemblait plus à une tentative d’empoisonnement que de guérison ?

Elle marqua une pause, tout à coup un peu amusée de la situation.

- On voit que tu n’as pas beaucoup côtoyé les humains, tu as une manière de communiquer et de te comporter avec les autres assez… particulière. Tu me diras je ne suis pas le meilleur des exemples…

Son visage se crispa un instant, fermant les yeux la jeune femme inspira profondément avant d’expirer tout l’air de ses poumons. Se calmer, laisser le sceau reprendre sa place et se stabiliser… Alors qu’elle tentait d'apaiser les battements de son coeur un grondement en provenance du ciel se fit entendre. La douleur diminuait, signe que le sceau faisait à nouveau effet. Rouvrant les yeux elle accorda un maigre sourire au chasseur de démons.

- C’est gentil de ta part, mais ta potion ne peut pas grand-chose, mon organisme n’est plus habitué à supporter la puissance des anges… Donc à chaque fois que je m’en sert ça détruit mon organisme proportionnellement à la puissance utilisée jusqu’à ce que le sceau soit à nouveau en place. C’était le prix à payer pour garder ce corps immortel…

Au fond c’était le seul avantage à ce choix, conserver l’immortalité. Car la douleur de la perte des ailes au moins on ne la ressent qu’une fois, celle du sceau est comparable mais reviens.
Le grondement se fit entendre à nouveau. Alice ne leva même pas les yeux pour voir l’ombre dans le ciel nocturne qui fondit sur eux, redressant la trajectoire au dernier moment pour passer au-dessus de leurs têtes dans une gerbe de flammes. La créature se volatilisa à nouveau, laissant retomber le calme dans la ruelle une longue minute. Un nouveau grondement et la Hunter tendit le bras sur le côté juste à temps pour que Natsu vienne s’y poser. Le petit dragon était fier en digne représentant de sa race, il remonta vers l’épaule de sa maitresse pour frotter, ou plutôt cogner, sa tête écailleuse à la joue de l’ange. Cette dernière avait rengainé son katana devenu inutile dans cet échange.

- Tu vois, je ne suis pas si seule. Et je ne rejette pas les mains qui me sont tendues, je n’ai juste pas besoin de ça… Et puis faut dire qu’elles ne se bousculent pas, tu dois être l’un des rares à s’y être risqué.

S’approchant elle posa doucement la main sur l’épaule du jeune homme.

- Tu feras un bien meilleur ange que moi.

Ses mots étaient sincères, il avait cet élan de générosité, cette facilité à aider son prochain et ce calme caractéristique des anges. Il fallait des gens comme lui pour équilibrer la balance. Passant à côté de lui l’ange s’avança pour prendre congés.

- Je te souhaite d’avoir fait le choix qui te conviendra vraiment.

Une vie dictée par les cieux peut vite entrainer de lourds regrets, si elle s’en était affranchie ce n’était pas le cas de tous.Soudain une idée lui vint, elle s’arrêta et se tourna à nouveau vers lui.

- Dis, ça te tente de venir boire un verre ? Je connais un bar sympa pas loin.

Il ne devait pas connaitre grand-chose de ce genre de moments de détente typiquement humain. Et ça ne lui ferait probablement pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Dim 20 Sep - 18:48




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice

M’exprimer correctement être rassurant ce n’était pas une chose évidente pour moi. Mon air a toujours été malgré moi distant et froid, même lorsque je tente de faire quelque chose de louable, même quand je tente de rassurer qui que ce soit. Mes traits durs ne s’apaise seulement quand je dors celons mon tuteur. Il faut dire que ma manière de vouloir la soigner n’était pas des plus rassurantes et elle était tout à fait en droit de se moquer. Je la fixe alors sans broncher, prenant bien conscience pour enfin de compte lui répondre.

