Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 0:53


Des réponses enfouie dévoilé




Notre histoire peu tout de même paraître complètement folle voir incroyable, car l’amour est connue comme étant un sentiment éphémère et que celui qu’on appelle l’âme sœur est une personne qui ne vivra pas assez longtemps pour connaitre la lassitude de l’autre. Mais quand on voit que même au bout de plusieurs siècle je ne suis pas parvenue à ne plus l’aimer… Cette théorie de l’amour qui est la plus connue connait un vrai mystère. On ne sait rien de ce sentiment appart sa réaction chimique et neuronale… Mais je peux vous certifier une chose, aimer ça rend complètement con. Prendre la décision de rattraper en quelque sorte tout le temps perdue pour remettre les choses en place c’est naïf et totalement insensé pour quelqu’un qui veut s’éloigner d’elle. Il n’y avait qu’à voir sa réaction lorsqu’elle m’a reconnue… Pourquoi une femme pleurerait à la vue d’un homme qu’elle aimait sans même lui donner une claque pour avoir disparue de sa vie soudainement ? Je pense avoir ma petite idée même si dans le fond… Je ne suis même pas sûr de moi.

Lorsqu’elle me rejoint très rapidement avec ses vêtements je n’ai pas eu le courage d’affronté son regard fixé sur le mien. D’ailleurs pourquoi me fixer ainsi ? A-t-elle encore du mal à réaliser que je sois belle et bien Jared l’ange qui prenait secrètement soins d’elle jusqu’à en tomber amoureux ? Mais est-elle au moins au courant que j’en étais un ? Je fouille rapidement dans ma mémoire et me souvient l’avoir entendue dire à voix haute que j’en étais un pendant que j’étais enfermé pour devenir déchu. Par sa nouvelle race elle doit se douter que maintenant je suis un démon. Pour tout avouer j’ai toujours voulu fuir cette conversation, mais là il va falloir que je m’y fasse. Sans que je puisse exprimer une quelconque appréhension elle saisit ma main.

«Je t'emmène quelque part... Nous serons plus tranquille là-bas.»

Un endroit tranquille… ça sent la mise au point, au moins maintenant je suis dans l’optique qu’elle veut sans doute la même chose que moi. Sans pouvoir dire quoi que ce soit de plus je me fais emporter par sa vitesse vampirique semant au passage mon familier. Mais je ne m’inquiétais pas pour lui, l’île est petite et tête de mule comme il est, il va vite me retrouver le piaf…

Une fois devant une porte de ce qui a l’air d’être son appartement je la laisse ouvrir, main dans les poches, tête basse sans rien dire perdue dans mes pensées. Je me remémorais un par un chaque moment passé avec elle. A force de fuir ces souvenirs j’en avais presque oublié que de passer du moment auprès d’elle me rendait juste heureux. Et que sa protection me rendait aussi complètement fou et parano. Une fois la porte ouverte elle me fait signe d’entré ce que je fais silencieusement sans trop attendre. La peur que l’on me voie accompagné d’elle me ronge un peu, je me suis fait une mauvaise réputation comme à mon habitude et je voulais lui éviter un quelconque problème.

Une fois à l’intérieur je reste debout et baisse mon regard vers elle laissant tomber, par manque de force, mon masque de froideur et de neutralité. Mon regard s’adouci mais il exprime surtout une désolation envers elle incommensurable. C’était entièrement de ma faute des anges si nous avions été séparée mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser que j’aurais pu faire quelque chose. Comme me défendre me libérer de leur bras et hurler son nom pour la réveiller. Au lieu de ça un peu comme un cadavre je me suis laissé porter vers le paradis tel qu’un zombi m’étant focalisé sur mon sort me persuadant que si je n’opposais pas de résistance je pourrais encore la protéger en temps qu’ange déchu.

Silencieux et bouffer par les remords je ne parviens à faire sortir de ma bouche aucun mot. Je ne savais pas par quoi commencer, j’avais un peu peur pour tout dire. Je pose mon regard qui a perdu sa froideur envers elle et attend le verdict, ne sachant pas quoi faire j’ai pris l’égoïste décision de la laisser commencer. C’est moi le fautif dans l’histoire elle doit sans doute ce poser beaucoup de question comparé à moi.





Dernière édition par Jarvis Stone le Ven 20 Mar - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 1:31






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Peur... C'est cela. J'avais, en quelque sorte, peur de ce qui allait se dérouler lorsque nous nous retrouverions seuls, tous les deux. Ce masque de froideur et d'implacable neutralité allait-il continuer à me faire face? Ou il allait-il céder et laisser la place à tout autre chose...? Je ne savais pas. Allait-il me donner des réponses, ou me poser des questions? Je ne savais pas. Allait-il... me repousser, ou m'accepter à nouveau...? Je soupirais. Reprends toi, Nesrine, tu es en train de redevenir cette victime si faible que tu étais auparavant...! Tu n'es plus comme ça...! C'est vrai... Je n'étais plus ainsi. Si... Si jamais il se décidait à m'envoyer bouler, alors je n'aurais pas d'autres choix que de me relever, et de rester debout, pour celui qu'on m'avait enlevé.

Je relevais enfin les yeux lorsque nous arrivions devant la porte d'un appartement. Farfouillant un peu dans mes vêtements, je retrouvais rapidement la clef qui l'ouvrait et la poussais ensuite, faisant signe à Jarvis -ou Jared?- d'entrer. Le suivant de près, je refermais sagement la porte derrière moi et soupirais longuement. Je n'avais même pas le courage d'allumer la lumière, préférant la clarté des rayons de la lune qui venait frapper contre la grande baie vitrée non loin de là. J'observais d'ailleurs l'astre quelques instants à travers la fenêtre, avant de me retourner lentement vers lui.

Et ce que je vis... Me figea sur place. Comment aurais-je pu deviner un seul instant que l'expression si neutre qu'il affichait un peu plus tôt allait se transformer en une peine aussi immense? Comment aurais-je pu prédire cela, n'est ce pas? J'écarquillais les yeux face à son regard, et baissais moi-même les yeux en détournant la tête, moi-même rongé par des sentiments bien plus terrible encore que la haine qui m'habitait à propos des anges. En voyant ces sentiments dans son regard, je n'avais pas pu empêcher des tas de souvenirs à propos de nous deux de remonter à la surface, apparaissant comme des flash dans ma tête.

Et a tout cela, mon corps réagissait. Il se souvenait, se remettait à éprouver... J'en étais presque prise de nausée tant la chose était violente. Une main sur les lèvres, je reculais d'un pas en fermant longuement les yeux avant de me détourner et d'aller m'asseoir sur le canapé juste à côté. Je restais ainsi un long moment, prostrée, mes genoux ramenés contre moi, et mon visage enfouit tout contre,  reprenant petit à petit le contrôle de mes émotions. Et quand enfin j'eus le courage de le regarder en face, c'est d'une faible voix que je murmurais:


«Est ce que tu... tu savais que j'étais là...?»

Prenant une courte pause, je reprenais presque aussitôt, enchaînant les questions.

«Est ce que tu me suivais? Est ce que ca faisait longtemps que tu étais là? Et est ce que...»

Je m'arrêtais un court instant, et plongeais mon regard droit dans le sien.

«Est ce que tu m'as observé pendant tout ce temps...?»

Sans même attendre de réponse, je su à l'instant même où je terminais de prononcer ses mots que ce n'était pas le cas. La réponse se lisait clairement dans son regard. Je me relevais alors et le poussais sagement vers le canapé, pour qu'il s'y assoit. Je m'installais ensuite face à lui, sur le sol, les fesses posés sur mes talons, en soupirant.

«Alors il y a des tas de choses que tu ne dois pas savoir, et qu'il va falloir que je t'explique...»

Je baissais lentement les yeux par terre, puis les relevais sagement sur lui, replongeant dans mes souvenirs, afin de revenir quelques siècles en arrière. Et mon récit, je le commençais comme ça:

«Quand tu as disparus... J'ai cru... J'ai cru naïvement que tu reviendrais.»

Laissant apparaître un faible sourire sur mes lèvres, je détournais les yeux, tandis que mes doigts tripotaient le tissus de mon short moulant.

«Alors je t'ai attendu. Comme un chien fidèle attendrait son maître, j'ai passé des jours dans cette cabane à pleurer sur mon sort, et à croire que tu reviendrais pour m'aider, comme tu l'avais déjà fait. Et puis... Un jour, j'ai eu un déclic. Je me suis dis que ce n'était pas en me laissant mourir de faim que tout s'arrangerait. Alors je me suis mise à chercher de quoi me nourrir. Je me suis débrouillé, entre autre, pour avoir un minimum afin de quoi subsister.»

Je tournais ensuite la tête vers la baie vitrée, regardant vers la lune.

«Il s'est passé tout un tas de choses, et j'ai du faire sans toi. J'ai appris à me débrouiller seule, jusqu'au jour où...»

Je lui jetais alors un regard en coin.

«Jusqu'au jour où j'ai compris que je n'étais bientôt plus seule.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 3:07


Des réponses enfouie dévoilé




Un long et lourd silence s’installe dans l’appartement. Mon bras commençait à ce lever lorsqu’elle pose sa main sur ces lèvres ,un peu comme si elle allait vomir, pour la baisser aussitôt… Je n’étais même pas en état de réfléchir à la raison de cet état, bien trop aveuglé par ces nombreuses questions qui me torture depuis que j’ai constaté ce changement de caractère soudain en Nesrine. Immobile comme une statue de pierre je la laisse s’assoir laissant le silence désagréable se prolonger ne trouvant toujours pas le moyen de prendre la parole. C’est dans ma nature après tout, même en temps qu’ange je n’ai jamais été très bavard.

Ce silence la m’a rappelé tout mon chemin de la vie sur terre parcouru avec Nesrine, y compris mes interventions pour sa grand-mère Nara. La femme à qui j’ai promis de prendre soins de sa petite fille pour avoir enfin de compte échoué lamentablement. Elle aussi en me voyant d’en haut elle doit maintenant bien me haïr comme Nesrine est censé l’être. Un murmure rompt alors le silence et ces mots je les prends comme plusieurs aiguilles plantées dans le cœur.

«Est ce que tu... tu savais que j'étais là...?»

Je lève enfin les yeux vers elle affrontant son regard pensif qui se tourne aussi vers moi. Je laissais tellement passé mes émotions dégagé de mon visage habituellement froid qu’on pouvait facilement deviner que la réponse était non. Et je n’ai pas eu l’occasion de répondre à ce murmure qu’elle pose d’autre question.

«Est ce que tu me suivais? Est-ce que ça faisait longtemps que tu étais là? Et est-ce que...»

Je reste silencieux à ses questions préférant souffrir en silence parce que oui, dans le fond j’aurais dû continuer à veiller sur elle, même en tant que démon. Lucifer aurait pu approuver vu qu’elle est devenue un vampire quand je suis tombé en enfer. La gorge noué j’ai été de nouveau incapable de dire quoi que ce soit.

«Est ce que tu m'as observé pendant tout ce temps...?»

Nos regard figé dans l’autre, je rompt ce duel en regardant ailleurs comme un enfant qui regrette ça bêtise. Mais mon regard ce précipite de nouveau vers elle quand elle se lève pour me pousser vers le canapé. Je n’avais sincèrement pas envie de m’assoir, mais je n’avais non plus pas envie de la contrarier. Je continue à la regarder du même air que quand je suis entré et bois ses paroles.

«Alors il y a des tas de choses que tu ne dois pas savoir, et qu'il va falloir que je t'explique...»

Mon regard s’endurci un peu me préparant au pire des scénarios, pouvoir connaitre les raisons de son changement était la première chose que je voulais savoir et sa générosité sans pareil font qu’elle me donnera la réponse avant même qu’elle me demande de répondre au sienne. Redoutant quand même la situation je lie mes mains contre elle tentant de calmer ma nervosité.

«Quand tu as disparus... J'ai cru... J'ai cru naïvement que tu reviendrais.»

Quand tu as disparus… Ce début de phrase raisonne comme un coup de poignard en pleine poitrine ; et la suite était les coups suivant qui m’achève peu à peu me plongeant très vite dans la culpabilité. Très vite mes mains se détachent d’entre elle pour se poser doucement sur mon front. Tête parallèle au sol je fuis définitivement son regard sans doute rempli de haine ou alors de tristesse. J’aurais dû faire quelque chose contre ça, j’aurais vraiment du résister aux anges et ne pas la laisser tomber pour un connard qui ne pense qu’à sa personne en se prétendant être l’excellence. Ma culpabilité me ronge au point de ne même pas entre apercevoir un faible sourire de la cause de mon tourment.

«Alors je t'ai attendu. Comme un chien fidèle attendrait son maître, j'ai passé des jours dans cette cabane à pleurer sur mon sort, et à croire que tu reviendrais pour m'aider, comme tu l'avais déjà fait. Et puis... Un jour, j'ai eu un déclic. Je me suis dit que ce n'était pas en me laissant mourir de faim que tout s'arrangerait. Alors je me suis mise à chercher de quoi me nourrir. Je me suis débrouillé, entre autre, pour avoir un minimum afin de quoi subsister.»

Ma mâchoire se serre en même temps que mon cœur par ses paroles ce récit allait finir par me faire haïr moi-même autant que les anges et leur créateur. Je retiend mes tremblements refusant de laisser de nouveau tomber et affronte la réalité comme je le peux. Ce qui est fait est fait, je ne peux plus revenir en arrière, tout ce qui me reste à faire c’est de tenter de me rattraper si elle veut bien encore de moi. Mais à ces dires j’en doute. Mais une dernière phrase me fait réagir au point d’en lever la tête.

«Il s'est passé tout un tas de choses, et j'ai dû faire sans toi. J'ai appris à me débrouiller seule, jusqu'au jour où... Jusqu'au jour où j'ai compris que je n'étais bientôt plus seule.»

Affrontant de nouveau le regard de Nesrine dérivé vers la baie vitré, plus de question encore ce bouscule dans ma tête. J’étais tiraillé entre deux hypothèses, celle du fait qu’elle avait trouvé ce fameux vampire à ce moment-là… Ou alors… Elle était enceinte ? Non… Non non c’est impossible je l’aurais sentie ! Je…Je m’en serais douté après le procès ! Mais le procès… Il a duré un peu plus de neuf mois… Je n’ai absolument pas pu voir qu’elle a pu porter un enfant de moi. Non… Non c’est impossible, elle aurait l’enfant avec elle, ou alors il a déjà pris son indépendance, parce qu’après tout il s’est passé plusieurs siècles… Non non… Impossible ça ne peut pas être ça…Je l’aurais vu après mon jugement. Je plante alors mon regard vers la vampire interrogatif attendant la suite de son récit sans parvenir à décrocher ne serait-ce un mot. J’appréhende la suite, mais je refuse de fuir, ma haine envers les cieux est de toute façon déjà si immense que cette histoire va soit empirer ma haine soit rien y changer.






