Arméria Renaissance


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Double je | Ryû & Crystal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal Benneth

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 10/07/2015

Feuille de personnage
Guilde: Aucune
Rang dans la Guilde: Bah..
Place dans la hiérarchie de sa Race: Fille du démon de la Luxure, le 5e démon.
MessageSujet: Double je | Ryû & Crystal   Dim 13 Sep - 16:43


« Double je »
Crystal & Ryû
La nuit venait de recouvrir le monde de son large manteau noir et dans l'étreinte de la pénombre, les étoiles s'égaraient par ci par là, scintillantes comme si le Soleil s'était éparpillé en million de petit morceau. Brisé puis semé dans les cieux.
La lune au dessus d'elle brillait de toute sa splendeur. Loin d'être complète, l'astre s'élevait fièrement au dessus des gens.
C'est dans ces moments là que Crystal se sentait terriblement petite. A côté de l'immensité du ciel, de celle du monde, elle n'était rien de plus qu'un fantôme, imperceptible aux yeux de tous.
Ils oublieraient son nom aussi vite qu'elle oublierait son âge...
L'heure tournait. Le « tic tac » des aiguilles résonnaient plus amplement en elle, comme un écho lointain... Il était temps de rentrer chez soi.
Un soupir ramena l'esprit vagabond de Crystal à sa prison de chair, qui se mit sans plus attendre en mouvement.

Les rues pétillaient de vie et d'une lumière chaude qui apaisait le cœurs des gens. Ses pas trottinaient sur les pavés de la rue principale, se sentant terriblement légère presque joyeuse... Jusqu'à ce la lumière ne soit plus qu'un lointain souvenir.
Les ombres s'étaient emparées de la ruelle égarée qu'elle venait d'emprunter, dévorant le moindre grain de lumière cherchant à s'immiscer sur cette voie.
Le chant joyeux de ses talons venait de se morfondre en une mélancolie sinistre et discrète. A nouveau, les « tic tac » des horloges résonnaient en elle, comme un rythme monotone à sa marche. Une respiration trop sereine pour des battements de cœur affolés. Réprimer sa peur en un instant pareil semblait irréel... Elle détestait cet endroit et elle s'efforçait pour ne pas accélérer le pas.

La porte s'ouvrit à la volée, laissant retentir ce rire affreux qui ne pouvait appartenir qu'à un de ces affreux alcoolos qui traînait de le bar du coin.
Un frisson parcourut la colonne vertébrale de la jeune démone; elle avait toujours eu peur des ivrognes, surtout depuis que l'un d'entre eux l'avait attrapée par la manche avec brutalité... Ce n'était pas dans les habitudes de Crystal de se montrer ainsi avec les gens, en principe elle ne les fuyait pas, et pourtant, l'envie de prendre ses jambes à son cou grandissait en elle alors qu'elle tentait de rester calme.
Quelques pas encore, et voilà qu'elle passait devant eux... Ils étaient nombreux, comme d'habitude. Certain portaient encore les marques d'anciennes bagarres, le genre de cicatrise qui vous donne envie de grimacer. Et si Crystal avait tout autant envie de grimacer que de courir, sa curiosité, piquée à vif par l'attroupement lui disait d'aller jeter un coup d'oeil à ce qu'il se tramait. Mais pour une fois, elle trouva que suivre sa raison était une meilleure idée.
Mais deux pas plus tard, voilà qu'une bagarre éclatait entre les membres trop alcoolisés agglutinés devant l'établissement, Crystal avait eu dans l'espoir qu'on ne la remarquerait alors pas au milieu de ce champs de violence et de lois animales, mais c'était sans compter sur ceux qui se tenaient en retrait.