« Sans doute mais quand on a une forte tête en face de soi on se doute bien que même pour guérir ça ne se laisserais pas faire, j’ai seulement tenté de te soigner par la force. »

Il y avait aussi le fait que par ce procédé la personne ne me sera pas reconnaissante et ne me collera pas pour pouvoir se faire remercier. Ce genre de situation c’est la situation que j’évite à tout prix. La solitude et la meilleur des choses pour enfin devenir un ange. Elle voyait juste quand elle commente que je n’avais pas l’habitude de fréquenter les humains. Se citant elle-même comme n’étant pas le meilleur des exemples je la regarde soupirer avec mon air habituel froid et dur tel qu’une machine et soupire malgré tout quand j’entends son explication.

« Je le sais déjà, si cette potion aurait eu le pouvoir de soigner le cœur même du problème elle nous ferai devenir invincible et immortel. Mais c’est impossible. C’est comme demander d’avoir la peau plus dure pour ne plus être transpercé. Ou avoir un système immunitaire anormalement nombreux et intuable pour ne plus jamais tomber malade. Ce n’est pas le but de cette potion, mais elle t’aurait au moins soigné de ton mal actuel, sans en empêcher les autres catastrophent quand tu utiliseras ton pouvoir, certes, mais elle t’aurait soigné ton organisme pour cette fois-là. Après… si tu es borné et aime garder ta souffrance pour payer ton immortalité que d’autre ne paie pas c’est à toi de voir, je trouve juste ça stupide.  »

C’était dur et sans doute méchant ce que je venais de dire, mais je n’étais pas sur terre pour être un gentil agneau, mais pour aider mon entourage et surtout et avant tout tuer les démons dont un en particulier, Jarvis Stone la cause de ma naissance mais aussi de la mort de mes parents. Forcer un ange à se laisser aller par la luxure pour avoir un simple enfant c’était tout simplement répugnant, je remercier encore Gabriel aujourd’hui de m’avoir sauvé de ce démon. Il m’arrive parfois de mal vivre le fait que je suis venue au monde grâce à un être malsain. Mais très vite je me console en me disant que ça se retournera contre lui quand je l’aurais tué de mes mains. Une sorte de tonnerre gronde je lève la tête vers le ciel pensant sur le coup qu’il s’agissait d’un orage. Voyant une ombre foncer sur nous, méfiant je pose ma main sur mon sabre prêt à attaquer pour me rendre compte avec surprise après quelque flamme et un autre grondement qu’il s’agissait en fait du familier de l’ange. Mais visiblement ce familier serait si j’ai bien saisie la seule compagnie de l’ange.

Saisissant amicalement mon épaule pour proclamer que je suis serais celons elle un meilleur ange qu’elle me souhaitant avoir fait le bon choix, prenant ces mots pour des adieu, ou bien alors pour un au revoir, je m’apprêtais à prendre la route de mon côté. Mais une dernière phrase me coupe dans mon élan et me fait froncer les sourcils. Boire un verre ? Dans un bar ? Je n’ai jamais fait ce genre de chose et en quoi est-ce utile ? Un peu hésitant je me tourne vers elle sourcils froncé montrant ouvertement mon incompréhension.

« Boire un verre dans un bar ? J’en ai jamais connus l’utilité à vrais dire… »

Je n’ai jamais réellement su me détendre bien trop omnibulé par ma mission de tuer les démons et Jarvis Stone, prenant les petites plaisirs pour une perte de temps.

« De plus je n’ai aucun moyen de payement pour pouvoir répondre au besoin du barman. »
[HORS RPG]

© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Mer 28 Oct - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mar 20 Oct - 18:19

L’ange soupira, il ne comprenait toujours pas pourquoi elle endurait ça. Plus borné c’était difficile à trouver, ils formaient de vrais bourriques là-haut !