Dernière édition par Jarvis Stone le Jeu 12 Mar - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 11:16






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Et voilà... Voilà que ce moment arrivait. Plus jeune, j'avais toujours pensé que je finirais par retrouver Jared, et alors j'étais prête à tout lui expliquer. Absolument tout ce qu'il s'était passé, sans oublier évidemment, que j'avais porté son enfant. Je m'étais maintes fois imaginé comment je ferais. Tantôt joyeuse, tantôt triste à cette idée, cette dernière avait germé dans mon esprit de bien différentes façons, en passant par la colère, puis la tristesse, la joie et le bonheur, puis la déprime totale... J'avoue... Que Naïve comme j'étais, j'avais cru qu'il pourrait alors tout arranger. Puisqu'il était réellement un ange, il lui suffirait d'aller rechercher notre fils là-haut. Et puis... Les jours, les mois, les années et même des siècles se sont écoulés. Et j'ai finis par croire que lui aussi, plus jamais je ne le reverrais. Alors, j'ai pensé que je n'aurais pas à le lui révéler.

Aussi, se retrouver face à lui, après tant de temps, et devoir le lui dire alors que cet épisode était toujours aussi douloureux pour moi était... plus que difficile. Petit à petit, mes poings se serrent sur mes cuisses au point que j'en tremble. Mes yeux descendent rapidement vers le sol, le fixant comme si il y avait là, devant moi, un lointain horizon. Les traits de mon visage se durcirent tandis que des larmes se mettaient à couler inexorablement sur mes joues. Drôle de mélange, n'est ce pas? J'étais à la fois terriblement en colère, et en même temps, honteuse de ne pas avoir résisté plus que cela quand ils étaient venus arracher l'enfant à mes bras. Un plis amer étira mes lèvres.


«Tu ne le savais pas, mais... mais quand tu es partis, je portais déjà ton enfant en moi.»

Serrant les paupières comme pour oublier ce cauchemar, je rouvrais ensuite mes yeux baignés de larmes pour les relever vers lui, un étrange sourire étirant soudainement mes lèvres.

«Quand je l'ai appris, j'étais terriblement heureuse, tu sais? C'était le tien, et il avait été conçu avec amour et tendresse, alors comment je n'aurais pas pu être satisfaite?»

C'est vrai... Je me souvenais encore de la joie qui m'avait submergé lorsque j'avais compris que je portais en moi l'enfant de Jared. Je pensais... que c'était un véritable miracle! Lui et moi n'avions eu l'occasion de mêler nos corps qu'à une seule et unique reprise, et j'étais aussitôt tombé enceinte. A l'époque, pour moi, ca ne pouvait dire qu'une chose, que nous étions fait l'un pour l'autre, et que le destin avait décidé de ne nous le faire comprendre.

«Je crois...» Je plongeais mon regard directement dans le sien «Je n'ai jamais autant aimé quelqu'un, mise à part toi. J'ai tout fait pour mettre bas dans les meilleures conditions, j'étais même prête à retourner en ville si il le fallait pour m'assurer de la santé de mon enfant...! Je t'assure que j'ai fais tout ce qui était en mon pouvoir! Mais...»

Je baissais lentement les yeux à ses mots. Soutenir son regard était devenu pour moi insoutenable, depuis que j'avais commencé à en parler.

«Je n'étais qu'une gamine à l'époque et neuf plus tard, lorsque je me suis rendus compte que je n'allais plus tarder à accoucher, c'était déjà trop tard. Avec un ventre aussi encombrant, et des contractions sur un rythme aussi soutenu, j'étais tout bonnement incapable de franchir le seuil de la porte. J'ai du mettre au monde notre enfant seule, sans aucune aide extérieure. Je savais qu'une femme donnait naissance dans la douleur, mais j'ai bien compris, malgré tout, que la souffrance que j'éprouvais n'était pas normale. Mais je désirais avant tout pouvoir le tenir dans mes bras, alors j'ai continué de pousser, même si je sentais malheureusement qu'avec tout cela, avec tout ce sang perdu, c'était aussi ma vie qui s'en allait.»

Je restais quelques instants silencieuse, à toujours fixer le sol, mes larmes s'échappant de mes yeux en un flot intarissable. Puis je reprenais, murmurant d'une voix où étrangement, il n'y avait que la joie qui transparaissait.

«Si tu savais... Tu ne peux pas imaginer le bonheur que j'ai ressentis lorsque je l'ai enfin entendu gémir et pleurer. J'étais tellement heureuse...! Je me suis dis que j'allais enfin pouvoir avoir la vie dont j'avais tant rêvé!»

Mon regard se voila bientôt.  

«Mais quand j'ai essayé de me redresser pour le prendre dans mes bras, j'étais déjà bien trop faible. Tout tournait autour de moi, mon bassin me faisait horriblement souffrir, et je ne cessais de trembler. J'ai cru que j'allais mourir là, sans avoir pu prendre soin de notre enfant. Et puis ils sont arrivés.»

Sans relever la tête, je levais vers lui un regard aussi froid et dur que le sien, peut-être même plus encore, tant ma haine à l'égard des anges était palpable. Dans l'aura que mon corps dégageait, sur mon visage, ou dans ma voix, il était facile de comprendre que si j'aurais pu tous les massacrer, alors je l'aurais fait.

«Ces chiens de Dieu...! Des anges, tu parles! Ils se sont simplement chargés de me remettre suffisamment en état pour que je les écoutes cracher ce qu'ils avaient à me dire! Je m'en souviens encore aujourd'hui, mot pour mot...!

Jared est l'un des notre, et tu n'es qu'une vile humaine. Tu as eu de la chance de mettre au monde un être semi divin, alors sois heureuse et contente toi de ça. Nous nous chargerons nous-même de son éducation.

Voilà... Voilà ce qu'ils ont osés me dire, en m'arrachant notre fils des mains! Ils me l'ont enlevés, et jamais ils n'ont daignés me donner de ses nouvelles! Je ne sais même pas si il est encore vivant aujourd'hui, et je ne connais même pas la couleur de ses yeux...!»

Mon corps tremblait de haine, et mes pleurs s'étaient transformés en des larmes de rage. A cet instant, je pensais être capable de tout... Même à mettre à feu et à sang ce que l'on appelait le paradis. J'aurais pu tout faire pour le retrouver... Mais à l'époque, j'étais bien trop faible. Les deux mains apposées sur les yeux, je venais cogner légèrement mon front contre le sol, laissant échapper des gémissements misérables que je ne pouvais désormais plus retenir. Mes épaules étaient secoués de spasmes alors que je murmurais entre deux pleurs des mots incompréhensibles, qui n'avaient peut-être même pas de signification, tant j'étais chamboulé. Cela faisait bien des siècles que c'était arrivés, et pourtant... La douleur qui transperçait mon cœur chaque fois que j'en parlais était toujours aussi vive.

J'avais honte d'avoir été aussi faible. Je m'en voulais à mourir, et j'avais même à plusieurs reprises tenté de m'ôter la vie, en m'offrant à la clarté du soleil. Mais au fond, je n'avais jamais eu le courage d'aller jusqu'au bout.


«Pardonnes-moi, Jared...! J'ai été faible, et incapable de défendre le fruit de notre amour! Je t'en prie, excuses moi...!»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 16:03


Des réponses enfouie dévoilé




Mon courage n’aurait pas été assez grand pour regarder continuellement celle que j’ai fait souffrir. Les anges… Les anges sont vraiment des êtres impitoyable… ça prétend vouloir le bien, et ils m’arrachent des bras de la seule personne que j’ai aimé. Mais ce qu’allait me raconter ma retrouvaille attisera ma haine encore plus grand qu’elle ne l’est déjà. Je ne parviens pas à affronter le regard de la vampire pour remarquer ses sourires amers et ces geste montrant une réel souffrance rien qu’à raconter l’histoire. Je ne le voyais pas, mais étant un démon je le ressentais facilement, mais il y a aussi de la colère, un sentiment que je connais que trop bien. Toujours tête basse et le regard vide j’attendais avec appréhension la suite de tout ce que je n’ai pas pu voir.

«Tu ne le savais pas, mais... mais quand tu es partis, je portais déjà ton enfant en moi.»

Suite à cette révélation mon cœur ratte un bond, et ma respiration se coupe soudainement. J’ai… Un enfant ? Je suis père ? Mais où est l’enfant ? A quoi il ressemble ? Comment il a grandi ? Est-il toujours vivant ? Mes yeux s’écarquillent involontairement par cette révélation que j’ai jugée impossible cinq minutes plus tôt. Jamais je n’aurais pensé créer avec une femme un fruit de mes entrailles, et il s’avère enfin de compte que j’ai fait cela il y a déjà plusieurs siècles. Sous le choc j’entendais à peine la suite des dires de la rouquine.

«Quand je l'ai appris, j'étais terriblement heureuse, tu sais? C'était le tien, et il avait été conçu avec amour et tendresse, alors comment je n'aurais pas pu être satisfaite?»

Mes mains se mettent doucement à trembler sans trop que je puisse m’en rendre compte. Cette histoire… Cette réalité, j’avais tellement du mal à y croire. Est-ce que c’était vraiment possible ? Mon regard reste plongé dans le vide fuyant celui de mon interlocutrice qui parvient encore à me regarder.

«Je crois... Je n'ai jamais autant aimé quelqu'un, mise à part toi. J'ai tout fait pour mettre bas dans les meilleures conditions, j'étais même prête à retourner en ville si il le fallait pour m'assurer de la santé de mon enfant...! Je t'assure que j'ai fais tout ce qui était en mon pouvoir! Mais...»

Toujours la respiration coupé j’inspire longuement sortant de mes pensées pour mieux écouter la vampire. Je l’écoutais déjà mais il fallait absolument que je me ressaisisse pour l’écouter plus attentivement. C’est quelque chose d’important et en temps que le père de cet enfant il fallait que je sache tout en détails. Douloureuse ou non. Et je voulais vraiment savoir ce qui a pu arriver à notre enfant depuis tout ce temps.

«Je n'étais qu'une gamine à l'époque et neuf plus tard, lorsque je me suis rendus compte que je n'allais plus tarder à accoucher, c'était déjà trop tard. Avec un ventre aussi encombrant, et des contractions sur un rythme aussi soutenu, j'étais tout bonnement incapable de franchir le seuil de la porte. J'ai du mettre au monde notre enfant seule, sans aucune aide extérieure. Je savais qu'une femme donnait naissance dans la douleur, mais j'ai bien compris, malgré tout, que la souffrance que j'éprouvais n'était pas normale. Mais je désirais avant tout pouvoir le tenir dans mes bras, alors j'ai continué de pousser, même si je sentais malheureusement qu'avec tout cela, avec tout ce sang perdu, c'était aussi ma vie qui s'en allait.»

Je respire avec difficulté au fur et à mesure de l’évolution de cette histoire. C’était à croire que je revivais se moment sauf que je voyais tout et que comme toujours j’ai été impuissant face à ce genre de problème dont j’ai carrément ignoré l’existence.

«Si tu savais... Tu ne peux pas imaginer le bonheur que j'ai ressentis lorsque je l'ai enfin entendu gémir et pleurer. J'étais tellement heureuse...! Je me suis dis que j'allais enfin pouvoir avoir la vie dont j'avais tant rêvé!»

Mes tremblements incontrôlé reprennent de plus belle leur courses, mâchoire serré je ferme les yeux tentant de me contenir encore un peu bouffer par la honte et la culpabilité.

«Mais quand j'ai essayé de me redresser pour le prendre dans mes bras, j'étais déjà bien trop faible. Tout tournait autour de moi, mon bassin me faisait horriblement souffrir, et je ne cessais de trembler. J'ai cru que j'allais mourir là, sans avoir pu prendre soin de notre enfant. Et puis ils sont arrivés.»

Je ressens alors une grande haine sortir de la jeune femme que je me prends en pleine figure. Me contrôler devenait de plus en plus dur, contenir ma grande colère et ressentir la sienne me demande une grande concentration pour ne pas craquer. J’écoute avec difficulté la suite des dires de la jeune femme. Les anges, se sont encore une fois crus supérieur à l’humain, ils ont sauvé Nesrine certes mais ils lui ont pris l’enfant qui avait l’air d’être son seul espoir au bonheur, sous seul prétexte qu’elle était censé être heureuse d’avoir mis au monde un être semi-divin prétextant même que je ne lui méritais pas. Me citer mot pour mot les dire ce cet enfoiré m’aide à reconnaitre sans gêne l’ange qui a osé de pointé en mon absence étant au tribunal : Gabriel. Je l’ai vu partir cet enfoiré lors de mon jugement après qu’on lui ai chuchoté deux trois mots à l’oreille… Alors c’était pour lui enlever son enfant ?... NOTRE enfant ?!
Des flashs de souvenir inexistant immergent mon esprit de façon inexpliqué. Comme si je retournais dans le temps je me voyais de nouveau en ange dans cette cabane, je venais de commettre l’irréparable avec Nesrine, une douleur intense me transperçait de part en part après l’acte. Mes ailes étaient sortie, prie de panique je sortais tenant à peine debout par la douleur et tombe au sol me tordant de douleur alors que mes ailes perdait sa blancheur pour virer au noir. Vêtue seulement de la couverture je voyais la rouquine s’approcher de moi inquiète pour comprendre aussitôt ce qui se passe. Après avoir déchu, je restais malgré tout près d’elle, je me voyais apprendre sa grossesse et en être heureux. Je construisais une chambre de plus agrandissant notre lieu de vie pour notre enfant jusqu’à ce que le jour arrive. L’accouchement ? Je le voyais aussi dur que m’a décrit Nesrine, sauf que j’étais là pour la soutenir et la soigner ensuite par mes dons restant. J’entendais les pleure de l’enfant, je prenais entre mes mains l’être fragile versant une larme pour poser l’enfant dans les bras de sa mère. Puis je voyais le temps défiler l’enfant grandir, c’était un garçon il avait les cheveux noir et les yeux bleue de sa mère… Mon corps se met à bouillir… C’est comme ça que ça aurait dû se passer ! C’EST COMME CA QUE CA AURAIT DU SE PRODUIRE !

«Pardonnes-moi, Jared...! J'ai été faible, et incapable de défendre le fruit de notre amour! Je t'en prie, excuses moi...!»

Lorsque j’ouvre les yeux je me rends compte que je ne suis pas parvenu à contenir ma colère, je regarde mes mains couverte de fourrure noire avec des griffes, mes yeux ont changé de couleur… En clair ma colère était si forte, que même mon énergie démoniaque n’est pas parvenue à la maintenir. Ma respiration rapide je me calme très rapidement en voyant Nesrine en pleure. Je tire mes cheveux en arrière et reprend peu à peu ma forme humaine. Mais la colère qui m’habite par cette nouvelle m’empêche de devenir complètement humain, mes yeux et leur trait garde leur première forme démoniaque. Un peu tremblant je m’approche doucement d’elle calmant mes tremblements pour la prendre doucement dans mes bras murmurant.

« Je retrouverais notre enfant… »

Que dire d’autre… les yeux rivés vers le vide je caresse maladroitement les cheveux de la vampire gorge noué et ne parviens de nouveau plus à parler. J’ai fait des erreurs que je regrette amèrement, mais les anges sont aussi les principaux responsables. Je les tuerais donc tous jusqu’au dernier, et Gabriel je le torturerais jusqu’à ce qu’il en crève.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 16:36






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Un espoir... Comme si il avait lu dans mes pensées, Jared venait de me donner une raison de plus de croire en cette idée folle que j'avais de retrouver notre enfant. Lorsqu'il s'abaissa vers moi, et qu'il me prit dans ses bras lentement, je ne pu empêcher un lourd soupire de quitter mes lèvres. Cela faisait bien trop longtemps que je n'avais pas été ainsi serré dans des bras, et me retrouver coincée entre les siens... C'était bien plus qu'un soulagement. Lui en avoir parlé m'aidait beaucoup aussi. Pleurer... c'était comme une libération. J'en avais besoin. Je portais tout ça, seule, depuis bien trop longtemps, et le bonheur de le retrouver lui me redonnait en quelque sorte le courage dont j'avais besoin pour continuer à vivre cette lutte quotidienne qu'était devenue ma vie.

