Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Mer 4 Fév - 11:43






un Neko et une Nymphe

Louise
Ryû

Encore une putain de journée qui s'achevait. Dehors, le jour avait laissé place à la nuit, le soleil à la lune, et les quelques rares nuages aux étoiles qui désormais parsemaient le ciel. Il avait fait plutôt chaud durant la journée, et rares avaient été les personnes qui se promenaient en pantalon, ou avec une veste sur le dos. Les marchands de glace avaient largement vendus leurs produits, et les distributeurs de boissons fraîches avaient tous été pris d'assaut vers le début de l'après-midi. Bref, ce n'était vraiment pas une journée pour les vampires, comme on pouvait le dire par ici... Mais désormais, alors que les rues se vidaient petit à petit, une légère brise s'était mise à souffler sur l'île. Cette dernière avait tendance à s'insinuer sous les vêtements des gens, et à les faire frissonner tandis qu'ils se rendaient compte que la nuit allait être sans doute bien plus froide que le jour qui venait de s'écouler. Ces personnes se mettaient ensuite à regretter de ne pas avoir emporté avec eux une veste ou un gilet qu'ils pourraient alors enfiler. Il y avait ceux là... Et il y avait ceux qui n'étaient pas encore sortis jusque là, ayant préféré passer leur journée devant leur ventilateur, étalé sur une chaise, ou le canapé.

Et à côté de ça... Il y avait Ryû. Pauvre Neko qui avait été obligé de travailler alors qu'il faisait aussi chaud...! Heureusement que la salle de la boutique où il bossait était climatisé, ou alors il serait probablement mort de chaud. Trempé, les vêtements collés sur sa peau, la langue pendante, comme un vulgaire animal... Tandis que d'autres se plaignaient du vent qui montait au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, lui, il sortait tranquillement de son lieu de travail, enfilant sa veste en cuir par dessus son t-shirt. Depuis qu'il avait commencé à bûcher dur, il y avait un instant... Quelques brèves minutes qui étaient devenues comme sacré pour lui. Sortir du boulot, ça signifiait pause cigarette pour lui. Alors, évidemment, ce qu'il fit en premier ce soir là, ce fut de sortir son paquet de clope et d'en coincer une entre ses lèvres pour aussitôt l'allumer.

Et il en avait bien besoin... La journée avait été longue, et dure. Il était plus de 18h alors qu'il traversait enfin la rue qui menait droit au parc. Ça aussi c'était un peu devenu une habitude. Ce n'était sans doute pas le chemin le plus court pour rentrer jusqu'à chez lui, et peut-être même le plus long, mais il s'en fichait pas mal, à vrai dire. Il en avait envie, il en avait besoin... Il ne cherchait pas plus loin. Le sachet contenant le repas qu'il avait acheté à la supérette du coin autour du poignet, et sa main plongé dans la poche de son blouson, il tirait longuement sur sa cigarette avant de l'éloigner de ses lèvres pour en cracher la fumée. Il laissait un peu traîner la semelle de ses rangers sur le sol, et à vrai dire, il s'en fichait pas mal... Ce genre de godasses là, c'était inusable. Alors que ça traîne ou pas... Il s'en foutait. Tout comme il regardait les passants d'un air blasé quand ces derniers se tournaient vers lui en entendant ses semelles racler le bitume. 

Il arriva en vue du parc dix minutes plus tard, une seconde cigarette en bouche. Pénétrant à l'intérieur de ce dernier, il marcha droit devant lui, et s’avança vers sa droite, suivant une certaine direction comme si il connaissait les lieux comme sa poche, comme si... Comme si ça lui était tout aussi familier désormais que son propre appartement. Tournant sur sa droite, il s’enfonça dans une sorte de petite alcôve, là où la végétation avait prit le dessus, et où seul le banc installé là faisait un peu tâche. On aurait dit une sorte de mini serre, dont la structure aurait été envahit par le lierre et les roses. De belles roses d'un rouge bien vif, oui. Peu de monde connaissait cet endroit, alors quand il avait envie d'avoir la paix, c'était là-bas qu'il s'installait. Faut dire que malgré les plantes, il était tout à fait possible d'apercevoir le ciel d'un bleu sombre entre quelques tiges.

Écrasant sa cigarette sur le sol, il vint s'allonger sur le banc, et soupira longuement avant de venir croiser ses bras derrière sa nuque, et de pencher la tête vers l'arrière, pour regarder vers le haut. Vu comme ça, sa vie semblait plutôt sympa... Mais elle ne l'était pas tant que ça. Depuis qu'il s'était «rangé», qu'il avait un travail, et un appartement... Il s'ennuyait ferme. Il avait l'impression de perdre son temps, et il commençait à se demander ce qu'il foutait par ici... Pourquoi il était pas resté sur terre, avec sa catin de mère? Parce que là-bas, il se faisait rembarrer par tous le monde, hein? C'était pas beaucoup mieux par ici, à vrai dire... Enfin.

