Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nesrine Nightmare

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 01/03/2015

Feuille de personnage
Guilde: Faucheurs
Rang dans la Guilde: Assassin
Place dans la hiérarchie de sa Race: Sang Impur / Autrefois humaine
MessageSujet: Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....   Lun 9 Mar - 10:25

Nesrine Nightmare

L'éternité... N'a-t-on jamais trouvé meilleure torture...?



ID Card
Âge : Plusieurs siècles déjà
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Espèce : Vampire
Métier : Chasseuse de Prime
Origines : Inconnues
Familier : Une veuve noire à dos rouge, du nom de Nazaria.
Aptitudes : Forte, endurante et rapide ; Maîtrise des techniques d'illusion dites "totale". Elle est capable de les maintenir l'espace de cinq minutes, au grand maximum, juste le temps que son familier injecte son poison à sa victime.
Personnage sur l'avatar : Inoue Orihime de Bleach

Physique


Les apparences sont parfois trompeuses, n'est ce pas? Alors que vous aurez face à vous une belle jeune femme, fragile et sensible, sachez qu'au fond, elle n'a qu'une idée en tête, celle de vous dévorer, sans pitié.

Alors oui... Nesrine ressemble à n'importe quelle femme, aussi jolie soit-elle. Mesurant aux environs des 1m60, elle ne pèse en général pas plus de 58 kg. Pas un poil de graisse superflue. Si ce n'est pas pour ajouter un peu plus de charmes à ses atouts déjà majeur, alors c'est pour venir enrichir sa masse musculaire qu'elle pourrait prendre un peu de poids. En somme, elle reste assez petite, et elle affiche une fine et noueuse musculature, assez discrète pour garder sa silhouette élancé et féminine. Elle pourrait apparaître comme une proie facile, parce que frêle et sensible pour certains, alors qu'au fond... Ne vous méprenez pas. Ce petit bout de nana serait parfaitement capable d'arrêter un griffon en plein vol, et à main nue.

Vous l'auriez sans doute deviné, si vous aviez eu la chance de pouvoir la voir de plus près. Ses fines chevilles qui donnent sur des mollets et des cuisses qui font naître chez vous les plus inavouables des désirs sont en réalités aussi fort et résistant que le sont ceux sont d'un homme durement entraîné au combat. Et ses fesses, rondes et à l'allure parfaite qui vous emmènent jusqu'à un bassin que vous adoreriez sans doute voir se cambrer, juste sous vos yeux... Mais le plus irrésistible est sans conteste cette ferme poitrine qui vous promets de longues et délicieuses soirées en perspective. Agrémentez le tout d'un joli visages aux traits fins sur lequel deux grands yeux bleus se dessinent et vous dévisagent alors que cette longue chevelure rousse virevolte au grès du vent...

En plus de tout cela, il faut dire que la miss sait parfaitement comment mettre tout cela en valeur, afin de vous capturer et de vous emprisonnez plus facilement encore dans ses filets. De la lingerie, finement ouvragée, où la dentelle et le satin se partagent, offrant ainsi à votre regard le plus appétissant des plats. Ajoutez à cela des bas noirs et une jupe de même couleur, des escarpins et fin et léger chemisier... Et vous aurez là la parfaite arme de séduction.

Oui... Oui, vous vous seriez sans doute trompé en la voyant. N'importe qui tomberait sous le charme de la délicieuse créature qu'est Nesrine. Oh, mais rassurez vous... Vous n'êtes pas sa première victime, et vous ne serez pas la dernière. Par contre, vous ne serez sans doute plus là pour vous en rendre compte...

Caractère


Comment décrire un tel exemple de complexité? Tantôt innocente, tantôt violente... Elle pourrait vous séduire et faire de vous sa marionnette si vous vous montriez assez performant. Mais en aura-t-elle seulement l'envie...? A moins que l'idée de vous tranchez la gorge ne lui plaise plus.

Il est des choses parfois que l'on ne comprend pas. Et c'est le cas de Nesrine. Incompréhensible. Douce créature qui vous dévore du regard, ce à quoi vous répondez par un sourire charmeur parce que vous pensez qu'elle ne cherche qu'à vous allumer... Alors qu'en fait, elle rêve de pouvoir vous arracher la tête, pour vous vider de la moindre goutte de sang. Elle est belle, n'est ce pas? Agréable, elle a toujours un sourire pour vous, et n'hésite pas à vous remonter le moral en cas de besoin. Elle se montre très attentionné, très douce... Un peu naïve, et sans doute frêle, mais son physique compense largement tout ça, après tout. Et puis, il sera ainsi plus facile de lui faire croire que vous l'aimez vraiment alors qu'au fond de vous, vous n'avez qu'une seule envie, et c'est de mêler votre corps au sien. Alors un jour, vous l'invitez... Vous vous préparez, et vous salivez déjà d'avance... Vous rêvez de voir apparaître sur son visage d'ange cette légère surprise, puis ce plaisir immense que vous pensez être capable de lui offrir...