Une main enserra bien trop fortement son bras et elle se sentit partir... Elle tenta tant bien que mal de recouvrer l'équilibre, mais il fallait bien admettre que la chute était inévitable. S'écrasant au sol, elle sentit une douleur vivace se glisser au niveau de son coccyx, elle se frotta le dos, avant que son regard ne se pose sur son agresseur...
Un sourire terriblement carnassier, plus grand, plus fort... Et ses copains. Tous affichaient le même air terrifiant, et Crystal était terrifiée. Mais pas paralysée par la peur. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, elle sentait un étau faire pression sur ses tempes, elle perdait le contrôle de tout et dans sa tentative de fuite, elle se heurta à l'un d'entre eux. Elle n'écouta pas ce qu'il disait, elle les entendait, les voix, mais ne décryptait plus les mots. Perdue dans sa panique, elle s'étala à nouveau au sol, tremblante et apeurée, les larmes menaçaient d'inonder son visage enfantin. D'un revers de main, elle essuya ses sanglots naissants, emportant avec eux, la couleur écarlate de ses pupilles.
Assise, tête baissée, elle avait l'air d'une victime. Mais lorsqu'il attrapa brutalement le menton de la jeune femme, son sourire sadique se transforma en un rictus alors qu'un sourire orgueilleux se fraya un chemin jusqu'aux lèvres de la démone qui profita de l'effet de surprise pour asséner un coup de tête à son premier agresseur. Le crac qui en résulta étira les lèvres de Crystal en une satisfaction non feinte. Agilement, elle se redressa et se glissa entre les pattes d'un de ces gros abrutis, aucune chance que cet obèse ne la rattrape... Elle l'entendit rager après elle, alors qu'elle fuyait les quelques autres qui persistaient dans leur traque. Très vite, elle tomba nez à nez avec un de ces voyous et le sourire qui se peint sur les lèvres de la jeune fille acheva de l'inquiéter. Elle avait déjà anticipé.
La feinte fut d'autant plus belle que le coup de pied qui poussa sa victime à s'étaler royalement au sol, cependant, entraînée par son élan, Crystal continua sa course sur quelques mètres avant que son dos ne heurte celui de quelqu'un d'autre.
Surprise, elle laissa son instinct agir. Elle rattrapa la personne bousculée par le col, le remettant vulgairement sur pied. Scrutant un instant le jeune homme avec étonnement, sa main fini par le repousser lorsqu'elle reconnut un de ses agresseurs. Seule au beau milieu de la foule, son regard tomba alors sur le cercle formé autour d'elle...
L'odeur de la colère s'élevait par dessus celle de toute les autres. Si elle avait su reconnaître la luxure dans le regard de ses agresseurs, maintenant, ils transpiraient la colère.

-Croyez moi... Je vais vous donner une bonne raison d'avoir les boules, bande d'enfoiré.

Son regard doré scintilla à l'idée de leur filer la raclée de leur vie... Ces sales types méritaient une sacrée correction. Et son sourire leur promettait qu'ils ne s'en sortiraient pas comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Mer 4 Nov - 15:41






Double Je

Crystal
Ryû

La soirée avait très bien débuté... J'étais sortis du travail plus tôt que prévu, et j'étais rapidement passé par chez moi pour prendre une douche et enfiler des vêtements propres. Récupérant ma veste que je balançais sur mon épaule, j'avais quitté l'appartement pour une petite marche de dix minutes jusqu'au bar du coin. Et puis après quelques échanges avec le patron que je commençais à bien connaître, et un ou deux verres, je vis tout un groupe d'inconnus entrer dans le bar pour s'installer. Bien que je ne les avais jamais vu dans le coin, ce n'était pas ça qui allait m'empêcher d'aller les voir. Emporté par l'ambiance, par l'alcool fort, sans doute, et peut-être bien par le shoot que je m'étais fais un peu plus tôt au boulot, je me disais que faire de nouvelles rencontres pourraient être sympa...

En somme, c'était une assez bonne idée. D'une part, parce que j'avais pu profiter de cette manière de quelques tournées gratuites, soit une bonne dizaine de verres. Et alors que je pensais rentrer chez moi, l'un de ses types m'avait poussé sur la banquette en me demandant de rester un peu plus longtemps avec eux, deux des trois nanas du groupe me rejoignant aussitôt avec deux autres verres. Et c'est là que les ennuis avaient commencés. Quand l'alcool commence à vous emporter avec elle loin de la réalité, vous ne vous rendez pas bien comptes qu'avaler autant de boissons, c'est néfaste. Et une fois ivre, vous ne faites pas vraiment attention où vous mettez les mains.