Et puis... Brisé comme je l'étais, je revis toutes ces années défilées. Tout ces instants durant lesquels j'avais cherché à retrouver vainement notre fils. J'avais fait tout ce qui était en mon pouvoir pour y parvenir, j'étais même allé jusqu'à passer certains moment de ma vie à ne chasser plus que les anges...! Je me souvenais encore avoir passé des nuits entières à interroger certains de ses êtres divins, à les torturer longuement...! Jamais je n'avais obtenue de réponse, jamais...! Alors comment un ancien ange, devenu démon pourrait accomplir ce que moi-même je n'avais pas réussis à faire durant toute une vie entière...?


Je me redressais alors et levais un regard implacable sur lui, haussant soudainement la voix. Mes paroles pouvaient être blessante, c'est vrai, mais j'étais désespéré.

«Mais tu ne comprends pas...? J'ai passé des siècles à le chercher, et je ne l'ai jamais retrouvé...! Je n'ai même jamais eu la moindre information sur lui...! Et comment aurais-je pu?! Il n'avait même pas une heure d'existence que l'on me l'a arraché des mains! Tout ce que je sais, c'est qu'il avait les cheveux aussi noirs que les tiens! Et maintenant... Maintenant, qui sait...!»

Je le repoussais légèrement, tentant maladroitement d'essuyer les larmes qui baignaient mon visage.

«Il a peut-être changé de couleur de cheveux, ou... Ou n'importe quoi d'autre! Peut-être qu'ils lui ont fait subir des tas de choses auxquelles je n'ose même pas penser! Et si ils lui avaient mis dans le crâne qu'il était orphelin? Si si...»

Je tournais la tête de façon négative au fur et à mesure que mes mots sortaient, comme pour refuser toutes ces éventualités. Mon regard, quant à lui, n'avait de cesse de dériver dans la pièce, comme si observer les murs suffirait à me donner des réponses. Je haussais les épaules et regardais enfin Jarvis, devant moi, en mordant la lèvre inférieur. Ma gorge se noua alors qu'un violent frisson d'horreur me traversa toute entière.

«Il n'est peut-être même plus en vie...»

La lèvre tremblante, je plongeais mon regard dans celui qui était le père de mon enfant l'espace de quelques longs instants, comme si j'étais à la recherche de réponses. Et puis soudainement...

«Pourquoi est ce que tu n'es pas revenu...? Tout aurait été si différent...»

J'avais profondément aimé Jared l'ange... Et pour tout dire, j'étais quasiment sûre et certaine que j'aimais Jarvis le démon tout autant. Mais au fond de moi... Je ne pouvais m'empêcher de penser que je n'aurais pas eu à traverser tout ça si il était revenu à temps. Qu'avait-il donc bien pu faire, pour m'abandonner ainsi à mon sort?

Lentement, je me rapprochais de lui et venais me glisser dans ses bras, enroulant les miens autour de son torse alors que mon front venait sagement se poser sur le tissus de sa chemise.


«Jared...»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 18:48


Des réponses enfouie dévoilé




Je connaissais bien le paradis, j’y ai vécu pendant un bon nombre de siècle avant de devenir démon. Je n’ai jamais réellement vue des anges prendre des enfants car aux dernières nouvelles j’étais peut-être le premier à avoir procréé un être semi-divin.  Mais leur première préoccupation serait sans doute de l’utiliser comme un vulgaire pantin. Il l’éduquerait comme Gabriel l’a dit à Nesrine… Alors que je la tenais dans mes bras je réfléchissais à toutes les possibilités pour tenter de comprendre et de deviner ce qui a pu se passer. Réfléchissant le plus calmement possible, même si le calme… Je ne le connais plus vraiment depuis que je suis devenue le démon de la colère. Nesrine se dégage de moi me tirant de mes réflexions et hypothèses pour tenir parole. Visiblement elle ne semble pas croire à ce que je viens de dire.  

«Mais tu ne comprends pas...? J'ai passé des siècles à le chercher, et je ne l'ai jamais retrouvé...! Je n'ai même jamais eu la moindre information sur lui...! Et comment aurais-je pu?! Il n'avait même pas une heure d'existence que l'on me l'a arraché des mains! Tout ce que je sais, c'est qu'il avait les cheveux aussi noirs que les tiens! Et maintenant... Maintenant, qui sait...!»

Je la fixe droit dans les yeux remettant un bref instant mon masque de neutralité que j’ai remis par simple réflexe. Je prenais ces dires comme un rejet, je me doute bien qu’elle a déjà donné tout son maximum, mais qu’est-ce qu’on peut faire lorsqu’on nous a pris quelque chose emmené à un endroit pratiquement inaccessible ?

«Il a peut-être changé de couleur de cheveux, ou... Ou n'importe quoi d'autre! Peut-être qu'ils lui ont fait subir des tas de choses auxquelles je n'ose même pas penser! Et s’ils lui avaient mis dans le crâne qu'il était orphelin? Si si...»

Je la regarde paniquer sans vraiment agir, le simple fait de m’avoir repoussé montre bien que mon réconfort ne lui sera pas utile. Elle m’en veut, et elle a parfaitement raison.

«Il n'est peut-être même plus en vie...»

Je ferme immédiatement les yeux pour chasser cette idée de la tête. Non il ou elle ne peut pas être mort, pas si il a bel et bien été éduqué par ces satanés anges. Et il y avait intérêt pour eux que notre enfant soit encore en vie, parce que là je trouverais largement la force pour réduire le paradis en cendre avec mes confrères. Même si ça devra prendre encore plusieurs siècles. Je jette un regard sur la mère de l’enfant qui elle me fixait comme en quête de réponse, elle a l’air d’avoir abandonné l’idée de retrouvé notre fils ou fille. Mais moi, maintenant que je connais sa possible existence, je refuse de me remettre sur un échec.

«Pourquoi est-ce que tu n'es pas revenu...? Tout aurait été si différent...»

Bien sûr que ça aurait été différent ! Parce que dès que j’aurais su qu’on l’aurait enlevé je serais allé le chercher de gré ou de force. Ou si j’étais revenue avant l’accouchement j’aurais défendu les deux personnes que j’aurais pu chérir le plus au monde. Mais je ne suis pas revenue car je ne le pouvais pas, il fallait que je me défende mais je ne l’ai pas fait, je me suis laissé faire dans l’espoir que ça puisse me faire retourner sur terre avec ou sans ailes pour retourner auprès d’elle. Mais j’ai été naïf, j’avais encore pensé qu’il y avait du bon dans ce faux paradis.

Je me crispe lorsqu’elle se faufile dans mes bras et la regarde sans vraiment comprendre ses réactions. On n’enlace pas quelqu’un qu’on n’aime plus et qu’on déteste pour sa traitrise.

«Jared...»

Il était temps pour moi de lui donner maintenant des réponses, ensuite je la rassurerais au mieux pour l’enfant et j’irais le chercher. Il doit avoir plusieurs siècles maintenant, mais si avec un peu de change il a hérité de mon immortalité il ou elle est sans doute encore en vie. J’inspire un grand coup lui explique tout sans oser la toucher. Tout raconter, se remémorer de tout en détails comme elle l’a fait. Ça avait beau s’être passé depuis plusieurs siècle je ne suis pas parvenue à oublier.

« J’étais un ange gardien… Je protégeais les humains sélectionné par dieu. Je les aidais soit par des signes soit en venant sur terre sans dévoiler ma vrais nature. »

Je ferme les yeux comme pour m’aider à mieux me souvenir de tout en détails.

« J’ai fini par devenir l’ange gardien de ta grand-mère… Nara. Et j’ai eu l’autorisation d’aller sur terre pour l’aider. Sur place tout était plus simple et je suis parvenue à offrir à Nara la vie mérité, simple, heureuse et chaleureuse… Je l’ai aussi sauvé de la peste… Pareil pour ton père. »

Je marque une pause inspirant un grand coup. Pour continuer, ça va être dur, et ça va aussi sans doute l’être pour elle aussi, mais elle m’a apporté des réponses et c’est à mon tour d’en donner.

« J’ai assisté au dernier souffle de ta grand-mère, je me cachais entièrement faisant croire à des brules pour que personne ne voit que je n’ai pas vieillie. Mais elle l’a vu, et devinant ma nature elle m’a demandé de prendre soin de toi comme j’ai pris soins d’elle. »

J’avale ma salive avec difficulté et la regarde brièvement sans oser la toucher.

« Je l’ai accompagné au paradis et je suis parvenue à avoir l’autorisation de devenir ton ange gardien… Mais par le fait que ta famille m’a déjà vu et me connaissait déjà je n’avais aucune autorisation à retourner sur terre pour t’aider. Je pouvais seulement envoyer des signes à toi et tes parents pour une vie meilleurs… Mais les signes n’ont pas suffi, ta vie devenait un vrais calvaire pour le reste je ne t’apprends rien… Mais tu étais tellement mal, que tu ne parvenais même plus à voir mes signes… »

Je fais une longue pose comme pour reprendre mon souffle mais aussi pour la laisser assimiler les informations. Je me retiens de la toucher et de la prendre contre moi avec la persuasion que c’est l’ange qu’elle aime. Pas moi.

« Je t’ai vu te noyé des cieux, et c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je refusais de te voir mourir avec une vie aussi misérable et bourré de souffrance. Sans aucune autorisation je suis alors descendue sur terre pour te sauver et t’emmener loin de ce cirque de malheur… Il n’y avait plus aucune nuit où je parvenais à dormir dans cette cabane j’étais bien trop occupé à te soigner et à surveiller les alentours pour qu’il ne t’arrive rien d’autre de mal. Puis avec le temps, je suis tombé amoureux, et je me suis laissé emporter par le péché de la luxure… Mais au lieu de perdre mes ailes en restant sur terre, comme j’ai pensé naïvement que c’est ce qui m’attendait, les anges sont venue pendant ton sommeil et m’ont emmené au jugement qui a duré un peu moins d’un an. »

Je fixe la baie vitré et verse malencontreusement une larme, une larme remplie de regret, de remord, de tristesse mais aussi de haine ce qui libère mes yeux démoniaque qui revienne à leur forme humaine.

« Je me suis laissé faire pensant naïvement qu’ils m’abandonneront ensuite sur terre en tant que déchu et qu’ainsi je serais revenue pour rester près de toi, sans me douter une seconde… Qu’ils ont fait ce que tu viens de me dire… Mais au lieu de ça, ils ont préféré m’enfermer et me laisser dans la torture et souffrance de devenir déchu. »

Je me remémore encore se moment de la transformation plus que douloureuse, tous les cries que je poussais, j’ai pensé mourir mais la regarder des cieux par mes dernière force m’ont permis de me battre et de survivre malgré le fait que je devenais de plus en plus faible… Je la regardais sans relâche faire sa nouvelle vie en tant que vampire se marier… Mais… Le sort continu à s’acharner sur elle la guerre entre le loup-garou et vampire a éclaté.

« Je te regardais sans relâche de cette cage pour m’assurer que tout va bien. Mais je suis devenue fou de rage quand j’ai vu que tu allais te faire tuer par un loup-garou alpha… Une haine profonde et féroce envers les anges et dieu. Une colère incontrôlé qui ma étrangement donné une puissance incommensurable qui m’a permis de me libérer et de te sauver. Tu étais inconsciente, mais à peine j’ai eu le temps de me tourner vers toi que le sol c’est fendue. Je suis tombé en enfer et je suis après ça devenue un démon… »

Doucement je pose mes mains sur ses épaules et l’écarte de moi.

« Maintenant que tu sais toute la vérité tu as le droit de me haïr. Mais je trouverais notre enfant quoi qu’il en coute, même si ça durera une éternité, même si l’une de tes pires hypothèses s’avère juste. Je le chercherais et le vengerais s’il le faut. »

Je la lâche aussitôt une fois ces paroles dites et lui tourne le dos prêt à partir pour la laisser tranquille.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 19:34






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
J'étais là, à pleurer dans ses bras, quand je l'entendis prendre la parole. Rouvrant légèrement les yeux alors qu'un peu plus tôt je les avais fermés comme pour oublier toute cette tristesse, je relevais lentement la tête et venais poser sagement mon menton sur son épaule, me mettant alors à fixer le mur derrière lui. Mes bras passés sous les siens, j'agrippais de mes doigts tremblant le tissus de sa chemise, dans son dos, tentant tant bien que mal de me reprendre alors qu'il commençait son récit en me déclarant qu'il avait été un ange gardien. Même si je savais qu'il avait été un être divin, je n'avais pas vraiment eut connaissance de sa nature profonde, et pourtant...

J'écarquillais les yeux quand il évoqua ma grand mère, mes doigts se resserrant légèrement dans son dos. Nara...? C'était donc grâce à lui que tout s'était arrangé pour elle...? Je devais avouer que cette nouvelle me surprenait beaucoup... Mais en même temps, elle m'en avait tant parlé, de son gardien. Je soupirais discrètement en souriant tandis que je me rappelais ses mots, lorsqu'elle se mettait à raconter sa rencontre avec celui qui avait éclairé sa vie. C'était donc lui, le beau paysan généreux...? Petit à petit, les choses se remettaient en place dans mon esprit. Je me souvenais... Me souvenais oui, de cette lettre qu'elle m'avait écrite juste avant sa mort, dans laquelle elle m'évoquait une dernière fois le nom de celui qui l'avait tant aidé... Jared.

Toujours serrée contre lui, je continuais d'écouter sagement ce qu'il avait à me dire, prenant conscience au fur et à mesure que tout avait été, en quelque sorte, calculé d'avance. Je tentais de retenir un sanglot à la nouvelle évocation de ma grand-mère, sanglot qui m'échappa finalement quand il me déclara que c'était elle qui lui avait demandé de prendre soin de moi. Nara, grand-mère... Tu avais tant fait pour moi. Une brève conversation avec elle me revint à l'esprit.


«Dis, mamie... Il a l'air gentil ton ange gardien... Est ce qu'il est beau, aussi?»

Je l'entendais encore se mettre à rire, avant de me faire un clin d’œil et de m'avouer qu'il l'était également. A ce moment là, je n'avais pu empêcher un large sourire d'éclairer mon visage d'enfant.

«Tu me le présenteras, un jour?»

La discussion s'était terminé sur un fou rire de ma grand-mère qui m'avait ensuite charrié à plusieurs reprises avec ça... Du moins, jusqu'à ce qu'elle meurt. Reprenant mes esprits, je fermais lentement les yeux avant de me reculer un peu pour regarder Jarvis qui continuait son récit. Je comprenais petit à petit certaines choses, d'autres restant parfois sans explications, mais je comprenais également qu'il avait véritablement tout fait pour mon bonheur, et ce, avant même que nous nous aimions. De savoir cela, c'était... Rassurant, réconfortant, dans un sens. Je me disais que même si il n'avait pas pu faire grand chose, j'avais tout de même eu un ange gardien.