Et tandis que votre peau effleure enfin la sienne, elle se montre étrangement plus... entreprenante? Ce n'est pas pour vous déplaire, c'est vrai... Du moins jusqu'à ce que vous voyez luire ses crocs, juste avant qu'ils ne se plantent fermement dans votre cou. Vous avez mal... Vous sentez petit à petit la vie vous quitter. Et vous mourrez.

Voilà ce qu'est Nesrine. Une manipulatrice au corps de rêve qui se fait passer pour n'importe qui le jour, et qui la nuit se révèle. Chasseuse de prime, elle a une irrésistible tendance à laisser derrière elle des bains de sang. En général, elle commence par empoisonner ses victimes, grâce au poison de sa veuve, pour ensuite manipuler leur sens avant de littéralement les massacrer. Certains disent qu'elle est folle à lier, et qu'elle ne pense qu'à tuer. D'autres, beaucoup plus proche de la vérité, vous diront qu'elle expie ainsi la trop grande colère qui l'habite. Mais qu'importe... Dans le métier, elle est appelé la Veuve Noire, ou l’Écarlate. Et si vous ne la connaissez pas encore, un conseil... Faites tout pour ne pas attirer son attention.

Histoire


La légende de l'écarlate naquit il y a de cela trois siècles, alors que les vampires existaient il y a déjà bien longtemps. Ces derniers avaient rapidement compris leur potentiel, et ils s'étaient alors organisés en une grande société qu'ils firent évoluer au fur et à mesure du temps. Partout, ici et là naquirent des villages de buveurs de sang qui prenait ensuite le contrôle des cités environnantes afin de s'en servir comme garde manger.

C'est dans ce contexte que naquit Nesrine, enfant d'un couple de simples villageois. La petite perdit sa mère à l'âge de cinq ans, peu de temps après sa grand-mère maternelle, lorsqu'une nouvelle vague de vampire fondit sur le village. Alors que tous les hommes, les femmes et les enfants courraient dans tous les sens pour échapper aux créatures des ténèbres, l'enfant chuta brusquement, se retrouvant face contre terre, et devenant alors la proie d'un vampire. Mais sa mère, sans doute plus courageuse alors que n'importe qui, se jeta sur sa fille, devenant ainsi la victime et sauvant la petite. Alors que sa mère hurlait et se vidait de son sang sous ses yeux, Nesrine resta totalement immobile, effrayée et incapable de bouger ne serais-ce que le petit doigt. Puis quelqu'un passa par là, et l'attrapa, l'emmenant loin de tout cela.

Lorsque l'enfant s'éveilla, l'homme qui l'avait retrouvé, son père, avait eu le temps de l'éloigner de quelques kilomètres du lieu du massacre. Ils s'en étaient tous les deux sortis, et avaient quittés le village dans la confusion, trompant la vigilance des vampires. Ces créatures aux canines pointues appelaient le villages aux alentours du château leur «garde-manger», et ces derniers ne tarderaient pas à être vide. Il leur faudrait alors chercher ailleurs, aller plus loin pour boire du sang chaud. Et par conséquent, pour ceux qui voulaient fuir, il fallait aller loin, très loin, bien plus loin que ce que l'on pourrait croire.

Le père et sa fille passèrent donc quelques années sur les routes, ils travaillèrent durs et finirent par se faire engager par une troupe d'artistes itinérants. L'enfant, âgée de sept ans désormais, s'occupaient des tâches ménagères, comme laver le linge, faire le repas, ou même chouchouter les artistes. Le père de la petite mourut lors d'un dangereux numéro, alors qu'elle avait presque neuf ans, la laissant seule avec les autres, ceux qui la prenaient pour la bonne à tout faire. Peu de temps après cet incident, le patron de la troupe lui demanda, et insista fortement pour qu'elle vienne s'occuper de lui et laver et frotter son dos. Ce jour là, elle le repoussa tant bien que mal alors qu'il essayait de la faire entrer dans le baquet d'eau chaude avec lui mais malheureusement, la force d'une gamine n'est pas comparable à celle d'un homme d'âge mûr. Ce soir-là, elle se fit violenter, pour la première fois, alors qu'elle venait tout juste d'atteindre les neuf ans. Et les heures qui suivirent, furent les plus horrible de sa vie. Elle se sentait sale, dégoûtante, honteuse, et incapable de dire quoi que se soit à qui que se soit, parce qu'elle avait peur, et qu'elle avait terriblement mal entre les cuisses. Elle s'endormit donc sur sa couche de paille, des larmes débordant des yeux, et l'entre jambe douloureuse.