C'est comme ça qu'un peu plus tard, je me retrouvais par terre, dans la rue, les quelques types autour et les nanas à l'intérieur. Pourquoi, comment...? Je me souvenais vaguement d'avoir posé mes doigts sur les fesses de l'une des filles... Puis d'un regard noir de la part de son petit ami. Probablement y avait-il eu d'autres choses entre deux, mais c'était plutôt pas mal d'avoir encore ça en mémoire après la quantité d'alcool que j'avais ingéré. Aussi, je ne m'en plaignais pas, et préférais me concentrer pour tenter de comprendre ce qui était en train de se passer.

«T'es sympa, gamin, mais faut pas pousser le bouchon trop loin...!»

Ah...! Je penchais un peu la têt, prêt à répliquer, quand un premier coup s'abattit sur moi. En plein visage. J'étais certain que ma joue se souviendrait encore demain de ça. Grimaçant, par terre, je me redressais comme je le pouvais, et finalement m'étalais de nouveau par terre quand on me poussait du pied, l'enfonçant volontairement entre mes cotes. Laissant un grognement m'échapper cette fois, je relevais le bras pour me protéger du prochain coup, repoussant l'autre du bras avant de me relever tant bien que mal.

Et puis, avant que je ne puisse comprendre quoi que ce soit, je me retrouvais en plein milieu de la rue à rendre comme je le pouvais les coups que l'on me donnait. J'étais tout seul, ils étaient cinq ou six probablement, peut-être plus, je ne savais pas trop. Mais alors que je reculais, je sentis mon dos cogner contre quelque chose. Ou dans le cas présent, dans quelqu'un. J'écarquillais les yeux, me retrouvant nez à nez avec une nana dont la tête ne me disait strictement rien. Là aussi, je n'eus le temps de rien dire, ou de rien faire, que de nouveau on se retrouvait dos à dos. Entouré par des types qui visiblement n'étaient pas la pour nous payer une tournée. Je soupirais en entendant la démone.

«Ben c'est ça, vas-y... Tends leurs ta joue, aussi, tant que tu y es...»

Non pas que j'avais peur ou quoi que se soit, hein... L'alcool avait ce pouvoir de désinhiber les gens. Mais je me disais qu'ils avaient l'air suffisamment énervé comme ça, qu'il n'y avait pas besoin d'en rajouter une couche. Je ne tenais pas non plus à devoir ramper pour rentrer. Après tout, ces types étaient beaucoup plus nombreux que nous.

«Et qu'est ce que t'as fais, toi, au juste...?»

    


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Benneth

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 10/07/2015

Feuille de personnage
Guilde: Aucune
Rang dans la Guilde: Bah..
Place dans la hiérarchie de sa Race: Fille du démon de la Luxure, le 5e démon.
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Dim 22 Nov - 11:20


« Double je »
Crystal & Ryû
Elle était du genre provocatrice et la peur ne voilait pas son regard, on aurait pu dire d'elle qu'elle était inconsciente ou simplement trop confiante, mais cette Crystal connaissait l'issu de ce combat et ce n'était pas elle qui allait finir à quatre patte, à la recherche d'une dignité à sauver.
Kelen lui avait appris à se battre et si elle n'avait jamais su surpasser le maître comme on dit, elle avait su le tenir en haleine. Elle tenait la distance avec lui, alors avec eux... Il ne lui faudrait qu'une poignée de minute pour les finir.
Ricanant un peu aux dires de son seul allié dans cette histoire... Si on pouvait dire ça comme ça, Crystal fit habilement craquer les jointures de ses mains, étirant aussi son cou dont le craquement n'annonçait rien de bon pour la bande de copain enragé.

-Si tu crains de perdre une dent, je ne te retiens pas mon chou, tu peux essayer de fuir lâchement, là n'est pas le soucis... Mais sache qu'un animal enragé est plus prévisible qu'un gentil petit toutou... Au moins quand il grogne tu sais qu'il ne te veut pas du bien, mais quand il remue la queue, rien ne t'assure qu'il ne finira pas par s'en prendre à toi.