Je le laissais tranquillement faire une pause, prenant conscience que ce devait être aussi dur pour lui de raconter tout cela, que moi d'évoquer mon accouchement. Je me pinçais alors les lèvres, gardant les yeux rivés loin des siens, et mes bras toujours enroulés autour de lui. Quand il reprit... Je prenais enfin conscience de l'énorme sacrifice qu'il avait du faire pour me protéger. Il avait volontairement quitté les cieux pour tenter de m'aider, alors qu'il savait ce qu'il encourrait. Depuis le début... Il avait tout fait pour moi. De beaucoup plus calme que tout à l'heure, je passais à tremblante. Chacune de ses révélations étaient pour moi comme un coup de fouet. Il m'avait aidé, puis il m'avait aimé, et avait même veillé sur moi alors que la douleur le torturait. A chaque instant, il n'avait pas cessé de penser à moi, à chaque instant, il avait pensé à mon bonheur, jusqu'à même devenir un démon...!

J'étais énormément touché par tout cela, et désormais honteuse d'avoir pu penser un seul instant, ne serais ce qu'il s'était joué de moi, alors que j'étais encore une simple humaine. Je mordais brusquement la lèvre inférieur, et m'apprêtais à venir me serrer un peu plus fort encore contre lui quand je sentis ses mains se poser sur mes épaules pour aussitôt me tirer vers l'arrière, pour m'éloigner de lui. Et à ces derniers mots, je comprends... Je comprends qu'il se méprend sur moi, sur mes sentiments, sur tout ce que je ressens. J'écarquillais donc les yeux en l'entendant, figé sur place, surprise qu'il puisse penser cela. Et puis... Une image de lui franchissant la porte, s'éloignant à nouveau de moi me traversa violemment l'esprit.

Me reprenant aussitôt, je l'attrapais par le bout de sa manche de chemise, de justesse. Je plantais mon regard dans le sien, laissant alors mes émotions déborder. Je n'avais pas envie qu'il s'en aille. Je ne voulais même pas qu'il s'éloigne, ne serais ce qu'un peu de moi. Je voulais... Je voulais le garder avec moi, là, ici, ne plus jamais le voir repartir, je voulais...! Je ne voulais pas qu'il m'abandonne, il fallait qu'il...! Il devait rester, je devais le convaincre. Je désirais tant pouvoir le serrer à nouveau contre moi, sentir sa peau caresser la mienne, ressentir son regard me scrutant...! J'avais tant besoin de tout ça, je voulais... je voulais qu'il devienne à nouveau mon ange gardien, même si il faisait désormais partie de l'espèce des démons.

Incapable de trouver les mots juste pour décrire toutes ces émotions qui me submergeaient subitement, je laissais échapper de nouvelles larmes.


«Reste... Je t'en prie, Jarvis.»

Prononcer son nom de démon à cet instant, c'était un peu comme si... Comme si je lui montrais que je l'acceptais comme il était, désormais. Parce qu'au fond de moi... J'étais toujours follement amoureuse de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 22:00


Des réponses enfouie dévoilé




Tout était dit, tout peut devenir clair pour la vampire. Elle a toutes les cartes en main pour savoir ce qui en retourne. Mais je garde encore cette désagréable sensation de ne pas en avoir fait assez. Une fois transformé en démon je n’ai plus rien fait pour elle, je l’ai clairement abandonné, parce que c’était de toute façon le mieux. Je ne la surveillais plus, je ne prenais plus soins d’elle, je ne vivais que pour la vengeance et la chute du paradis et de dieu lui-même. Je ne l’avais pas oublié non, la preuve sa simple voix ma suffit pour la reconnaitre et avoir la persuasion qu’il s’agissait d’elle. Mais c’est l’ange qui a pris soins d’elle, pas le démon. La logique veut donc qu’elle aime l’ange qui donnait son maximum et pas le démon qui vit juste pour la vengeance.

Mais maintenant elle non plus elle n’est plus exactement la même personne. Elle n’est plus la personne fragile dépendante des autres, en fait elle est resté la même mais elle possède maintenant un plus qui fait qu’elle peut vivre seule et se défendre. Mon rôle s’arrête maintenant la pour moi, car le but des démons, ce n’est pas vraiment de rendre heureux, mais leur faire prendre conscience que la vie et dieu se moque d’eux, quitte à se faire passer pour les méchants. Et le simple fait que je promets de retrouver l’enfant de celle que j’aime c’est un acte qu’aucun démon ne ferait. Surtout quand l’enfant en question est très certainement aux cieux.

Je me dirige donc vers la porte sans me retourner et saisie le poignet de la porte alors que je sens une résistance sur mon autre bras. Surpris je me retourne et fixe Nesrine. Elle tenait ma manche en pleurant. Je la regarde sans comprendre jusqu’à ce qu’elle me dit…

«Reste... Je t'en prie, Jarvis.»

Jarvis… Jusqu’à maintenant elle m’a toujours appelé Jared… Mon nom d’autrefois. Les yeux écarquillés je reste figé sur place, réalisant qu’elle n’appelait plus l’ange, mais le démon. Mon moi actuel. Je n’étais pas sûr d’avoir bien entendue au début, mais voir ça réaction confirme ce que je viens d’entendre. Mais ce qui m’intrigue un peu, c’est comment est-ce qu’elle connait mon nom de démon ? Je ne lui ai pas cité une seul fois… ça veut dire… Qu’elle s’est un peu renseigné sur moi ? Ou alors est-ce que c’est simplement les recherches des primes sur ma tête ? Je n’en sais rien, je ne sais plus trop quoi pensé.

Je reste donc la immobile le bras tendue vers elle part le fait qu’elle me la saisie laissant un nouveau silence qui ne laisse entendre que les sanglots de mon ancienne protégé. Elle me demande de resté alors je reste. Mais pour qu’elle raison elle veut que je reste ? Elle m’a appelé par mon nom démoniaque oui certes mais… Tout ce mélange dans ma tête.

« J’ai été Jared il y a quelques siècles de ça. Mais Jarvis est celui que je suis actuellement. L’homme que tu as aimé n’est plus. La meilleur chose que je pourrais donc faire c’est de ramener ton enfant, c’est seulement en lui que tu trouveras une part de l’ange que tu as connu. »

Inconsciemment je reprenais mon rôle d’ange gardien mettre son bonheur avant le mien et lui ramener ce qui lui es due et qui la rendra aussi sans doute heureuse.

« Mais pour que je le ou la ramener je ne peux pas rester ici. »

Je saisie sa main froide de ma main brulante pour me libérer. Bien sur cette histoire de Jared et Jarvis je la tournée en métaphore ; Jared et Jarvis est une seul et même personne. Sauf que Jared respirait et vivait pour le bien des humains et pour son bien à elle. Jarvis ? Il vit pour détruire le paradis et répandre la colère chez les hommes pour y faire une révolte contre dieu. Même si j’aime encore Nesrine je ne l’ai plus surveillé je l’ai laissé seule… et je recommence. Parce que même en donnant mon maximum en temps qu’ange je ne suis pas parvenue à lui donner une vie aussi épanouissante que sa grand-mère. Et elle se débrouille mieux seule… Et elle reste aussi m’a principale faiblesse. Je baisse la tête vers elle persuadé encore que mon amour envers elle n’est désormais plus réciproque, ce qui laisse transparaitre de la tristesse dans mon regard.

« Plus tôt je commencerais à le chercher. Plus tôt je pourrais te le ramener... Nesrine…»

Je fige mon regarde sur le sol.

« Et si ce n’est pas ce que tu souhaites, alors dit moi ce qui pourrait t’épanouir faire que tu vivras mieux pendant les siècles à venir. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 12 Mar - 23:05






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Comment je connaissais son nom de démon? C'était pourtant simple... Jarvis Stone, le 4e démon des enfers, était bien connu dans le monde des chasseurs de prime. Tous savait parfaitement de quoi il était capable, et pourtant, malgré ça, rares étaient les fous à partir à sa recherche. Moi-même, on m'avait proposé une fois le contrat, et j'avais refusé tout net. Malgré tout ce qui m'était arrivée, je tenais très bien à la vie, et lorsque j'avais appris les capacités qu'il possédait... J'avoue que j'avais été impressionné. Et maintenant, je me disais que si j'avais été un peu plus folle, alors je me serais jeté dans la bataille. Et j'aurais pu le retrouver, bien avant aujourd'hui.

Peut-être alors que je ne serais pas là, à le fixer et à le supplier du regard de rester. Peut-être... Peut-être que je serais déjà calé dans ses bras, à me réchauffer dans le cocon de chaleur qu'il m'offrirait, un sourire aux lèvres. Peut-être, peut-être... Tant d'hypothèses. J'en avais véritablement envie... Un avenir pareil, je devais avouer que ça me tentait bien. Mais là, actuellement, je n'avais qu'une seule envie, et c'est qu'il se décide à s'asseoir à nouveau face à moi, à ne pas m'abandonner, qu'il m'embrasse une nouvelle fois.

Mais non... Au vu de ce qu'il me raconte, je comprends petit à petit que lui-même n'a pas conscience que mes sentiments envers lui sont toujours bel et bien présent. Si un faible sourire avait pu étirer légèrement mes traits, il avait cette fois totalement disparaît de mon visage. Je l'écoutais sagement me dire que le Jared que j'avais connu n'était plus et que désormais, il n'y avait plus que Jarvis le démon. Mais je savais tout ça... J'en avais pleinement conscience. Même avant que je ne le retrouve, je savais... Je me doutais qu'il aurait changé, et j'avais été prête dès le début à accepter tout cela. Il ne m'apprenait rien, non, vraiment.

Je sursautais légèrement lorsqu'il attrapait ma main, mon regard se mettant alors à scruter son visage tandis que je comprenais petit à petit qu'il était en train de m'échapper, qu'il s'éloignait encore de moi. J'avais l'impression que j'étais à nouveau sur le point de le perdre. Que faire...? Je restais là à le fixer, cherchant une solution, quand je vis son regard se baisser sur le sol. Et a ses mots, je comprenais... Je comprenais qu'une fois de plus, il ne désirait que mon bonheur. Il ne comprenait pas... Non, visiblement, il ne s'était pas rendu compte que pour me rendre heureuse... Il lui suffisait simplement de me prendre dans ses bras et de m'embrasser, là, maintenant.

Ce que je fis ensuite... Je n'y avais pas réfléchis. C'était purement spontané. Lentement, je m'étais relevé et m'étais rapproché de lui jusqu'à ce qu'il se trouve acculé à la porte d'entrée, moi-même collé tout contre lui. Je m'étais alors hissé sur la pointe des pieds, tout en m'accrochant aux pans de sa chemise encore ouverte, et lui avait lentement murmuré:


«Alors embrasses-moi...»

Et sans plus attendre une quelconque réponse de sa part, j'étais venue presser mes lèvres contre les siennes, mes mains étant remontés petit à petit jusqu'à venir se glisser sous le col de sa chemise, effleurant son cou avant de venir attraper son visage entre mes mains. L'envie de le garder au près de moi me poussa même à venir approfondir notre baiser, mes doigts venant alors se poser sur son torse pour y prendre appuie.

Lentement ensuite, je rompais notre baiser et plongeais mon regard droit dans le sien. Ma main venant se positionner au niveau de son cœur, j'entrouvrais les lèvres, prête à le lui avouer.


«Jared, ou Jarvis... Peu importe comment l'on t'appelle... Reste juste avec moi, ne m'abandonne plus. Si tu veux faire mon bonheur, alors ne t'en vas pas, et aimes-moi autant que tu m'as aimé cette nuit là...»

Retrouver notre enfant était évidemment aussi important à mes yeux... Mais là, tout ce dont j'avais besoin, c'était de le sentir contre ma peau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 13 Mar - 1:09


Des réponses enfouie dévoilé



Quand j’y repense encore, Nesrine est la seul personne que j’ai aimé, ce qui fait de moi un gars pas très doué avec les femmes.  Je me souviens très bien de ne jamais avoir été attiré par d’autre femme, pas même celle que me proposais Lucifer pour assouvir à ma soif probable de sex. J’avais beau avoir cédé à la luxure une fois, je ne suis pas encore parvenue à ressentir ce genre de désir sur une autre femme. Tuer, mettre la foule en colère, manipuler… C’était ma seule obsession. Jusqu’à ce que je la retrouve par pur hasard. Il m’arrivait souvent de penser à elle mais j’abandonnais vite l’idée de la revoir.  Je m’empêchais même de me faire des hypothèses à son égard pour ne pas me torturer.

Comment est-ce qu’on pouvait d’ailleurs aimer un être dont tout le monde en dit du mal ? Un être qui est censé semer le mal et être la pire crainte de tous. Ce connard de dieu à réussie à nous dévaloriser au point d’être haie. Dans le fond je m’en fiche ça prouve juste que dieu n’est qu’un sale gosse, un gosse qui ne m’hérite pas autant de fidèle…

Ne voyant aucune réponse de la part de mon interlocutrice je pousse le poignet de la porte prêt à partir tête basse toujours dans l’optique du fait que j’ai vu juste sur ses sentiments. Du moins c’est ce que je croyais. La sentant s’approcher je me retourne et me retrouve collé contre la porte comme prisonnier. La bouche entre ouverte je fronce les sourcils alors qu’elle s’approche de moi pour me murmurer une phrase auquel je ne m’y attendais pas.

«Alors embrasses-moi...»

Mes yeux s’écarquillent à la demande, je me serais donc trompé ?

« Q…. »

Mais à peine j’ai eu le temps de réagir que ses lèvres se posent sur les miennes. Immobile, figé sur place je me replonge dans le passé lorsque nous nous sommes embrassé pour la première fois. C’était elle qui avait fait le premier pas comme maintenant. Je m’étais ensuite laissé aller commettant ainsi mon premier péché que je ne regrette toujours pas. Tel qu’un pantin je me laisse alors faire les bras écartés n’arrivant pas encore à réaliser ce qui m’arrive. Une fois le baisé rompu, j’avais chaud, plus que d’habitude et ce n’était pas le même genre de chaleur. Nos regard planté l’un dans l’autre la respiration rapide, la bouche encore entre ouverte je regarde ses mains qui sont positionné près de mon cœur.

«Jared, ou Jarvis... Peu importe comment l'on t'appelle... Reste juste avec moi, ne m'abandonne plus. Si tu veux faire mon bonheur, alors ne t'en vas pas, et aimes-moi autant que tu m'as aimé cette nuit-là...»

Les deux bras levé un peu comme si je me rendais, je la regarde encore sans trop réaliser. J’avais presque l’impression de retourner en arrière sentimentalement parlant, quelque chose me freinait lorsque j’étais un ange mais j’ai quand même fait ce que je souhaitais. La plus rien ne pouvait me retenir, pas même elle. Car aussi surprenant qu’il soit, elle me demande de me laisser aller. Mais le pense-t-elle dans le sens que je pense ? J’ai encore pris l’habitude de la Nesrine innocente et fragile… J’avais encore un peu du mal à m’y faire. Hésitant j’approche ma main vers son visage gorge noué le regard figé dans le sien. Une fois que la paume de ma main touche sa joue froide je reste immobile ainsi pendant un instant sourcil doucement froncé.