Douze longues années s'écoulèrent ainsi. Nesrine se faisait régulièrement violer par le patron de la troupe. Elle tomba même une fois enceinte, et elle accoucha dans l'ombre, d'une fille, qu'elle mit à la charge de l'hôpital du village où la troupe s'était arrêté, l'abandonnant. Jamais elle ne la vit, et jamais elle ne voulut la voir. Elle restait silencieuse sur son sort et faisait tout pour que personne ne se rendent compte qu'elle était enceinte. Durant cette période, elle devint aussi absente et invisible qu'une ombre. Elle faisait les repas quand personne n'était là, et elle faisait les tâches ménagères pendant les numéros des artistes. Pour le reste du temps, elle s'enfermait dans sa chambre, et pleurait, à longueur de journée.

Puis, à l'âge de vingt deux ans, alors qu'elle s'était éloigné du reste de la troupe pour nettoyer le linge, elle glissa... Et chuta lamentablement dans l'eau du lac. Malheureusement pour elle, elle n'avait jamais eu l'occasion d'apprendre à nager. Alors elle se mit à couler... Elle s'enfonça petit à petit dans l'eau froide et glacée, seule, et prête à mourir. Et puis... Elle sentit soudainement des bras l'enserrer, la soulever et la remonter vers la surface. Sa première inspiration fut, en quelque sorte, comme une renaissance. Celui qui venait de la sauver n'était autre qu'un homme. Beau, grand, fort... Il avait tout pour plaire. Il l'écouta longuement se lamenter sur son sort, et il l'aida même à échapper à tout cela. Tous les deux logèrent dans une petite bicoque en pleine forêt. Et plus le temps passait, plus l'affection que portait Nesrine envers l'inconnu était fort, et sincère. Elle en tomba pleinement amoureuse, sans véritablement savoir quoi que se soit sur lui.

L'amitié s'était transformé en un véritable amour, et après lui avoir donné le nom de Jared, elle poussa les choses jusqu'à coucher volontairement avec lui. Elle l'aimait profondément, et elle voulait... Elle désirait savoir ce que c'était, de pouvoir ressentir la tendresse de l'autre. Le problème... C'est qu'il disparut aussitôt le lendemain. Il s'était littéralement envolé. Il n'y avait plus une seule trace de lui, ou que se soit. Dans un folle espoir cependant, la jeune femme ne quitta jamais la cabane qu'elle avait si longtemps squatté en sa compagnie, du moins jusqu'à ce qu'elle mette au monde un enfant. Mi humain, mi ange... Un garçon, dont elle accoucha seule. Elle était d'ailleurs sur le point d'y laisser sa vie quand les êtres divins apparurent. Pour l'aider...? Oh, ils la soignèrent, certes. Mais ils lui enlevèrent également le petit être qu'elle venait de mettre au monde. Ils lui arrachèrent des bras, ne lui laissant même pas le temps de contempler son visage.

Elle se retrouva donc seule... Perdue au milieu des bois, elle pleura longuement cet enfant qu'elle avait tout fait pour mettre au monde le plus sainement possible. Elle passait ses journées recroquevillée dans un coin, pleurant et gémissant misérablement. Et puis... La tristesse laissa place à une once de colère, qui se transforma rapidement en un ouragan de haine. Elle se mit à passer ses nerfs sur tout ce qui lui passait sous la main... Puis soudain... Le plafond s'effondra, et surgit des ténèbres de la nuit un homme au visage aussi pâle que les rayons de la lune. La jeune femme ne mit pas longtemps à reconnaître la créature qu'elle avait face à elle. Un vampire...! S'étaient-ils aventuré aussi loin pour se nourrir? Elle n'en savait rien, et ne tenait pas particulièrement à le savoir. Elle s'apprêtait à fuir, quand des doigts froids se refermèrent sur son poignet. Un rire surgit du noir, et avant qu'elle n'ait eu le temps d'hurler de peur, elle sentit des canines plonger dans sa chaire. Le cri effrayant qu'elle voulait pousser resta bloqué dans sa gorge, et tandis que sa vision se brouillait, elle sentit ses forces l'abandonner petit à petit. Les veines proche de la morsure semblaient bouillonnaient, comme si son sang se consumait à l'intérieur d'elle, comme si... Comme si un poison se frayait un chemin en elle. Elle bascula en avant alors qu'on la lâchait, et elle s'écrasa, face contre terre. Ses yeux se fermèrent et ce fut alors, le trou noir.