Faisant tourner un peu son poignet innocemment, discutant comme s'ils n'existaient pas, Crystal perçu un grognement sur sa droite. En voilà un qui n'aimait des masses être comparé à un vulgaire toutou... Voilà que son arrogance la menait droit vers une victoire un peu plus certaine que la fuite de son camarade.
Sentant la tension grimper petit à petit, Crystal laissa son regard voguer d'une personne à l'autre. Ils n'attendaient qu'une légèrement friction pour foncer tête baissée dans le tas... C'était un moment d'attente, chacun surveillant les moindres faits et gestes de l'autre.
Un frisson d'appréhension couru le long de sa colonne vertébrale, alors que sa langue de vipère mourrait d'envie de lâcher l’ultime provocation.
Mais elle préférait profiter de ce moment de calme pour les prendre par surprise, pendant qu'ils ne songeaient qu'à la manière dont ils allaient foncer sur eux, Crystal, elle, réfléchissait à celui qu'elle devrait éliminer en premier... Son choix s'arrêta très rapidement sur l'une des grosses brutes qui respirait comme un taureau.
Eh bien il allait voir rouge l'animal.

Un ricanement lui échappa avant qu'elle ne disparaisse, à la surprise de tous. Ils la cherchaient du regard quand un grognement les interpella. C'était la brute épaisse qui venait de geindre sous l'assaut de la gamine, qui les scrutait toujours de ce même regard. Ne lâchant toujours pas son sourire en coin, c'était là son ultime provocation.
Comme attendu, les hommes démarrèrent au quart de tour, fonçant droit sur elle, d'autre s'affairant avec le Neko, à l'origine de tout ce grabuge.
Achevant l'obèse en se servant de son ventre comme d'un tremplin pour s'occuper des autres, Crystal les laissa arriver...
Ce n'était rien de comparable à ses entraînements avec Kelen et malgré toute son agilité et sa bonne volonté, certains coups avaient atteint leur cible... Mais ce n'était que le début, ce n'était qu'un jeu, une distraction comme elle n'en avait plus eu.

La bouteille s'éclata sur le crâne d'un des ivrognes et il s'écroula sur le coup, bien aidé par l'impulsion du coup de pied de Crystal... Sa position n'était plus aussi bonne qu'au début, et l'avantage du nombre jouait un certain rôle là dedans.
Déséquilibrée, elle avait eu le temps de voir le coup arriver, mais elle n'avait pas eu le temps de l'esquiver. Son poing s'écrasa sur la lèvre de la jeune démone, la faisant grogner et perdre définitivement son équilibre à la fois...
Se relevant avec nonchalance, elle essuya le filet de sang qui s'écoulait de sa lèvre d'un air menaçant, laissant un rire dément lui échapper.

-Fini de jouer maintenant mes jolis... On passe au niveau supérieur. On passe aux choses sérieuses.

Comme pour appuyer ses mots, son aura devint tout à coup plus sombre, son regard plus brillant encore et son sourire... Subtilement terrifiant.
Chopant le premier homme à portée de main, elle enfonçant légèrement ses ongles dans la peau de son cou, observant attentivement la peur qu'on lisait dans son regard. Crystal lui rendit son coup de poing après avoir eu confirmation de son effet.
Ils ne feraient plus les malins bien longtemps.

-Fallait pas venir me chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Mar 12 Jan - 17:06






Double Je

Crystal
Ryû

Et voilà qu'elle ricanait maintenant... Sérieusement, je ne trouvais pas que la situation portait à rire. J'étais certes ivre, et oui, j'avais tendance à ne pas vraiment me soucier des choses quand c'était le cas, mais là... Il fallait être aveugle pour ne pas voir qu'on se trouvait vraiment dans une impasse. On était deux, et même sans voir double, je pouvais affirmer qu'il étaient franchement plus nombreux que nous. Et elle voulait se battre contre tout ces abrutis...? Ma parole, mais qu'est ce qu'elle avait en tête? En tout cas, elle venait non seulement de faire craquer ses doigts, mais aussi son cou... Et ça, entre autre, ça signifiait qu'elle était parfaitement prête à cogner.