Fermant les yeux, et ses pensées dérivant au grès de ses envies, il ne se rendit pas compte que petit à petit il s'endormait, et que sa queue qui venait d’apparaître s'amusait à doucement battre l’air tandis que ses oreilles de chat frémissaient légèrement sous la brise.  


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Jeu 5 Fév - 21:31

Louise n’a pas de métier à proprement parler, s’occuper du temple et de ses jardins est nécessaire mais non rémunéré. Certes elle n’a pas de loyer en contrepartie. La demoiselle a donc trouvé un bon moyen de subvenir à ses besoins. Un petit potager lui fournissait les fruits et légumes qui lui fallait et elle vendait le reste à un petit maraicher du village pour avoir de quoi s’acheter ce qu’elle ne pouvait produire. Aussi cette après-midi là elle s’était rendue en ville avec un panier remplis de légumes en tout genre.
Le vieil homme salua la nymphe avec un grand sourire, il avait le cœur sur la main et appréciait la jeune gardienne qui était disait-il « une petite bien gentille ».

- Ah Louise ! Bonjour, comment vas-tu ?

- Bien et vous, je vous apporte ma récolte du jour !

- Très bien merci. Voyons voir ça !

La demoiselle posa son panier sur le comptoir et tous deux firent un petit inventaire de son contenu. Ravi le commerçant sourit largement en tendant ce qu’il devait pour ces produits de première qualité. Ayant son après-midi devant elle Louise proposa son aide au maraicher. C’est ainsi qu’elle se retrouva à ranger les produits sur les étals et à faire l’inventaire. En fin de journée le vieil homme vint la voir.

- Je te remercie de m’avoir aidé, tient je te dois bien ça.

Il lui tendit quelques billets, elle refusa poliment mais au vu de l’insistance du commerçant elle finit par accepter gênée.

- Tu ferais mieux de rentrer, ça m’inquiète de te savoir seule dehors la nuit.

- Ne vous en faites pas, il n’est pas si tard.

Il lui sourit.

-  C’est vrai. Tient d’ailleurs si tu n’as pas encore visité le parc je te le recommande, il est sur ta route. Et soit prudente en rentrant.

Louise prit congé et sortit. L’air avait fraîchit et le vent la fit frissonner, aussi drapa-t-elle un châle sur ses épaules. Il avait fait si chaud dans l’après midi qu’elle portait un simple haut qui dénudais ses épaules, heureusement qu’elle avait ce châle. S’engageant dans les rues son panier à la main elle prit la direction du parc. C’était un itinéraire nouveau mais elle trouva du premier coup. Une fois devant les grilles un mince sourire étira ses lèvres. L’endroit avait l’air charmant.
Chose qui peut paraitre étrange, sitôt sur la pelouse la nymphe ôta ses chaussures qu’elle prit à la main. De toute façon il n’y avait personne alors elle pouvait bien faire à son habitude, à  savoir profiter de la douceur de l’herbe fraiche sous ses pieds plutôt que de l’écraser sous ses semelles. Les allées étaient désertes et la jeune femme fini par trouver un endroit plus isolé, une sorte d’alcove. Curieuse elle y entra et un sourire enchanté étira ses lèvres. C’était vraiment joli cette  voute florale de lierre et de roses. Ces fleurs n’étaient certes pas ses préférées mais elle les aimait beaucoup.
La tête tournée vers le ciel Louise ne remarqua pas de suite le jeune homme étendu sur le banc. Aussi sursauta-t-elle en s’apercevant qu’elle n’était pas seule. Dormir dehors avec ces températures n’était pas une très bonne idée. La nymphe posa donc son panier et ses chaussures dans un coin et s’approcha prudemment, après tout elle n’avait pas encore l’habitude de côtoyer des gens (autre que la communauté dans laquelle elle avait grandie). Et ce n’est pas la vie au temple qui l’y aiderait, les visiteurs étaient rares.
Enlevant son châle elle en recouvrit le jeune homme, elle allait repartir pour le laisser tranquille quand elle remarqua la queue féline qui s’agitait. Surprise Louise observa plus attentivement le paisible visage et remarqua les oreilles de chat frémissant au vent. Un sourire illumina son visage, c’était trop mignon. S’accroupissant à côté du banc elle tendit une main hésitante. Puis finalement se décida. C’est ainsi que la jeune femme se mit à caresser les cheveux d’un inconnu, comme on caresserait un chat. Avec un sourire tendre sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Lun 9 Fév - 13:08






un Neko et une Nymphe

Louise
Ryû

Dans ces moments là, il n'était pas rare pour Ryû de perdre ce réflexe qui l'avait sis souvent aidé en gardant secret ses attributs de métamorphe. Sa queue d'abord, apparaissait et se mettait en général à doucement battre l'air tandis qu'il s'endormait, avant de venir doucement s'enrouler autour de son bassin. Il arrivait souvent même qu'elle vienne se réfugier sous son t-shirt lorsqu'il faisait un peu plus froid. Quant à ses oreilles, elles ne se montraient en général que quand la journée avait été longue et dure, comme ici, ou quand il plongeait lentement dans le sommeil, comme c'était également le cas actuellement. Et comme pour n'importe quel autre chat, ses oreilles avaient tendance à suivre son corps et ses réactions.