Nesrine s'éveilla trois heures plus tard. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se trouvait dans un somptueux manoir, dans une immense chambre dont les rideaux du lit à baldaquin étaient fait de velours bordeaux. Vêtue d'une longue chemise de nuit de coton d'un blanc immaculé, elle se releva lentement après avoir reprit son souffle. Elle avait l'impression de s'être réveillé d'un cauchemars, son cou lui faisait affreusement mal et le sang battait à ses tempes. Alors qu'elle venait de s'asseoir sur les draps propre du lit, elle sentit une affreuse migraine poindre le bout de son nez. Ne supportant pas une douleur aussi vive, elle retomba vers l'arrière, et alors qu'elle croyait qu'elle allait s'effondrer là et ne plus bouger, une voix se fit entendre. Tandis qu'elle pensait qu'elle allait se retrouvait à moitié allongé sur le lit, des bras glissèrent sous ses jambes, et sous son dos pour aussitôt la soulever, aussi délicatement que l'on cueille une fleur, belle et fragile.

On la déposa sagement sur le lit, l'allongeant et dégageant les quelques mèches de cheveux qui barraient alors son front. Il soupira, et déposa un léger baiser sur son front avant d'éloigner lentement son visage du sien. Et là, elle pu le voir. Vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon noir, l'homme possédait un corps fin et svelte. Il avait les yeux et les cheveux d'un même noir, aussi profond et envoûtant. Sans doute se serait-elle laissé emporter par son charme, si elle n'avait aperçut les deux canines qui dépassaient légèrement de ses lèvres.

La jeune femme commença à s'agiter sur les draps. Elle se rendit compte qu'elle était comme paralysé et qu'elle n'avait la force d'effectuer que de rares mouvements. Elle le fixait, les yeux grand ouverts, des gémissements de peur s'échappant de ses lèvres. Elle était effrayé, apeuré de comprendre qu'il s'agissait là d'un vampire, et encore plus de voir pourtant l'énorme tendresse qui se lisait dans son regard. Secouant doucement la tête, il caressa lentement ses cheveux. «Chhhh...! Oh, chut, je t'en prie, arrête donc d'essayer de bouger, ce serait pire encore... Je sais que ce ne sera pas facile, mais je serais là à ton réveil, alors ne t'en fais pas, et rendors toi bien sagement...» lui murmura-t-il avant de subitement passer une main au dessus de ses yeux. Elle eut soudain l'impression de plonger à nouveau dans le sommeil, et ses yeux se fermèrent à nouveau.

Nesrine mourut alors au petit matin dans la douleur, pour reprendre vie le soir-même. Sa peau était devenue d'une pâleur excessive, ses lèvres, aussi rouge que le sang. On dit qu'un vampire qui vient de naître se trouve plus affamé encore que l'un des leurs qui aurait passé des années entières dans un sommeil profond. Alors qu'on venait la chercher, elle n'était plus sagement allongé sur le lit, mais bel et bien accroché au plafond, la tête en bas. Elle ouvrit les yeux en même temps que l'on ouvrit sa porte de chambre, et si tôt celle-ci refermé, elle se jeta avidement sur l'homme qui était entré le premier. Les premiers jours d'un vampire, ses pouvoirs sont incontrôlables. Aveuglé par la soif, elle arracha la tête d'un de ses congénères, juste avant que l'on ne la maîtrise, grâce à de fin fils d'argent. On l'emmena ou plutôt on la traîna jusqu'à une immense salle ronde. En plein milieu de celle-ci trônait fièrement un homme assis sur un siège dont les dorures ne laissaient aucun doute quant à son statut. On l'attacha solidement avec de lourdes chaînes en acier à des anneaux situés au sol. Elle ne pouvait bouger, elle était ivre de colère, et de rage. Puis, face à ses yeux, une trappe s'ouvrit, d'où surgit un autre homme. Pour elle, il était impossible de le reconnaître, mais lui, n'eut aucun mal à se souvenir de son visage.