J’entre ouvre la bouche pour dire quelque chose mais rien ne sort, je regarde un peu autour de moi et secoue la tête. Au début on pouvait prendre ça pour un refus, mais en vérités j’ai juste arrêté de réfléchir. Je n’ai qu’à faire comme avant, prendre des risques et laisser agir mes pulsions. C’est donc dans cette optique que je la soulève la tenant par les cuisses et l’embrasse fougueusement en la plaquant contre un mur. Frissonnant déjà d’envie je laisse ma main se glisser sur ses fesses pour les caresser. Me ressaisissant ensuite je romps le baisé et la regarde un peu confus.

« Pardon… Je n’aurais peut-être pas dû… »

L’envie était là mais la confusion reste aussi présente. Puis un démon qui s’excuse… La blague…






Dernière édition par Jarvis Stone le Ven 13 Mar - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 13 Mar - 16:40






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Une main toujours posée sur son visage, et l'autre prenant appuie sur son torse, je gardais les yeux levés et rivés droit dans les siens, attendant une quelconque réponse de sa part. Je lui avais demandé de rester au près de moi et l'avais embrassé sans même être certaine de ce qu'il pouvait ressentir à mon égard.. Mais si c'était mon bonheur qu'il voulait... N'était-ce pas là une véritable preuve d'amour? Peut-être, peut-être pas, je n'en savais fichtrement rien...! Tandis que je le regardais, une probable lueur d'espoir dans le regard, je sentais mon cœur s'affoler et se mettre à battre anormalement vite. Mes pensées se heurtèrent et se mélangèrent dans un capharnaüm improbable... J'avais besoin de savoir, j'étais pendue à ses lèvres, prête à réagir à la moindre de ses phrases, presque comme si ma vie en dépendait.

J'étais tellement concentré sur ses lèvres que je ne vis pas véritablement ses doigts s'approcher de mon visage et se poser sur ma joue un court instant, aussi, je sursautais légèrement au contact de sa peau chaude sur mon corps aussi froid que la glace. Prête alors à venir effleurer ses doigts des miens, je m'arrêtais aussitôt en voyant ses lèvres s'entrouvrir, puis sentais un pincement au cœur en remarquant son regard fuyant. Allait-il...? Etait-il vraiment sur le point de me quitter une nouvelle fois? J'écarquillais peu à peu les yeux tandis qu'il secouait la tête négativement, comme pour confirmer mes doutes mais alors que je m'attendais à ce qu'il me repousse et s'en aille, il m'attrape aussitôt par les cuisses et me soulève, m'arrachant une petit expression de surprise au passage.

Je ne m'étais véritablement pas attendu à cela...! Et même si je m'étais toujours dis que si je le retrouverais, il y aurait probablement du changement dans son comportement, non... Non, je ne m'attendais vraiment pas à un telle fougue de sa part. Alors je l'avoue, j'étais terriblement surprise... Mais ça ne m'empêcha pas pour autant de venir enrouler mes bras autour de son cou pour lui rendre son baiser. Du moins c'est ce que j'allais faire quand ses lèvres s'éloignèrent une nouvelle fois des miennes, m'incitant à rouvrir les yeux aussitôt. A ses mots, je haussais les sourcils, ne comprenant pas vraiment, puis quand enfin je prenais conscience de ce qu'il venait de dire, je laissais un léger sourire en coin étirer mes lèvres.


«Tais-toi... Ne te pose plus de questions. Oublie tous le reste.»

Un doigt posé sur ses lèvres, mon sourire s'étira jusqu'à devenir aussi malicieux que celui d'une enfant qui s'apprêtait à offrir le plus beau des cadeaux à celui qu'elle aime. Profitant de mon appuie contre le mur, je glissais lentement mes mains jusqu'à les poser sur chacune de ses joues, mes pouces tout proche de ses lèvres. Je rapprochais petit à petit mon visage du sien, venant d'abord déposer un léger et rapide baiser sur ses lèvres, avant de souder fermement les miennes aux siennes de façon aussi langoureuse que possible. Rapidement ma langue se fraya un passage jusqu'à la sienne, effectuant un lent ballet, puis ressortis longtemps après pour redessiner le contour de ses lèvres, juste avant que ma mâchoire se referme sur sa lèvre inférieur, le mordant, pour la tirer légèrement vers moi.

Le regard directement planté dans le sien, je fis descendre lentement mes mains jusqu'à les glisser sous sa chemise. Je sentais bien qu'il me prenait encore pour la faible et fragile humaine que j'avais été, et je comptais bien lui montrer que j'avais profondément changé, et que je n'étais plus aussi frêle qu'avant. J'étais prête à user de tout mes charmes si il le fallait. D'ailleurs... Lorsqu'il m'avait vu entièrement nue la première fois, je n'étais encore qu'une gamine. Aujourd'hui, mon corps avait encore évolué et mes atouts féminins n'avaient plus rien à voir avec ceux de l'époque. Allait-il le remarquer...?

Je me mordillais la lèvre inférieur tout en le dévorant du regard, mes mains remontant vers ses épaules, faisant ainsi glisser sa chemise qui vient bientôt s'étaler sur le sol dans un froissement de tissus. Reposant ensuite les pieds au sol, je descendais rapidement mes doigts jusqu'au rebord de son pantalon en de longues caresses, insistant un peu plus sur des zones que je devinais érogènes. Le dos appuyé contre le mur, les doigts accrochés à son pantalon, je le tirais vers moi et tout en venant l'embrasser de plus bel, j'attrapais sa ceinture que je défaisais avant de la lui enlever, la projetant un peu plus loin.

J'utilisais ensuite la vitesse qui caractérisait tant les vampires pour l'emmener directement dans la chambre. Debout au bord du lit, j'ouvrais le bouton puis descendais la fermeture de son pantalon avant de le pousser aussitôt vers l'arrière, le laissant retomber sur les couvertures du lit immense, et rond qui trônait en plein milieu de la pièce. Je ne lui laissais pas le temps de quoi que se soit que déjà j'enlevais mon short moulant ainsi que mon t-shirt, dévoilant un ensemble de lingerie féminine des plus sobres mais terriblement sexy. Comme si mon inconscient avait deviné son retour, j'avais choisis de porter aujourd'hui un soutien-gorge en satin et en dentelle noire avec pour seul ornement un fin bijou pendant entre mes deux seins. Accompagné d'un tanga de même matière et de même couleur, le tout aurait su donner des montées de chaleur à n'importe quel homme, et sur le corps de n'importe quel femme. Enfin, à condition d'être un minimum bien faite.

Grimpant à mon tour sur le lit, je remontais jusqu'à venir m'asseoir à califourchon sur lui, presque comme une amazone chevaucherait le mâle qui lui servirait de reproducteur. Évidemment, ce n'était pas comme ça que je voyais Jarvis...! Mais la comparaison me plaisait assez bien, et me donnait de terribles frissons de désir. Mon corps tout entier le réclamait, comme si il l'avait reconnu après tant de siècles passés à l'attendre. Je sentais bien... que ses réactions étaient disproportionnés par rapport à d'habitude. Le touché d'un simple homme ne m'avait jamais fait autant d'effet que celui de mon ange gardien, et après tant d'années passées à rêver de ce moment, mon corps s'éveillait, aussi sensible que puisse l'être celui d'un être normalement mort.

Dominant ainsi mon démon de partenaire, je me penchais lentement vers lui, la pointe de mes longs cheveux roux venant chatouiller sa peau, et effectuais un long et sensuel mouvement du bassin, ondulant et frottant ainsi mon intimité contre son sexe que je devinais déjà fièrement dressé, tous les deux encore séparés par une couche de vêtement. L'une de mes mains se glissa alors sous sa nuque, venant attraper ses mèches de cheveux pour légèrement les tirer vers l'arrière. Le buste plaqué contre lui, ma poitrine venant s'écraser sur son torse, je venais dévorer sa gorge ainsi offerte de longs et froids baisers. Un peu comme un glaçon que l'on ferait petit à petit glisser sur le corps de son partenaire, je fis descendre petit à petit mes lèvres sur sa peau, me rapprochant ainsi inexorablement de son bas-ventre.

Ma langue se glissa rapidement dans son nombril tandis que mes mains, ayant suivis le même chemin que mes lèvres, vinrent agripper le bord de son pantalon ainsi que celui de son boxer. Me redressant et relevant un peu le bassin, je tirais fermement sur le tissus de ses vêtements pour les lui ôter, les laissant retomber au pieds du lit à côté de mon short et de mon t-shirt. Mon regard d'abord plongé directement dans le sien suivit rapidement la ligne de ses muscles jusqu'à apercevoir la virilité de Jarvis que mes doigts s'empressèrent de venir effleurer.

Casé entre les jambes du démon, je me penchais à nouveau vers lui en prenant son sexe en main, mon visage s'en rapprochant lentement. A quelques centimètres seulement, je m'arrêtais et levais vers lui un regard franc et direct, dans lequel il aurait pu sans aucune difficultés lire tous le désir et l'envie que j'éprouvais à l'instant même. Entrouvrant alors les lèvres, ma langue, joueuse, se mit à titiller le bout de son gland avant de venir longuement lécher sa verge. Je répétais à plusieurs reprises l'opération, et venais ensuite le prendre en bouche le plus lentement possible, mes doigts venant ensuite griffer légèrement l'intérieur de ses cuisses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 13 Mar - 20:50


Des réponses enfouie dévoilé



S’il y avait une chose qui pouvait avoir changé entre moi il y a plusieurs siècle et maintenant c’est le fait que ma préoccupation première n’est plus le bien des humains. Mais mon bien être propre et étrangement celui de Nesrine aussi. La revoir c’était cool, mais si je ne voulais pas qu’elle me reconnaisse c’était dans la crainte qu’elle soit comme avant frêle et fragile. Ça a son charme qui me fait encore de l’effet, mais je n’aurais pas pu me permettre grand-chose par un être aussi fragile malgré sa nature vampirique. Même si elle m’a bien montré dans les débuts de nos retrouvailles qu’elle est prête à montrer son corps sans gêne pour jouer et tuer… Je n’avais pas encore l’entière certitude qu’elle soit vraiment le genre de femme fatal dont pas mal de mec en rêverais. Mes gouts ont un peu changé et c’est un peu pour ça que j’ai stoppé ma course de mon baisé fougueux. Que ce ne soit pas son trip c’est ce que je craignais le plus. Quand j’étais ange c’était doux, naturellement doux, et cette douceur c’était laisser aller mes pulsions. Mais la maintenant, me laisser aller se serait presque la dévorer.

«Tais-toi... Ne te pose plus de questions. Oublie tout le reste.»

Je fronce les sourcils et tente de comprendre ce qu’elle voulait dire par là. On est en train de se redécouvrir l’un à l’autre. Est-ce que ça va bien se finir bien enfin de compte ? Ou tourner dans un carnage ? Je laisse lâcher un petit soupir au lège baisé de la vampire encore un peu interrogatif. Souhaite-t-elle reprendre le dessus ?  Je la regarde alors sans rien dire voulant donc continuer ce que j’ai entrepris. Mais elle me devance me donnant un baisé langoureux. D’un second soupir je laisse ma langue jouer avec la sienne les yeux clos. J’entrouvre les yeux lorsqu’elle rompt le baissé pour lécher et mordre ma lèvre.

Je ne parviens pas vraiment à ouvrir un peu plus les yeux qui se plantent malgré tout sur elle, interrogateur voyant bien qu’elle avait l’air de vouloir me prouver, ou me montrer quelque chose… J’inspire bruyamment lorsque ses mains glacé se pose sur mes épaules pour faire glisser ma chemise jusqu’à  mes coudes plié tenant encore la jeune femme par les cuisses. Gênant plus qu’autre chose je ne finis par enlever le vêtement pour le laisser s’écraser au sol comme un vulgaire chiffon. La voir prendre ce genre d’initiative si enjôleuse me perturbe pas mal. Jamais la Nesrine que j’ai connue ne ferait ce genre de chose, il n’y avait qu’à la voir lorsqu’elle m’avait embrassé pour la première fois… Pour le coup je dois avouer qu’elle était méconnaissable, j’en étais presque à me demander si je ne m’étais pas fait avoir, si la femme en face de moi était bien Nesrine.

Ceinture défaite et enlevé et collé contre elle alors que mon désir se montrait déjà facilement derrière le pantalon. Je ne savais même plus comment m’y prendre pour reprendre le dessus, mon esprit était complètement ailleurs sans être absent. Je fixais le moindre fait et geste de la vampire pour tenter de deviner ses pensées et intentions. Je suis comme une proie qui se laisse manger par le lion afin de mieux connaitre le félin. C’est totalement fou et insensé. Je deviens complètement fou par un seul baisé et quelque touché. Un hoquet de surprise se dégage quand le décor change soudainement, le choc de mon dos contre le lit coupe brièvement ma respiration. Ce n’est qu’après qu’elle se soit déshabillé que je remarque qu’elle a défait les fermetures de mon pantalon. Mais mon regard se porte très vite sur son corps et ses sous-vêtements qui m’en fait avaler la salive avec difficulté. Je la voie aussi belle qu’avant, je comparais le moment présent et le souvenir de notre première fois.

La situation était totalement différente nos corps était un peu plus formé, moi par les muscles et elle par ses atouts, je l’avais bien remarqué de mes yeux qui sont subitement devenue pervers. Avant j’en aurais honte, mais maintenant j’adore ça. Comment est-ce que dieu peut prétendre d’être bon quand il ose de nous priver de se plaisir par une simple interdiction ? Comment il voulait que je résiste à cette envie dans la cabane quand j’ai succombé à ce péché que j’ai trouvé si bon ? Mon corps réagissait de façon étrange, une sensation que je n’ai plus connue depuis des siècles, comme si seule cette femme pouvait me changer si subitement en termes de luxure. Je soupire sans gêne lorsqu’elle se frotte auprès de moi et mon intimité. Je lève la tête lui montrant ma surprise mais très vite ma tête se trouvé tiré en arrière par ma partenaire qui continue à me provoquer par ses ondulations. La tête tiré en arrière par mes cheveux je dirige mon regard vers elle et frissonne à ses baisés glacé. Je n’osais même plus bouger encore un peu sous le choc de ces initiatives de plus en plus inattendues.

Je ne vous raconte donc pas mon choc quand ses baisés descende jusqu’à ce que je me retrouve carrément nu devant elle. Libéré par son emprise au niveau des cheveux je tente de me relever et m’appuyant sur mes deux coudes. Ses caresses se fraye un chemin jusqu’à l’entre jambe et j’ai à peine eu le temps de demander ses intentions que j’agrippe les draps pour tirer ma tête en arrière poussant un gémissement incontrôlé. Ma respiration s’accélère et je maintiens cette position pendant un certain moment jusqu’à ce que je décide de relever ma tête vers elle. Tous mes muscles sont crispés, crispés par cette sensation inconnue mais enivrante. Il fallait que je me ressaisisse, mais c’est tellement bon ! Je parviens à m’assoir pour m’approcher d’elle soupirant, posant mes doigts sur son menton pour l’obliger à relever la tête vers moi. Une fois la tête relevé je la pousse vers moi par la nuque et l’oblige à se coller contre moi. Je m’allonge pour ensuite me rouler sur le côté afin de prendre le dessus la respiration rapide. Une fois au-dessus d’elle je souris et lance même un rire sans son. C’était à moi de jouer maintenant.