Aussi, à l'instant même où une main se posa et glissa dans ses cheveux, le neko se mit à ronronner sans véritablement s'en rendre compte. Presque aussitôt, les yeux toujours clos, il s'arque-bouta sur le banc pour venir frotter son nez sur l'un des fins doigts de la jeune femme avant de faire glisser sa main sur sa joue puis sur sa mâchoire jusqu'à ce qu'enfin ses doigts glissent sous son menton, l'un des principaux points sensibles des félins. Les lèvres légèrement entrouvertes, un ronronnement continu s'en échappant, il se tortille vaguement sous le châle posé sur lui un peu plus tôt, sa queue s'étant mit à osciller doucement de gauche à droite.

Et lorsqu'enfin il ouvre les yeux, alors qu'il croyait être dans un rêve, le regard du mi-homme mi-félin tombe droit sur celui de la jeune fille qu'il ne reconnaît pas. Encore à moitié endormis, cependant, il papillonne un peu des cils en l'observant, comme si quelque part, il était encore dans son rêve, et qu'elle venait d'y apparaître, comme un ange. Un ange...? Depuis quand ces êtres abritaient ses rêves? Fronçant les sourcils lentement, il se met à fixer et à dévisager Louise sans paraître trop comprendre jusqu'à ce que des souvenirs de sa journée lui reviennent en mémoire.

Et subitement, il comprend... Il se souvient s'être allongé sur le banc, dans cette alcôve que lui seul connaît, ou presque, et sans doute... Oui, sans doute s'était-il endormis. Mais voilà qu'une gamine vient le réveiller, et en lui caressant les cheveux qui plus est. Non mais pour qui elle se prenait, hein? Elle l'avait fait exprès? Ses oreilles se plaquant subitement sur son crâne, il se redresse brutalement sur le banc, s'asseyant et crachant un peu, tandis que sa queue se tend dans son dos, aussi figé que de la pierre. Il repousse alors la main de la jeune fille face à lui.

«Nan mais qu'est ce que tu fou?! On peut savoir à quoi tu joues, hein?»

Comme un ressort, le neko se lève et une fois les pieds au sol, se dresse au dessus de Louise, le regard mauvais et un rictus sur les lèvres.

«Tu me prends pour qui? J'suis pas un vulgaire clébard qu'on caresse et qu'on gratouille quand on en a envie, tu pige?»

Peu importe de qui il s'agissait, il était hors de question que Ryû laisse faire cela. Imaginez un peu si tous le monde se mettait à le caresser et à le faire ronronner...! Vive la réputation d'abrutis qu'il aurait! Et puis, ça pousserait les autres à le prendre de haut, à le considérer comme un vulgaire animal, et ce n'était pas ce qu'il était. Il fallait donc qu'il montre qui il était, qu'il se fasse respecter et se mettre en colère comme il le faisait actuellement, c'était plutôt un bon moyen de le faire. Ne restait plus qu'à frapper si d'autres gars débarquaient pour définitivement asseoir son autorité.

Mais quand son regard tombe à nouveau sur cette fille, il comprend qu'il n'a pas à faire aux mêmes imbéciles que d'habitude. Elle... Elle est très différente. Un peu gêné brusquement, il se tait subitement, ne sachant que dire, ou même quoi faire.

Nan mais... Bordel... Dans quel merde il a bien pu se foutre, encore?!     


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Ven 20 Fév - 17:23

Lorsque le métamorphe se mit à ronronner le sourire de Louise s’élargit, c’était vraiment mignon. Elle fût surprise qu’il vienne se frotter à sa main ainsi et ses joues prirent une jolie teinte rose. Il ouvrit les yeux et la dévisagea un moment avant de froncer les sourcils. Il se redressa si rapidement que la nymphe n’eût pas le temps de réagir. Lorsqu’il repoussa violement sa main elle se trouva déstabilisée et d’accroupi elle tomba lamentablement sur les fesses. Il se redressa, la dominant ainsi de toute sa taille. Il était visiblement énervé et son ton était plus que cassant. Le sourire si joli de Louise s’était envolé et laissait place à un visage peiné. Ses yeux embués de larmes fixaient le sol tandis que le jeune homme vociférait. La jeune femme se sentait horriblement mal à l’aise, elle réalisait pleinement que son geste avait été stupide. Ainsi que sa réaction, elle devait avoir l’air parfaitement ridicule. Intimidée elle recula jusqu’à ce que les épines des rosiers lui effleure le dos. Sa voix fini par se faire entendre, elle paraissait infiniment douce en comparaison avec celle du neko peu de temps avant.

- Je suis sincèrement désolée… Je ne voulais pas te réveiller… Encore moins te fâcher.