Je grimaçais alors en l'entendant, lâchant à mon tour un faible grognement couvert parce celui d'un des types qui nous encerclaient, et qui continuaient de nous dévisager en attendant une réaction de notre part. Je soupirais un peu en laissant mon regard voguer de droite à gauche sur les visages qui m'étaient, pour les trois quart du moins, totalement inconnus. La tension avait beau grimper en flèche, personne ne faisait le premiers pas, personne ne se rapprochait, prêt à bondir, non, personne n'était prêt à foncer tête baissée pour le moment. Chacun se regardait, chacun se dévisageait, se défiait du regard, attendant le bon moment pour se jeter sur sa cible. Comme un prédateur qui se serait jeté à corps perdu dans la chasse, et qui attendrait l'instant où dans son esprit, tinterait la sonnette d'alarme, lui signifiant qu'il pouvait se ruer sur sa proie, et faire d'elle ce que bon lui semblait.

C'était le calme plat, ou presque autour de nous. Du regard, je tentais de repérer les moins patients, ceux qui se jetteraient probablement les premiers dans la bataille, et qui cogneraient les plus forts. Là, il y avait ce gringalet qui ricanait un peu, et qui n'avait probablement rien à voir dans tout ca, mais qui à chaque bataille qui s'annonçait, accourait, uniquement par besoin de frapper. Un certain complexe d'infériorité, probablement dû à sa petite taille. Et puis plus loin dans la foule, on remarquait sans aucune difficulté la tête qui dépassait celles des autres d'au moins un bon vingt centimètres, grognant à qui mieux mieux, et qui visiblement ne connaissait aucun autre moyen de communiquer. Suivant purement et simplement ses instinct d'homme des cavernes. Il y en avait tout un tas, et chacun était différent à sa manière.

Je me retournais subitement en entendant un grognement, remarquant alors que la démone était passé à l'attaque. Grimaçant brièvement, j'eus à peine le temps de me dire que sa réaction lancerait les hostilités, que tout ceux qui nous entouraient se mêlaient à la bataille. Écarquillant les yeux, je m'écartais de justesse pour éviter un premier coup qui finalement assomma le type qui se trouvait juste derrière moi et qui s'apprêtait à me prendre en traître. Jetant un coup d’œil sur ce dernier alors qu'il s'effondrait au sol, je me tournais sur ma droite, et envoyais mon poing cogner contre le premier type qui passait. Bientôt, les coups s'échangèrent sans distinction aucune, les visages ne faisant que défiler. Les choses se passaient tellement rapidement que je ne vis ni le croche pieds qui servit à me mettre à terre, ni le coup de genoux qui suivit, et qui me tordit l'estomac. Là, un coup de pied, puis un autre dont je me protégeais avec les bras. Un coup trop bien placé au niveau de la tête, et tout pouvait basculer.

Repoussant une attaque, puis une autre, je me relevais finalement comme je le pouvais, reculant, et titubant un peu, avant de m'arrêter et de me rendre compte que le capharnaüm ambiant c'était subitement calmé. Jetant alors un coup d’œil derrière moi, je vis la nana qui s'était emparé d'un des gars, et dont les griffes s'étaient dangereusement refermés sur la gorge de ce dernier. Évidemment, elle avait réussis à capter l'attention de quelques idiots dans le lot, et bientôt, les plus intelligent d'entre eux reculèrent discrètement jusqu'à s'échapper du cercle pour ainsi fuir plus lâchement. La foule devint rapidement plus clairsemé, dévoilant les plus téméraires. Ou les plus idiot.

Grimaçant un sourire, je lançais un regard en coin à ce petit bout de gonzesse qui avait définitivement gagné mon estime.

«Ca, c'est bien dit...!»

Grognant en me retournant, je lançais un coup de pattes au hasard, et sentis aussitôt le sang tacher mes griffes, ces dernières venant de tracer quatre sillons sanglants sur la joue d'un des mecs qui avaient cru pouvoir profiter de mon inattention pour me prendre par surprise. Grondant de mécontentement, je venais appuyer violemment de mon pied sur son genou, le faisant craquer et s'effondrer au sol. Sans plus de cérémonie, je venais poser le plat de ma chaussure sur le bras de cet abruti, l'écrasant un peu au passage, me tournant vers ceux qui restaient.

«Quelqu'un veut encore se frotter à moi ou à ma coéquipière, mh?»