Je baisse les bretelles de son soutien-gorge ainsi que le tissu qui recouvre sa poitrine. Du bout de mes doigts je joue avec ses tétons pendant que je l’embrasse fougueusement pour virer au langoureux. Mon bassin collé au sien avec pour seul protection ses sous-vêtements je romps le baisé pour glisser ma langue à son coup pour lécher ensuite sa poitrine avec envie massant l’autre de ma mains pour pas faire de jalouse. Après avoir gouté à sa poitrine je caresse son corps pour descendre mes mains jusqu’à son ventre puis son bassin pour glisser ma main sur son intimité. Pénétrant entre ses lèvres j’atteins son clitoris afin de jouer avec et le sourire aux lèvres je la fixais pour voir sa réaction. Elle était à moi, entièrement à moi, ça faisait des siècles que j’attendais se moment inespéré, il fallait donc que j’en profite. Jouant de ses réactions je descends mon visage pour m’y mettre entre ses cuisses gardant ma main sur son ventre comme pour m’assurer qu’elle restera bien allongée. Après avoir enlevé sa culotte maintenant à ses pieds, je glisse alors ma langue sur ses lèvres pour les ouvrir de nouveau et lèche avec passion de haut en bas insistant sur son clitoris une fois de plus, ses cuisses maintenant sur mes épaules je savoure avec envie le fruit défendue caressant son ventre, bassin puis ses cuisses.






Dernière édition par Jarvis Stone le Sam 14 Mar - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 13 Mar - 22:38






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Il n'y avait pas à dire... Jarvis -ou Jared, peu importe- était tout à fait l'homme qu'il me fallait. Comment je pouvais en être aussi sûr...? Ce n'était pourtant pas bien compliqué à deviner. Il n'y avait qu'à voir son regard sur moi... Moi-même, je sentais bien que mon propre corps, comme si il reconnaissait le sien, s'éveillait petit à petit sans même qu'il n'ait à me toucher. En plus de cela... Étrangement, alors que j'étais qu'une gamine et que je n'avais besoin que de tendresse, c'était ce que son corps avait été capable de m'offrir, et désormais... Maintenant que j'en voulais plus, il était parfaitement en état pour. Comme si, au final, lié par un je ne sais quoi, nos mœurs s'étaient adaptés à celles de l'autre. Pouvait-on réellement considéré cela comme une simple coïncidence? Le hasard...? Pour tout dire, je n'y croyais pas vraiment. Je ne pensais pas non plus que toute notre vie était contrôlé par une quelconque entité divine... Après tout, je connaissais bien des gens qui leur avait tenu tête à plusieurs reprises. Mais... Comment dire...? Même si je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait bien être, j'avais comme l'étrange impression que quelque chose nous guidait tous.

Enfin, qu'importe... J'étais simplement heureuse que ce je ne sais quoi ait guidé mes pas jusqu'à ce démon qui vient bientôt attraper mon menton entre ses doigts pour m'obliger à relever la tête. Je me redressais donc et me laissais emporter tout contre lui, frissonnant violemment au contact de sa peau si brûlante par rapport à la mienne. Comme le glaçon fonderait dans les flammes, je sentis mon corps se réchauffer brutalement, mon sang se mettant à bouillir dans mes veines. Je me laissais rouler avec lui sur les draps, prenant une pause langoureuse et sensuelle alors qu'il se redressait pour laisser échapper un rire sans son, rire qui étira mes lèvres brièvement en un léger sourire.

Baissant alors les yeux vers lui, je frottais mes jambes l'une contre l'autre alors qu'il découvrait enfin ma poitrine, me mordant la lèvre inférieur au passage. Ses doigts se mettant à jouer avec les pointes déjà durcies de mes seins, je poussais un faible gémissement qui se retrouva bien vite étouffé contre ses lèvres alors qu'il venait m'embrasser avec une fougue que je tentais de lui rendre. Et quand nos lèvres se séparèrent et que sa langue se mit à descendre lentement vers ma poitrine, je me cambrais légèrement comme j'en avais pris l'habitude, pour mettre un peu plus encore en valeur mes seins. Cependant... Je me rendis bien vite compte que le plaisir ressentis avec les autres n'était même pas comparable avec celui que j'éprouvais en compagnie de Jarvis.

Mon corps s'arqua subitement alors qu'il s'amusait toujours avec ma poitrine, ses mains descendant en de langoureuses caresses jusqu'à ma féminité que bientôt, il s'amusa à pénétrer de ses doigts. Retenant un long soupire, je gémissais toutefois quand il trouva mon point faible, mes propres doigts venant agripper son bras occupé fermement. J'avais inévitablement relevé la tête, et je me retrouvais désormais à gémir sous ses yeux, le souffle de plus en plus irrégulier et le corps frissonnant. La peau sensible, je sentais mon corps déjà prêt à s'abandonner entièrement au plaisir quand je le vis descendre petit à petit jusqu'à se retrouver entre mes cuisses, mon tanga ayant glissé, sans que je ne m'en aperçoive jusqu'à mes chevilles. Ne comprenant que trop tard ce qu'il s'apprêtait à faire, j'écarquillais les yeux au contact de sa langue sur mes parties intimes, gémissant un peu plus fort.

Immergé par le plaisir, je me cambrais violemment, mes doigts agrippant les draps sous moi. La tête penché vers l'arrière, mon dos ne touchait plus les couvertures tant mon corps était tendu. Et plus il me donnait des coups de langue, plus mon dos se creusait, me redressant un peu plus encore à chaque fois. N'y tenant plus, je murmurais le nom de mon amant et glissais mes doigts jusqu'aux siens pour les attraper fermement. Grâce à la force des vampires qui m'habitait, je le tirais brusquement vers moi pour le remettre à ma hauteur avant de l'emprisonner entre mes cuisses. Lui souriant alors, je renversais aussitôt la situation pour me retrouver une nouvelle fois au dessus de lui. A genoux, je glissais rapidement mes mains dans mon dos et terminais d'enlever mon soutien gorge que je lançais un peu plus loin avant d'attraper l'un des côtés de mon tanga pour tirer dessus, arrachant le tissus, pour l'envoyer un peu plus loin également.

Je venais ensuite poser chacune de mes mains de chaque côté de son visage, prenant ainsi appuie pour me mettre à onduler légèrement du bassin, mon intimité effleurant ainsi délicieusement le sexe du démon sans qu'il n'y ait jamais pénétration. Le regard alors plongé directement dans le sien, je venais une fois de plus mordre sa lèvre inférieur, bien qu'un peu plus fortement, avant de lui offrir un baiser des plus ardent. Quand nos lèvres se séparèrent après avoir longuement jouées entre elles, j'enfouissais mon visage dans son cou pour venir lui mordre l'oreille avant de lui murmurer:


«Je vais t'aimer comme jamais personne ne le fera, Jarvis Stone...»

A ses mots, je me redressais aussitôt et me laissais retomber sur lui, son sexe me pénétrant alors et m'emplissant aussitôt d'une vague de chaleur. Le corps tendu, les deux mains appuyées sur le torse de mon amant, je laissais un violent frisson me parcourir en gémissant avant de baisser des yeux déjà embués par le plaisir sur le corps dénudé du démon. Je commençais alors de très lents et sensuels vas et vient tout en poussant des gémissements de plaisir, mon regard étant toujours fixé droit dans le sien. Ainsi offerte à ses yeux, je fis petit à petit glisser mes mains sur mon propre corps, caressant volontairement les zones où j'étais le plus sensibles afin de faire sortir de ma gorge des gémissements plus rauques et plus intenses encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Sam 14 Mar - 3:42


Des réponses enfouie dévoilé



Je la redécouvre une nouvelle fois, ce baisé fougueux ses réactions lorsque j’ai touché sa poitrine sa façon de se cambrer de gémir à mes offrandes… Tout ça me montre l’incroyable chance que nous avons. On a changée oui, mais changée de sorte à ce que nous sommes de nouveau compatibles malgré les siècles écoulé par notre immortalité. Une coïncidence inconcevable, pas même pour les auteurs de roman à l’eau de rose. C’était plus réaliste, plus probable, on a chacun évolué de notre côté mais quelque chose à fait que notre évolution soit similaire de sorte à ce qu’on puisse encore s’aimer et continuer à être ensemble sans contrainte. Elle est devenue, vampire, un être maléfique aux yeux des hommes et des autres créatures, une race qui a pour seul prédateur les garous. Moi je suis devenue un démon l’inverse total de ma race précédente par les actions que j’ai fait pour sa seul protection. Le simple fait d’avoir agie pour elle m’aurait donc involontairement poussé à devenir celui qu’elle voulait ? C’est un changement qui change complètement ma conception d’âme-sœur. Nesrine est mon âme sœur et j’ai l’intime persuasion que le temps n’est plus un obstacle, nous saurons nous adapter pour ne jamais se lasser de l’un à l’autre.

Avoir ce genre de pensé ne me ressemble pas vraiment, mais il faut dire que ce n’est pas ce qui occupe le plus mon esprit. Là je ne pense à rien, sauf à ce qui est en train de se produire. L’envie même à monopolisé mon cerveau, je ne pense pratiquement plus qu’à ça. Lui donner du plaisir et savourer ses réactions qui me faisait plus bouillir d’envie au point de parvenir à réchauffer son corps glacé. Quelque vision de notre première fois me reviens à l’esprit et j’en lâche un sourire en coin pour constater que ce n’était pas du tout la même situation, ni la même histoire.

Je continue à savourer son fruit défendue avec une frénésie croissante, elle m’a rendue fou et je voulais la rendre complètement folle. Dans l’optique de reprendre le dessus, c’était limite si je n’aimerais pas qu’elle me supplie d’aller plus loin. Mais elle m’offre un spectacle encore meilleur, un sorte de combat de supériorité qui m’amuse au plus haut point. Un défi ? Pourquoi pas, ça pouvait rendre la chose encore plus intéressante, par contre je suis plutôt mauvais joueur… Après avoir murmuré entre ses gémissements mon nom elle lance le combat en me tirant vers elle, stoppant alors ma petite torture, je me retourne malgré moi de nouveau en dessous d’elle. Je lui lance alors un regard remplie d’envie mais aussi de défi pour répondre à son sourire charmeur. Je la laisse enlever son soutien-gorge et la dévore du regard de haut en bas.

Prenant appuie près de mon visage je saisie ses deux poignets pour reprendre le dessus et passer aux choses sérieuse, mais un spams et un gémissement étouffer se bloque dans ma gorge et bloque aussi mon élan lorsque nos deux intimités se frotte l’une contre l’autre sans s’assembler. Mon spasme lui laisse alors l’occasion de jouer avec mes lèvres augmentant encore plus mon envie et m’empêchant au passage de la repousser, refusant de rompre ce plaisir simple.

«Je vais t'aimer comme jamais personne ne le fera, Jarvis Stone...»

Je lâche un doux ricanement à ses dires. Ce n’est pas comme si une autre personne qu’elle a pu m’aimer, dans le fond ce n’étais pas dur. Mais ça me convenais parfaitement, parce que c’est elle et personne d’autre que je souhaite avoir. Je l’observe alors se redresser et devine très bien ses intentions, elle commence à gagner à notre petit jeu. S’appuyant sur mon torse je ne bougeais pas, jusqu’à ce qu’elle me pénètre tirant mon torse vers le haut les épaules tiré en arrière poussant un gémissement coupé en deux. Bouche grande ouverte je plante mon regard dans le sien et gronde de plaisir au même rythme que ses coups de bassin. Mes mains était pour le moment cloué au drap, jusqu’à ce que je la voie se toucher pour se donner plus de plaisir. Je laisse alors mes mains se balader sur ses cuisses pour monter à son bassin puis à ses hanches. Je la pousse contre moi et lui murmure d’un air aguicheur.

« Je suis le seul autorisé à te donner plus de plaisir… Je vais te rendre aussi folle que tu ne me rends fou… »

Suite à mes dires collés contre moi je la porte et parviens à échanger les rôles. Un sourire triomphal se pose sur mon visage, je colle mes lèvres sur son épaule pour lui faire un suçon pendant que mes mains caressent son corps entier. En même temps que mes caresses je la pénètre de nouveau et commence de profond va et vient en elle qui m’arrache des gémissements étouffé par le suçon que je finie seulement quelque instant plus tard. Nos visages reste proche mais pour ne pas l’écraser je tiens une certaine distance en m’appuyant sur mon avant-bras gauche tandis que l’autre agrippe ses fesses pendant que descend mes lèvres sur sa poitrine jusqu’à y poser des baisés pour enfin de temps jouer avec ma langue sur sa peau et son téton.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Lun 16 Mar - 15:09






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Je souriais, entre deux gémissements, en sentant les doigts de Jarvis se balader le long de mes cuisses, pour remonter jusqu'à mes hanches. Le petit jeu qui s'était installé entre nous ne me déplaisait absolument pas, bien au contraire. Et je sentais étrangement que je n'allais pas tarder à perdre. Ne pas gagner dans ces conditions, ça ne me dérangeait absolument pas. Quoi que... Cela me confirmerait qu'il me faudrait travailler ma résistance au plaisir afin de pouvoir remporter la victoire, la prochaine fois. Parce qu'il y en aurait, c'était plus que certain. Peu importe la situation dans laquelle nous nous retrouverions, il fallait qu'il y en ait d'autres. Je ne pouvais m’imaginer le perdre à nouveau. Mais qu'importe... Il ne fallait pas penser à tout cela. Je devais uniquement me concentrer sur le moment présent.

Et pour l'instant, je me retrouvais de nouveau sous le corps de mon démon d'amant. Souriant à ses dires, je penchais légèrement la tête sur le côté en sentant son visage se rapprocher indéniablement de mon épaule. Ses lèvres s'y posant pour aussitôt se mettre à suçoter ma peau, j'entrouvrais les lèvres et laissais échapper un soupire de plaisir, soupire qui se transforma bien vite en un gémissement alors qu'il me pénétrait une nouvelle fois. Commençant aussitôt de lents et profonds vas et vient, je ne pu empêcher d'autres gémissements de m'échapper. C'était, comment dire...? Délicieusement bon. Et incroyablement fort.

Le visage tout proche du sien, je plantais mon regard dans le sien tout en gémissant, puis fermais lentement les yeux en basculant la tête vers l'arrière tandis que ses lèvres descendaient sur ma poitrine. Sentant le plaisir monter en moi de plus en plus rapidement et recouvrir petit à petit mon corps d'une fine couche de sueur, je venais enrouler mes jambes autour de son bassin, le pressant un peu plus contre le mien, et me mettais également à onduler, sur le même rythme que ses coups de bassins. Nos hanches cognant l'une contre l'autre, nos bas-ventre se frottant tous les deux, et nos intimités s'assemblant, je ne pouvais que ressentir le pouvoir de l'amour que nous éprouvions l'un pour l'autre.

Il était évident que nous étions fait l'un pour l'autre, nos corps se réclamant mutuellement en une danse des plus langoureuses. Moi-même, je sentais mon corps se réchauffer brusquement au contact du sien, et ce n'était pas seulement parce que sa peau était brûlante, non. C'était... Une toute autre forme de chaleur. Une chaleur de celles qui vous envahit quand vous vous trouvez à proximité de l'être désiré, une chaleur de celles qui vous envahit brutalement quand vous le sentez tout près, et qui explose en vous quand enfin le contact s'établit. Cette chaleur, je la sentais en moi, et je comprenais au fur et à mesure des coups de hanches de Jarvis, qu'elle était sur le point de m'immerger, de me noyer sous une immense vague de plaisir.