Elle chassa d’un revers de la main une larme qui perlait sur ses cils. Elle avait un peu d’amour propre et n’avait pas envie d’avoir l’air plus niaise encore à se comporter comme une enfant pleurnicharde. Elle releva ses yeux roses vers lui qui avait l’air toujours fâché mais qui s’était tût.

- Je te demande pardon, mon geste était stupide. C’est la première fois que je vois un métamorphe et je trouvais ça mignon. Je n’ai pas su résister et c’est idiot.

Détournant le regard vers les plantes dans son dos elle vit un bouton de rose près de son bras. Du bout des doigts elle l’effleura, transmettant son flux vital. Le bouton de fleur se gonfla doucement, les pétales s’ouvrirent un à un jusqu’à ce qu’une rose joliment épanouie ait remplacé le bourgeon. Ce genre de gestes lui permettaient de poser ses idées, d’occuper ses mains tandis qu’elle réfléchissait à la suite. Un vent frai la fit frissonner, les épaules ainsi dénudées elle n’avait pas chaud du tout. Son châle était toujours sur le banc derrière l’homme furieux. Toujours au sol elle n’osait pas se relever, encore moins aller chercher ce qui lui aurait tenu chaud. Mais le jeune homme n’avait rien dit, peut-être qu’il s’était calmé. Louise cueilli la rose qu’elle venait de faire éclore. Pour cicatriser la plante elle donna son énergie jusqu’à ce qu’un nouveau bourgeon se forme. Se redressant un peu la demoiselle tendis la rose au garçon chat, osant enfin relever les yeux vers lui. Un sourire timide sur les lèvres.

- Pour me faire pardonner…

Ses joues rosirent un peu et elle détourna le regard en songeant que son cadeau devait paraitre ridicule. Surtout qu’elle avait lu que si on offrait des fleurs aux femmes ce n’était pas vraiment le cas pour les hommes.

- Enfin… peut-être que tu n’aimes pas les fleurs ? Excuse moi je ne maitrise pas encore ces coutumes humaines sur les circonstances où l’on fait des présents.

Ses explications étaient plus que confuses. Il devait la prendre pour une parfaite idiote. Mais si au moins cela pouvait le dérider le jeu en valait la chandelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Sam 21 Fév - 15:17






un Neko et une Nymphe

Louise
Ryû

Nan mais... Bordel...! Son regard se mit à farfouiller l'obscurité autour de lui, tandis que la jeune fille se mettait à reculer, les fesses par terre. Ça voulait dire quoi, ça? Où ils étaient, les enfoirés qui avaient osés lui envoyer une gamine pour l'emmerder, hein? Ryû se mit à grommeler. Il avait beau renifler l'air et chercher des yeux d'éventuelles silhouettes dans le noir, il ne trouvait rien. Absolument rien. Ces abrutis avaient donc trouvés un moyen de se cacher à ses sens. A quoi est ce qu'ils jouaient? Ils l'avaient fait exprès, n'est ce pas? Ils pensaient probablement que le neko n'était pas prêt de frapper une femme, et encore moins une fille, c'est ça? Et bien... Si c'était le cas... Ils avaient entièrement raison. Malheureusement.

Un rictus étira ses lèvres alors qu'il comprenait petit à petit qu'il n'aurait aucun moyen de retrouver ceux qui lui avaient fait cette mauvaise blague. Et puis alors qu'il s'apprêtait à récupérer ses affaires pour s'en aller sans plus rien dire, agacé tout de même, son regard tombe à nouveau sur la fille qui prend la parole. A ses mots, il fronce les sourcils, silencieux et immobile, se disant qu'on l'avait visiblement bien entraînée à jouer la comédie. Bien vite cependant, il comprit que ce n'était pas le cas alors qu'elle chassait une larme du bout des doigts. Une gamine ne pleurerait pas vraiment, non? Ce serait trop poussé, et en même temps...

Déglutissant alors qu'elle lève les yeux vers lui, le neko reste figé, les deux mains enfoncées dans les poches de sa veste. Au fur et à mesure de ses mots, ses lèvres se déforment en un rictus. Bon sang de bordel de merde... Cette nana...! Elle ne jouait pas la comédie! Ce qui ne pouvait vouloir dire qu'une chose, qu'elle était vraiment naïve et qu'elle croyait fermement en tout ce qu'elle disait. Et que donc, il l'avait agressé pour rien, en pensant qu'elle faisait partie d'un groupe de casse coups qui n'avaient pas hésité un seul instant à utiliser l'innocence qui se dégageait de sa personne. En gros... Il s'était complètement planté sur toute la ligne.

Hésitant, et un peu confus, Ryû écarquilla les yeux en apercevant le bouton de rose se mettre à fleurir. Qu'est ce que...? C'était elle qui venait de faire ça? Vraiment? Est ce qu'elle possédait véritablement le don de faire pousser les plantes? Il la regarda faire, soudainement plus concentré sur ce qu'elle faisait, et quand elle lui tendit la fameuse rose, belle et épanouit, il haussa les sourcils. Pour se faire pardonner? Oh Bon sang... Sur quel genre de fille il était tombé? Elle avait l'air pâle, fragile, frêle comme une poupée avec ses joues légèrement roses. Naïve, aussi, et peut-être même un peu étrange... Elle était clairement différente des autres nanas qu'il avait pu croiser jusque là, c'était indéniable.