«Nesrine...?»

Sa voix était chevrotante, et ses tremblements, impossible à contenir. Une odeur persistante se fit bientôt sentir, et l'assemblée présente pu comprendre que l'humain s'était uriné dessus, de peur, sans doute. Alors qu'à son tour il tentait de se débattre, on l'attrapa et le força à rester immobile pendant qu'on lui tranchait la gorge. La jeune femme jusqu'ici intenable s'arrêta soudain et se tourna vers celui qu'on venait d'égorger. Ses pupilles se réduisirent à deux fentes noires. Nonchalamment, on poussa le cadavre de l'être juste devant elle. Sans plus attendre, elle se jeta sur sa proie et le dévora littéralement. Non pas qu'elle s'intéressait à la chaire, mais chaque organe était source de sang. Elle n'en laissa pas une goutte, et quand enfin elle fut reput, l'assemblée se divisa et disparut, ne restant plus que quelques rares personnes. Elle perdit conscience et à nouveau, elle fut transporté dans la même chambre que l'on avait au préalable nettoyé.

Le lendemain, elle ouvrit les yeux et il était là. Elle apprit à le connaître, à savoir tout ce qu'il y avait à savoir sur sa nouvelle race, sur cette nouvelle vie qui l'attendait. Elle apprit à devenir une parfaite vampire, à chasser les humains, comme chacun le faisait. Elle devint celle que l'on voulait qu'elle soit, et après quelques mois de coure intensive, elle épousa celui qui l'avait fait renaître en tant que vampire. Elle devint sa femme, et les jours s'écoulèrent, heureux et calme, autant que pouvaient l'être en tout cas ceux d'une créature de la nuit.

Et puis une guerre éclata... Les garous se battaient contre les vampires, et des tas d'entre eux moururent. Elle et son mari tombèrent dans une embuscade, dont elle fut la seule à en réchapper. Ils étaient nombreux, et ils avaient beau tous les deux avoir du talent, ils tenaient à peine le coup. Jusqu'à ce qu'un mâle, plus grand que les autres, fit son apparition. Un alpha. Il envoya Nesrine cogner contre un arbre en un seul coup de patte, et pendant ce temps là, tous les autres se jetèrent sur le vampire. Elle l'entendit se battre et continuer de lutter malgré les rugissements des loups qui happaient ses mollets, ou ses bras. Et puis il hurla, et elle les vit l'emporter loin d'elle. Elle eut beau crier et vider ses poumons de l'air qu'ils contenaient, il était mort, et elle n'y pouvait plus rien. Aujourd'hui, elle a de vagues souvenirs de son combat contre l'alpha, mais elle s'en est miraculeusement sortie. Blessée, elle s'est traîné, à moitié morte une nouvelle fois, jusqu'à l'immense manoir, lieu de résidence de sa famille.

On la soigna, et après avoir expliqué les événements au chef de famille, elle demanda la permission de se lancer dans une chasse au garou, sans merci. On lui refusa ce privilège. Elle décida alors de désobéir aux ordres, et s'éclipsant de la coure, elle partit, armé jusqu'aux dents, à la recherche de l'alpha auquel elle avait réussis à échapper miraculeusement. Elle le tua alors et ramena sa tête à l'assemblée, qui n'eut alors plus aucun moyens de lui refuser sa demande. Elle fut formé aux combats, et apprit à manier toutes sortes d'armes. Puis, à son tour, elle forma une poignée de vampire, qu'elle emmena en guerre avec elle. Vêtue d'armures difficiles à percer, elle mena plusieurs batailles avec ses hommes, et décima plusieurs meutes, rasant par là quelques villages de Garous qui s'étaient formés. Mais voilà, les loup-garou étaient comme les autres êtres, ils se reproduisaient, et au final, ils étaient toujours de plus en plus nombreux. Avec la haine qui l'habitait, les tuer n'était pas quelque chose de trop compliqué pour elle, mais il fallait aussi les traquer, les poursuivre, et les trouver.