J'étais sur le point de perdre pieds avec la réalité. L'une de mes mains vint se poser sur son épaule que j'agrippais fermement, tandis que l'autre remontait petit à petit pour rejoindre la première, attrapant au passage le visage de mon amant pour le lui relever. Plantant mon regard droit dans le sien, je murmurais une première fois son nom, puis une seconde entre deux gémissements profond et intenses. J'avais la respiration terriblement courte et au fond de moi, j'avais l'étrange impression de sentir mon cœur battre puissamment dans ma poitrine. Les lèvres ouvertes, je penchais peu à peu la tête vers l'arrière, presque comme si je cherchais à échapper à toutes ces sensations qui m'envahissaient. Mais c'était peine perdue.

Les muscles tendus, je me crispais subitement alors que mon corps se cambrait violemment, lâchant au passage un cri de jouissance que j'avais maladroitement tenté de retenir en me mordant à sang la lèvre inférieure. Mes doigts, quant à eux, s'étaient méchamment refermé sur les épaules du démon, les lui serrant et les lui griffant sans que je ne le veuille. Figé dans cette position durant plus d'une dizaine de secondes, je me laissais ensuite retomber sur les couvertures du lit, trempée et essoufflée mais parfaitement comblée.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 20 Mar - 22:24


Des réponses enfouie dévoilé



Nos ébats et notre jeux était amusant, et j’avais beau craindre de perdre, c’était en vérité dans une victoire écrasante que nous continuons à exprimer notre amour par le langage nos corps. Recouvrant le sien par quelque baisé, frissonnant par ses caresses, j’aurais aimé que se moment dure une éternité, ou alors que le temps s’arrête pour ressentir continuellement ce que je ressens en ce moment. Nos regards ne parvenaient pas à lâcher, je sentais bien que nous avions pratiquement le même but. Rattraper tout le temps  perdue depuis ma disparition. Et bien on à plutôt bien réussis notre coup. Parce que j’ai la sensation de ne l’avoir jamais quitter. Je me répète, mais ça reste impensable  ce changement qui fait qu’on s’accorde de nouveau.

La passion et l’envie que je n’avais plus ressentie jusqu’à aujourd’hui m’envahi de plus en plus, et je continue à donner tout mon ressentie par mon acte jusqu’à ce que mon corps ne soit plus en mesure de continuer. Laissant partir ma jouissance en elle dans un grognement et concerto de respiration forte, je me pose par la suite juste à côté d’elle et la prend dans mes bras pour entamer des caresses. Par celle-ci je redessine son corps accentuant ses formes pour l’admirer sans décrocher un mot. Parce que, que dire de plus ? Mon corps c’est déjà dévoilé à elle, je n’avais plus rien à dire plus rien à ajouter, je l’aime encore, et j’ai la persuasion qu’elle a compris.

Mes doigts finissent par se perdre dans ses cheveux que j’ai toujours admirer. C’est étrangement la partie de son physique que j’aime le plus… Ses cheveux… Déposant un baisé sur sa nuque je l’entends s’endormir ce qui me fait décrocher un sourire. Je la regardais dormir comme à l’époque où j’étais un ange, sur ça je n’avais étrangement pas changé. Je tourne mon regard vers la fenêtre pensif et remarque mon familier sur le balcon. Je savais bien qu’il finirait par me trouver, mais le je suis beaucoup trop bien pour vouloir lui ouvrir. Ça voudra dire que je vais lâcher Nesrine et je n’en ai étrangement pas envie. Elle avait beau être froide comme la mort, la garder contre moi me redonne une raison d’être. Je me sentais important, et surtout enfin aimé. Ironique pour un démon, vous avez bien raison.






Dernière édition par Jarvis Stone le Lun 30 Mar - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Ven 27 Mar - 23:42






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Un léger sourire étirant mes lèvres, je baissais peu à peu les yeux sur mon corps désormais recouvert d'une fine pellicule de sueur. Mes doigts effleurant brièvement ma peau, je tournais ensuite la tête vers mon amant, celui-ci s'étant allongé à mes côtés avant de me tirer lentement vers lui. Je me laissais donc sagement faire, papillonnant un peu des cils avant de reculer légèrement et de venir me pelotonner tout contre lui. Le dos appuyé contre son torse, je fermais petit à petit les yeux, un sourire aux lèvres, puis laissais échapper un faible soupire, un peu comme un chaton satisfait. J'étais véritablement heureuse de la tournure qu'avait pris les événements. Dans ma tête, je m'étais autrefois imaginé tout un tas de situations différentes, et je devais avouer que bien qu'au fond de moi-même j'avais toujours espéré que cela se passe ainsi, je n'y avais jamais pensé de cette façon. Donc tout allait bien dans le meilleur des mondes...!

Enfin... Évidemment non. Ce ne pouvait être aussi simple que ça, après tout...! Il y avait encore tout un tas de choses qu'il nous restait à régler, mais je l'avais retrouvé, j'avais enfin retrouvé le Jarvis que j'avais aimé. Et même si nous avions changés tous les deux, il n'y avait pas d'inquiétude à avoir puisque nos «métamorphoses» s'étaient adaptés l'une à l'autre. Par conséquent... Avec ce démon à mes côtés, je me sentais soudainement beaucoup plus confiante, et surtout, bien plus en sécurité. Mon amant n'était autre que le quatrième démon des enfers, en même temps... Comment ne pas avoir confiance en sa fiabilité?

Je soupirais un peu en sentant ses doigts glisser longuement sur ma peau, redessinant mes formes au passage. Je frissonnais brusquement, tressaillant légèrement face à ce subit frémissement, puis ouvrais un œil alors qu'il glissait l'une de ses mains dans ma longue chevelure rousse. J'avais toujours adoré ce contact, aussi, je ne pu empêcher un nouveau violent frisson de me traverser avant de venir mourir au creux de mes reins. Les yeux clos, recroquevillé contre lui, je me sentais petit à petit partir dans les bras de Morphée. Mon regard se posa brièvement sur la fenêtre plus loin d'où je vis le soleil se tirer péniblement du sommeil pour venir peu à peu éclairer les rues de l'île. Heureusement pour moi, la vitre ne donnait pas directement sur le lit, j'étais donc à l'abri de la lumière. Je n'avais plus qu'à m'endormir paisiblement...

Plus tard, tandis que je m'étais assoupis, la porte d'entrée s'ouvrit discrètement, laissant la place à un homme probablement âgé d'une trentaine d'années se glisser à l'intérieur de l'appartement. Refermant derrière elle, la silhouette se figea l'espace de quelques instants, son regard semblant observer en détails le salon avant que ses pas ne la mènent peu à peu vers la cuisine. De qui pouvait-il bien s'agir...? Il s'appelait Zéphir, il avait exactement soixante dix ans, et il n'était rien d'autre qu'un sorcier à la soldes des assassins. Il était, entre autre, chargé de remettre aux criminels les primes des contrats qu'ils avaient accomplit. Et par conséquent, il n'était pas compliqué de deviner qu'il était pour me remettre celle que j'avais mérité en tuant un peu plus tôt cette bande de petites frappes.

Comment avait-il fait pour entrer...? Et bien, hm... Comment dire... Lorsque je m'étais fais une place dans le réseau tortueux des assassins d'Arméria, je n'avais toujours pas retrouvé Jarvis... Et je me souvenais parfaitement avoir promis une agréable soirée à ce Zéphir. Alors évidemment, ce dernier avait du penser que se faufiler discrètement chez moi était la meilleure manière de me surprendre, et de pouvoir ainsi s'envoyer en l'air avec moi, mais il fallait avouer que désormais, ce n'était plus d'actualité. De plus... Je doutais sincèrement que cette petite mise en scène plaise à celui qui hantait à nouveau mes nuits...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 2 Avr - 22:00


Des réponses enfouie dévoilé



Moi dormir ? Impossible, de dormir dans ce cas de figure. Du moins pour moi, mais pour une fois ce n’était pas ma paranoïa qui me maintenait réveillé. C’était juste l’envie de regarder encore Nesrine en lui caressant ses cheveux même endormie. On a beau avoir parlé, menacé ressentie, je n’arrivais pas encore à réaliser que je ne suis pas en train de rêver. Quand je pense que j’avais fait le choix de la laisser vivre sans moi. Je pense que je m’en serai bien mordue les doigts, faire preuve d’égoïsme comme tout démon serai enfin de compte un avantage.

Alors que je fixai ce corps endormi sans relâche me revivant les moments passés avec elle au temps où j’étais un ange. Je lève brusquement les yeux vers la porte de la chambre. On n’était plus seul. Je ne m’attendais pas vraiment à ce genre d’imprévu, je redécouvre Nesrine oui certes mais à quel point ? Doucement je me lève du lit et enfile mon caleçon et pantalon pour aller à la cuisine reprenant mon masque dur froid. D’un air décidé je me téléporte à la cuisine bras croisé et le regarde d’un air supérieur. Le sorcier sursaute à la subite présence, mais mon visage froid et dur mais surtout neutre ne laisse rien transparaitre. Ce qu’il fiche ici je n’en sais rien, tout ce que je veux c’est qu’il dégage.

« On peut savoir ce que tu fiches ici ? »

Il s’apprête à répondre mais je le coupe de suite.

« Elle dort repasse dans la nuit. »

Je ne sais rien de lui et je ne me doute absolument pas ses intentions, je ne perçois réellement que la colère. Mais quelque chose me dit que la raison de sa présente risque de ne pas vraiiiiment me plaire. Je le fixe et plisse les yeux pour attendre une réaction.






Dernière édition par Jarvis Stone le Mer 27 Mai - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Dim 12 Avr - 19:37






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Un sorcier... Voilà ce qu'il était. Étant l'un des tout premiers membres de la guilde des Faucheurs, Zéphir était l'un de ses plus fidèles membres et qui avait finis par se «reconvertir» puisque à plusieurs reprises il s'était fait attraper les autorités. Et pour éviter de trop gros problèmes, il était passé du côté plus discret du métier. Il avait donc été chargé de récupérer les primes et de les apporter aux différents assassins, évitant ainsi aux clients et aux criminels de devoir se rencontrer et d'ainsi risquer leurs anonymats. Par conséquent, il n'était pas bien compliqué de deviner qu'il était là pour m'apporter mon dû, même si derrière tout cela se cachait d'autres intentions bien moins avouables.

Tandis que non loin de moi, Jarvis se levait et s'habillait, le sorcier, lui, en profita longuement pour observer le décor qui l'entourait. Un sourire étirant finalement ses lèvres, il retira sagement sa veste en cuir qu'il laissa retomber sur le canapé avant de faire mine de se diriger vers la cuisine. Sauf qu'au moment même où il descendit de l'estrade et qu'il mettait donc un pieds dans la pièce, une silhouette apparut juste devant lui. Sursautant légèrement, l'homme haussa un sourcil en détaillant l'ombre de haut en bas. Un type, plutôt très pâle, avec des cheveux noirs et des yeux émeraudes, uniquement vêtu d'un pantalon. Et visiblement, mécontent.

Entrouvrant les lèvres pour lui répondre, le sorcier fut aussitôt coupé. Croisant à son tour les bras, il se mit à fixer le démon. Ce qu'il fit longuement, d'ailleurs, avant de se décider à laisser échapper un petit rire qui agita ses épaules. Secouant la tête, Zéphir passa finalement une main dans ses longs cheveux d'une blancheur presque immaculée.


«Le but était de la prendre par surprise...!»

Puis fixant de nouveau Jarvis, le sorcier poussa un soupire, comme si quelque part au fond de lui il était dessus de trouver quelqu'un ici.

«Mais apparemment, je n'ai pas été assez rapide. Elle a trouvé quelqu'un d'autres pour s'amuser...»

Haussant les épaules, il laissa un sourire étirer malgré tout ses lèvres.

«Bah, j'aurais du m'en douter...! Tous le monde n'arrête pas de dire que cette nana est aussi chaude que la braise! Tant pis, une prochaine fois peut-être...»

Puis venant prendre appuie sur le plan de travail juste à côté de lui, il fit mine de se déchausser tranquillement, comme si de rien n'était.

«Sinon, j'viens aussi lui apporter sa prime...!»

Puis s'arrêtant et levant les yeux au plafond, son ventre se mit à émettre un gargouillis sonore.

«Ah...! J'crois que j'ai la dalle. J'viens de terminer ma tournée, et j'ai toujours rien avalé. Tu me fais un café...?»

Se dirigeant finalement vers le canapé, le sorcier se laissa lentement retomber sur celui-ci.

«J'ai quelques infos pour la Veuve Noire, de la part de Maktoc. C'était assez urgent, à ce qui paraît, alors je ferais mieux d'attendre qu'elle se réveille, on sait jamais...!»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Jeu 28 Mai - 0:47


Des réponses enfouie dévoilé


Être démon de la colère me donne toujours cet air froid et légèrement colérique, sur ça je n’y pouvais rien et étrangement seul la présence de Nesrine parvient à détendre mon visage. Dans le fond je me doutais bien que les intentions de ce gars son malsaine, rien qu’a son visage on le voit. Même un humain des plus banals le verraient. Un idiot égocentrique qui se surestime et à la mauvaise manie de vouloir s’élever plus haut en écrasant les autres. Voilà ce que je voyais en regardant la simple expression qu’il arbore à mon égard lorsque je le surprends l’air de rien dans la cuisine.

«Le but était de la prendre par surprise...!»

Le fixant du même air depuis notre rencontre je croise doucement les bras mettant mon tatouage numéro 4 en valeur sans le vouloir.

«Mais apparemment, je n'ai pas été assez rapide. Elle a trouvé quelqu'un d'autres pour s'amuser...»

Je plisse les yeux à sa réflexion ne faisant que constater que mes hypothèses s’avèrent de plus en plus juste. Mâchoire crispé je le laisse faire son monologue suivit de son sourire digne d’un crétin. J’ose espérer que la vampire n’a pas été assez cretine pour avoir déjà donné une nuit de folie à cet idiot…

«Bah, j'aurais dû m'en douter...! Tout le monde n'arrête pas de dire que cette nana est aussi chaude que la braise! Tant pis, une prochaine fois peut-être...»

Un rictus d’agacement ce dévoile sur mon sourcil droit toujours les bras croisés. Je suis en train de rêver ? Ou il vient d’insinuer qu’elle serait une femme facile ?

«Sinon, j'viens aussi lui apporter sa prime...!»

De mon ton habituel froid et strict je lui réponds.

« Tu parles beaucoup trop ferme là un peu. »

M’ignorant complètement sans se douter surement de qui il a à faire il reprend son inssolence en continuant comme si ne rien était.

«Ah...! J'crois que j'ai la dalle. J'viens de terminer ma tournée, et j'ai toujours rien avalé. Tu me fais un café...?»

Pour qui se prenait-il… Avait-il au moins conscience de la personne avec qui il parle en ce moment même ? Il pense sincèrement que je vais lui faire un café pénard avec un petit dej’ en prime ? Je tente de prendre sur moi histoire de ne pas faire trop de dégat mais j’étais bien conscient que ce calme ne va pas durer, je bouillonne à l’intérieur. Instalé sur le canapé comme si il était chez lui, il finit par lancer la pierre de trop qui fait déborder mon vase qui représentait ma patience. Et il faut dire que de la patience j’en ai plus eu depuis que je suis devenue un démon.