L'observant alors qu'elle continuait de parler, un peu gênée peut-être, le neko se mit à réfléchir rapidement. Son cerveau se mit à tourner à plein régime tandis qu'il cherchait quel comportement adopter maintenant qu'il savait qu'il était en tord. En quelque secondes seulement, une réponse lui vint. Détournant les yeux et glissant une main sur sa nuque, Ryû soupira longuement avant d'attraper la rose qu'elle lui tendait toujours.

«Donne. Et merci.»

Glissant la fleur dans la fine pochette qui se trouvait à l'avant de son blouson, il baissa à nouveau les yeux sur elle, lui tendant une main. Voyant qu'elle semblait ne pas comprendre, il laissa échapper un nouveau rictus agacé avant d'attraper sa main et de l'aider à se relever.

«Tu vas quand même pas rester assise par terre toute la nuit...!»

En détournant une nouvelle fois le regard, il remarqua le châle de la jeune femme encore sur le banc. Haussant un sourcil, il comprit bien vite qu'elle l'avait sans doute étalé sur lui alors qu'il dormait un peu plus tôt. L'attrapant, il le regarda l'espace de quelques secondes puis lui tendit finalement.

«C'est le tien?»
    


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Dim 22 Fév - 12:35

Contrairement à ce à quoi elle s’attendait, il prit la rose. Sa colère semblait partie, tant mieux. Lorsqu’il lui tendit la main elle hésita, cet élan de gentillesse était inattendu. Il soupira et attrapa sa main pour la relever. Les joues de la jeune fille rougirent un peu lorsqu’elle fût debout, si proche de lui. Elle recula d’un pas. Le métamorphe récupéra son châle l’observa puis le lui tendis, lui demandant si c’était bien le sien. Elle hocha la tête en le récupérant. Le drapant sur ses épaules.
La demoiselle ne savait plus que faire, il s’était mis en colère si vite, et maintenant il était calme. Ce changement d’humeur la rendait un peu perplexe. Sans s’en rendre compte Louise commença à le détailler, il était bien plus grand qu’elle, brun, ses yeux bleus regardaient ailleurs. Un sourire se dessina sur ses lèvres, il était plutôt agréable à regarder. Sans trop réfléchir elle reprit la parole.

- Tu sais tu as vraiment un joli visage quand tu n’es pas fâché, je suis sûre que si tu souriais…

Elle ne termina pas sa phrase, détournant les yeux en réalisant qu’il allait la prendre pour une joyeuse illuminée. Puis finalement elle joua la carte de la bonne humeur. Relevant les yeux vers l’homme chat avec un sourire rayonnant sur le visage. Un de ces sourires radieux qui venait du fond du cœur, ça lui allait bien mieux que la tristesse.

- Oh tu dois me prendre pour une folle.

Ses yeux étaient rieurs. La nymphe tendit la main au jeune homme.

- Je m’appelle Louise Sylfanir.

Elle allait lui demander depuis combien de temps il était là, histoire de faire connaissance. Mais un bruit lui fit tourner la tête. Un félin s’approcha, ses petites oreilles se terminant en pinceau. Nyx avait jugé que sa maitresse tardait trop et était venu à sa rencontre. Louise s’accroupi pour la caresser, mais le félin sembla prêter davantage attention au brun à côté. Le lynx n’aimait pas que l’on s’approche de sa maitresse et feula avant de tenter de le mordre. Heureusement la demoiselle fût rapide et mis sa main pour amortir. Les crocs de Nyx relâchèrent la main blanche de la jeune femme. Le familier semblait s’en vouloir d’avoir mordu Louise. Se relevant cette dernière sourit embarrassé, frottant sa main blessée.

- Excuse la, elle a l’habitude que je sois seule… Il faut dire qu’on ne voit pas grand monde au temple.

Regardant autour d’elle la gardienne étudia la voute de rose et de lierre, il faudrait qu’elle songe à faire quelque chose dans cet esprit au temple.

- Si tu aimes le calme des jardins tu devrais venir jeter un œil à ceux du temple, j’ai fait de mon mieux pour les restaurer. Et vu le peu de visiteurs tu ne seras pas dérangé. Je pourrais te faire visiter même.

Puis en réfléchissant, il souhaitait peut être qu’elle le laisse en paix.