    


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Benneth

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 10/07/2015

Feuille de personnage
Guilde: Aucune
Rang dans la Guilde: Bah..
Place dans la hiérarchie de sa Race: Fille du démon de la Luxure, le 5e démon.
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Ven 12 Fév - 22:29


« Double je »
Crystal & Ryû
Les bruits de pas des fugitifs ne tardèrent pas à se tarirent dans la nuit, c'est qu'ils avaient vite pris la poudre d'escampette les petits bagarreurs, mais certains étaient visiblement plus futés que d'autre en voyant que Crystal ne leur laisserait aucune chance de se sortir sans quelques points de sutures.
D'autres en revanche s'étaient estimés à la hauteur des attentes de la démon, qui n'était plus d'humeur à jouer avec eux. Elle avait été claire. Le jeu était fini, la distraction n'était plus. S'ils se sentaient près à jouer avec les vraies règles alors ils allaient être servis.

Tournant d'ailleurs le visage vers ces petits suicidaires, laissant un sourire carnassier se dessiner sur son joli visage enfantin. Et tout à coup Crystal passa réellement aux choses sérieuses.
Se téléportant d'un point à un autre, la démon se livrait presque à une course contre-la-montre, enchaînant les coups et les sorts à une allure plus vive encore et avec une habilité surnaturelle. Mais aucune prestation ne peut être parfaite, surtout quand l'électricité nous consume de l'intérieur et nous picote les doigts.
Ciblant le grand brun dont la cicatrice semblant brûler le côté gauche de son faciès, la jeune fille ne s'attendit pas à perdre le contrôle de son pouvoir à ce moment-là. Sa décharge alla trouver refuge sur un garçon déjà à terre depuis le début des hostilités.

-Oops... Bon c'est pas encore ça hein..

Dans son monologue, la jeune fille oublia presque la présence de la perche qui lâcha un profond grognement comme pour lui rappeler qu'elle n'était pas vraiment seule. C'est alors que son regard rougeoyant croisa le sien. Il était grand et lourd... Donc terriblement lent. Et prévisible en plus.
Esquivant le plus naturellement du monde la droite qu'il tenta de lui foutre en pleine figure, Crystal lui assena une petite béquille bien placée le faisant vaciller et tomber à genou. Se retrouvant à présent nez à nez avec la perche, Crystal enchaîna les coups de poing avant de l'achever d'un coup de boule bien ajusté, le tout, finalisé d'un bon sourire de satisfaction.

-J'ai toujours rêvé de faire ça...

Le poussant du bout du doigt histoire qu'il aille roupiller avec les autres, Crystal constata avec plaisir que tous les pions étaient à présent coucher sur l'échiquier. Tous sauf un.

S'approchant justement du Neko d'un air innocent, Crystal s'avança jusqu'à sa hauteur d'un air drôlement guilleret, ses bras noués dans son dos. Elle paraissait subitement sage jusqu'à ce qu'elle lui assène une légère pichenette au beau milieu du front.

-Ait encore une fois dans ta vie la prétention de m'appeler « coéquipière » et j'te réduis en poussière... Capito ?

Rangeant de nouveau ses mains dans son dos, la jeune fille balaya la scène du regard avec un brin de satisfaction. Avant de se tourner vers le chat affichant un large sourire.

-C'est plutôt pas mal pour un mec bourré. Tu t'en es bien sorti au final monsieur voulait fuir avec la queue entre les pattes...

Son sourire se fit plus narquois alors que ses yeux perdaient peu à peu de leur vive brillance, la tension avait disparu et la démon semblait d'autant plus détendue, à croire qu'elle se sentait mieux, le genre de bien être qu'on ressent après une bonne course à pied. Vous voyez ce moment ? Ce moment où vous laissez tout tomber, où vous laisser la rage prendre le contrôle de votre corps ? Eh bien c'était l'un de ces moments-là. Crystal se sentait enfin libre, pour de vrai.

-Bon le Neko là, si tu me disais comment tu t'appelles ? Tu m'as un peu aidée quand même et ce serait pas sympa de te laisser partir comme ça je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû Kosaki

avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 02/02/2015

Feuille de personnage
Guilde: Sans Guilde
Rang dans la Guilde: Vendeur dans un magasin d'instruments de musique
Place dans la hiérarchie de sa Race: N'a pas de clans
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Jeu 7 Avr - 14:58






Double Je

Crystal
Ryû

Du haut de mon piédestal de fortune, j'affichais un large sourire narquois qui en disait long sur ce que je ressentais à l'instant même. Coincé dans ce genre de moment, dans ce genre d'endroits pas très net de la ville d'Arméria, et avec l'obligation de cogner pour s'en sortir sans trop de dommage, c'était ça, oui...! C'était typiquement ce genre d'instants que j'aimais tellement, et qui autrefois constitués une grande partie de ma vie, alors que je passais encore mon temps à traîner les rues à la recherche du banc qui me servirait pour la nuit. Je m'étais rangé depuis, et rares étaient encore ces conflits au détours d'une ruelle quelconque, mais rien n'avait changé sur ce point la. Je les appréciais d'autant plus encore qu'ils étaient devenues bien plus rares.