«J'ai quelques infos pour la Veuve Noire, de la part de Maktoc. C'était assez urgent, à ce qui paraît, alors je ferais mieux d'attendre qu'elle se réveille, on sait jamais...!»

Sans prévenir je me téléporte alors derrière lui et le saisie par la gorge au point de lui en coupé le souffle histoire de ne plus l’entendre parler. Aaaah ce bon bruit d’étouffements c’est tellement plus… Apaisant. De ma main de libre par ma rapidité démoniaque je casse ses deux poignets pour ensuite serrer ses deux mâchoires pour qu’il ne crie pas trop fort. Je penche la tête sur le côté un peu moqueur avec un sourire mauvais.

« C’est tellement mieux quand tu la ferme… »

Je tourne sa tête vers moi en le tenant encore par la mâchoire.

« Maintenant les règles sont simple, soit tu pars et écrit l’urgence sur un papier et laisse sa prime soit je te casse la mâchoire. »




Dernière édition par Jarvis Stone le Sam 12 Sep - 17:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Mar 16 Juin - 19:57






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Zéphyr ne s'était probablement pas attendu à cela. Il fallait préciser qu'à vrai dire, il ne connaissait absolument pas celui qu'il avait face à lui, et que même si le chiffre quatre s'affichait fièrement sur son torse, il ne s'agissait pour lui que d'un simple tatouage, rien de plus. Alors évidemment... Lorsqu'il réussit à définitivement énerver le démon, il ne put réagir à tant. Soulevé au dessus du sol, ses pieds s'élevaient à une hauteur d'un peu plus de dix centimètres au dessus du parquet. Le souffle coupé, il ne pu ni parler, ni hurler quand ses deux poignets furent cassés. Serrant les paupières autant qu'il le pouvait, le sorcier encaissa sans même pousser un quelconque gémissement. Sa mâchoire, trop fermement maintenue, le lui interdisait formellement.

Rouvrant légèrement les yeux et les fixant sur le visage du démon, Zéphyr sentit petit à petit la panique l'envahir. Écrire l'urgence...? Etait-il seulement sérieux en disant cela? Comment aurait-il pu le faire sans ses poignets, hein? Laissant échapper un «Hmph» incompréhensible, le sorcier écarquilla les yeux et se mit à fixer un point derrière son bourreau.

J'étais debout, derrière les deux hommes. Mes rondeurs charnelles cachées uniquement d'un simple drap blanc que je maintenais, j'avançais lentement vers eux pour venir écraser ma poitrine contre le dos du démon. Mes bras vinrent s'enrouler autour de son torse, mes doigts venant lui en flatter les pectoraux. Je déposais alors un léger baiser sur la peau brûlante de mon amant et soupirais légèrement sans plus faire attention à ce qu'il se passait autour de moi.


«J'ai cru entendre que tu t'amusais... Alors je suis venue voir.»

Inspirant longuement, je serrais un peu plus mon compagnon dans mes bras et relâchais doucement mon étreinte pour me hisser sur la pointe des pieds et venir poser mon menton sur son épaule.

«Tu devrais le reposer avant qu'il ne meure étouffé, mon amour.»

Du doigt, je lui montrais les deux poignets qu'il venait volontairement de casser.

«Il ne pourra rien écrire dans cet état, et si il meurt, il ne pourra rien dire non plus.»

Levant les yeux sur le sorcier, je le dévisageais longuement.

«J'espère pour toi que ces informations en valent la peine... Maktoc me devait ce service depuis bien longtemps.»

Je plissais un peu les yeux, une expression brutalement froide sur le visage.

«Et si il s'avère qu'elle ne mène à rien... Je ne me gênerais pas pour t'ôter la vie, à toi et ce vieillard sénile.»

Maktoc n'était autre que le gérant qui nous approvisionnait en armes en tout genre. Bien évidemment, tout cela provenait d'un marché illégal, mais de très bonne qualité. La première fois que je l'avais rencontré, c'était à l'occasion de l'achat d'un nouvel ensemble de couteaux de lancés, pour mon entrée dans la guilde des faucheurs. Depuis, j'avais souvent été le voir, toujours pour alimenter mon stock de lames. Et puis un jour, en échange d'une arme dont la valeur dépassait l'entendement, il m'avait demandé de lui rendre un service. Je devais me rendre à sa place, à un rendez vous avec l'un de ses clients qu'il ne pouvait honorer. J'y étais allé... Or, il s'avérait que les types que l'y attendait là-bas n'étaient autre que des membres des forces de l'ordre. En y allant à sa place, et en me débarrassant d'eux, je ne lui avais pas rendu non un, mais deux services. Voila pourquoi il m'en devait un.

Le corps collé contre celui de mon compagnon, je dévorais un instant la trachée du sorcier du regard, puis relevais les yeux vers les siens.


«Pose le donc, qu'il me dise ce qu'il sait.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Sam 27 Juin - 13:23


Des réponses enfouie dévoilé


C’était tellement jouissif, ce petit air paniqué, la peur… un sentiment dont je me nourris depuis mon changement de race. Aider les autres n’étais plus d’actualité. Depuis que j’éprouve une haine constante pour les cieux, les humains sont devenus mes cibles par le simple fait que la source de ma partie démoniaque les aides avec acharnement à leur faire trouver discrètement le bonheur. Moi je jouais avec leur discrétion pour briser la simple parcelle d’espoir qui peut leur rester. Mon but ? Les forcer à descendre et à intervenir pour tous les tuer un par un. Et voir donc ce petit sorcier souffrir par ces poignets fracturer me plaid par le simple fait qu’il se rapproche des humains à l’exception de ses pouvoirs et de son âge.

La petite torture allait commencer, lui demander d’écrire avec le poignet cassé était la première étape. Et j’avais dans le fond hâte de voir ça, l’entendre supplier à lui en couper la langue. Mais mon petit plaisir prend vite fin quand je constate son regard qui dérive sur Nesrine, ma seule faiblesse, qui vient de se lever. Je ne bouge pas d’un pouce lorsqu’elle se colle à mon dos, ressentant tout de même sa froide poitrine qui me rafraîchis que brièvement par mon corps brulant. M’amuser ? Je ne faisais que commencer, dommage qu’il y a une spectatrice. Surtout que celle-ci me demande de le lâcher, je soupire d’agacement et tourne mon visage vers elle qui s’est posé sur mon épaule. Il ne fallait pas que ce sorcier de pacotille voie ma faiblesse, mais je ne pouvais pas non plus l’envoyer balader. Il fallait trouver un juste milieu, ce qui dans ce cas de figure n’est pas vraiment évident. Mon temps de réflexion ne dura qu’un court moment, coupé par la réflexion de la vampire qui à première vue n’a pas compris que j’ai volontairement demandé d’écrire avec ses poignets cassé pour qu’il souffre, du pur sadisme.  J’écoutais attentivement ce qu’elle lui disait en observant ses réactions… De la peur… De la surprise mais aussi un peu d’incompréhension. En même temps c’est vrais que vu comment il était à l’aise, il doit ne pas comprendre la menace de mort de Nesrine. Je peste quand elle me demande de nouveau de le lâcher, et par colère (je ne suis pas non plus le démon de la colère pour rien) d’un seul bras je fais voler le sorcier jusqu’à la cuisine. Je me frotte la nuque l’air de rien en retournant dans la chambre pendant que le sorcier lui tousse et râle par la douleur qu’il ressent par cet affront. Une fois dans la chambre j’enfile le reste de mes vêtements et retourne au pied de la porte de  la chambre pour surveillé ce qui se passe gardant un œil neutre et froid envers le sorcier.




Dernière édition par Jarvis Stone le Lun 7 Sep - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Lun 3 Aoû - 13:04






×Jarvis Stone
×Nesrine Nightmare




Nuit ღ Appartement de Nesrine

{000 mots}

Code © Hiyata
Des réponses enfouies dévoilées
Haussant un sourcil, je suivais le mouvement du bras du démon du regard, mes yeux se posant sur le corps presque inerte du sorcier qui venait de heurter de plein fouet l'un des éléments de cuisine avant de s'étaler par terre. Je grimaçais un peu, me disant qu'il devait probablement avoir très mal, et soupirais avant de me décider à replacer correctement le drap qui cachait toujours ma nudité. Attrapant ce dernier et le relevant un peu pour éviter de marcher dessus, je me dirigeais sagement vers la cuisine, m'avançant dans la direction de Zéphir.

Presque aussitôt, celui-ci eut un mouvement de recul, son dos venant cogner contre le mur. J'ignorais purement et simplement sa réaction, m’accroupissant devant lui pour lui faire face. Je grimaçais un faible sourire tandis que Jarvis revenait vers nous.


«Je suis désolé que tu sois tombé dans un aussi mauvais moment... Il aurait mieux fallut pour toi que tu ne vienne finalement pas.»

Baissant les yeux sur ses poignets qu'il maintenait comme il pouvait contre lui, je tendais les doigts vers l'un de ses bras que j'attrapais pour le tirer fermement vers moi. Alors qu'il écarquillait les yeux, et étouffait une plainte, je laissais échapper un rictus agacé.

«Oh, ca va, arrête un peu...!»

Resserrant ma prise sur son bras, je le fis geindre de douleur avant de réussir enfin à jeter un coup d'oeil sur son poignet.

«Ils ont l'air salement amochés. Il te faudra probablement quelques mois pour en revenir. Enfin, ca te fera des congés, je ne vois pas de quoi tu te plains...»

Le relâchant, je relevais les yeux vers lui et soupirais de plus bel.

«Bon, allez... Dis moi ce que tu sais, et je te laisserais repartir tranquillement.»

Je laissais un léger sourire étirer mes lèvres en coin.

«Et tu ferais mieux de te dépêcher... Je commence à avoir soif.»

Je croisais son regard, et apercevais cette lueur de compréhension traverser ses yeux. Il hésita très brièvement avant de se décider à parler.

«Maktoc m'a dit... Il y a un ange, un petit blondinet. Il doit pas être bien vieux, mais il dit qu'après tout, peut-être qu'il aurait pu être formé par lui. Mais je sais pas qui c'est lui, hein...! Il m'a rien dit de plus, si ce n'est qu'il tient un restaurant en ville «Chez l'Angelot», ou un truc dans le genre...!»

Je haussais un sourcil face à ces informations.

«Il dit qu'il est plutôt mignon, mais qu'il a pas l'air bien dangereux...! Il a dit que ca devrait être facile pour toi, qu'il s'appelait...»

Son regard dériva sur Jarvis un peu plus loin, avant de revenir vers moi, sa langue passant brièvement sur sa lèvre inférieur pour l'humidifier.

«Isei, je crois. Ou un truc dans le genre.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   Sam 12 Sep - 17:35


Des réponses enfouie dévoilé


La fragilité des sorciers étant donc égal à ceux des humains, c’était plutôt facile à le deviner mais c’est toujours bon d’en avoir la confirmation. Envoyé contre un mur tel qu’un vulgaire pantin je finis par ignorer la raison de mon briseur de patience en constatant avec satisfaction que ma vampire n’en tenait pas rigueur. Malgré son caractère maintenant plus trempé elle ne m’empêche pas d’agir comme bon me semble. Une crainte donc se dissipe bien rapidement, je vais pouvoir être avec elle, tout en restant moi-même. Plus qu’à retrouver notre fils et là ce sera le comble, du moins je crois… Parce que le retrouver était une chose, mais se faire pardonner de notre absence en est une autre. Et je n’étais pas assez con pour penser naïvement que tout se passera bien qu’il sera au courant de tout et qu’on pourra enfin fonder une famille. Non il est évident pour moi qu’on lui a bourré le crane d’un mensonge, et qu’il refusera la vérité qu’on tentera de lui donner.

Pendant que Nesrine plain vite fait le sorcier pour le soigner sommairement, je reste en retrait en cas que le petit veuille jouer les rebelles. Mais ma chère et tendre a plutôt l’air de bien s’en sortir vraiment. Elle se comporte comme une rose, il y avait dans ses paroles un mélange de douceur avec un bon parfum mais plusieurs épines qui refroidie largement les ardeurs de son interlocuteur. Ne sachant pas encore grand-chose des activités de mon âme sœur, resté dans le coin pour écouter la conversation et essaye de comprendre ses activités. C’était un peu flou mais je comprenais enfin les bases. Ce gars la est un sorte de messagers pour donner comme des genres de missions et donner les ‘’récompenses’’. Je ne regrette pas de lui avoir cassé les poignets… Parce que quelque chose me dit que la récompense, la paye en gros n’allait pas me plaire….

Écoutant encore la discussion et au final je finis par hausser les sourcils aux noms de Isei. Étrange… ce nom me dit carrément quelque chose… Je me mets à frotter mon menton quand une idée me vient à l’esprit, une possibilité, bien que sa race ne correspond pas vraiment mais après tout tout est possible, je suis passé d’ange a démon, alors pourquoi pas  de démon à ange ? Surtout que le gamin que je pense n’était pas totalement un démon, mais un simple humain possédé par un démon qu’il contrôlait difficilement à cause de ses sentiments trop sensible. Grimaçant en me remémorant cette mauvaise période où j’étais enfermé dans un corps humain dont l’hôte ce nommait Reiji Mutsuyo je m’approche du sorcier septique. Quelque chose me disais que c’était vraiment lui, et si je le connais, niais comme il est, si il est vraiment devenue un ange alors que Reiji et moi on le pensait mort, il pourrait sans doute cracher facilement des informations sur notre fils. Du moins s’il en a.

« Isei? Tu es sur de ce nom toi ? Ce ne serais pas Isei Ishin sont identité entière par… Pur hasard ? »

Le sorcier tente de ce reculer plus qu’il ne peut et me regarde craintif.

« Ce… ça y ressemble ou…Oui »

Je finis par regarder Nesrine gardant mon air sérieux et explique à Nesrine.

« Si c’est bien le gamin auquel je suis en train de penser je dois surement le connaitre. Le seul truc c’est qu’au dernière nouvelle, c’était un humain possédé par un démon et la dernière fois que je l’ai vu il était mort le gosse. »

Je regarde froidement et de haut Zephir qui avale difficilement sa salive pour mon regard froid, neutre et menaçant. Je ne sais pas pourquoi je me mèle de tou ça par la simple probabilité que je le connaisse. Un mélange de vouloir des informations sur notre fils et aussi de comprendre comment il a pu passer de ‘’démon’’ à ange. Dans tous les cas il était hors de question  que je laisse Nesrine seule dans cette excursion tant que les choses ne soit pas claire. Ce gosse est un putain de sensible, et sa sensibilité le rendais dangereux, j’ignore si il n’est encore aujourd’hui par sa race d’ange, mais on n’est jamais trop prudent.




Dernière édition par Jarvis Stone le Mar 2 Fév - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Hentai] Des réponses enfouie dévoilé   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Hentai] Des réponses enfouie dévoilé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oh ! Les voilà ...
» louis chedid voilà pourquoi
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]
» Je suis là, me voilà, c'est petit et c'est trop drôle tout à la fois [LIBRE]
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: Le village :: Quartiers Résidentiels :: Appartement n°2 : Nesrine Nightmare-