- Ou bien je te laisserais tranquille, tu préfères peut être visiter seul…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Lun 9 Mar - 16:12






un Neko et une Nymphe

Louise
Ryû

Le regard plongé dans celui de la jeune femme, Ryû resta aussi immobile et silencieux qu'une statue en attendant qu'elle reprenne son bien. Et quand enfin elle se décida à le reprendre pour aussitôt le draper sur ses épaules, il l'observa du coin de l’œil avant d'enfoncer lentement ses mains dans les poches de sa veste et de détourner les yeux. Un peu gêné de ce qui venait de se passer, et surtout très têtu, le neko resta ainsi longuement à regarder ailleurs sans paraître ne serais ce qu'un peu dérangé. A vrai dire, dans sa petite tête, tout un tas de choses se bousculaient, cherchant à trouver la place qui leur était attribué sans parfois y arriver.

Malgré tout, il remarqua bien vite qu'un léger silence s'était installé, silence qui fut bientôt rompus par la voix de cette nana qui s'éleva, déclarant clairement qu'il était agréable à regarder et que si il souriait un peu plus alors... Alors quoi? Elle ne termina pas sa phrase, et lui ne chercha pas véritablement à connaître la suite, ses yeux arrondis comme des soucoupes se tournant néanmoins vers elle à ses mots. Elle venait de dire... qu'il avait un joli visage? Un peu choqué, disons, le neko se mit à la fixer étrangement. Il fallait dire que la dernière fois qu'on le lui avait dit, il était encore au bordel où sa mère créchait, et quand sa patronne avait essayé de le recruter pour suivre les pas de sa catin de maman.

Ce qui l'étonna encore plus cependant, ce fut quand elle releva la tête vers lui, un large sourire aux lèvres, lui déclarant qu'il devait la prendre pour une folle. Le pire étant sans doute qu'elle le disait d'une façon que l'on ne pouvait que la croire, ses yeux trahissant également cette pensée. Figé devant elle, il haussa brusquement les sourcils lorsqu'elle lui tendit la main, hésitant quelques instants avant de venir la serrer doucement sans même se présenter à son tour.

Et alors qu'il s'y attendait le moins, un léger bruit se fit entendre sur le côté. Relâchant les doigts de la gamine, il se tourna brusquement vers un buisson d'où sortit le fameux lynx. Fronçant les sourcils, tendu, et ses oreilles et sa queue de chat sorties, Ryû se détendit subitement en comprenant que l'animal n'était autre que le familier de Louise qui venait de s'accroupir pour le caresser. Surpris néanmoins en entendant le feulement de la bête, il se crispa, prêt à réagir, quand la fillette plaça sa main entre lui et le familier, se faisant ainsi blesser à sa place.

Écarquillant les yeux, le neko s'apprêtait à prendre la main de la gamine pour voir si elle n'était pas trop blessé quand ses yeux se posèrent sur lui. Il fronça alors les sourcils, laissant échapper un rictus agacé avant de détourner les yeux. Nan mais j'vous jure... Cette nana...! Elle était tellement...! Tellement... Tellement quoi? Il haussa les sourcils, montrant ainsi qu'il acceptait à sa manière ses excuses, avant de croiser les bras. Il avait tout de même entendu ses paroles, et la suite de ses mots lui fit rapidement comprendre qu'elle vivait au temple, et qu'elle en était sans doute la gardienne.

Lui jetant un coup d’œil alors qu'elle observait la voûte de lierre et de fleurs, il se demanda l'espace de quelques instants ce qu'elle pouvait bien faire ici à une heure pareille. Surtout qu'en plus, en général du moins, ce n'était souvent pas les gens les plus fréquentable qui traînaient dehors à cette heure avancé. Soupirant discrètement, il leva les yeux à son tour vers la voûte, se détendant légèrement avant d'acquiescer.  

«Je viendrais.»

Puis il baissa lentement les yeux vers elle, la regardant discrètement, avant d'attraper son sachet plastique.

«Bon... C'pas tout, mais il est déjà tard. Tu devrais pas être dehors à cette heure-ci.»

Faisant mine de rien, il passa lentement une main dans ses cheveux tout en soupirant.

«Puis, faut soigner ta main aussi. J'suis sympa alors j'vais te raccompagner jusqu'à chez toi.»

Ryû lui fit un petit signe de la main.

«Allez, avance. J'te suis.»

    


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Ven 13 Mar - 20:22

Le visage de Louise est un vrai livre ouvert, on y lit toutes ses émotions sans soucis. Pour certain c’est une mauvaise chose, mais la nymphe s’en moque bien car elle n’a rien à cacher. Le garçon chat lui serra la main mais de daigna pas donner son nom. Un peu déçue elle n’insista néanmoins pas, c’était son droit après tout. La suite des évènements ne lui fit pas décrocher un mot non plus. Il n’avait pas l’air bavard, pas du tout même. Aussi quand il lui répondit, ces deux petits mots lui firent ouvrir les yeux tout ronds. Elle s’était attendue à ce qu’il décline l’invitation. Après la surprise son charmant visage afficha une joie non contenue, un sourire radieux étirant ses lèvres.