Ricanant légèrement, je scrutais la foule qui pendant un court instant avait cessé le combat, puis haussais un peu les sourcils en voyant la démone disparaître subitement sous mes yeux pour réapparaître un peu plus loin. Surpris, je suivais des yeux son parcours à travers le cortège d'abrutis qui s'étaient mêlés à la bataille, jusqu'à ce que petit à petit sa vitesse atteigne un niveau que mon propre regard ne pouvait plus suivre. Un petit sifflement d'admiration m'échappa alors.

«Et ben... Ca doit être vachement utile la téléportation...! Imaginez un peu... Même plus besoin de parcourir les quelques centimètres qui séparent la salle de bain de votre lit !»

Un peu ivre, je m'étais tout naturellement retourné vers les autres types qui attendaient dans mon dos, et qui avaient pris une seconde pour admirer eux aussi le spectacle. Le regard que l'on m'adressa alors n'était cependant pas amusé ou rieur, mais plutôt noir. Haussant un sourcil, je scrutais celui qui se trouvait juste devant moi en laissant alors échapper un petit «Non?» interrogateur, évitant de justesse le poing qu'il avait lancé dans ma direction. Agrippant son poignet d'une main, les griffes de l'autre tracèrent quatre sillons vermeils en travers de son visage. Profitant de sa confusion, je le repoussais violemment dans la mêlée et donnais au passage un bon coup de pied en plein visage de celui que je piétinais depuis tout à l'heure et qui s'apprêtait à se relever.

Alors qu'un autre de ces mecs venait de m'attraper par le col de mon t-shirt, l'écho d'un éclair se fit entendre, stoppant aussitôt le poing qui venait droit dans ma direction. Je me retournais alors un peu pour apercevoir la nana qui visiblement avait loupé son coup en utilisant l'un de ses pouvoirs. Baissant le regard sur la pauvre victime au sol, je grimaçais légèrement en me disant que celui la aurait probablement plus de mal que les autres à se remettre de sa soirée.

Mais à peine eus-je cette pensée que tout reprenait. Plantant fermement mes griffes dans l'avant bras de mon agresseur en grognant un peu alors que son poing venait de s'abattre sur ma lèvre inférieure, me l'éclatant au passage. Sans plus réfléchir, je lui envoyais mon genou dans les valseuses, le faisant lâcher prise en même temps. Cette fois, mon autre genou alla cogner fermement contre son visage. Un craquement sinistre suivis alors, annonçant que son arête nasale venait de céder. Sans plus de cérémonie, je le poussais jusqu'à ce qu'il s'effondre à terre sur le bitume.

Je croisais alors les bras d'un air satisfait, et haussais un léger sourcil en constatant le changement de comportement de la démone. A sa pichnette, je grimaçais un peu puis laissais un grognement imperceptible m'échapper.

«Je crois que j'ai pigé...»

Puis jetant moi-même un regard aux alentours, je ricanais légèrement en haussant les épaules.

«C'est parce que je voulais pas d'emmerdes, ca. Mais quand on a pas le choix, on fait avec.»

A sa question, je faisais une petite moue en scrutant l'un des types à terres qui tentait vainement de se relever, ses bras refusant visiblement de le maintenir.

«Et ben je m'appelle Ryû. Mais si ca ne t'intéresse pas vraiment, tu peux l'oublier, ca ne me dérange pas plus que ca. Le neko, c'est bien aussi.»