- Je n’endure pas ça par plaisir. C’est le sceau ou je suis déchue… et entant que Hunter la mortalité serait un sérieux handicap…

Un sourire étira les lèvres de la jeune femme aux dernières paroles du chasseur. C’était si facile de deviner qu’il n’y avait jamais été… Coincé comme ceux qui n’ont jamais quitté les cieux, ignorant aussi.

- A Rome fait comme les romains ! En te mêlant aux humains et en comprenant leur mode de vie tu obtiendras beaucoup d’informations utiles. Tu te fonds tellement mal dans le décor que tu dois te faire repérer de suite.

La Hunter fit quelques pas et lui enjoignit de la suivre d’un signe de tête.

- C’est moi qui offre, aller amène toi !

Le pas assuré d’Alice les guida au fil de quelques ruelles peu fréquentés jusqu’à déboucher devant l’entrée d’un bar. Discret mais plutôt accueillant, elle y entra en intimant à son compagnon de faire de même. S’installant au bar elle héla le barman qui sourit largement.

- Alice ! Ça faisait longtemps ! La même chose que d’habitude ?

La chasseuse lui rendit son sourire.

- Pas mal de travail en ce moment. Oui s’il te plait mais deux cette fois.

- C’est rare que tu viennes accompagnée !

L’homme déposa devant eux deux verres contenant un cocktail à base de rhum et de jus de fruits. Légère et sucrée la boisson se laissait boire facilement. La jeune femme se tourna vers le semi-ange.

- Promis je ne vais pas t’empoisonner, goûte, je suis sûre que tu ne connais pas.

Son sourire était amical, on en oublierait presque qu’elle lui avait mis une lame sous la gorge quelques temps avant. L’ambiance du bar était agréable bien que la clientèle soit assez variée, du jeune couple qui bois un verre en amoureux jusqu’au type louche qui semble attendre quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mer 28 Oct - 21:26




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice

Le jour et la nuit, une contradiction totale à la situation dans lequel, nous nous sommes retrouvé il y a à peine quelques secondes. Cette ange est d'un complexe vraiment étonnant. Le jour et la nuit, une contradiction totale à la situation dans laquelle, nous nous sommes retrouvés il y a à peine quelques secondes. Voir une diversité telle que la sienne parmi les anges me surprend et me laisse porter à croire par son comportement qu'elle connaîtra sans doute la souffrance de déchure. Pourtant, elle n'avait pour le moment pas l'air d'être mauvaise, mais son comportement n'avait absolument rien d'une ange. Ignorant le sujet des séquelles de son mal qu'elle s'obstine à croire que la potion ne guérira pas les saignements sortant de sa bouche, pensant donc avoir affaire à des adieux avisés, mes sourcils, je hausse d'une évidente surprise quand j'apprends de sa bouche qu'elle m'invite. En quel honneur ? Je ne l'ai pourtant pas sauvé, elle ne m'est reconnaissante en rien. Surtout que sa moquerie sur mon comportement et les anges pouvait facilement me laisser croire que ma compagnie dérange grandement.

« En quel honneur ai-je droit à une invitation? »

Ignorant presque ma question, elle m'entraîne dans ce fameux bar n'aillant pas juger nécessaire de demander mon opinion sur cette proposition qui étrangement ne m'alléchai pas tant que ça. Je n'ai jamais aimé le divertissement surtout dans la situation actuel des choses. J'avais des objectifs à atteindre et il était pour moi hors de question que je dérive. L'ambiance du bar y été très convivial avec des clients variés. Je fixe et retiens les visages de ceux qui ont l'air louche et hausse les sourcils en entendant selon le barman qu'elle venait que rarement  avec quelqu'un. Ne sachant pas comment prendre cette précision, je ne dis pas un mot voyant qu'elle a aussi déjà commandé un verre à ma place.

Le verre posé en face de moi, je le fixe comme pour en deviner la substance pendant qu'Alice m'assure qu'elle ne tente pas de m'empoisonner. Humant rapidement le parfum, je laisse une légère grimace dominer sur mon air neutre et pousse le verre un peu plus loin de moi.