Le jeune homme récupéra ses affaires et fit une remarque sur l’heure, le vieil homme à qui elle vendait les légumes lui avait dit à peu près la même chose. Peut-être qu’il avait envie de rentrer chez lui et que c’était une façon polie de lui dire qu’il était temps de le laisser. La nymphe hocha donc la tête et récupéra ses chaussures dans une main et ses paniers dans l’autre. Puis quand il évoqua le fait de la raccompagner elle s’arrêta net, se retournant pour le dévisager l’air plus que surpris. Et voilà qu’il lui faisait signe d’avancer.

«Allez, avance. J'te suis.»

La demoiselle était bien embarrassée et se mit à secouer la tête de droite à gauche avant de prendre la parole, visiblement un peu confuse.

- Non non, ne t’embête pas ! Je ne sais pas où tu vas mais ce n’est certainement pas ta route. C’est très gentil de ta part de t’inquiéter mais ce n’est vraiment pas nécessaire, je doute qu’il puisse m’arriver quelque chose sur cette route. Et j’ai déjà pris assez de ton temps !

Nyx vint se frotter à ses jambes, signe qu’elle voulait rentrer aussi. Un sourire ravis aux lèvres la jeune gardienne s’inclina poliment.

- En tout cas j’ai été ravie de faire ta connaissance, garçon chat. Et j’ai hâte que tu passes voir les jardins dont je m’occupe.

Elle ne se doutait pas que cette appellation ne lui plairait peut être pas. Mais ne voulant pas le forcer à donner son prénom s’il ne le voulait pas, c’était venu tout seul. De plus on pouvait bien voir qu’il n’y avait là aucune mauvaise intention et que ses dires étaient sincères.
Reculant de quelques pas elle sortit de l’alcôve.

- A bientôt !

Puis elle fit demi-tour et pris la direction opposée de celle par laquelle elle était arrivée. Prenant ainsi la direction de la sortie qui donnait du côté de la route du temple. Ses pas étaient légers, sans bruit ses petits pieds nus se posaient dans l’herbe. Sa jupe qui laissait voir une partie de ses jambes nues battait doucement ces dernières. Les rayons de la lune donnaient des reflets pâles sur sa chevelure déjà claire, de même la marque rouge sur sa cheville ressortait bien sous cet éclairage.

Nyx gambadait joyeusement autour de sa maitresse, sautant sur un grillon au passage. La demoiselle quant à elle affichait toujours un sourire. La rencontre qu’elle avait fait ce soir était finalement plutôt agréable. Ce garçon avait certes l’air froid et désagréable au départ, il ne devait pas être bien méchant puisqu’il lui avait proposé de la raccompagner. Après tout sa réaction si vive était surement due au fait qu’elle l’avait dérangé dans son sommeil.

Sa curiosité la poussait à s’interroger sur le prénom qu’il n’avait pas voulu lui donner. Peut être la prochaine fois ! Un espoir ténu de se faire un ami venait d’émerger. Arrivée à l’entrée du parc Louise posa ses chaussures au sol et les enfila, songeant à ce qu’elle allait se faire à manger en arrivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Dim 15 Mar - 22:46






un Neko et une Nymphe

Louise
Ryû

Haussant un sourcil lorsque la gamine se retourna et se mit à blablater, je détournais rapidement les yeux sans trop savoir quoi faire. Elle venait bien de refuser qu'il la raccompagne là, non...? Bon alors... Alors si il ne le faisait pas, c'était pas bien grave, hein? Il pouvait donc rentrer tranquille chez lui, et mettre son plat au micro onde avant de s'étaler devant la télé, ça ne poserait aucun soucis...? Bon ben alors, si c'était pas dérangeant... Lui, il s'en fichait pas mal, à vrai dire. Il avait surtout fait ça pour essayer de se faire pardonner alors bon... Enfin... Se faire pardonner... Comment il ferait si elle s'en allait? Il ne savait pas grand chose sur elle. Bon, elle était la gardienne du temple, donc au pire, rien ne l'empêchait de lui rendre visite une fois, et de l'aider en quelque chose pour que se soit réglé. Et voilà, et comme ça, il pouvait s'en aller, là, tout de suite...!

Hm... Ouais, mais alors ça voudrait dire en quelques sortes qu'il avait une dette, et que si il s'en allait maintenant, ben il l'aurait toujours. Et ça, c'était vraiment pas cool. Plongé dans ses pensées, Ryû ne capta pas immédiatement que la fille venait de s'incliner devant lui. Un peu ailleurs, il ne se rendit pas vraiment compte qu'il venait de lui répondre pareillement et que sa dernière chance de régler tout ça dès ce soir s'envolait avec elle.

Clignant des yeux alors qu'elle le saluait une dernière fois avant de s'éloigner, il tendit la main vers elle comme pour la retenir. C'était déjà trop tard cependant puisqu'elle venait de faire demi-tour pour s'éclipser aussitôt. Jurant et grommelant, le neko se dit qu'il n'aurait plus qu'à aller jusqu'au temple prochainement pour régler sa dette. Ce qui était assez dérangeant, il fallait bien l'avouer... En même temps, si il le voulait, il pourrait parfaitement partir maintenant et la rattraper pour l'accompagner malgré ses réticences. Alors que faire...? Faire en sorte d'avoir l'esprit tranquille lorsqu'il rentrerait chez lui ou... Ou ne pas attendre quoi que se soit, et faire comme si de rien n'était?