On la surnomma bientôt L'écarlate, de par les bains de sang qu'elle laissait derrière elle. Elle voua le restant de sa vie à cette guerre sans merci, trouvant bientôt un plaisir immense dans ce qu'elle faisait. Les années s'écoulèrent et bien plus tard, alors qu'elle s'était échappé du manoir, étant donné qu'elle s'y sentait à l'étroit depuis quelque temps déjà, les garous passèrent à l'attaque. Ils prirent d'assaut le lieu de résidence de la famille Nightmare et mirent à feu et à sang les lieux. Lorsqu'elle arriva, il était bien trop tard, tous avait périt. Certains étaient mort, brûlés vif, d'autres avaient été tués, transpercés par des armes, puis d'autres encore avaient été à moitiés dévorés.

De nouveau, elle avait tout perdu. Son mari, sa famille, tout... Sa raison de vivre. Elle resta trois jours et trois nuits sur les lieux du massacre, trouvant simplement insupportable le fait qu'elle était de nouveau seule. Elle pleura longuement, hurla à plusieurs reprises sa détresse. Qu'allait-il se passer ensuite? Quelqu'un d'autre allait-il venir à sa rescousse, comme cela avait toujours été le cas jusqu'ici? Elle se rendit rapidement compte que ce ne serait pas le cas, qu'elle était définitivement seule. Bien qu'il existait d'autres familles de vampire, elle ne se sentait pas le courage de les rejoindre. Elle ne voulait plus que cela recommence. Alors elle décida de rester seule, avec son cœur et sa conscience. Elle survécut dans le monde grâce à des meurtres qu'elle commettait pour les autres.

Les humains étaient vils et cupides, et ils s'emportaient pour rien. La guerre, les complots politiques étaient devenu leurs jeux favoris. Elle en profita et fit du crime son métier. Connue dans ce domaine sous le nom de L'écarlate, elle traversa les âges, s'adaptant à ses derniers. Et puis un jour... Alors qu'elle revenait d'une longue traque, elle trouva chez elle un œuf... Pas plus gros que celui d'une poule, des arabesques rouges et noires s'étalaient dessus dans un envoûtant ballet. L’œuf mit quelques jours avant d'éclore, mais ce qui en sortit étonna plus que de raison la jeune femme. Une araignée... Une veuve à dos rouge, pour être plus exacte. Elle se lia rapidement avec la créature, qui se mit à l'accompagner partout, et même à l'aider dans ses contrats, ce qui lui valut son second surnom, celui de la veuve noire.

Et puis, un soir... Alors qu'elle était sur le point de commettre un meurtre, sa victime lui résista. Il s'agissait là d'un homme politique de haute importance. Ce dernier se mit à hurler après ses gardes du corps qui surgirent aussitôt dans la pièce. Elle fut obligé d'abandonner l'être, encore vivant. Elle tenta de s'enfuir et dans sa fuite, elle se fit rattraper par les hommes de mains de celui qu'elle devait tuer. Alors qu'un garou la maintenait au sol, elle crut qu'elle allait mourir. Et quelques instants après... Tout ce qu'elle connaissait, le monde qui l'entourait, disparut sous ses yeux. Et elle perdit connaissance, essoufflé, incapable de bouger, l'esprit torturé par des milliers de questions.  



Derrière l'écran
Pseudo : Dark_iss
Âge : 20ans
Comment as-tu connu le forum ? : Co-fondatrice
Quel est ton niveau de RP ? : Bon!
Que penses-tu du forum ? : Génial  Cool
Autre chose ? : Nop!

©️ Yamashita sur Epicode



Dernière édition par Nesrine Nightmare le Mar 10 Mar - 17:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Stone

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 28/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: PAS INTERESSE
Rang dans la Guilde: mh...
Place dans la hiérarchie de sa Race: 4eme démon des enfers, celui de la colère
MessageSujet: Re: Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....   Lun 9 Mar - 18:08

Ton visage m'est étrangement pas inconnue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....   Mar 10 Mar - 18:20


Bienvenu(e)
Nesrine

Bonjour/Bonsoir petit vampire, bienvenu(e) sur Arméria. Tu as bien lu le règlement, ta présentation et ton avatar sont aux normes alors tu es validé(e). Je t'invite à faire ta demande logement, ou de chambre à la pension. Tu peux aussi passer par la CB, promis on ne mord pas. Si tu as besoin d'aide n'hésite pas à envoyer un Mp aux modos/admins. Amuse toi bien parmi nous ! ♥
©cec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nesrine Nightmare, ou quand l'humaine la plus frêle devient la plus redoutable des vampires....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la quête de l'identité devient la quête d'une vie[ PV Camelle et Syneal]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Premiers Pas :: Registres :: Présentations Validées-