    


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Benneth

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 10/07/2015

Feuille de personnage
Guilde: Aucune
Rang dans la Guilde: Bah..
Place dans la hiérarchie de sa Race: Fille du démon de la Luxure, le 5e démon.
MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   Lun 25 Avr - 19:38


« Double je »
Crystal & Ryû
Le neko avait l'air satisfait des dégâts qu'il avait causé, c'est bien de s'en tirer avec une petite fierté à la fin d'un combat rudement mené. Ce n'était d'ailleurs certainement pas Crystal qui allait le blâmer pour ça, les hommes arrogants et fiers avaient ce petit quelque chose qui finissait toujours par briser le cœur des femmes. Et déception amoureuse rimait souvent avec proie facile aux yeux des démons. Il faut bien acérer ses crocs sur quelqu'un non ?

Visiblement il avait compris, ce qui ne faisait qu'accentuer sa bonne humeur. Ce n'était pas un emmerdeur celui là et c'était une bonne chose, son petit air innocent était revenu au galop. Crystal ressemblait de nouveau à la gamine qui sommeillait au fond d'elle, à quelques détails près évidemment. Son alter ego était d'une telle naïveté, sans parler de son innocence... Par exemple elle ne pourrait pas regarder ces hommes souffrir le martyr, comme le fait si bien la Crystal actuelle. En fait, elle n'aurait même pas eu la méchanceté suffisante pour leur foutre une telle raclée. La pauvre enfant... C'en était limite exaspérant.

Soupirant d'agacement à l'idée que cette gamine reste à jamais aussi sage, séquestrant en elle un démon vouée à une torture éternelle, Crystal jeta un coup d'oeil au Chaton qui semblait trouver la plaisanterie très à son goût.

« Ouais t'es un bon gros lâche quoi, t'aime pas les emmerdes... Je te comprends en même temps, personnellement, j'adore créer des problèmes mais je n'apprécie pas forcément y prendre part mais bon, quand faut y aller, faut y aller ! »

Un sourire sûrement trop gentillet se dessina sur ses lèvres. Il était en opposition parfaite avec la cruauté qui transparaissait dans sa voix infantile. Au moins ils étaient d'accords sur un point... Se baladant légèrement sur le pavé ensanglanté comme on trottine au milieu d'une ruelle, Crystal sauta à pieds joints sur l'homme affaibli qui tentait tant bien que mal de se redresser tout en lâchant un rire enfantin. Avant de sourire radieusement au neko.

« Ryû ! C'est sympa et plutôt court... Neko ? C'est trop commun voyons, et si ça ne m'intéressait pas, je n'aurais pas posé la question voyons ne soit pas bête. »

Descendant sans plus de cérémonie du dos endolori de l'homme, Crystal se dirigea vers le Neko, un air on peut plus sérieux sur le visage, fini la moquerie maintenant c'était épuisant de jouer les innocentes, amusant d'une part mais on s'en lasse plutôt vite...

« J'ai pour principe de ne jamais rien oublier. Faudrait peut-être raconter ça à Crystal aussi, c'est bizarre qu'elle soit une telle tête en l'air ; je crois que j'ai hérité de l'intelligence au grand dam de cette tendre enfant » soupirant soudainement, Crystal poussa les jambes étendues de l'une de ses victimes du bout du pied avant de ramasser sa boucle d'oreille, ignorant complètement la présence du métamorphe « Je savais bien que je l'avais laissée là... Bon Ryû, que dirais-tu d'aller prendre un verre ?  Ne serait-ce que pour fêter cette écrasante victoire ? »

Présentant les lieux avec un sourire victorieux, la bordeaux n'hésita pas à se téléporter dans son dos posant son avant-bras sur l'épaule du neko, avant de laisser retomber son menton contre ce dernier.

« T'as l'air pas mal habitué au bagarre toi, j'me demande bien ce qui t'a traîné jusqu'ici... Fait ton sauvageon chaton, c'est rien de plus qu'un verre... »

Une lueur taquine brillait déjà dans son regard alors que son sourire se faisait plus narquois encore. Cette peste avait le vice dans la peau et la curiosité piquée au vif, il ne risquait pas de se méprendre, Crystal ne flirtait clairement pas, la seule lueur subsistant dans ses yeux était celle de l'impertinence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Double je | Ryû & Crystal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double je | Ryû & Crystal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité
» Débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arméria Renaissance  :: Zone RP :: Le village :: Quartiers Marchands-