Soupirant, Ryû s'avança jusqu'à sortir de l'alcôve de roses et de lierre. Là, il renifla longuement l'air jusqu'à retrouver l'odeur qu'il recherchait. Une fois fait, il leva les yeux vers le ciel étoilé et le contempla une dernière fois avant de se mettre en marche. Prenant son temps pour sortir du parc, il bifurqua ensuite à sa droite, prenant aussitôt la direction du temple. Reniflant entre temps l'air, il visualisa rapidement le chemin qu'avait emprunté Louise, et se rappela immédiatement qu'il y avait un moyen plus rapide d'arriver à destination. Si il se débrouillait bien alors il pourrait arriver avant qu'elle ne quitte la rue dans laquelle elle se trouvait.

Accélérant un peu le pas, il prit donc le raccourcis dont il avait connaissance. Et effectivement, lorsque la jeune nymphe arriva au bout de la rue dans laquelle elle se trouvait, elle ne pu que l'apercevoir. Le dos appuyé contre le mur d'une des maisons, les mains habituellement plongés dans les poches de sa veste, il dirigea son regard vers elle.

«Te fais pas d'idées. C'est uniquement parce que je t'ai crié dessus pour rien tout à l'heure que je suis là.»

Entre autre, c'était sa façon de se faire pardonner. Bon, okay, la raccompagner, ce n'était pas grand chose... Mais au moins, il ne risquait pas de lui arriver quelque chose en route. Se remettant en marche, il passa à côté d'elle et se dirigea sans plus attendre vers le temple. Voyant qu'elle n'avançait pas cependant, il se retourna vers elle en haussant un sourcil.

«Bon alors, tu viens...? J'ai pas encore mangé, et je crève la dalle, perso. Alors si je pouvais rentrer assez rapidement...»

    


© REIRA DE LIBRE GRAPH


Dernière édition par Ryû Kosaki le Jeu 19 Mar - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise Sylfanir

avatar
Messages : 507
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 20

Feuille de personnage
Guilde: sans guilde
Rang dans la Guilde: gardienne du temple
Place dans la hiérarchie de sa Race: nymphe lambda
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Mer 18 Mar - 23:15

Louise avançait le pas léger, Nyx sur les talons, tournant au coin d’une rue pour s’engager dans la suivante. Une ombre l’intrigua arrivant à sa hauteur elle reconnut le garçon du parc. De surprise elle s’arrêta net.

«Te fais pas d'idées. C'est uniquement parce que je t'ai crié dessus pour rien tout à l'heure que je suis là.»

Elle le regarda incrédule : il s’en faisait vraiment pour ça ?? C’était inutile, elle ne lui en voulait pas du tout. Abasourdie elle le regarda prendre la direction du temple sans bouger et le regarda étrangement quand il se retourna.

«Bon alors, tu viens...? J'ai pas encore mangé, et je crève la dalle, perso. Alors si je pouvais rentrer assez rapidement...»

La demoiselle baissa les yeux vers la poche qu’il tenait qui devait contenir son diner. Du peu qu’elle voyait c’était des plats tout prêts. Il faisait tout ce détour juste pour ça ? Elle posa les poings sur les hanches prenant un ton qui se voulait ferme. Sans grand succès.

- Non. Tu n’as rien à te faire pardonner donc tu n’as pas besoin de faire tout ça.

Comprenant que ces mots serraient sûrement sans effet elle laissa retomber les bras le long du corps en baissant les yeux.

- Tu ne seras pas le dernier à t’énerver après moi. Après tout c’est de ma faute pour avoir eu un comportement inapproprié…

Elle releva finalement les yeux vers lui, lui offrant à nouveau un de ses sourires désarmants.

- Mais c’est grâce à ça que je vais apprendre. Je ne peux pas rester naïve et insouciante comme cela toute ma vie sinon je n’arriverais à rien.

Il n’avait pas bougé d’un pouce et n’avait pas l’air sur le point de le faire. De ce qu’elle avait pu voir il avait un sacré caractère, aussi le faire changer d’avis était quasi impossible avec ses moyens de persuasion qui frôlait les pâquerettes. Elle soupira puis avec une petite moue ajouta.

- Si tu me raccompagne alors reste au moins manger, j’ai largement de quoi pour deux !

Sans vraiment attendre de réponse elle reprit sa marche vers le temple. Une question fusa dans sa tête. Il semblait l’attendre, pourtant elle était partie avant lui.

- Garçon chat, comment tu as fait pour me rattraper ? Tu ne m’as pourtant pas suivi de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://armeria-roleplay.forumactif.org
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   Jeu 19 Mar - 15:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre un Neko et une Nymphe... {PV Louise Sylfanir}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: Le village :: Le Parc-