« C'est très gentil à toi, je te remercie sincèrement, mais je ne bois pas d'alcool même en cocktail. Ces substances ont tendance à nous faire faire des bêtises que j'aimerais éviter. »

Il fallait le dire, je n'étais clairement pas drôle, et je n'avais rien d'un fêtard ou de quelqu'un qui sait se détendre. Aillant aussi des tendances paranoïaques que je juge comme des réactions seulement prudentes, je repère une étrange personne pas très loin de nous, nous fixer avec des sortes de pulsion incontrôlées pas très rassurante. Il attendait clairement quelqu'un, mais il a décidé de nous fixer pour une raison que j'ignore. Plissant les yeux pour tenter de connaitre ses intentions se tapote doucement l'épaule d'Alice et lui montre l'inconnue.

« Tu le connais? »

[HORS RPG]

© Kibara sur LibreGraph'



Dernière édition par Castiel Ransel le Mar 2 Fév - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Eden

avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 22/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Hunters
Rang dans la Guilde: Hunter de rang S
Place dans la hiérarchie de sa Race: anciennement ange
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Lun 16 Nov - 21:19

L’ange bu une gorgée du cocktail, toujours le même à chaque fois qu’elle venait, ça lui rappelait des souvenirs. En effet à l’époque où elle côtoyait son disciple il arrivait qu’ils fêtent la réussite d’une mission. Et c’était toujours avec ce breuvage. Une chance d’avoir trouvé un bar qui en proposait sur cette île.

Haussant un sourcil elle se tourna vers le semi-ange. Il refusait même d’y gouter par crainte des effets de l’alcool. Elle faillit rire mais se retint.

- Tu sais ce n’est pas avec un verre que tu vas être ivre, encore moins en goutant juste une gorgée pour savoir comment c’est… Mais c’est toi qui vois, choisis toi quelque chose sans alcool.

Attrapant la carte elle la lui posa sous le nez, indiquant la colonne des boissons non alcoolisées. Il était coincé, probablement comme tous les anges. Alice ne les avait que peu côtoyés mais ça lui avait suffi, elle qui avait été élevée par les humains et qui en avait les émotions diverses ne pouvait comprendre comment on pouvait vivre ainsi. Des siècles sans aucun plaisir personnel, sans distraction, avec toutes les contraintes des lois divines… non vraiment même en y réfléchissant elle ne comprenait pas comment ils faisaient tous pour garder leurs ailes. La Hunter n’aurait jamais pu vivre tout ce temps sans enfreindre aucune de leurs lois. Ces anges éternellement purs étaient un mystère pour elle.

Lorsqu’il l’interrogea elle suivit son regard pour voir le type étrange qui les fixait, agité de tics bizarres. Puis se tournant vers le brun avec un sourcil haussé et un rictus aux lèvres.

- J’ai vraiment une tête à côtoyer des types comme ça ? J’ai peut-être pas l’air net mais lui il a une tête à faire peur… Et je ne connais pas tous les types louches de l’île, quelques-uns certes je te l’accorde mais bon…

Soupirant elle retourna à sa boisson, quand une idée la frappa.

- Dis-moi un peu, t’as passé ta vie là-haut non ? Tu as peut être la réponse à une de mes questions alors… Deux anges peuvent-ils enfanter en restant purs ? Je vois pas comment mais visiblement c’est possible, je n’ai pas eu assez de temps pour enquêter là-bas…

Combien de fois s’était-elle posé les questions sur ses origines ? Enfant elle se disait que ses parents biologiques avaient dû fauter et elle s’était retrouvée orpheline, confiée à ce couple d’humains aimants et bienveillants. Or, lors de sa première visite aux cieux, Raphael lui avait appris qu’elle était bien l’enfant de deux anges, et non une création divine, mais qu’ils étaient tous deux purs. Or son éducation humaine avait fait que le pécher de chair lui avait été théoriquement enseigné, et elle ne croyait plus à une immaculée conception depuis longtemps. Pourtant personne n’avait jamais voulu ou pu répondre à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Ransel

avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 21/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde pour le moment
Rang dans la Guilde: relisez donc plus haut 8)
Place dans la hiérarchie de sa Race: anges guerriers (chasseur de démons)
MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   Mar 2 Fév - 23:44




La lame des anges
Feat'
Castiel et Alice


Je lis brièvement la carte dans les parties non alcoolisée et soupire en voyant tout ce sucre présent dans ces boissons me laissant même une petite grimace en lisant un cocktail bourré de sirop et de jus de fruit déjà amplement sucré. En d'autres termes absolument rien me tentait, c'est donc dans l'idée de l'accompagner que je commande un simple verre d'eau avec des glaçons. Même si dans le fond, il est complètement stupide de commander dans ce genre d'endroit quelqu'un chose qu'on peut facilement se faire soit même. Mais c'est réellement la seule chose qui me tentait à boire, un peu comme une personne en manque de personnalité, se faire plaisir n'a jamais été dans mon quotidien et encore moins dans mon vocabulaire.

Une fois ma commande servis sous le regard blasé du barman qui ne tenait même pas à faire payer cette commande aussi... Sobre ? Mon attention se tire vers l'homme louche et la réponse de l'ange ne me dit rien qui vaille... Elle ne le connaît pas, je ne le connais pas... Et il nous fixe avec insistance depuis sa table avec des tics vraiment inquiétants et surtout étrange sur son visage. Il fallait que je reste sur mes gardes et que je le surveille attentivement. En cas d'attaque, mais aussi en cas que se soit un démon. Dans tous les cas, il fallait que je surveille qu'il ne soit pas une menace à éliminer à l'abri des regards.

C'est donc en étant concentré sur lui que j'écoute la question. Mes yeux se mettent à s'écarquiller. Ma gorge se serre à l'idée que deux anges aient pu avoir l'idée de s'accoupler pour y produire un enfant divin. La main dans la nuque sourcils froncé, je réfléchis et me remémore les enseignements de Gabriel. Il n'a jamais énoncé quelque chose de la sorte. Je me murmure à voix base les lois divin les sourcils foncés le verre à la main et hausse un sourcil en y voyant une possibilité.

« Je ne suis pas sûr, mais deux anges peuvent s'accoupler pour créer un être divin par l'ordre de notre Seigneur. Sans doute par manque de divinité dû à une croissante perte d'ange... Mais ce qui me chiffonne c'est l’intérêt d votre naissance pour ensuite vous livrer au humain dès votre naissance. À moins que... »

Soudain, un cri d'une cliente et un rafale de chaise suivit d'un bruit étrange se fait entendre dans mon dos, plus particulièrement en direction de l'individu que j'ai repéré tout à l'heure. Ressentant une aura démoniaque, je lève d'un air décidé et regarde Alice avant de partir.

« Pardon pour cette précipitation, mais le devoir m'appelle, j'espère que nous nous reverrons bientôt pour continuer cette conversation. »

Sur ces mots, je me dirige vers la sortie et traque le démon comme à mon habitude et continue mon devoir en espérant qu'Alice trouvera un jour la bonne voie qui l'épanouira comme je pense naïvement avoir trouvé la mienne.

[HORS RPG]

Alors vu que le rp date j'ai pris l'igniciative de le clore, si ça ne te va pas fait moi signe.
© Kibara sur LibreGraph'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La lame des anges (PV Castiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lame des anges (PV Castiel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eske zafè Lame kapout, gade komandan Mario Andresol
» Lame d'epee
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» ANGÉLIQUE___ «Marquise des Anges »[5%]
» Retou lame dayiti boumboum ou byen se yon pwovokasyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: Le village :: Quartiers Résidentiels-